Zoom sur l’épidémie Raxxon

Raxxon est le nouveau jeu de Plaid Hat signé J. Arthur Ellis dans l’univers de Dead of Winter (DoW), une licence qui s’étoffe beaucoup ces temps-ci, avec l’arrivée imminente de Warring Colonies (news) pour la Gencon ainsi que la sortie d’un comic book basé sur les personnages du jeu de société (à commencer par le chien super star Sparky !). Cette BD entièrement imaginée par Kyle Starks (Rick and Morty, Rock Candy Mountain) & Gabo (The Sixth Gun, The Damned) sort aussi ce mois-ci aux US :

 

Autant dire que Plaid Hat (groupe Asmodée) passe à la vitesse supérieure !
D’ailleurs, avec
Raxxon, ils ont mis en place un tout nouveau type de stratégie pour leur com’. Au départ, seul un groupe 50 personnes ont reçu le jeu et personne ne savait de quoi il s’agissait. Le secret était de mise. Petit à petit, des informations ont commencé à filtrer, mais pour pouvoir acheter le jeu, il faut le mériter… Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?

Et d’abord, c’est quoi ce jeu ?  

À base de cartes, Raxxon est un titre coopératif qui vous propose de sauver le monde d’une dangereuse épidémie zombie. Ce nom, Raxxon, ne vous dit rien ? C’était l’entreprise super louche que l’on découvrait dans Specter Ops et qui fut réintégrée dans l’histoire de DoW via sa filière pharmaceutique, et particulièrement bien mis en avant via un module dans l’extension – standalone The Long Night.

Raxxon Pharmaceuticals est là pour vous aider

Dans cette petite boîte, vous et votre équipe (jusqu’à 4 joueurs) prendrez le rôle des dirigeants de la ville chargés d’évacuer celle-ci avant qu’elle ne soit complètement dépassée par le nombre de malades.

raxxon jeu de societe ludovox 4

La situation est tendue, mais Raxxon Pharmaceuticals est là pour vous aider nous dit-on. Voui, on y croit presque !

Les joueurs incarnent chacun un spécialiste, à la Pandémie, et doivent, via les actions du jeu, retourner des cartes situées devant eux (ces cartes en grille forment « la foule » urbaine, voir photo ci-dessous). L’objectif : trouver les citoyens malades et les bien portants là-dedans.

raxxon jeu de societe ludovox 3

Il existe différents types de cartes (« malades » et « en bonne santé »), chacun des citoyens déclenchant divers effets lorsqu’ils sont retournés ou tués. Ne retournez pas trop de malades d’un coup, mais ne tuez pas les citoyens en bonne santé non plus, car cela ne restera pas sans conséquence ! Pour gagner, il faut sauver un certain nombre de citoyens sains (20 dans le scénario d’introduction). Vous perdez de deux façons possibles : soit vous n’avez plus de cartes dans la pile infection, soit la piste de puissance de Raxxon atteint 8.

 

Les joueurs se relaient pour accomplir une action à la fois ou passent leur tour. Quand vous réalisez une action, il y a d’abord des conséquences à affronter, qui dépendent directement de ce que vous avez joué précédemment. Puis, vous pourrez jouer votre action parmi celles dispo sur votre fiche de personnage.

raxxon jeu de societe

Quand vous avez effectué une action, vous placez un jeton d’action sur un des emplacements idoines de votre fiche. Si tous les emplacements sont remplis, vous ne pourrez plus effectuer cette action. Quant aux conséquences que vous subirez, elles ne sont pas forcément d’essence négative, il se peut, si vous jouez bien, que vous récoltez des effets fastes pour votre stratégie. Mais certaines conséquences exigent que les joueurs tirent des cartes Raxxon, et ça, c’est jamais bien bon. Tout comme les cartes « Crossroads » de Dead of Winter, les cartes Raxxon comportent des histoires relatives aux personnages en jeu.

Les actions permettent globalement de manipuler les cartes de la foule :

–          Evacuation : pour transférer des cartes saines vers la pile d’évacuation. Lorsqu’un certain nombre de cartes se trouvent dans la pile d’évacuation (30 par exemple pour une partie normale), vous gagnez la partie.

–          Quarantaine : pour déplacer les infectés vers un espace de « salle de quarantaine » sur le plateau. Cette action, si elle est choisie à bon escient, peut empêcher certaines actions néfastes de se déclencher au moment où l’on tombe sur des infectés.

–          Attaque / Attaque aérienne : Ces types d’actions tuent des cartes ou des groupes de cartes dans la foule, les envoyant dans la défausse (qu’il s’agisse de citoyens malades ou en bonne santé). Quand certains sont tués, des effets de déclenchement particuliers peuvent avoir lieu.

–          Contrôle de la foule : Cette action, en fonction du personnage, peut soit intervertir les positions des cartes, soit retourner une carte sur son verso.

Chaque personnage possède par ailleurs une action unique liée à son domaine d’expertise. En plus de tout cela, une autre action, « enquêter », est toujours disponible pour tous : elle permet de retourner une carte population face visible. C’est ainsi que l’on découvre où sont les petits zombies ou les gens sains de corps et d’esprit. Attention, vous l’avez compris, il peut y avoir des effets secondaires quand certaines cartes sont mises au jour !

raxxon jeu de societe ludovox

Une fois que tous les joueurs ont passé leur tour, on nettoie les fiches de personnages de leurs jetons et le deck citoyen est reconstruit en utilisant les cartes restantes, la défausse, de nouveaux citoyens malades, les braves qui étaient en quarantaine et toutes les cartes encore présentes dans la foule. Le deck est mélangé et utilisé pour créer une nouvelle foule qui prendra effet au début du prochain tour.

 

Zoom sur un nouveau type de buzz

Certains jeux font de leur com’ une drôle de mise en abyme de leur sujet. La viralité, telle est le cœur des enjeux en ce monde internautique qui nous entoure.

Le concept testé ici par Plaid Hat est assez unique. Des boîtes de Raxxon ont été envoyées en très petit nombre afin de créer un petit début d’épidémie d’info sur le jeu. Vous avez besoin d’une invitation pour pouvoir créer un compte sur le site et acheter le jeu. Une fois que vous avez la chance d’avoir reçu une invitation et acheté le jeu (39,95 $ avec livraison gratuite aux États-Unis), vous pouvez inviter 3 personnes vous-même. Comment créer une chaîne marketing où les joueurs sont les premiers acteurs VRP ? Bienvenue dans la famille Jones.

La contagion de l’épidémie zombie et l’engouement pour le jeu peut s’observer sur le site myraxxon.com via une carte interactive. « Bien qu’il existe une corrélation entre la récente propagation du virus et la présence de Raxxon dans ces zones, c’est seulement dû à la propagation que Raxxon doit être présent, et non l’inverse. » peut-on y lire.  

 

‘RAXXON PHARMACEUTICALS HAS EVERYTHING UNDER CONTROL’

raxxon carte

« Everything is fully under control. » répète le site… Mais on parle de l’épidémie ou de la com’ du jeu là ?

Quand les points rouges représentent les joueurs prescripteurs incarnant les citoyens morts-vivants d’un jeu sur la zombification du monde, on se dit que les créateurs de buzz ont parfois des idées étrangement cyniques. C’est que devant la multiplication des jeux (toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus vite) il faut sortir des sentiers battus, aller chercher le gamer là où il se trouve, et surtout éviter de lui imposer un énième spam visuel qui ne conduira qu’à la saturation. Ça tombe bien, entre le jeu et le cœur du joueur, le marketing a plus d’un chemin.

On a donc un nombre très restreint de prescripteurs qui reçoivent des boîtes, ce qui commence à créer de la curiosité (plus un jeu est perçu comme exclusif, plus le nombre de demandes va naturellement croître) et des premiers commentaires plutôt excités (« obviously the gamer in me can’t contain the excitement. » peut-on lire sur ce retour par exemple.) On fait de vous le membre privilégié d’un club très select, comment ne pas être reconnaissant par la suite ?

Puis, on laisse le bouche à oreille en ligne faire le travail au sein de la grande tribu des gamers. Raxxon, en se basant sur la licence DoW, va prêcher beaucoup de convaincus : le jeu Dead of Winter a rencontré un tel succès qu’une large communauté ne demande qu’à s’en mettre plus sous la dent. Ainsi les diffuseurs (joueurs prescripteurs, ceux qu’on appelle les leaders d’opinion comme Watch it played…) deviennent les dépositaires d’un message qu’ils n’altéreront pratiquement pas. La boîte de jeu devient medium de lancement et biais de propagation. Ainsi la philosophie du jeu se répand comme une traînée de poudre en honorant sa thématique virale. Malin.   

Le risque ? Créer une ouverture si réduite qu’on la qualifie d’élitiste, détourner les joueurs exclus du projet, générer tellement d’attente et de frustration qu’on atteigne un niveau contre-productif pernicieux.

raxxon-site


Mais qu’à cela ne tienne, si chaque boîte vendue permet d’assurer trois autres ventes, le compte est bon. Ajoutez à cela le fait que tout le système de vente engendre de l’engagement de la part des joueurs – via la création de compte sur le site de l’éditeur puisqu’il s’agit d’une étape obligatoire pour pouvoir acheter le jeu et inviter des personnes… D’ailleurs, ouvrir son compte permet d’obtenir un code d’accès pour de nouveaux scénarios, ce qui permet d’endiguer le marché de l’occasion au passage. Intéressant, d’autant que ces boîtes sont pour le moment toutes vendues en direct, sans passage par la case boutique, ce qui laisse une belle marge pour l’éditeur. Ça va même plus loin que ça : d’après ce qu’ils se racontent aujourd’hui aux US, Raxxon n’aura pas de vie en boutique. Rumeurs, incertitudes… Nous avons posé la question à Asmodée France, et la réponse est claire : l’épidémie Raxxon telle qu’elle est orches
trée par Plaid Hat n’est pas prévue chez nous. Cela dit, le jeu arrivera bien dans le circuit classique, la question reste de savoir quand !

En tout cas, avec cette com’, Raxxon sort du lot, attire l’attention, intrigue, au-delà des qualités ludiques intrinsèques du titre (un coop’ de la catégorie des « puzzle game » plutôt classique). On remarque tout de même quelques mécaniques alléchantes comme les cartes Crossroad et la gestion des conséquences, éléments apportant plus d’immersion narrative. Une chose est sûre, couvrez-vous, le virus se répand ! Et tant pis si pour l’instant les joueurs parlent plus de la façon d’acquérir le jeu que du jeu en lui-même…

 

Tous les articles de Shan par ici

Vous aimez soigner le monde d’épidémie ? Pandémie, comment j’ai chopé le virus par Djinn42

Vous aimez l’univers peint par Fernanda Suarez, l’illustratrice de Plaid Hat ? En savoir + sur elle et son travail avec l’itw de Zuton

 

Crédits photo : Brian Papa

Fiche de jeu Raxxon

Un jeu de J. Arthur Ellis
Illustré par Fernanda Suarez
Edité par Plaid Hat Games
Distribué par Asmodee
Pays d’origine : Etats-Unis
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2017
De 1 à 4 joueurs 
A partir de 14 ans 
Durée d’une partie entre 45 et 60 minutes 

 

 

3 Commentaires

  1. Photo du profil de PSined
    PSined 12/08/2017
    Répondre

    Mouai, je suis immunisé à leur virus… :-/

  2. Mevlido 14/08/2017
    Répondre

    Pas moi !!!

  3. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 22/08/2017
    Répondre

    Un concept marketing tres intéressant à suivre.

Laisser un commentaire