Twilight Imperium 4e Édition : Extension La Prophétie des Rois débarque

Faites place ! Twilight Imperium 4e Édition : Extension La Prophétie des Rois une giga extension pour l’énorme et cultissime Twilight Imperium débarque cette semaine !

Il fallait du lourd pour fêter la réouverture des boutiques après tout. Alors Asmodee tape fort en envoyant au front l’extension ventrue du jeu surnommé TIIV, en compagnie de Pandemic Legacy saison 0 (news) et Imagine Famille

Mais nous sommes ici pour nous pencher sur la grosse boîte de l’extension de la Prophétie des rois… Attention, c’est du lourd !

 

Tout d’abord, sept factions inédites et asymétriques entrent en jeu. Des Sorciers Géniques du Mahact, à la garde vigilante de la Nuée Argentée, en passant par les mystérieux Empyréens, vous aurez de quoi renouveler vos stratégies (concrètement, vous aurez le choix entre vingt-quatre options à chaque partie).

Quoi de neuf ? Par exemple, les Sorciers du Mahact peuvent décrypter la séquence génétique des adversaires. Concrètement, la première fois que vous vainquez une faction dans un combat en les jouant, vous prenez l’un de leurs pions Commandement et le placez dans votre Réserve de flotte. Ce pion augmente la limite de votre flotte, mais il permet aussi d’utiliser la capacité du Commandant de ce joueur (ce que nous expliquons plus loin). Sympa aussi la Nuée Argentée, avec qui vous voterez toujours en premier lors de la phase de Projet. Mieux : quand vous votez, vous émettez automatiquement un autre vote bonus par joueur participant à la partie, y compris vous-même. C’est ce qu’on appelle le bourrage d’urnes. Mais vous maîtrisez aussi des destroyers puissants, les Corvettes de Frappe Alpha, avec des barrages anti-chasseurs qui n’ont pas l’air tendre.

74 cartes de Personnalités débarquent en jeu. Chaque faction a désormais trois types de leaders : un Agent, un Commandant et un Héros. En début de partie, vous ne jouez qu’avec votre Agent. Leurs effets sont puissants mais épuisables. Puis, vous pourrez déverrouiller les Commandants – il suffira de satisfaire la demande particulière sur le dos de la carte. Leurs effets sont puissants également, et ont le mérite d’être utilisables dès qu’on le souhaite. Enfin, il vous faudra débloquer trois objectifs pour avoir accès au grand Héros de votre faction. Une fois ceci fait, vous gagnez une capacité redoutable, jouable une fois par partie.

Si on vous dit que l’univers est en expansion, c’est pas juste pour faire style. C’est pas moins de quarante nouvelles tuiles Système et Routes hyperspatiales qui viennent ajouter de nouvelles planètes et obstacles à la carte. Avec un addenda de taille : vous pourrez, grâce à des decks d’exploration, partir à l’assaut de ces nouveaux horizons. L’extension apporte en effet un deck pour les planètes Culturelles, un pour les planètes Dangereuses et un dernier pour les planètes dites Industrielles, ainsi qu’un deck pour les Frontières, réservé aux factions qui disposent de la technologie nécessaire pour explorer le vide intersidéral… Sur quoi allez-vous tomber en explorant ? Avec un peu de veine, vous découvrirez un fragment de relique ! Si vous rassemblez trois fragments (par exploration ou par transaction), vous pourrez piocher une carte du paquet Relique. Bref, de quoi gagner encore plus d’options de jeu.

Vous en voulez encore ? Très bien ! Chaque faction bénéficie désormais de ses propres Mechas qui iront se balader sur le champ de bataille en écrasant à-peu-près tout ce qui traine. Vous trouverez un emplacement pour vos cartes Personnalité et votre carte Mecha sur les nouvelles fiches Personnalité, qui offrent aussi un résumé rapide du déroulement d’un tour. Ouf !

Et puis, si vous trouviez les parties un peu trop courtes à 6 joueurs, rassurez-vous : deux nouvelles couleurs sont proposées pour jouer jusqu’à 8.

Si le jeu de base était déjà épique (cf le non moins épique Ludochrono de Mat), nul doute que cette extension, imaginée par Dane Beltrami, lui donne des dimensions tout à fait titanesques ! Les amateurs sont dans les starting-blocks. Avec environ 95€ dans la poche tout de même.

 

   

Laisser un commentaire