Les joueurs : Ils sont parmi nous… : TIME stories

Julien Nem a 31 ans, il est à l’origine dessinateur de presse. Fondateur des Editions Arbitraire et de la revue éponyme, il est également grand passionné de jeux de société depuis plusieurs années. Il est connu pour ses BD sur le poker

Avec cette nouvelle série de petites planches BD nommée Joueurs : ils sont parmi nous…, il nous fait découvrir le microcosme des joueurs et la façon dont il vit et partage sa passion. 

Les joueurs : Ils sont parmi nous… s’intéresse pour ce troisième épisode à la bonne foi des joueurs !

 

time-stories

 

 

 

► À voir :

Les planches de Nem 

 

   

22 Commentaires

  1. eolean 10/06/2016
    Répondre

    Très sympa cette petite BD, ça sonne tellement vrai ! J’suis sûr que vous jouez tous comme ça en coop :p

  2. fouilloux 10/06/2016
    Répondre

    Ahah énorme! (Nous on a fini la prophétie des dragons en un run sans faire ça promis juré)

    • Kelingah 13/06/2016
      Répondre

      on l’a fait en un run mais on a dû sacrifier notre magicien pour récupérer ses artefacts pour avoir plus de dés…

  3. jim 10/06/2016
    Répondre

    😀

  4. Shanouillette 10/06/2016
    Répondre

    Nous on a un terme pour ça : le coopératriche 🙂

  5. atom 10/06/2016
    Répondre

    haha excellent, j’ai tendance a vouloir faire ça quand je commence a me lasser, mais en général il y a toujours quelqu’un dans le groupe pour m’en empêcher. (Par contre a Ghost stories jamais de la vie, Gs est sacré).

  6. -Nem- 10/06/2016
    Répondre

    fouilloux tu m’as tué. Nous on a toujours pas terminé la prophétie des dragons après trois run… Et à mon avis c’est pas au quatrième qu’on va y arriver non plus. D’ailleurs je suis plutôt de ceux qui empêche les autres de coopératricher 🙂 mais à chaque nouveau run ça devient un peu plus difficile !

    • Shanouillette 10/06/2016
      Répondre

      c’est drôle, car la prophétie, j’ai l’impression que c’est vraiment soit tu y arrives en un run, soit tu galères en plein.

    • Antyova 11/06/2016
      Répondre

      Juste, pour que tu ne te mettes pas la pression,

      La prophétie des Drragons, il nous a fallu 5 run (!!!) et encore, on a cooperatriche à un moment clef, parce qu’on n’en pouvait plus. MAIS, on a aimé, il y a juste un genre de déséquilibre si tu n’as pas la bonne équipe…

  7. Umberling 10/06/2016
    Répondre

    Pareil que fouilloux : un run pour la prophétie. Quatre pour Marcy Case, trois pour Sous le Masque.

    Après c’est un défaut inhérent de TIME Stories : sur les runs subséquents, on parcourt les zones en automatique.

    • TheGoodTheBadAndTheMeeple 10/06/2016
      Répondre

      c’est tellement un defaut que t’as juste envie de tricher pour derouler en un run.

      Pour moi c’est redibitoire

      • atom 11/06/2016
        Répondre

        Oui c’est pour cela que parfois je suis tenté de coopératricher sur Ts, je pars du principe qu’un jeu doit être ludique et quand ça devient une corvée :
        – bon a cause de ce 4éme mauvais lancer de dés, on va devoir refaire le run, et refaire ce que l’on vient de faire soupir…

  8. Djinn42 10/06/2016
    Répondre

    Ma tactique préférée pour les Livres Dont Vous Etes Le Héros.

  9. Zuton 10/06/2016
    Répondre

    Très bon, vivement la prochaine BD ! C’est effectivement très tentant parfois de relancer les dés…ou trancher la signification d’une règle floue en sa faveur…

  10. shiperu 10/06/2016
    Répondre

    Merci pour ces planches.

    J’en veux encore 🙂

  11. Meeple_Cam 13/06/2016
    Répondre

    Toute ressemblance avec des parties de Robinson Crusoé faites en ma présence n’est que purement fortuite

  12. Angie 13/06/2016
    Répondre

    C’est marrant, on a visiblement presque tous l’étrange sensation d’avoir vécu ça. J’ai bien ri

Laisser un commentaire