LE TEST DE ALADIN ET LA LAMPE MERVEILLEUSE
Aladin-Purple Brain-Couv-Jeu-de-societe-ludovox
Un jeu de Tiago Damey
Illustré par Denis Zilber, Rémy Tornior
Edité par Purple Brain Creations
Distribué par iello
Pays d'origine : France
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2016-09
De 2 à 5 joueurs
Durée moyenne d'une partie : 20 minutes

Thèmes : Livre
Mécanismes : Stop ou encore
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Amateur, Familial
Nombres de parties jouées : 4
Configurations testées : 4 joueur(s)

Introduction

La collection Contes & Jeux a depuis longtemps sa place dans le paysage ludique. Régulièrement, sa bibliothèque s’étoffe d’un nouveau volume. Cette fois, direction les Mille et Une Nuits avec Aladin, la lampe et le génie. Pour ce jeu, il s’agira de stop ou encore pour tirer des cartes, de rapidité (pour départager les égalités) et de programmation (pour ouvrir des coffres et en collecter le contenu). Pour être le vainqueur, il faudra collectionner des trésors et gagner les majorités. Servez vous également des  souhaits faits au génie pour améliorer vos compétences en faisant attention de ne pas être trop gourmand.

Comme les autres jeux de cette gamme, Aladin est un jeu familial.

Contexte

J’aime cette collection Contes & Jeux ; je les ai tous essayés. Un nouvel opus est donc un petit plaisir que  je ne me refuse pas. L’édition reste soignée et c’est toujours une surprise de voir comment le(s) auteur(s) ont remanié et adapté le récit de base.



ACCESSIBILITE DES REGLES
16,5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Assez peu de retours aux règles. Bonne aide de jeu

Le livret de règles continue sur la voie dictée par les premiers tomes : plein d’exemples, de descriptions, d’illustrations détaillées ou encore une FAQ glissée de façon amusante avec des titres comme « Prudence les gourmands » ou « le cas Maurice ». Tout est clair, les effets de la lampe sont notés sur les cartes lampes, la marche à suivre est rapidement assimilée.

QUALITE DU MATERIEL
15,5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Travaillé


Cette gamme est un gage de qualité. La boite en forme de livre donne le ton. Les cartes en forme de lampe, les trésors, les illustrations, sont d’un très bon niveau qui aide à se projeter dans le conte. Il n’y a que le thermoformage plastique qui fasse toujours un peu tache, mais c’est pour mieux ranger les éléments, mon enfant.

On n’oublie pas non plus la relecture du conte  au cas où on vous demande « c’est qui Aladin ? »

THEME
12,5
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On peut se refaire l'histoire après la partie
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Ça colle à peu près
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

Thématiquement, Aladin est l’adaptation la moins réussie de toute la gamme. Bien que l’on retrouve tous les ingrédients du conte telle que la lampe ou le génie… le thème est plaqué et le conte original se retrouve en marge du jeu.  On se croirait plus dans Ali Baba que dans Aladin, d’ailleurs, puisqu’on passe le plus clair de son temps à fouiller des coffres. Le matériel fait oublier cela, mais on a vu mieux dans la gamme.

DUREE DE VIE
14
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Très modulaire
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
De petites règles additionnelles
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Ce jeu est facile à sortir ; simple à expliquer,  beau et agréable à manipuler.  C’est un pur produit familial où tout le monde peut y trouver son compte, les enfants (7 / 8 ans) et les adultes qui pourront se laisser prendre au jeu. À noter que suivant le nombre de joueurs, on se bataillera plus ou moins dur. Les choix à propos des coffres se croiseront moins à 3 qu’à 4 ou 5, le jeu en sera donc plus ou moins tendu.

Une variante vous fait gagner l’anneau d’or qui permet de récupérer une carte dans la défausse. Encore faut-il réussir à fouiller 6 coffres sans réveiller 3 scorpions. On peut jouer avec mais le risque n’en vaut pas vraiment la chandelle, il faut avoir beaucoup de chance. Après, si vous êtes à la traîne, pourquoi pas.

MECANISMES
15,5
Fluidité du tour
Presque sans accroc
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
L'interaction est nécessaire au jeu
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Savant mélange de stratégie et d'opportuniste

Les façons de  récupérer des cartes sont variées et se suivent dans un ordre précis. Il y a de la programmation : choisir un type de coffre. Selon sa couleur (cuivre, argent ou or) les trésors seront  plus importants mais le danger (les scorpions) plus présent. Il faut être rapide pour départager les égalités (taper le plus vite sur la lampe),  maîtriser le « stop ou encore » dans la fouille des coffres ou en frottant la lampe (tirer des cartes ou des « événements ») et se focaliser sur des collections pour marquer les points. Un jeu avec des retournements  de situation (un mauvais effet de lampe, un stop ou encore qui se finit mal) et différents mécanismes ludiques tout au long du jeu : de la déduction « où les autres vont-ils se placer ? », de gourmandise « si je suis seul sur ce coffre, je peux me gaver, mais si jamais on est 2 ? », « dois-je invoquer le génie et regarder plusieurs fois la lampe  en tentant de faire mieux… ou pire ? »

Une notion particulièrement tordue fait que pour un même coffre, c’est la valeur la plus petite qui pourra le fouiller. Mais mettre 1 et fouiller juste 1 coffre… pffff, c’est du temps perdu !

Le jeu oscille donc entre comportement raisonnable ou prise de risque inconsidérée, gagner peu, souvent, ou tenter le jackpot, un  risque multiplié selon la couleur des coffres que vous choisirez. S’il y a du hasard (stop ou encore des coffres ou de la lampe), il fait partie du jeu et n’est pas un frein dans cette mécanique bien huilée.

 



16,5
15,5
12,5
14
15,5

Photo du profil de morlockbob

74%

L'avis de morlockbob

Testeur Ludovox.fr

Publié le 07/06/2018

Après une petite baisse de régime, la collection Contes & Jeux revient plutôt en forme avec Aladin. Si le thème ne colle pas vraiment au conte, les différentes façons de jouer dans la partie donne le rythme : programmation secrète, déduction, rapidité, prise de risque, stop ou encore… Aladin fait donc partie des bons numéros de cette gamme et l’ambiance est au rendez vous entre tension et amusement, malgré un thème plus près d'Ali Baba et les 40 voleurs que d'Aladin... Un équilibre réussi pour des parties familiales et distrayantes avec un soupçon de réflexion.


  • Beau matériel
  • Variété offerte par le jeu

  • Thème moyennement exploité
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

80%