Trool Park : fun, frisson et gourmandise !

Trool Park est un jeu créé par Christian Martinez et Frédéric Vuagnat, illustré par Guillaume Duchemin et Guillaume Pivaut lequel 2 à 4 joueurs vont tenter d’élaborer le meilleur parc d’attraction pour attirer un maximum de monde.

Le jeu est édité par Ankama (il prend d’ailleurs place dans l’univers Dofus, même si c’est pas super évident), il est sorti à l’automne 2018 et propose des parties d’environ 40 minutes. 

Welcome to Trool Park

Dans Trool Park, les joueurs vont récupérer, à chaque tour, des tuiles attractions et des kiosques divers et variés pour les placer dans leur parc (plateau perso). L’idée va être de progresser sur des pistes qui servent à évaluer notre parc selon trois critères qui sont le Frisson, le Fun et la Gourmandise. Au final, le joueur avec le plus de visiteurs l’emporte (les jetons visiteurs sont les points de victoire). 

Retenez que les attractions correspondent à un type de météo (neige, pluie ou soleil) et apportent des bonus immédiats. Par exemple, une attraction peut permettre d’avancer de deux cases sur la Piste Frisson. Ces bonus immédiats peuvent aussi être en fonction des éléments déjà présents dans votre parc, comme par exemple le gain de deux visiteurs pour chaque couple de tuiles jaunes (attractions ou kiosques). 

Une tuile Attraction

Une tuile Attraction

 

À partir du deuxième tour, une inspection va vérifier l’attrait de votre parc selon une des trois pistes sus-nommées (Frisson, le Fun et la Gourmandise). On connait le type d’inspection à la fin d’un tour pour le prochain, ce qui permet d’orienter ses choix.
Celui qui a attiré le plus de visiteurs à la fin du 8e tour remporte la partie.

Prenez un ticket

Le plateau de jeu central présente en son milieu les emplacements où seront disposées à chaque tour les attractions disponibles pour les joueurs. Tout autour, vous pouvez voir les trois pistes circulaires où sont placés nos meeples : piste Gourmandise en rose, Frisson en vert foncé, et Fun en orange. Le tout est visuellement très punchy et bien lisible. 

Plateau Principal

Plateau principal

 

On y ajoute des mini plateaux annexes, un pour placer les piles d’attractions et de kiosques, un autre pour disposer les cartes inspection, et enfin un dernier pour mettre en place le toboggan (en 3D), qui permettra, comme on le verra, de départager les égalités.

 

Le Toboggan !

Le Toboggan des égalités

 

Chaque plateau de joueur représente son parc d’attraction personnel. Il est divisé en trois zones colorées, qui correspondent aux trois pistes de thème (Frisson, Fun et Gourmandise). C’est sur celui-ci que le joueur posera ses attractions et ses kiosques. Le placement est complètent libre, mais vous verrez qu’il sera pensé de manière stratégique.

 

Plateau joueur

Plateau joueur

 

Chaque joueur a aussi une roue de sélection, colorée et plutôt fun (même si elle a tendance à tourner un peu toute seule), pour choisir secrètement une attraction du plateau au début du tour.

Roue de Sélection

Roue de Sélection

 

Globalement, les illustrations, plutôt flashy, sont sympathiques, et bien dans le thème. Le matériel est agréable à manipuler, si ce n’est que, selon certains joueurs, les cases des pistes sont un peu étroites, et si on a de grands doigts on a un peu de mal avec le toboggan, qui n’est pas super stable.

 

Dans les rouages 

Au début du tour, des attractions sont disponibles sur le plateau, chacune ayant un emplacement correspondant à une lettre. Chaque joueur va alors, sur sa petite roue, choisir secrètement une de ces attractions par sa lettre. Puis on révèle tout.

Si chacun a choisi une attraction différente, tout va bien ! Chacun la prend et la place où il le souhaite sur son parc. Sinon, le toboggan entre en jeu : À chaque fois qu’il y a égalité (à ce moment comme à d’autres), c’est celui qui a son cylindre le plus bas dans le toboggan qui l’emporte. Le cylindre est alors replacé tout en haut du toboggan, ce qui permet de mettre à jour et de changer l’ordre de priorité. 

 

Tuiles Attraction

Tuiles Attraction

 

Si quelqu’un n’a pas eu d’attraction parce qu’il a perdu l’égalité, il a droit à un joli lot de consolation : après que tout le monde ait joué, il peut prendre la tuile attraction de son choix parmi les restantes, avec en plus un bonus à choisir parmi deux, qui peut être par exemple d’avancer sur l’une des pistes de thème, mettre son cylindre en bas du toboggan, recevoir un visiteur…

La position que l’on a dans le toboggan peut être cruciale et vraiment influencer sa stratégie. En effet, si l’on voit que l’on est tout en bas, on sait déjà que l’on aura l’Attraction que l’on veut (parmi les restantes). On essaiera donc de faire attention à ce qu’ont déjà placé les autres, et à ce qui les arrangerait bien, pour ne pas se retrouver bloqué ou pour contrer un adversaire.

Et justement, une fois que tout le monde a posé son attraction et obtenu ses gains immédiats, on passe à la phase de météo.

Ipleut !

On va ensuite révéler la météo, qui est, de fait, plus ou moins imprévisible. Il y a 3 jetons : neige, pluie et soleil.

Jetons Météo

Jetons Météo

 

Chacun regarde alors ses attractions et kiosques portant le symbole météo correspondant. En fonction de leur place sur le plateau du joueur, ils vont rapporter des points sur l’une des trois pistes. Par exemple, si la météo révèle un jeton pluie, toutes mes attractions et kiosques avec le symbole « pluie » de ma zone verte vont me rapporter autant de points de Frisson. Puis, on fait la même chose pour la zone Gourmandise et la zone Fun. 

C’est donc à cette phase que l’on va commencer à vraiment progresser dans les différentes pistes. L’idée est souvent d’avoir des Attractions et des Kiosques de différents types de météo dans toutes les zones de son parc, pour équilibrer celui-ci, ou bien à l’inverse, de se spécialiser dans un type particulier. C’est au choix, sachant que le but final est toujours d’obtenir le plus grand nombre de visiteurs.

 

Inspection 

À partir du deuxième tour, chaque tour s’achèvera par une inspection sur le Fun, le Frisson ou la Gourmandise. On connait un tour à l’avance le thème qui sera inspecté. Celui qui sera le plus avancé sur la piste inspectée remportera la plus haute récompense : Il peut s’agir de visiteurs (points de victoire), d’avancées sur d’autres pistes, ou de kiosques. Tout est indiqué clairement. Les joueurs suivants auront aussi des récompenses, mais moindres.

 

Cartes Inspection

Cartes Inspection

 

Par exemple, sur la carte que l’on voit sur la gauche de l’image ci-dessus, le premier joueur obtiendra 5 visiteurs et pourra avancer de deux cases sur la piste de son choix, tandis que le deuxième gagnera lui 3 visiteurs et l’avancée d’une case sur une piste au choix différente de celle choisie par le premier joueur (il y a un petit symbole « différent » – égal barré) pour l’indiquer. 

Il faut savoir que les cartes inspections relèvent d’une certaine logique. Les Inspections « Frisson » permettent souvent d’avancer sur les pistes (même celle de Frisson), tandis que la Gourmandise va être plus dans le gain de visiteurs, et qu’enfin la piste « Fun » apporte en général des visiteurs et des kiosques.

Pour le grand final, au dernier tour, il y a trois inspections qui correspondent aux trois pistes. Au bout du compte, celui qui a attiré le plus de visiteurs a trop la classe et gagne la partie.

 

Du fun sur la piste

Trool Park est un jeu au thème sympa, avec une durée plutôt courte (moins d’une heure). Au départ, on a souvent du mal à comprendre où on va, quels choix faire, mais le jeu n’est jamais punitif et les options de départ étant très ouvertes, ce n’est pas dérangeant : on essaie, on comprend mieux, on affine nos choix, et les tours avancent au fur et à mesure que nos stratégies se précisent et que les enjeux se resserrent. Les tours sont à la fois répétitifs (on fait toujours les mêmes choses au final) mais les décisions sont de plus en plus impactantes. 

On prend plaisir à élaborer son parc, à le diversifier, à l’équilibrer ou le spécialiser, à mettre en place des stratégies qui peuvent changer au cours de la partie, car ça reste malgré tout assez opportuniste. On jette toujours un œil à ce que font les autres, on essaie de rattraper le retard ou au contraire de rester bien devant les concurrents et consolider notre avance. Il arrive qu’on choisisse une attraction juste pour empêcher un joueur de l’avoir car ça l’arrangerait beaucoup trop. Bref, on ne joue pas dans son coin. 

L’idée du toboggan et du partage des égalités qui s’alterne est bienvenue, et amène à calculer un peu. C’est vraiment une mécanique clé du jeu, avec laquelle il faudra compter pour arriver à la victoire. Il en va de même avec la météo, elle est par nature imprévisible, mais il y a certains moments où on sait bien ce qui va sortir, ou d’autres où on peut tenter de forcer le destin à notre avantage (on peut choisir un jeton météo défaussé et le re-mélanger dans la pile). 

 

Partie en cours

Partie en cours

 

Le jeu est vraiment bien à trois ou quatre joueurs. On s’amuse et le challenge est bien serré, tout en restant dans une atmosphère que je qualifierais de « tranquille »: on ne peut pas faire de coups bas directs très violents à ses adversaires, mais nos choix se font toujours en fonction d’eux tout de même. La compétition est bien présente : il faut gérer l’avancée sur les différentes pistes, ne pas laisser l’un des joueurs s’envoler sur l’une d’elles, savoir utiliser intelligemment le toboggan, surveiller la météo. À deux joueurs, on sent beaucoup moins ce côté compétitif et le challenge est moins pressant, car on ne se gêne pas vraiment, et il semble y avoir moins d’enjeux. Cela reste agréable, mais on sent qu’il manque quelque chose. En bref, voici un jeu familial/familial+ bien sympathique, qui malgré son look et son thème très cartoon, s’avère assez cérébral et prenant.  

 

Et vous, à quoi ressemblera votre parc ?

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

1 Commentaire

  1. Photo du profil de Fred la loutre
    Fred la loutre il y a 7 jours
    Répondre

    Merci pour la review !

Laisser un commentaire