LE TEST DE DALE OF MERCHANTS
pic2772192_md
Un jeu de Sami Laakso
Illustré par Sami Laakso
Edité par BGL, Devir
Pays d'origine : Angleterre
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2016
De 2 à 4 joueurs , Optimisé à 3 joueurs
A partir de 10 ans
Durée d'une partie entre 30 et 45 minutes

Thèmes : Animaux, Commerce
Mécanismes : Collection/famille, Deckbuilding, Dés, Gestion de main, Stop ou encore
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Familial
Nombres de parties jouées : 5
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Dale Of Merchants est un jeu de construction de paquet (deck-building en français) qui, tout en conservant les principes de base du genre, parvient à s’en éloigner et amener un peu de fraîcheur dans un domaine où la copie conforme est légion.

Avec votre famille de commerçants, et vos compétences, vous devez, en achetant et en vendant vos marchandises, construire 8 étals. Le premier y parvenant sera le vainqueur. Un jeu simple à comprendre où il faut s’adapter aux pouvoirs des commerçants présents tout planifiant ses achats. Du familial évolué.

Contexte

Le franco de port, ça vous parle ? Oui, bien sûr. Plutôt que payer 7 € de frais de port, prenons un jeu en plus. Un coup d’œil sur les notes et avis de sites spécialisés et on se lance. Voilà comment ce jeu est arrivé sur notre table. La finesse de son packaging et la qualité de ses illustrations ont fait mouche. Après une mise en bouche à 4, un peu longue, mais prometteuse, c’est la partie à 2. Un régal.

À préciser que le jeu présenté ici est la réédition avec correction du livret de règles. Le jeu est en anglais avec du texte, il faut un petit niveau pour y jouer.



ACCESSIBILITE DES REGLES
16,5
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Quelques retours aux règles. aide de jeu correcte

Les règles sont aussi joliment illustrées que les cartes. Elles sont simples : acheter, poser, utiliser les pouvoirs, reprendre des cartes en main. La vraie difficulté du jeu réside dans la gestion de votre main. Le texte de la règle est clair, sa présentation aérée, il n’y aura donc pas de réelle difficulté à comprendre le jeu si vous avez quelques bases dans la langue de

  • David Bowie
  • Shakespeare
  • Dizzie Rascal
  • Justin Bieber

 

... au choix.

QUALITE DU MATERIEL
16,5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement assez simple et organisé. Éléments en bon nombre
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Lisibilité et manipulations plutôt agréables
Qualité des illustrations
Très travaillé


Le matériel est un régal pour les yeux. La boîte, sobre, à une certaine classe : fine avec une belle couv’. Voila au moins un éditeur qui n’en fait pas trop pour exister. Cette boite (tout comme sa suite, Dale of Merchants 2) est d’un format ultra pratique pour être rangée ou glissée dans un sac.

Les cartes sont de bonnes facture, les illustrations magnifiques. Pour 20 €, on se sent aimé.

THEME
14,5
Objectifs du jeu clairs
C'est limpide
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On peut se refaire l'histoire après la partie
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
Thème fouillé

Le thème est là : des commerçants qui achètent et montent leurs stands, quoi de plus normal ? Des animaux qui jouent à la marchande, c’est un peu culcul la praloche, mais grâce à leur nom à rallonge (Hoarding flying squirrels) et aux objets en vente (bonhomme de neige…), on se fait happer par l’univers de l’auteur. Le thème, léger,  s’efface doucement au profit du jeu.

Tout se tient, même si ce n’est pas le thème le plus passionnant de la terre.

 

DUREE DE VIE
15,5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
On apprécie la diversité des parties
Contenu additionnel
Variantes très réussies
Essouflement du jeu
Assez surprenant

Dale of Merchants met en scène 6 familles de marchands. On jouera avec une famille /joueur + 1 (4 si on est 3 joueurs, etc). Les pouvoirs étant différents d’une famille à l’autre, il faudra s’adapter. Parfois on jouera tactique, parfois ce sera plus chaotique... selon les marchands en place.

L’ajout d’une deuxième boite de 6 et d’une famille supplémentaire à acheter en ligne multiplie encore les possibilités.

Vous avez donc un bel avenir dans le business.

MECANISMES
14,5
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction souvent présente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Grande variété de choix, on peut revenir dans la course
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Équilibre du jeu entre planification et opportunité

Le mécanisme de base reste celui deck-building : piocher 5 cartes et voir ce qu’on peut en faire. Dale of Merchants ne joue pas les copieurs et rafraîchit le jeu en modifiant le principe : on peut garder en main la carte que l’on vient d’acheter, on ne se défausse pas systématiquement à la fin de son tour, on ne vise pas la victoire aux points mais à la construction de stands, on est obligé de poser, donc de sacrifier des cartes pour la construction du stand… En procédant par petites touches, le jeu prend une autre tournure et s’affranchit de ses aînés.



16,5
16,5
14,5
15,5
14,5

Photo du profil de morlockbob

83%

L'avis de morlockbob

Testeur Ludovox.fr

Publié le 16/02/2018

Voilà un jeu frais et plaisant, surtout pour les bras cassés du deck-building comme moi. Si on reste en territoire connu, le jeu s’éloigne par petites touches des principes de base du genre. De par ses familles variées (compétences différentes), il force le joueur à s’adapter tout en planifiant, loin du combo moteur à points qu’on répète jusqu’à plus soif dans ce genre de discipline.

Le jeu est à la fois familial, tactique ou hasardeux selon les familles choisies.

Il est également un vrai plaisir pour les yeux.

Passé inaperçu sur le territoire, c’est une bonne surprise sur laquelle je vous invite à vous pencher.


  • Illustrations
  • Rapide
  • Simple à comprendre
  • Deck building décomplexé
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

80%