Tapestry : Manoeuvres et Manigances : Tabula Rasa ?

Stonemaier Games est un éditeur qui sait faire le show, qui sait nourrir le buzz. Avec Tapestry (édité en français par Matagot) il avait annoncé un jeu de civilisation pour 1 à 5 joueurs aux règles très simples, et pour cause elles tiennent en 4 pages. Des figurines de bâtiments magnifiques et surtout une énorme rejouabilité avec pas moins de 16 civilisations différentes.

À peine sorti, le jeu est entré en pleine zone de turbulences. Selon les retours des premiers  joueurs, les civilisations n’étaient pas équilibrées. Qu’à cela ne tienne, chez Stonemaier on est réactif, quelques jours plus tard tombait un errata pour corriger les civilisations. Loin d’éteindre l’incendie, cet “aveu” a plutôt mis le feu aux poudres. J’avoue qu’à ce stade j’ai tendance à préférer un éditeur qui modifie en urgence quelques éléments que de faire la sourde oreille. Surtout que l’on imagine aisément la difficulté que représente l’équilibrage de tant de factions.

Dans L’art de La Tapestry, Shanouillette nous a parlé du jeu en long en large et en travers. Surtout ses travers en fait, l’aléatoire présent dans toutes les strates du jeu, le côté un peu dirigiste, etc. Que pouvait donc apporter une extension ? Plus de contrôle ? Plus de diversité ? Plus de figurines aussi…

 

Tapestry-Figurines

 

Quoi de neuf ?

Grosso modo, l’extension ne bouleverse pas le jeu de base, elle peut d’ailleurs être incorporée au jeu de manière très simple.
Les pistes de développements ne changent pas, nous avons simplement de nouvelles cartes Tapestry. Les joueurs couinaient quand suite à une attaque le défenseur répliquait avec la carte “Embuscade” (ce qui avait pour effet de légèrement décontenancer le joueur et surtout au lieu de remporter la case il la perdait et devait coucher son pion avant-poste en guise de soumission), désormais on le contre-kems : l’Entourloupe annule l’Embuscade, le Plan dérobé aussi. Bref, on a des cartes contre les coups du sort, mais ça reste lié à l’aléatoire du tirage.

 

tapestryimg_20201009_133753_jeux_de_societe_ludovox

 

Nous avons aussi de nouveaux Monuments, et cette fois, on ne les gagne pas en étant le premier sur une piste, on les choisit en début de partie et on pourra les positionner sur notre plateau quand on aura réalisé son prérequis. Cela réduit l’opportunisme et ajoute un peu de planification bienvenue. D’autant qu’on peut les coupler avec sa civilisation. Pour ma part, j’ai essayé les Recycleurs qui ont pour capacité d’améliorer une carte technologie (ce qui est très ludique et donne un sentiment de puissance) de plus ce pendant la phase de revenu, et le Magasin de jeux qui est posé dès que l’une de nos cartes technologie est tout en haut. Autant vous dire que j’ai vite posé ce magasin dans ma capitale ^^.

 

tapestryimg_20201007_093024_jeux_de_societe_ludovox

 

Session civilisation !

Comme la plupart de nos parties, nous avons joué à trois joueurs, la configuration idéale pour ce jeu je pense. Cette fois, je me suis senti l’âme de recycleur et j’ai usé et abusé des cartes technologies, au point que j’ai d’ailleurs peut-être trop négligé le reste.

Timothée quant à lui était dans la lune (ça lui va bien) chez les extraterrestres, il pouvait profiter des tuiles espaces qui ne sont disponibles qu’à la toute fin de la piste d’exploration. Habitué à jouer avec les factions plus agressives, il est resté sur son petit nuage et n’a finalement pas décollé alors qu’il a pourtant un joli ratio de victoire.

tapestry-extra-terrestre

 

Joëlle, quant à elle, nous a mis la misère avec ses chasseurs de trésors couplés à une stratégie basée sur les cartes technologie et une jolie occupation de l’espace dans sa capitale. Elle a creusé dans les territoires, et a surtout trouvé la victoire.

 

tapestryimg_20201006_230622_jeux_de_societe_ludovox

 

Tabula Rasa ?

Le jeu de base m’avait laissé un peu mitigé, le buzz ne m’avait pas vraiment atteint et j’en étais resté à un jeu surproduit et des potentiels déséquilibres. Amateur d’eurogames, j’aime bien quand le hasard est limité à sa portion congrue, ou bien du hasard entrant. Pour autant, j’ai apprécié le jeu plus que je ne le pensais. On a joué en famille avec mon garçon de 10 ans. 

Le jeu est simple finalement, et s’il est un peu dirigiste, c’est vrai, malgré tout on prend plaisir à construire sa civilisation, à ériger un moteur de points de victoire. Chaque faction s’apprécie, et s’appréhende différemment. J’aime aussi beaucoup cet univers original, on sort des sentiers battus et rebattus des jeux de civilisation.

 

tapestryimg_20201007_092935_jeux_de_societe_ludovox


La minute édition

Stonemaier Games me donne la sensation de précipiter un peu ses sorties, les griefs des joueurs sur Tapestry n’auraient-ils pas pu être entendus avant ? Cela aurait évité de corriger le tir en catastrophe. Avec l’extension, nous avons aussi des jetons Monuments que nous plaçons sur les cases où l’on acquiert les monuments. Une bonne idée qui facilite la mise en place, car on “galérait” un peu à les reconnaître sur leur illustrations monochrome. Mais idem, personne n’a fait remarquer cela pendant les sessions tests ? Nous avons aussi un sac en toile qui sert à piocher les tuiles explorations, une bonne idée pratico-pratique.

 

tapestryimg_20201007_103758_jeux_de_societe_ludovox

Bilan 

L’extension ne modifie rien, elle ne renverse pas la table, si vous n’avez pas aimé le jeu de base, vous ne changerez pas d’avis. L’aléatoire reste toujours présent et la mécanique n’est pas modifiée. Par contre si vous avez savouré le jeu de base et que vous avez joué avec les 16 factions asymétriques, vous serez ravi d’essayer les 10 nouveaux plateaux civilisations.

 

tapestry_civilisations

 

Avec le jeu de base et Manoeuvres et Manigances, on a dû essayer plus d’une dizaine de civilisations et l’on a envie de pratiquer les autres. C’est vraiment la grande force du jeu, chacune propose son petit twist plutôt thématique. Les Espions permettent de bénéficier d’effets chez les voisins de gauche ou de droite, de copier l’effet d’une carte, en plus de découvrir la main de cartes. Pratique pour éviter les embuscades. Les Insulaires peuvent explorer l’île présente sur leur tuile civilisation, les Conseillers jouent avec les cartes fresques et peuvent en donner aux autres joueurs, etc. Ces civilisations représentent l’élément le plus élégant et intéressant du jeu à mon avis. L’auteur et son équipe n’ont pas manqué de créativité pour chacune d’elles.

 

regles-solo

 

Les solistes sont également choyés : vous pouvez découvrir 5 scénarios différents pouvant se jouer en campagne. Plus tard l’éditeur proposera une version adaptée pour le multijoueur. Petite attention sympathique.
Pour ma part, c’est un jeu que j’apprécie, je le réserve pour jouer avec ma famille ou avec des joueurs qui sont prêts à accepter ses travers. Une extension que je vous conseille, si vous en êtes arrivé aux mêmes conclusions avec le jeu de base.  

   

1 Commentaire

  1. morlockbob il y a 19 jours
    Répondre

    une bonne extension qui relève le niveau pour un jeu de civ de bonne facture: Terra Incognita pour Civilisation aube nouvelle

Laisser un commentaire