Rapa Nui : Partons sur l’ile de Pâques

Rapa Nui de Fabrice Besson & Guillaume Montiage édité chez Matagot nous propose de construire les incroyables statues géantes de l’île de Pâques. Si cela vous dit quelque chose, c’est normal, c’est la réédition de Les géants de l’île de Pâques de Fabrice Besson sorti en 2008 (toujours chez Matagot). Enfin, c’est pas tout à fait une réédition… Ici, on va plutôt parler d’évolution du jeu.

 

L’ancienne édition

 

Dans la peau d’un chef de Clan Rapanui

Avec Rapa Nui, nous sommes dans un jeu de pose d’ouvriers. Chacun notre tour, nous pouvons placer nos ouvriers à la Carrière pour construire des Moai (les fameuses statues) ou sur des lieux de l’île pour réserver un emplacement, ou encore placer son sorcier pour modifier l’ordre du tour.

 

 

Une fois que tout le monde a joué tous ses ouvriers, on résout dans l’ordre du tour les actions. Chaque joueur qui a des ouvriers à la Carrière repart avec des statues Moai. En fonction de votre placement et du nombre d’ouvriers posés, vous repartirez avec des petites, des moyennes ou des grandes statues.

 

 

Enfin, et c’est là à mon sens le moment le plus intéressant, nous allons ériger les Moai sur le plateau central. Pas tout à fait n’importe où. Cela nécessite un emplacement libre qui soit relié par des ouvriers. Et si vous faites travailler ceux d’un autre joueur, il gagne les ressources du lieu. Normal, non, il participe après tout !

 

En construisant votre géant, vous gagnez aussi des ressources. Cela dépendra de la taille du Moai. Mais ce n’est pas tout, vous prenez aussi la tuile du lieu que vous pouvez utiliser immédiatement ou conserver pour plus tard. Et chacune a des effets particuliers que vous utiliserez à bon escient.

 

 

Et les ressources servent à quoi ? Grâce à elles, vous pouvez par exemple ajouter une coiffe à une statue (cela coûte 4 ressources d’un même type). Quand vous faites cela, vous pouvez prendre une tuile Offrande qui vous fait gagner des points de victoire. Le premier arrivé est le mieux servi. Classique et efficace.

Les ressources vous permettent aussi de gagner des améliorations que vous placez sur votre plateau. Mais attention, vous avez 3 emplacements pour 4 améliorations. Choisir, renoncer, tout ça, tout ça ..

Rapa Nui, c’est donc une version plus épurée et peut-être plus familiale que les Géants de l’Ile de Pâques. Par exemple, on a retiré la phase d’enchère qui semblait allonger le jeu. On retrouve de la gestion / production de ressources avec une interaction dans le placement (élément que j’affectionne particulièrement), et non seulement une course sur les tuiles Offrandes, mais aussi un système de chaîne d’ouvriers qui donne un petit côté semi-coopératif à l’ensemble. Nous en reparlerons bientôt !

Le jeu sort en janvier 2021 pour un prix approchant les 45€.

   

2 Commentaires

  1. Meeeuuhhh il y a 20 heures
    Répondre

    Ah oui pas mal de changements quand même…

    Sans parler de cette hérésie sur la photo où les Moais pointent leur nez vers l’extérieur de l’île !

     

    • atom il y a 17 heures
      Répondre

      La photo c’est moi qui l’ai prise ^^ Je n’avais pas encore joué au jeu c’était pour illustrer la news. C’est fait et en effet dans la règle c’est précisé de les tourner vers l’intérieur de l’île 🙂

Laisser un commentaire