Tramways: Paris / New York

Tramways, sorti l’année dernière sur Kickstarter, est un jeu d’Alban Viard (Small city, Clinic), un auteur français qui a commencé à se faire la main sur des maps de Age of Steam de sieur Martin Wallace (ça vous donne une idée du niveau du bonhomme). Depuis, il s’est lancé dans l’auto-édition de jeux sur Kickstarter. Ceci dit, son jeu Tramways est aujourd’hui distribué par LudiCreations (Crisis) à l’étranger et Pixie Games (Pillards de la Mer du Nord) en France.

Pour vous lancer dans le grand bain urbain, vous avez ici la vidéo Protochrono et une news explicative de Shanouillette.

Dans le Tramways

Tramways mélange un peu de deckbuilding avec de l’enchère et du placement sur le plateau.
Après une phase d’enchères où chaque joueur achète une des cartes dispo pour constituer son deck, on peut jouer ses cartes pour réaliser des actions. Chacune de ces cartes a une ou plusieurs icônes, et si l’on peut jouer autant de cartes que l’on souhaite, en revanche on ne peut utiliser qu’une des icônes par carte, à moins de vouloir monter son niveau de stress (ce qui, à la fin, va vous faire perdre des points de victoire).

Dans Tramways nous sommes dans la ville de « Small City » et notre but est de construire des rails de tramways et de transporter les citoyens pour les rendre heureux (ce sont les points de bonheur !), au passage on récupère un peu d’argent bien sûr ! Il sera fort utile pour les phases d’enchères suivantes, ou pour payer si on se sert des réseaux des concurrents.

Selon où l’on envoie nos citoyens on peut récupérer des bonus, acheter des cartes, réduire son stress, etc.

Crédits : Bruno Valerio

Crédits : Bruno Valerio

Tramways, l’extension

Alban Viard a lancé le 3 février dernier sur Kickstarter une extension pour son jeu qui consiste en un grand plateau recto-verso avec d’un côté une carte de Paris et de l’autre, celle de New York. 

    Paris sera toujours Paris

tramways_map_paris

 

À Paris, ville lumière s’il en est, la Seine partage le plateau en deux, et les joueurs pourront l’utiliser pour se déplacer en bateaux, mais attention, ça coûtera cher en ticket !

 

    The big Apple

À New York, la carte est divisée en deux grandes parties, d’un côté le Bronx et Manhattan et de l’autre Brooklyn et le Queens. Pour les rejoindre, il faudra construire des ponts très coûteux, mais qui seront récompensés en fin de partie par le double de points de victoire. Un passager les empruntant paiera aussi beaucoup plus cher au propriétaire !

 

tramways_map_newyork

Si vous avez le jeu et que vous l’avez aimé, il vous reste une semaine pour pledger cette extension seule avec seulement 2 $ de frais de port pour la France et l’Europe. Sachez que vous pouvez aussi pledger le jeu de base avec.

Le jeu a très vite été financé, au moment où j’écris ces lignes, il a atteint 23 600 $ pour 3 000 demandés.

L’info bonus : Alban Viard a annoncé sur Twitter que Tramways est nominé pour les Goblin Magnifico 2017, le prix ludique italien, aux côtés de Terraforming Mars, Tragedy Looper, Star Wars: Rebellion, Scythe, Pax Renaissance, Great Western Trail, et Cry Havoc. Le vainqueur sera annoncé le 1er avril (et ça ne sera pas une blague… normalement !). 

 

logo_goblinmagnifico2017

 

 

La fiche de jeu de l’extension

Le jeu de base

 

1 Commentaire

  1. Photo du profil de Alendar
    Alendar 20/02/2017
    Répondre

    Personnellement, ce jeu a fait un total bide sur moi!
    Tout comme Meeple War, j’ai eu envie d’arrêter ma partie découverte en cours de route… Suffisamment rare pour être souligné, mais les goûts et les couleurs…

Laisser un commentaire