LE TEST DE GENESIA
Genesia-Couv-Jeu de société-Ludovox
Un jeu de Eric Labouze
Illustré par Alexei Iakovlev, Fabrice Weiss
Edité par Citizen Games, super meeple
Distribué par Abysse Corp
Pays d'origine : France
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2020-02
De 1 à 5 joueurs
A partir de 12 ans
Durée d'une partie entre 40 et 100 minutes

Thèmes : Historique
Mécanismes : Construction/développement, Draft, Placement
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Expert
Nombres de parties jouées : 4
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Genesia est un jeu de draft à la 7 Wonders, dont on sentira la parenté dans de nombreux aspects. Mais Genesia ne s’arrête pas là : vous jouerez des phases d’expansion après chaque draft, pour étendre votre civilisation, pacifiquement… ou pas. Le jeu se veut compact, et ces phases d’expansion relèvent plus du jeu de placement/majorité que du 4X, ce qui, effectivement, fait plutôt bien son office.

Contexte

J'ai joué à Genesia dans pas mal de configurations différentes, cela est permis grâce à des sets de cartes bien pensés qui viennent enrichir le draft d'effets cruciaux et empêchent le plus possible le blocage complet d'une ressource via des effets de copie.



ACCESSIBILITE DES REGLES
14,5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles plutôt claires et assez exhaustives
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours pendant les premières parties. Aide de jeu basique

Les règles de Genesia sont globalement plutôt bien fichues, et pourtant, j'y suis pas mal revenu – comme quoi. Mais sincèrement, difficile de dire pourquoi ! Certaines séquences de jeu sont pour autant un brin biscornues et le jeu se prête bien à ces retours aux règles, qui n'ont rien eu de choquant.
En tout cas, le jeu s'explique bien, malgré mes errements mentaux ! :-)

QUALITE DU MATERIEL
14
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Boîte assez mal pensée (rangement difficile)
Qualité des éléments et des matériaux
Effort important
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Efforts appréciables sur les graphismes


Le rangement du matériel volumineux est plutôt hasardeux mais on finira par trouver une organisation qui nous sied. Le matériel est, il faut dire, tout à fait deluxifiant, même les éléments en plastique qui font plutôt cheap de prime abord. En jeu, on s'apercevra qu'ils offrent une lisibilité plus que satisfaisante, même s'ils détonnent un peu avec le décorum imagé placé par ailleurs. Quant à l'illustration, d'ailleurs, elle est simple, bonne et variée, même si on sent un peu moins d'inspiration graphique du côté du troisième âge, très disparate.

THEME
15
Objectifs du jeu clairs
On a envie de justifier ses choix thématiquement
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
La trame de fond est intéressante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

L'auteur, l'illustrateur et l'équipe éditoriale ont bien travaillé leur jeu pour ce qui concerne le thème. Les actions proposées par les cartes sont bien thématiques, et on se prendra souvent à retracer le parcours de notre civilisation – et ce, malgré le bond entre les débuts de la civilisation (âge 1), le moyen-âge/renaissance (âge 2) et l'ère contemporaine/science-fictive (âge 3). C'était pas gagné ! Bravo. 

DUREE DE VIE
14
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
De petites règles additionnelles
Essouflement du jeu
Assez surprenant

Genesia peut se targuer d'une certaine richesse, non seulement liée à son draft, mais aussi à son design ouvert. On pourra s'étendre un peu comme on le souhaite, en colonisant sa terre natale ou en allant loin dans l'île de Genesia avec un seul groupement de population. Suivant les joueurs, les tours seront pacifiques ou pas du tout, sachant que le dernier a des chances de ne pas l'être du tout, les joueurs luttant pour de belles sommes de points et ayant accès à des capacités de mouvement accrues.

Bref, difficile de dire qu'on n'a qu'une seule option, d'autant plus qu'on est drivé par un objectif secret : de quoi bien renouveler les parties.

MECANISMES
14,5
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction importante
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Plusieurs grandes stratégies sont disponibles et viables
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Équilibre du jeu entre planification et opportunité

Du point de vue plus mécanique, Genesia s'illustre par une envie de faire jouer tout le monde, tout le temps. Entre le draft, la phase de vote guerre/paix, le scoring qui s'avère faisable assez facilement en simultané, le tout est conçu pour qu'il n'y a que peu de temps morts !

Pour le reste, il y a différentes façons d'acquérir les sacro-saints points de victoire, des développements innovants en passant par l'objectif secret ou le contrôle de territoire ennemi. Bref, de quoi se ménager pas mal d'opportunités ! Cependant, un joueur qui rate vraiment son premier âge a peu de chances de revenir dans la course – sans doute un peu dommage, mais il faut tout de même savoir récompenser les joueurs qui prouvent leur compétence. 



14,5
14
15
14
14,5

Photo du profil de Umberling

77%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 09/06/2020

Genesia pourrait se contenter de faire le taf, mais non, il accomplit mieux que ça. Il transporte un peu. Et ne s'arrête pas au draft, tout comme l'excellent Tyrants of the Underdark ne s'arrête pas au deck-building. En bref, Genesia apporte sur la table de la sensation fraîche, de l'interaction à gogo (indirecte ou beaucoup plus directe), et sans trop en faire sur le corpus de règles : une épure qui vaut la peine d'être soulignée, et qui a franchement du chien.

Du côté des menus regrets, on déplorera quelque peu le plastique volumineux et l'écart thématique entre les ères, mais franchement, si cela ne vous tue pas le fun, essayez donc cet opus qui combine mécanismes euro doux et légers avec de la prise de position plus vicelarde et la petite pointe de diplomatie qu'il faut. 


  • Thème plutôt fort
  • Pas de temps mort
  • Mécanismes très propres

  • Un peu beaucoup de plastique dans la boîte
  • Le bond thématique entre les ères
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

80%