Essen14Day3Topv21

[Essen 2014] Day 3

The E-Team – Humeur du jour

    Lu alias Futé

   (version féminine).

   « Zombie ! »

    Mat alias Looping

   Le regard foufou, toujours à l’affut d’une bêtise à faire.

   « Aquasphere, ça passe mieux avec une mandarine »

    Greg alias Barracuda

   Un physique qui en impose, et les babioles qui vont avec…

   « Bruit de vache »

   Pau alias Triple A

   Attirante ou Agressive ?

   « Debout bande de larves »

   Fab alias Hannibal

   J’aime quand un plan se déroule sans accroc…

   « Faites le monstre ! Beuarg »

 

Le jeu du soir !

Ce soir, nous avons pris du lourd schnizel avec nos amis marseillais. Ce fut l’occasion de rassembler des informations et écarter bon nombre de tests à faire :
New Dawn semblerait pas si terrible
Valley of king est sold out
Aucune table en français de kingsport festival, tant pis pour lui…
Alchemists est premier au classement du Buzz Bgg et le jeu attire tous les regards
Orléans serait « à oublier »
Murano à des retours moyens, 
Kanban semble vraiment trop… trop de mécaniques, trop de complexité, trop d’imbrication, trop d’actions, trop de tout quoi ! Il y a des limites au cerveau geek !

Après avoir remplis nos esprits de jeux et nos panses de schnizel nous attaquons un Tiny Epic Kingdom bon petit jeu finalement très simple mais bien bien. En parallèle, Looping craquera pour une nuit de Aquasphere… Des lendemains difficiles…

Rencontres du jour

Ce soir, nous aurons le plaisir de casser la croûte avec la cocktail team. Absents du salon d’Essen ils n’en sont pas non moins présents dans l’ombre pour des rencontres professionnelles.

Programme du jour

De bon matin, nous avons rushé sur Dead of Winter qui nous attendait de pied ferme ! Tout le monde était prêt à en découdre dans ce sombre abris entouré de zombies. Nous avons lutté contre l’adversité, mais je comprenais bien que mes compagnons d’infortune avaient d’autres préoccupations que de fournir les vivres nécessaires à notre survie… Nous avons du sacrifier plusieurs groupes de survivants pour assurer notre propre survie… Rude à vivre mais c’était écrit…
Nous avons du écourter notre séjour dans le froid, avec une grande envie de reviens-y, dans la langue de Molière cette fois-ci ! Oui car c’est un jeu très riche en texte qui porte une excellente ambiance, mais nous ne sommes pas aussi fluent en Anglais que nous le voudrions…

Nous nous sommes réchauffés sur le rapide et fun Fun Farm puis sur le curieux Co Mix aux règles simples, mais dans un style narratif qui fonctionne. Nous avons donc construit nos bulles grâce à de superbes illustrations fort inspirées pour déclamer nos histoires rocambolesques.

Une narration intéressantes mais un scoring associé pas terrible de notre avis.

Par la suite, nous avons passé beaucoup de temps en utilisant le plan de synchronisation des montres / on se sépare !

Oui, car nous a des envies différentes. Je suis donc parti errer dans les différentes allées du hall 2 pour découvrir les mille et unes curiosités qui gravitent autour du jeu de société…

Je vous laisse en compagnie des photos pour apprécier les curiosités qui s’y trouvaient ! Tel ce sublime stylo poulpique…


À l’heure dite, nous avons rejoins notre point de rendez-vous puis avons foncé vers Queen Games… Le samedi, un jour difficile et clairement bondé… Mais nous avons quand même pu avoir l’explication de Orc Orc Orcs, un jeu qui semblait fort amusant, mixant du deckbuilding et du boitage d’orcs à la sauce magique… Les connaisseurs de Castle Panic retrouveront une mécanique proche et un plateau similaire pour dérouiller les hordes d’Orcs qui débarquent à nos portes ! Nous ne pourrons malheureusement pas le tester, ni Neptun… Vu la cohue sur le salon à ce moment là.


Nous enchaînons en fin de journée par La Isla, Un Feld familial que nous n’avons pas tous apprécié… Bien trop hasardeux à mon goût. Ceux qui ont eu de quoi comboter ont gagné et apprécié, les autres ont fait leur bon caliméro…!

Conclusion du jour

Pour ce samedi difficile à jouer nous avons réussi notre pari de départ qui était de tester l’excellent Dead of Winter que nous ne demandons plus qu’à rejouer en français ! Un jeu long et exigeant mais un vrai bon jeu de zombies ! Et une jolie mention à Tiny Epic Kingdom également !

 

N’oubliez pas ! Suivez-nous sur twitter @Bardatir @miss_meeple

 

Envie de plus d’Essen 2014 ?

Le reportage jour 1

Le reportage jour 2

Le reportage jour 4

4 Commentaires

  1. Photo du profil de jdourd
    jdourd 20/10/2014
    Répondre

    Avez-vous plus d’informations sur Orléans ? Pourquoi serait-il « à oublier » ?

  2. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 20/10/2014
    Répondre

    Orléans a été bien plébiscité, mais nos amis marseillais n’ont pas apprécié du tout, chacun ses gouts !

    Vu de loin, le visuel n’était d’ailleurs pas très engageant. C’est la raison pour laquelle nous l’avons laissé de coté, le salon va et vient… difficile de viser juste ! Il y avait tellement à voir…

  3. Photo du profil de Whisper
    Whisper 21/10/2014
    Répondre

    Il y a plein de raison « d’oublier » Orléans.

    La première, c’est son matériel. Les jetons sont très fins ce qui les rends compliqués à manipuler. De plus, ils semblent s’abîmer vite ce qui est embêtant dans un jeu où on passe toute la partie à les manipuler (les mettre dans le sac, les récupérer, les brasser, …). Je passerai sur le design, qui est une affaire de goût, mais pour ma part, il est terne et tellement commun que je ne parviens déjà plus à visualiser un élément qui m’aurait marqué.

    La deuxième, c’est la non intéractivité. Les joueurs jouent littéralement chacun dans leurs coins à tel point qu’il est difficile de garder les joueurs synchro : ceux qui jouent vite font leurs petites affaires et ont déjà fini leur tour alors que la tuile événement n’est pas encore dévoilée.

    La troisième, c’est la mécanique. Finalement, le bag building, c’est pas terrible. On se retrouve avec un haut niveau de hasard qui rend très frustrant son développement. Mettons-nous en situation : tu cherches à partir sur les routes. Pour cela, il te faut des chevaliers. Tu achètes un chevalier et le mets dans ton sac. Mais au tour suivant, les pions que tu as utilisé pour acheter le chevalier rejoignent aussi ton sac et la probabilité de sortir ton chevalier reste faible. Ok, donc je refais un chevalier, comme ça, j’en ai deux. Oui, mais là encore, tu augmentes tes chances mais sans aucune garantie de résultat. Pour ma part, les chevaliers, ça allait mais c’est les bucherons qui me manquait. Or pour faire un bucheron, il te faut… un bucheron. Wouhou !

    Bref, le jeu de société, selon moi, doit être une activité plaisante. Ok pour se prendre la tête mais à condition que je ressente des émotions en le faisant : coup en fourbe, accomplissement personnel, coup de maître, … La frustration et l’ennui ne font pas partie des émotions qui me poussent à aimer un jeu. Dommage.

    Heureusement, il y avait tout plein de jeux sur le salon qui savent créer ces émotions. Et c’est là tout le problème. Pourquoi s’arrêter sur un jeu qu’on aimerait vraiment aimer alors qu’il ne le mérite pas forcément quand il y a tant de jeux qui réussissent bien mieux à s’approcher de l’alchimie ludique idéale.

    Tu vois, j’ai le même cas sur Kanban : j’ai fait 2 fois l’explication des règles, j’ai regardé des vidéos, j’ai commencé une partie et je n’arrive toujours pas à savoir. D’un côté, il y a tout ce qu’il faut pour que ce soit top mais j’ai de plus en plus de doute que tout se combine comme il faut pour qu’il sorte du lot… et donc de l’armoire. Affaire à suivre…

  4. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 21/10/2014
    Répondre

    Commentaire très pertinent. J’avoue avoir laissé de coté Kanban pour les mêmes raisons pour ramener Aquasphère, extremement prenant dès le premier tour (et très bien expliqué d’ailleurs)

Laisser un commentaire