up-kanban-ok

Kanban : Automotive Revolution [Essen 2014]

Attention, faut brancher le neurone ! Avec Kanban, on cause entreprise, big business, flux tendu et dents longues.

Pitch-nous Kanban te semble

Kanban – ou 看板, le mot japonais pour enseigne – est un terme pour désigner les indices visuels qui peuvent être utilisés dans une ligne d’assemblage afin d’accélérer le flux de travail. Ces signaux disent aux travailleurs ce dont ils ont besoin, où ils en ont besoin, quand ils en ont besoin dans les systèmes de production à flux tendu.

Il s’agit souvent d’une simple fiche cartonnée que l’on fixe sur les bacs ou les conteneurs de pièces dans une ligne d’assemblage ou une zone de stockage.

Bon jusqu’ici ça vend pas forcément du rêve, j’en conviens. Oui mais attendez, car on a là un thème, aussi peu glamour soit-il de prime abord, qui permet à la dramaturgie eurogame d’exulter totalement. Ha carrément.
 


L’orgasme de la chaîne de montage.

La mise en place du jeu représente une chaîne de montage. Les joueurs sont des gestionnaires carriéristes qui cherchent à impressionner le conseil d’administration en vue d’atteindre une position favorable dans la société. Avec les promotions viennent des avantages au sein de l’usine, comme plus d’espace pour stocker des matériaux précieux et un plus grand prestige pour accélérer votre ascension.

Bref, vous avez des belles dents blanches qui rayent le parquet, vous vivez pour votre entreprise, vous suez de l’ambition parfumée à l’eau de Cologne et malgré le fait que vous êtes aussi gracieux que du marbre piétiné, on vous dit de plus en plus bonjour à la machine à café. Bon d’accord, je caricature mais rien que pour le role-play possible, moi ça me donne envie. (Oui, vous saurez que chez nous, on met du role-play absolument partout. Et ce n’est pas sale.).

 Vous devez gérer les fournisseurs et fournitures, l’amélioration des pièces d’automobiles, et innover – tout est bon pour rester dans la course… même si cela sous-entend corruption, évidemment…

C’est qui le patron hein c’est qui le patron ?

Et puis vous devez faire preuve de sagesse dans le choix des projets que vous entreprenez, en choisissant uniquement ceux qui vous permettront d’avoir le dessus et en fuyant ceux qui vous enliseront ou provoqueront l’impensable – l’échec !!- qui vous diminueront définitivement aux yeux du conseil. La looze n’est pas une option. Oh et ne prenez pas cet air là -on dirait une poule qui a trouvé un couteau- vous le savez très bien, ne pas atteindre ses objectifs, c’est l’opprobre ultime.

Si vous en arrivez là, faudra sérieusement songer à vous ouvrir l’abdomen avec un sabre. Et oui, les erreurs c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer.

Errare entrepisus non est

Au cours du jeu, vous soumettez des commandes aux fournisseurs pour faire l’acquisition de matières premières nécessaires pour vos objectifs d’usine. Vous persuaderez le conseil et l’usine de vous aider à développer et à améliorer les pièces automobiles. Vous ferrez un usage judicieux des installations de recyclage pour avoir des matières premières lorsque les fournisseurs seront à court. Parce que l’usine doit fonctionner de façon optimale, toujours ! La production n’attend pas après vous ou à cause d’erreurs humaines ou mécaniques…


De la version du thème

 

 

 

Les mécanismes de jeu sont bien liés au thème de l’industrie automobile, avec par exemple, ce personnage non joueur, le directeur de l’usine, qui vous offrira un environnement de jeu plus ou moins amical, au choix. Et puis, ces minuteries qui règlent le cycle de production de l’usine et la semaine de travail et amènent de la tension dans le jeu tout en déclenchent les phases de scoring pendant la partie. La simulation de la chaîne de montage de l’usine qui nécessite une synchronisation optimale, le département design et innovation pour manipuler la valeur des différents modèles de voitures et les mises à niveau des composants fabriqués dans l’usine, moteur de l’économie de la partie, etc. Bref, ils ont pensé à tout !

Voilà je suis sûre que j’ai un peu titillé le gestionnaire qui sommeil plus ou moins en vous. Et c’est maintenant que je vous annonce que le jeu n’est -pour l’instant- pas prévu en français. En tout cas, si vous allez à Essen, vous le verrez, dans sa version anglaise toute fraîche pour 60€ (et en allemand et italien, ha oui il y a de quoi être jaloux là). Mais aurez-vous les nerfs assez solides pour vous lancer dans une telle entreprise ? Est-ce bien raisonnable avec vos problèmes de tension ?

>> Fiche de jeu

4 Commentaires

  1. Photo du profil de Govin
    Govin 29/09/2014
    Répondre

    Ce je est précommandable pour 45e (reste 2 places) par Giochix en anglais/italien, sinon 50e.

  2. Photo du profil de Govin
    Govin 29/09/2014
    Répondre

    http://giochistarter.it/scheda.php?item=1000018&crowd=1&lingua=0
    J’avais omis de préciser qu’il s’agissait d’un Essen pick-up.

Laisser un commentaire