Paléo, une première extension en approche

Paleo est un jeu coopératif de Hans im Glück qui a su trouver son public et se faire un nom. Avec une sélection à l’As d’or Expert, un Kennerspiel en poche, une jolie note BGG de 7.9, on peut dire que depuis sa sortie initiale en 2020, le titre de Peter Rustemeyer (archéologue dans le civil) a fait du chemin. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de vous pencher sur son cas, nous ne pouvons que vous y encourager fortement : Ludochrono, Just played et Test sont dispo sur le site.

 

 

Dans Paléo chaque joueur incarne une tribu qui va décider d’aller dans l’un des lieux proposés par le dos de ses trois prochaines cartes de son deck. On mesure ensemble l’intérêt de chaque lieu, le risque, l’aide nécessaire des autres (ou pas) et on retourne nos cartes. Derrière c’est l’aventure. Le but n’est pas la simple survie, elle n’est que le moyen, pour rassembler le temps, les ressources, les idées créatives pour faire de l’art pariétal. Dès que la grande fresque du mammouth est peinte, elle nous touche pour l’éternité. Un thème très joliment porté par une mécanique coopérative rafraichissante. 

Bonne nouvelle si vous avez fait le tour des divers modules du jeu de base, une grosse extension est dans les tuyaux de l’éditeur allemand pour le mois d’octobre. On retrouve d’ailleurs Dominik Mayer aux pinceaux, qui avait été choisi initialement via un casting de mammouths illustrés. Cette extension « Un nouveau départ » proposera 6 nouveaux modules avec un bond de 5 000 ans en avant sur la frise chronologique de l’humanité. Désormais notre tribu essaie de s’établir (du coup le jeu ne devrait peut-être plus s’appeler Paléo mais Néo, mais c’est sans doute pas très marketing). On pourra non seulement tuer les animaux mais aussi les capturer, manger les œufs du dodo plutôt que le dodo lui-même (qui va peut-être tenter de s’échapper, y en a marre de pondre des œufs dites !). « De nouveaux dangers et de nouvelles tâches nous attendent, mais avec un peu d’habileté et de nouveaux outils, nous pouvons réussir à nous installer. » nous dit le pitch de la boite qui montre un bélier devant une hutte. 

 

 

En coulisse, l’éditeur et l’auteur rêvent déjà à des variations sur la mécanique. À quand un Paléo sur Mars ? 

 

À écouter : podcast Spiel des Jahres 2021 la remise des prix à Berlin [proxi-jeux]

 

   

4 Commentaires

  1. Groule 27/07/2021
    Répondre

    Shut up and take my money!

    Etant donnés l’originalité de la mécanique de Paleo, sa relative simplicité et son succès, le terrain est propice la sortie de plusieurs extensions ou même versions revisitées du jeu à l’avenir. Un nouveau « Pandemic System Games » ? En tout cas je le souhaite !

    • Shanouillette 28/07/2021
      Répondre

      Il y a de fortes chances pour, amha !

    • atom 29/07/2021
      Répondre

      Oui, mais ça apporte de la fraicheur, et c’est aussi ça qui est magique dans Paleo.  Autant cette grosse extension je suis assez chaud car ça reste le même univers et je suis curieux de voir comment il va passer de chasseurs cueilleurs à sédentaires. Mais est-ce que j’aurais envie de voir Paleo sur mars, Paleo Cthulhu, Paleo en vacances chez les zombies etc

      • Groule 29/07/2021
        Répondre

        Si le travail d’adaptation est du même niveau que ce qui a été fait pour les Pandemic (je pense à Montée des Eaux, Chute de Rome), je prends tout de suite !

Laisser un commentaire