Letter Jam : La confiture qu’il faut savoir savourer

Après le succès incontestable de Codenames, l’éditeur tchèque CGE s’est mis à étoffer sa gamme de jeux d’ambiance utilisant… des mots. Penchons-nous aujourd’hui sur leur dernier bébé, Letter Jam tout droit sorti de l’esprit d’un de leurs employés de la branche numérique : Ondra Skoupý, dont c’est le premier jeu édité. À mi-chemin entre Hanabi et le Scrabble, le jeu s’inscrit parfaitement dans la mode actuelle des jeux coopératifs à communication limitée mais en s’attaquant cette fois-ci à la branche des jeux de composition de mots.
Le jeu a dernièrement été mis en avant, juste derrière Wavelength, dans la catégorie meilleur jeu d’ambiance au Golden Geek Awards 2019 qui viennent d’être attribués. Mérité ?  

 

LetterJam_2

 

Le fruit

Sous ses airs de petit jeu d’ambiance gentil et inspiré de jeux que l’on connait bien maintenant, Letter Jam a en fait plus d’un tour dans son sac et est bien plus déroutant que bon nombre de titres qualifiés d’OLNI. Les règles fourmillent de concepts tout à fait nouveaux ou peu communs et de points spécifiques ou particuliers. Letter jam est un fruit difficile à presser ! Pas d’ordre du tour, une communication très particulière, des cartes que l’on tient à l’envers, une mise en place compliquée… Son apprentissage demandera beaucoup de patience et l’explication des règles devra quasi systématiquement s’opérer au fur et à mesure de la partie pour que le jeu puisse dévoiler peu à peu ses arômes. Autant vous prévenir, la lecture des règles n’aide pas trop à saisir le réel sentiment que l’on aura autour de la table en jouant.

On a chacun une carte de lettre à l’envers devant nous et on compose des mots avec les lettres des autres pour leur faire deviner leurs lettres, et eux font de même pour la notre.
Trouver la lettre manquante d’un mot, ça paraît en premier lieu assez simple. L’ennui, c’est que dans les faits, il est très difficile de composer des longs mots dans ce jeu, et qu’en plus il faut presque toujours utiliser le joker, une carte toujours disponible qui remplace n’importe quelle lettre mais sans que le compositeur n’indique laquelle, floutant un peu plus le mot que l’on doit discerner. Pas facile de déduire deux lettres manquantes sur un mot de seulement quatre ou cinq lettres !

 

LetterJam_1

 

La confiture

Mais outre ses règles compliquées, le jeu est réellement là pour vous brûler les neurones. La combinaison « peu de communication » et « jeu de composition à la Scrabble » font que l’ensemble est avant tout un moment studieux où chacun et chacune planche sur sa feuille, pour comprendre sa lettre, ou sur les lettres des autres en quête de l’indice parfait. L’absence d’ordre du tour fait que la même personne peut se charger de la composition plusieurs fois d’affilée, ce qui peut être frustrant si certains et certaines préfèrent l’un des deux rôles (composition ou déduction).

Bien sûr, il est possible de jouer sans chercher trop à performer, ou à l’inverse, on peut pousser les curseurs de difficulté pour vraiment transformer notre cerveau en confiture. Le jeu de base d’ailleurs fourmille de détails qui permettent des déductions indirectes pour celles et ceux qui veulent pousser le raisonnement dans ses retranchements.

Le système de score en revanche est bêtement compliqué pour une catégorie de jeu où tout le monde se fiche bien d’avoir un score chiffré. Au final, là encore, c’est aux joueurs et aux joueuses de déterminer quel est leur niveau de réussite. Chaque groupe apprivoisera donc le jeu à sa façon.

L’aspect premier du jeu est vraiment un repoussoir à débutants : c’est long, c’est prise de tête et c’est loin d’être fun. Letter Jam figure plutôt dans la famille des jeux expérimentaux avec un sentiment de renouveau. Dans cette catégorie-là, il remplit parfaitement son office et serait peut-être même pas loin de trôner à côté des meilleurs ! Il offre ce mélange unique entre la partie déduction d’un jeu de communication indirecte, la créativité d’un jeu de composition de mots et le plaisir du cruciverbiste lorsqu’il faut retrouver les mots. À l’image d’un Decrypto, il nous fait passer par des sentiers sinueux pour nous amener vers ce point culminant de l’esprit où l’on obtiendra la satisfaction d’avoir trouver l’indice parfait ou bien, dans l’autre sens, d’avoir décodé le message envoyé par les autres.

Malgré cela, n’oublions pas en revanche un autre de ses défauts : le jeu brille vraiment à 5 ou 6, en dessous il nécessite pas mal d’aménagements et l’on a pas forcément envie de rajouter toutes ces surcouches sur des règles déjà trop tordues ! 
Bon courage donc, pour réunir un groupe qui saura apprécier le jeu.

 

LetterJam_3

 

L’emballage

Letter Jam utilise une esthétique basée sur les fruits. Voilà. Il n’y a rien à dire de plus là dessus, c’est un peu bizarre mais au fond on s’en fiche un peu et on en attendait pas forcément beaucoup plus de la part d’un jeu de composition de mots.

En revanche, chose plus intéressante, le jeu dispose d’une application pour générer une mise en place (qui est vraiment compliquée mais je n’entrerai pas dans les détails). L’auteur du jeu étant, rappelons-le, un employé de la branche numérique de CGE, c’est lui-même qui en est le développeur. L’idée est plutôt séduisante … mais l’application n’existe pas en français, dommage pour un jeu basé sur des mots ! [MàJ : on nous signale qu’il est désormais possible de mettre l’appli en français ! – Ndlr]

letter jam appli

La recette est-elle bonne ?

Letter Jam n’est pas une perle cachée. C’est plutôt une perle à la vue de tous qui attirera… pas forcément le public qui lui sied. Si vous cherchez un jeu pour jouer en famille pour changer un peu du Scrabble, ne prenez pas ce jeu ! Il y a d’autres titres comme Mot pour Mot ou Kokomots bien plus indiqués pour ce faire. Letter Jam nécessite un groupe de personnes qui savent apprécier les jeux de composition de mots mais est plutôt à ranger du côté des jeux de déduction coopératifs. Au final il s’avère tout aussi expérimental que le fût Hanabi en son temps. Un jeu pas facile à sortir donc, mais qui, comme beaucoup d’OLNI, vous proposera une expérience fraîche et nouvelle qui pourra soit faire mouche, soit finir en une confiture mi-figue mi-raisin.

 

   

2 Commentaires

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 05/05/2020
    Répondre

    Un jeu qu’on adore ici.

  2. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 06/05/2020
    Répondre

    On me signale que l’appli est possible en VF !

Laisser un commentaire