Golem : Suivez les traces de Brasini, Gigli, et Luciani

Golem est le nouveau opus des parents de Grand Austria Hotel et de Lorenzo le Magnifique, j’ai nommé Flaminia Brasini, Virginio Gigli et Simone Luciani. Il est annoncé pour novembre chez Cranio Creations et arrivera en français chez Intrafin en début d‘année prochaine.

Nous allons le voir, ce nouveau titre montre quelques similitudes avec Grand Austria Hotel, du moins avec le système d’actions. En effet dans Grand Austria Hotel, nous choisissons un dé et la puissance de l’action dépend du nombre de dés présents ; ici ce sont des billes, comme dans Lorenzo The Card Game, mais elles offrent d’autres dilemmes…

 

Dans les rues de Prague

Golem est basé sur la légende selon laquelle un Rabbin avait construit un Golem, créature faite d’argile, pour protéger son peuple. Nous jouons donc des Rabbins de la ville de Prague et allons construire nos Golems, mais attention à ne pas en perdre le contrôle… cela pourrait nous coûter cher. 

Bille en tête

Nous avons quatre manches pour marquer le plus de points de victoire.
À son tour, un joueur va pouvoir réaliser une action en choisissant une des billes qui sortent de la Synagogue, ce qui va déclencher un triple dilemme.
D’abord, quelle action je souhaite réaliser ? Sachant que la puissance de l’action dépend du nombre de billes (plus il y a de billes et plus l’action est forte)… Mais la couleur a aussi une importance, nous le verrons.

Golem Prototype – photo by ManVsMeeple

 

Si le jeu se nomme Golem, c’est parce que nous avons tous deux meeples Golems dans les rues de Prague, et plus ils avancent et plus leur activation devient intéressante. Voila donc une des actions que nous pouvons faire, activer nos Golems et gagner des ressources au passage. On pourra d’ailleurs en construire d’autres, éventuellement. Mais attention à ne pas en perdre le contrôle ! Leur avancée est irrémédiable, puisqu’à chaque tour ils progressent d’un certain nombre de cases (que l’on pourra diviser entre nos différents Golems).

Les Golems sont des créatures faites de glaise qui sont contrôlées par nos étudiants, soit en étant au même niveau sur leur piste, soit en payant le cout en ressources afin d’éviter de perdre des points de victoire (thématiquement ils cassent les murs de la cité)… Et comment déplace-t-on nos étudiants ? Cela dépendra de la couleur de la bille. Avec une bille jaune, je déplace mon étudiant dans le district (ou la rue) jaune.
On pourra aussi éventuellement décider de détruire un de nos Golems, un peu radical n’est-ce-pas ? Oui mais en l’envoyant au cimetière on pourra récupérer quelques avantages…

La couleur de la bille, ou plutôt les couleurs, je le disais, ont une importance en fin de manche pour activer l’effet de la carte du Dignitaire du tour : ceux-ci donnent des bonus (du type payer 5 pièces et tuer un Golem et doubler les PV) si vous avez les couleurs demandées.
Les billes blanches comptent comme des jokers, mais ne permettent pas d’avancer d’étudiants. Concernant la bille noire, c’est tout l’inverse, vous activez l’étudiant de votre choix, mais elle ne permettra pas de recourir au Dignitaire du tour.

 

Une autre de nos actions est d’upgrader nos Golems, c’est la partie construction de moteur, ou « engine building ». Des revenus avec la piste d’artefacts, de la connaissance avec la piste éponyme que vous pourrez dépenser pour acheter des cartes, et avec celle du Golem vous pourrez modifiez à votre guise vos créatures (pour activer immédiatement un Golem, ou réduire ses déplacements, puisqu’ils sont couteux). 

Au bout des quatre manches que comprend le jeu, on passe au décompte final des points de victoire, des cartes objectifs distribuées en début de partie, et des multiplicateurs en fonction de différentes conditions (par exemple, votre nombre de Golems construits multiplié par le nombre de Candélabre rouge débloqués).

Golem devrait donc laisser ses traces en novembre. [MàJ il est annoncé pour décembre 2021] On retrouve avec plaisir notre trio d’auteurs bien connus dans un jeu qui mélange de la pose d’ouvriers et de la construction de moteur et de la combo, mais aussi de la planification. À la rédac, nous sommes curieux de faire ce petit voyage à Prague ! 

 

 

Laisser un commentaire