BanniereCANOPY

Zoom sur Canopy Walk

Nous vous en disions deux mots il y a quelques jours, Canopy Walk est un jeu actuellement en phase de lancement sur Kickstarter et voté récemment Staff Pick parmis les projets de jeux allemands.

Ils sont actuellement à près de 60% de financement, et ils ont encore des jours devant eux.

Le jeu est hyper facile d'accès, conçu pour un tête-à-tête ludique d'une demie-heure max.

Le but de ce jeu ? Compléter le plus possible de sentiers sur la canopée de sa couleur afin d'obtenir le plus de diamants. La canopée ? Des diamants ?

A la poursuite du diamant vert est un film de Robert Zemeckis avec Michael Douglas, Kathleen Turner.

Nous sommes en 1922 et des rumeurs sont venus à vos oreilles. Il parait que des cailloux rouges de très grandes valeurs traînent au fond de la forêt en Argentine. Du coup, les deux plus grandes sociétés de diamant dans le monde vont envoyer une petite team d'explorateurs là-bas.

C'est là que vous entrez en scène.

Vous vous êtes tellement enfoncés dans les profondeurs des terres qu'il va falloir prendre la voie des airs. Enfin, façon de parler, mais en gros, j'espère pour vous que vous n'avez pas le vertige…

On souffle un coup et on se remonte les manches !

Vous avez un plateau au centre et les joueurs s'arment d'un porte-tuiles (un porte-tuile ? Oui, je sais, un peu comme au Scrabble) et d'un marqueur de score.

On a aussi des tuiles, qu'on va mélanger avant d'en distribuer 5 à vous et votre camarade de jeu. Les autres restent face cachée, sauf 3 qu'on retourne.

A mon tour !

J'ai le droit de faire une seule action parmi les trois suivantes :

– passer mon tour, ce qui n'est pas tant une action mais bon,

– échanger des tuiles en défaussant tout ou partie de mes tuiles de mon porte-tuiles pour en reprendre depuis la réserve face cachée

– placer une tuile, bien sûr ! Haaa ! Vous l'attendiez hein ? On a le droit de poser soit au bord, soit contre une tuile déjà en place. Chaque tuile doit s'adapter à celles qui lui sont adjacentes.

Tout doit bien s'imbriquer. Sachant que vous avez des arbres "cul de sac", des plate-formes de connexion et des bords de jungle.

Et pis c'est tout.

Aussitôt que les deux joueurs passent, ça se termine direct (ou presque), quand la pioche est vide, ça s'arrête aussi.

Enfin, je dis presque parce qu'en fait, on a encore le droit de placer 1 tuile, mais pas plus – et hop, on compte les points.

Si un sentier touche au moins un des 4 bords de la jungle, on attribue des diamants par carré de la façon suivante :

– 1 si le sentier mène à un arbre cul-de-sac,

– 2 si le sentier mène à travers une ou plusieurs plates-formes de connexion,

– 2 si le sentier mène au même bord de la jungle dont il est parti,

– 3 si le sentier mène au bord gauche, droit ou vis-à-vis de la jungle.

Sachant que chaque plate-forme de connexion coûte 1 diamant, mais qu'on peut combiner les points si les tuiles remplissent plusieurs conditions, ça roule.

Et voilà, vous savez tout du jeu !

 

Un jeu de Dennis Kirps, Gérard Pierson
Illustré par Odysseas Stamoglou
Edité par TF Verlag UG
Date de sortie : 2014
De 2 à 2 joueurs
A partir de 14 ans
Durée moyenne d'une partie : 30 minutes

 

Laisser un commentaire