CloudAge, le nouveau Pfister est annoncé

Il s’agit en réalité d’une co-création. CloudAge, conçu par Alexander Pfister (Mombasa, Isle of skye, Great Western Trail, Maracaibo, qui d’ailleurs, devrait bientôt avoir une extension) et Arno Steinwender (Take it or leave it, Deukalion…) a été annoncé du côté de Capstone lors du « Camp Capstone », un événement (15-16 août dernier) imaginé par la maison d’édition américaine pour mettre en avant leurs futures publications, dont la plus attendue de toutes par les amateurs Anglo-Saxons qui égrainent désormais des « instantbuy! » sur les divers horizons ludiques du web, à savoir le prochain titre crédité Pfister. 

Alexander Pfister souligne que CloudAge est plus léger que Great Western Trail et Maracaibo et plus lourd que Isle of skye, ce qui fait du lui une sorte de « Kennerspiel Plus » selon lui. Avec ses graphismes signés Christian Opperer, CloudAge prend place dans un univers SF qui tranche avec le reste de la production de l’auteur. Il s’agira ici d’un contexte sombre et dystopique, jugez plutôt : « Il y a quinze ans, la mystérieuse société secrète « Cloud » a saboté d’innombrables sites de production de pétrole pour déstabiliser le monde. La catastrophe environnementale qui en a résulté a eu des effets désastreux sur la planète entière. Aujourd’hui, des années plus tard, vous voyagez au-dessus du paysage asséché dans vos dirigeables, à la recherche d’une vie meilleure. Vous visitez des villes, envoyez des drones pour collecter des ressources et combattez la milice des Nuages. » Pfister précise : « Il s’agit d’un jeu de société pro-environnement qui, soit dit en passant, sera également produit dans le respect de l’environnement (électricité verte, carton avec un pourcentage élevé de matériaux recyclés, achat auprès de fournisseurs proches pour réduire les transports, etc.) ».

CLOUDAGE

CloudAge est un mélange de construction de moteurs, de deck-building et de gestion des ressources. L’éditeur annonce « un mécanisme de sleeving innovant permet une nouvelle forme, plus immersive, de collecte de ressources », voilà qui intrigue fortement. Les joueurs « essaient de prédire quel terrain couvert de nuages contiendra la quantité de ressources souhaitée ou où des actions supplémentaires sont possibles. Les ressources permettent aux joueurs de développer des améliorations utiles pour leurs dirigeables ou d’attirer de nouveaux membres d’équipage. »

 

nanox

L’éditeur initial est une nouvelle maison autrichienne : Nanox

 

Le jeu déploie, à l’instar du dernier opus de l’auteur (Maracaibo), un système de campagne qui permet d’introduire de nouveaux éléments dans le jeu au fur et à mesure que les joueurs progressent dans les chapitres tout en suivant un récit. Mais si vous préférez, vous pouvez également jouer à des scénarios isolés. Le titre offrira aussi un mode solo. Alors, « instabuy » pour vous aussi ?

 

   

1 Commentaire

  1. Sylvain Granjard 18/08/2020
    Répondre

    Vraiment très impatient d’en savoir plus, notamment sa date de sortie en français.

Laisser un commentaire