Utopia, pour les amateurs de monde dystopique [jdr]

Utopia est un jeu de rôle imaginé par Sullivan Lord actuellement sur Ulule. Un jeu de rôle d’initiation dans un monde SF qui se définit comme étant « à mi-chemin entre la simulation des jeux d’hier et les règles narratives d’aujourd’hui ».

Vous n’avez jamais fait de jeu de rôle ? Alors, cela pourrait vous intéresser… 

 

gamme utopia

 

Vous voilà à « Utopia ». Dans cette immense cité futuriste, tout est parfaitement parfait. Ou presque. « Tous les Citoyens naissent libres et égaux en droit. Tous ont la possibilité de vivre harmonieusement auprès de leurs semblables en vénérant les stars du tout puissant Médiastère, le ministère des Médias. Dans cet univers ô combien parfait, les joueurs incarnent des Agents du Sécu-Réseau, prêts à pourchasser ces rebelles impies qui se surnomment les Éveillés ! » Vous avez aimé Blade Runner, Ghost in the Shell ou Bienvenue à Gattaca ? Ça tombe bien, eux aussi. 

 

utopia heros

Dans Utopia, un personnage est défini par une statistique allant de 1 à 5. Là ou certains autres jeux utilisent le terme caractéristique, celui-là préfère le terme de statistique (il s’agit donc d’un « Stat Games »).

« Le système de jeu utilise ensuite majoritairement des D10 (ou dés à 10 faces pour les débutants). Pour entreprendre une action simple, un joueur lance autant de dés que la stat’ de son personnage (auxquels s’additionnent armes, compétences, spécialités ou avantages de l’environnement, par exemple, jusqu’à un maximum de 8 dés). Une fois les dés lancés, on oppose les résultats de chacun des dés face à une difficulté allant de 2 (enfantin) à 10 (surhumain). Chaque dé supérieur ou égal à ce seuil permet de remporter un succès. Plus on obtient de succès, plus la réussite est flagrante. On retrouve ici une mécanique bien rodée de nombre de système de jeu de rôles. » nous explique le créateur, Sullivan Lord.

Si vous interprétez bien votre personnage, votre Maître du Jeu pourra vous offrir des points d’utopie qui vous permettront d’acheter des dés bonus, des succès… voire même à changer le monde qui vous entoure. 

matos

 

Toute l’histoire est basée initialement sur un roman, qui n’est plus disponible dans le commerce mais que vous pourrez obtenir via la campagne. 

Si vous souhaitez aider ce petit projet français (le premier pour le créateur) à voir le jour, ou simplement en savoir plus, c’est par ici que ça se passe

 

3 Commentaires

  1. Photo du profil de Antyova
    Antyova 20/10/2017
    Répondre

    J’étais allée jeter un coup d’oeil, intriguée.

     

    Mais, un petit événement m’a un peu refroidie (et la suite encore plus).

    Dans les commentaires, un post plutôt long avait été posé par Pulp Fever (avec l’accord d’Ulule apparemment) qui voulait faire la lumière sur la paternité du jeu de rôle Cobra. Alors bon, tout ça est un peu compliqué.

    Sullivan Lord, dans sa description, explique qu’il a « a entièrement conçu le jeu de rôle Cobra[…] en 1997 pour la société IDE/Ak Vidéo » . Et Pulp Fever d’expliquer que le jeu de rôle Cobra, sorti en France de par chez eux, est le travail conjoint de tout un tas de gens, et pas du tout que de Lord Sullivan.

    Il m’a fallu une recherche un peu en profondeur sur internet (et sur le site du grog) pour y voir clair.
    Effectivement, Sullivan Lord n’est pas l’auteur du jeu de rôle Cobra édité par Pulp Fever, il a participé (un peu? beaucoup? Impossible de savoir).
    Par contre, si on se rend sur la bio de monsieur Sullivan (écrite par lui-même, assez longue et informative), il apparaît qu’il avait d’abord proposé (et entamé) un portage de Cobra en jeu de rôle, pour AK vidéo. Mais le jeu n’est jamais sorti.

     

    Donc bon, tout est question de point de vue, chacun a un peu raison et un peu tort, mais c’est toujours bien d’essayer d’aller chercher le fond de l’histoire (pour ne pas tomber dans un attrape nigaud, ou se lancer dans un lynchage sur pur ouïe dire).

     

    Bon, mais ce qui me peine, là maintenant, c’est que le post de Pulp Fever a été effacé, purement et simplement, des commentaires. Alors voilà, que cela puisse nuire à la campagne, je n’en doute pas, mais il aurait été plus simple (et bénéfique!) de laisser le commentaire et de prendre le temps d’y répondre de façon courtoise et éclairée. En tout cas, cela m’aurait redonné confiance dans les porteurs du projet.

    Parce que là, tout de suite… ça me chiffonne :s

     

    Peut-être que l’équipe Ludovox trouvera mon post déplacé? Je me suis dit que c’était important, mais si vous trouvez que c’est trop « commérage » n’hésitez pas à le signaler, ou apporter des lumières sur tout ça 🙂

  2. Lord 23/10/2017
    Répondre

    Bonjour Antoya,

    Je suis bien le seul et unique auteur du jeu de rôle de 1997, porté par IDE/AK Vidéo. C’est ce jeu qui a servi de base pour le « remake » de Pulp Fever en 2013 où je suis de nouveau crédité en tant qu’auteur. Précisons également que j’ai également permis à l’éditeur d’obtenir la licence, sans quoi ce jeu n’aurait jamais existé. Le commentaire de Pulp Fever n’a jamais été validé par Ulule, raison pour laquelle il a été supprimé. Ce commentaire a été posté afin de nuire au projet et il a malheureusement pleinement rempli son office…

  3. Lord Sullivan 23/10/2017
    Répondre

    Bonjour Antoya,

    Je suis bien le seul et unique auteur du jeu de rôle de 1997, porté par IDE/AK Vidéo. C’est ce jeu qui a servi de base pour le « remake » de Pulp Fever en 2013 où je suis de nouveau crédité en tant qu’auteur. Précisons également que j’ai également permis à l’éditeur d’obtenir la licence, sans quoi ce jeu n’aurait jamais existé. Le commentaire de Pulp Fever n’a jamais été validé par Ulule, raison pour laquelle il a été supprimé. Ce commentaire a été posté afin de nuire au projet et il a malheureusement pleinement rempli son office…

Laisser un commentaire