Dungeons & Dragons 5 en français ? [Jdr]

Dungeons & Dragons est sorti dans sa 5ème édition produite par Wizards of the Coast en été 2014. Une édition qui est, pour moi, simple, fraiche et inspirante.

 Ces règles étaient jusqu’à présent disponibles en anglais sous 3 formes plus ou moins complètes :

  • Le Starter Set : L’essentiel des règles en 32 pages, une poignée de personnages prétirés et une mini campagne de 64 pages pour faire passer ces mêmes personnages du Niveau 1 à 5 et un set de dés. Un très bon produit d’appel à 20$, qui ne contient pas de quoi créer des personnages, ni gérer leur évolution (en dehors de ce qui est valable pour les prétirés) et qui ne comporte qu’un certain nombre de sorts et de monstres.

 

StarterSet3-690x350

 

  • Les Basic rules : Un pdf gratuit de 114 pages  de textes non illustrés, disponible sur le site de Wizards, qui a évolué au fil de la création de DD5. Wizards avait fait un bon choix en tenant compte de l’avis du public au fur et à mesure de la création.
    Ce document est la version finale mise à disposition du public avant de passer aux ouvrages payant. On y trouve les 4 classes principales (guerrier, voleur, mage, clerc) avec un seul archétype (spécialisation de classe au Niveau 3) ainsi que les 4 races les plus emblématiques de l’heroïc fantasy (humain, elfe, nain, halfling/hobbit) et 5 backgrounds (l’occupation ou milieu d’origine du personnage). Idem pour les sorts, la liste n’est pas complète mais on a bien là un jeu complet, gratuit et qui permet de jouer très longtemps.       

 

  • Le triptyque : Le classique ensemble des trois livres propres aux précédentes éditions : guide du joueur, guide du maître, et manuel des monstres. L’intégralité des règles sur un petit millier de pages pour 3 fois 50$ (ou 85$ pour la totale en faisant un effort minimal de recherche pour trouver un vendeur).
    Pour comparer au Basic rules, on a là 12 classes (avec tous les archétypes), 9 races, 13 backgrounds.

 

Capture3

 

Forcément dès que les livres sont sortis en anglais, et d’autant plus quand il s’est avéré que cette édition était un très grand cru, la question s’est posée de savoir quel éditeur français allait en proposer la traduction…

… Sauf que pour ça il aurait fallu que Wizards of the Coast ou plutôt son propriétaire américain, Hasbro, donne le feu vert. Et sur ce point, ils sont restés très stricts : pas de traduction officielle. Mais ça parlait quand même de faire revenir l’OGL sous une forme ou une autre.

 

OGL ? 

L’Open Game Licence (OGL) est apparu au début des années 2000 après que Wizards ait racheté D&D à TSR. Ça permettait à des personnes autres que Wizards de créer des produits se basant sur leurs règles sans leur payer quoi que ce soit. Du coup, Wizards n’avait plus à se soucier de la création d’univers, scénarios, nouvelles classes ou autres : n’importe qui pouvait en créer, et que ces produits marchent ou non, Wizards continuait de vendre ses règles de base tout en étendant l’omniprésence des jeux en système D20. 

On a quand même eu droit à de la traduction autorisée et non officielle des Basic rules par le site Aidedd, avec un livre de règles et un livre de créatures, récupérables en bas de leur page d’accueil.

Donc globalement les gens jouaient à DD5 avec les termes anglais, en se basant sur le travail de Aidedd ou en faisant leur propre traduction dans leur coin (je traduisais par exemple les sorts au fur et à mesure que les joueurs les acquéraient et les monstres au fur et à mesure des scénarios).

Quand soudain, alors qu’on ne l’attendait presque plus, le 12 Janvier, Wizards clarifie ce qu’il est possible de faire dans le cadre du Dungeon Masters Guild et avec la version mise à jour de l’Open Game licence : le Systems Reference Document.

Le Dungeon Masters Guild, c’est une licence payante qui va permettre à des tiers de créer du contenu directement dans l’univers typique de DD5, les Royaumes oubliés, ce qui n’était pas possible auparavant. Ça reste un contenu bien particulier : des produits électroniques pour une boutique en ligne bien spécifique. L’auteur touche la moitié du prix de vente, et Wizards l’autre moitié.

Le Systems Reference Document (SRD), c’est encore une nouvelle mouture des règles, en 398 pages, qui ne bougera plus (sauf corrections). Elle contient les 9 races, les 12 classes (avec un seul archétype), plus de sorts et de monstres. Bref, c’est le document gratuit le plus complet et tout le monde peut en faire ce qu’il veut, donc… LE TRADUIRE EN FRANCAIS ! Mais on parle bien de traduire ce qui est autorisé par le SRD, pour le reste, on a bien sur le droit de compléter les manques par de la création originale non reprise sur la VO, à commencer par le nom, parce que Dungeons & Dragons, le titre, ne fait pas partie du SRD (les règles de création de personnages non plus d’ailleurs ^^’).

Deux éditeurs français se sont déjà lancés dans le crowdfunding pour des « presque DD5, mais pas tout à fait » français :

  • Agate Editions, principalement connu pour leur jeu Les ombres d’Esteren, nous proposent Dragons via la plate-forme Ulule. Umberling vous en parlait par ici. Ils proposent la simple traduction du SRD, la mise à disposition de cette même traduction en OGL, leur savoir-faire démontré sur Estern pour les illustrations. Au fil des paliers passés, ils ajouteront d’abord de la qualité au livre objet, et ensuite du contenu original ajouté (un peu flou en l’état actuel).

 

Le prix d’entrée, c’est 59€ pour le triptyque imprimé couleur (couverture souple) plus les pdfs, et la vraie version complète avec tous les bonus physiques et électroniques accompagnés du triptyque en couverture dure dans leur boitier de rangement blanc et d’un écran vous en coûtera 99€. 

Capture

  • Black Book Editions qui avec l’expérience, et aussi les casseroles, d’un certain nombre de crowdfunding a carrément sa propre plate-forme pour les gérer.  Ils nous proposent donc Héros & Dragons, alors qu’ils couvrent déjà bien le domaine du médiéval fantastique avec le rouleau compresseur Pathfinder et le petit cousin simplifié dont je vous parlerai peut-être une prochaine fois, Chroniques Oubliées. D’ailleurs on peut acheter du matériel Chroniques oubliées dans les options de Héros & Dragons (ça complique un peu la lecture).  

HD_Pages_interieures_v0

Conscients de l’incomplétude du SRD, BBE annonce dès le départ un produit complété par ses équipes pour avoir un vrai produit fini, pas seulement par des règles, mais aussi par des textes d’ambiance, tout en dissociant bien l’originel (SRD) et l’original (pur H&D) de manière visuelle dans leurs ouvrages. Le SRD traduit sera mis à disposition gratuitement via Aidedd.

Le prix d’entrée c’est 130€ pour le triptyque en papier + pdf. Pour la version complète avec une campagne et écran, c’est 195€.

Le point intéressant à noter : le guide du joueur en format poche, est désormais disponible à l’unité pour 15€. Là, on a un produit qui pourrait s’avérer utile sur des tables où des joueurs anglophobes cohabiteraient avec un MJ anglophone et ses livres DD5 en VO. Capture2Je ne vous aiderais pas à choisir s’il vous en faut un, les deux ou aucun, ça c’est une histoire entre vous, votre porte monnaie, vos étagères, et (beaucoup plus rarement) votre table de jeu ! ^^

aa22b54a0e09744e32b23eec3c86bd

► Au passage, un autre cousin éloigné permet de faire du donjon de manière « moins guindée », a lui aussi un crowdfunding en cours, Dungeon world, un jeu dont le système est dérivé d’Apocalypse world, la révolution des années 2010 en matière de jeu de rôles indépendant. « Une autre manière de faire la même chose » dirais-je. Il connait sa deuxième édition en français pour un ouvrage de 250 pages. Prix d’entrée à 34€ pour le livre, voir 11€ si vous ne prenez que le pdf.

 

15 Commentaires

  1. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 24/01/2016
    Répondre

    Merci Kalysto pour ce point ! On y voit plus clair. Ça fait envie..

    Sinon dungeon world, on peut trouver le pdf gratos ici.

  2. Photo du profil de Nelijah
    Nelijah 24/01/2016
    Répondre

    Elle donne sacrément envie cette 5e édition 🙂 du coup selon ce que tu dis, il est quand même plus avantageux de pledger la version de BBE ?

    • Kalysto de la vacuité 24/01/2016
      Répondre

      J’informe sans me prononcer plus que ce que j’ai écrit dans l’article, car somme toute, on ne parle que d’un ersatz de la 5ème édition, pas de sa vraie traduction intégrale  😛

      • Kalysto de la vacuité 25/01/2016
        Répondre

        Actuellement les gens se dirigent plutôt vers Agate

        • Photo du profil de Shanouillette
          Shanouillette 25/01/2016
          Répondre

          Peut-être à cause du fait qu’ils veulent essayer de réintégrer les réseaux classiques de distribution et convaincre Wizards of the Coast d’autoriser la publication intégrale de Donjons & Dragons 5 en français.. ? Ou c’est dû à leur savoir faire concernant les illustrations ? BBE a quand même démontré son expérience aussi avec Pathfinder ils connaissent déjà bien le matériau de base. Quoi qu’il en soit j’ai l’impression que BBE cartonne + (juste au regard des chiffres : + 100 000 pour BBE, peut-être bientôt 40 000 pour Agathe)…

          • Kalysto de la vacuité 25/01/2016

            Cette impression est normale, BBE vend plus cher, et a croisé plusieurs offres sur le même crowdfunding, tu peux par exemple voir que 165 personnes ont pris la campagne mais avec les caracs pour Chroniques oubliées, un autre jeu basé sur le système d20. Actuellement tu as 370 personnes qui ont vraiment acheté de quoi jouer chez BBE et 440 sur Agate (certains ont peut-être pris les 2).

            Agate est moins cher, va utiliser la trad de BBE, ce qui va libérer les fonds pour débloquer autre chose à la place, et les joueurs sont sollicités au fil des paliers pour savoir quel contenu sera ajouté, ça peut motiver

  3. Photo du profil de Djinn42
    Djinn42 24/01/2016
    Répondre

    Très intéressant, merci pour l’information bien détaillée. J’en suis resté à AD&D post 3.5. A l’époque j’achetais le manuel du joueur pour les campagnes de Padhiver (Neverwinter Nights – jeu PC). On avait tous les outils pour créer des serveurs multi avec du contenu original (dialogues, scripts, etc). Le bon temps sans MMO.

    Même sans jouer vraiment autour d’une table ces livres sont des mines d’inspiration.

  4. Photo du profil de rotabla
    rotabla 24/01/2016
    Répondre

    Un conseil, évitez Black Box.

  5. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 24/01/2016
    Répondre

    Tu dis ça à cause de Pavillon noir ? Leur guide du joueur de poche est tentant ..

  6. Photo du profil de Umberling
    Umberling 03/02/2016
    Répondre

    Ça tacle sévère chez Black Book Editions ici. Parce que tout n’est pas rose dans le JdR et qu’Agate fait du vol de plumes traductrices.

    [En tant que traducteur, je me garderai de faire aucun commentaire sur les pratiques de trad du milieu du jeu.]

  7. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 03/02/2016
    Répondre

    Rebondissement pour le moins polémique… C’est moche… Moi qui était à deux doigts de pledger chez Agathe hier soir ! Je vais réfléchir encore un peu. :/

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 21/03/2017
      Répondre

      Bien fait d’attendre moi 🙂

      • jmt-974 22/03/2017
        Répondre

        Tu m’étonnes !!! Moi aussi !!!!

        J’avais faillit craquer jute avant la fin sans réussir a me décider… en fait attendre était le bon choix ! Bon juste con qu’ils commencent que par le livre des joueurs et pas par le starter direct 🙁

Laisser un commentaire