Tiny Epic Galaxies : Tout l’espace dans une petite boîte

Tiny Epic Galaxies (2015) est un titre de la gamme « Tiny Epic » de Scott Almes dont le gimmick est de contenir un jeu dans une toute petite boîte pleine de matériel.

Un jeu exigeant dans une petite boîte ? Voyons si le pari est réussi avec la version française désormais distribuée par Pixie games.

Tiny_Epic_Galaxies_jeux_de_societe_Ludovox (6)

 

Tu n’es paaas de notre Galaxie

Nous représentons des civilisations qui se sentent à l’étroit sur leur planète et ont des volontés expansionnistes.
La fin du jeu se déclenche quand un joueur atteint les 21 points principalement en colonisant des planètes. Oui le jeu est une course. Quand on arrive au bout, on finit le tour en cours et on compte les points. Ceux-ci sont visibles à l’exception d’une carte « mission secrète » qui octroie (ou pas) 2 ou 3 points supplémentaires (pouvant faire la différence).

Chaque joueur commence avec sa galaxie (les mêmes pour tout le monde) et deux vaisseaux spatiaux.

  Tiny_Epic_Galaxies_jeux_de_societe_Ludovox (4)

Un tour ?

Nous avons deux ressources, l’énergie et la culture, l’énergie est prépondérante, mais la culture nous permet de « suivre » l’action d’un joueur pendant son tour. Avantage direct : garder l’attention des joueurs même en dehors de leurs tours et, corollaire logique, amoindrissement de l’effet « down time » (le fait de s’endormir quand c’est pas à vous de jouer). On connaissait plus ou moins cette brillante idée depuis Puerto Rico, puis elle a plus ou moins disparu, pour revenir en ce moment dans pléthore de jeux actuels (Dragonsgate College, Riverboat…). 

Le joueur actif lance 4 dés (on pourra en gagner plus). Il peut décider d’en relancer tout ou partie. Ensuite, il va utiliser ses dés un par un dans l’ordre de son choix.  Chaque dés représente une action, 6 actions sont possibles, je vous les détaille juste après.

Sachez que les dés nous permettent de gagner de l’énergie, de la culture, de déplacer un de ses vaisseaux sur une des planètes, et d’utiliser une de nos colonies.

Sur notre plateau personnel, on pourra avancer notre marqueur de colonisation qui nous rapportera des points de victoire à la fin, mais qui nous permettra aussi de disposer de vaisseaux supplémentaires et de lancer plus de dés.

Tiny_Epic_Galaxies_jeux_de_societe_Ludovox (3)

 

Actions !

Déplacer son vaisseau consiste à envoyer un de ses meeple vaisseaux soit sur une des planètes (pour réaliser l’action de la planète) soit en orbite pour tenter de coloniser la planète (je rappelle que c’est le moyen de faire des points de victoire).

Tiny_Epic_Galaxies_jeux_de_societe_Ludovox (5)

Avancer sur la piste de l’économie ou de la diplomatie permet de déplacer un de nos vaisseaux en orbite d’une planète. Quand le marqueur arrive au bout, on gagne la carte que l’on place sous notre plateau joueur.

Avancer sur la piste de la culture nous permet d’augmenter le marqueur culture selon le nombre de fusées à notre couleur sur des planètes qui produisent de la culture.

Obtenir de l’énergie nous permet d’augmenter notre énergie selon le nombre de vaisseaux présents sur des planètes qui produisent de l’énergie et notre galaxie.

Enfin l’action, utiliser une colonie permet de réaliser le pouvoir d’une de ses colonies, celle de départ ou des cartes que l’on aura colonisées le long de la partie. C’est comme cela que l’on va déplacer son marqueur. En payant soit en énergie soit en culture pour gagner des vaisseaux supplémentaires, des points de victoire et surtout des dés supplémentaires (jusqu’à 7).

Tiny_Epic_Galaxies_jeux_de_societe_Ludovox (1)

L’originalité du jeu : pendant le tour d’un joueur, je peux réaliser l’action de son dé en payant un de culture. Ça accélère la partie et grâce à cela tout le monde reste concerné même pendant les tours des autres. Une vraie course s’engage pour la colonisation des planètes, car celle-ci nous donne des points de victoire, mais aussi une action possible pendant la partie quand on utilise l’action “utiliser notre colonie”.

 

Conclusion

Le matériel est de bonne facture, des dés gravés de bonne qualité, des jetons en bois à la forme de fusée.

Ok, nous jouons avec des dés, et j’entends les esprits chagrins se plaindre que le hasard va polluer leur jeu (quand on se cherche des excuses ^^) alors certes les dés peuvent vraiment être capricieux, mais on bénéficie d’une relance gratuite, et on peut relancer des dés en dépensant de l’énergie. On peut aussi dépenser deux dés pour changer la face d’un de nos dés. De plus existe la possibilité de “déplacer un vaisseau” sur une des planètes dans la rivière de cartes pour réaliser l’action en question.

Le timing de nos actions est essentiel. Par exemple, il vaut mieux faire atterrir un de nos vaisseaux sur une planète qui produit de l’énergie avant de produire l’énergie, etc. Bref, si on analyse bien les actions des cartes planètes, les actions de nos cartes colonies, on a toujours des choix même dans l’adversité.

Tiny_Epic_Galaxies_jeux_de_societe_Ludovox (2)

En parlant d’adversité, l’interaction reste au rendez vous, puisque certaines planètes permettent de voler une ressource, de reculer un vaisseau adverse sur une planète, etc.

Le hiatus, c’est qu’en fin de partie on se retrouve avec 7 dés et cela peut prendre un peu plus de temps pour tous les résoudre, et si l’on a des joueurs avec paralysie analysante ça peut devenir long.

NEWS-tinyepicgalaOK

In fine, j’ai trouvé ce Tiny Epic Galaxies très agréable. Une partie se joue en 30 à 45 mn, on reste concerné jusqu’au bout. Tout est visible, on peut suivre ce que vont faire les autres, la seule inconnue réside dans la carte mission secrète qui peut engendrer un véritable twist final (mais là encore en lisant le jeu de l’adversaire, on peut deviner ce qu’il cherche à faire).  
Je ne sais pas trop si la rejouabilité suivra, mais le jeu offre 40 cartes planètes avec des actions différentes. Un test viendra pour répondre à cette question. Si j’ai été d’emblée très déçu par le Tiny Epic Quest qui me vendait du rêve avec sa couverture évoquant clairement Zelda (lire le Just played), à l’inverse j’ai été conquis par cette version spatiale.
Son faible encombrement est un atout de poids pour l’emporter dans un sac à dos, ou y jouer dans le train. Pour autant, on ne peut pas passer son prix sous silence, le jeu coûte quand même 25 € et si le matériel est agréable, on peut se demander s’il justifie un tel prix. Je suis partagé sur la question. Si on parle en termes d’expérience de jeu, je ne trouve pas ça hyper déconnecté d’autres titres du même prix, mais on ne peut s’empêcher de penser que Gamelyn Games a flairé la poule aux oeufs d’or et qu’il ne se gênent pas pour jouer sur la hype et le marketing (« Tiny epic » est une belle trouvaille de nom). Finalement est-ce que le jeu vaut ce prix, c’est une question qui appartient au consommateur. Pour l’heure, je dirais pour ma part qu’il s’agit d’un jeu honnête dans une petite boîte compacte. Enfin, je me suis laissé dire qu’il comportait un vrai mode solo, mais ça aussi, ça sera pour le futur test…

 

Pub Tipeee grand format copie

 

13 Commentaires

  1. morlockbob 26/12/2017
    Répondre

    je ne suis pas fan de scott ALmes mais sur les Tiny il est généralement pas mauvais. Celui ci est agréable mais effectivement il reste un  jeu d’apéro (qui dure ;-)) dans une petite boite.

    A noter qu’il existe une extension « beyond the black »axée « stop ou encore » d’après son résumé

  2. Photo du profil de Achéron Hades
    Achéron Hades 26/12/2017
    Répondre

    Personnellement c’est un hit chez nous. Le fiston redemande une partie à chaque fois.

    C’est light, ca se joue vite et c’est sérré, le matos est pas mal et l’interaction est omni présente. Concernant le solo,  il est très bon, c’est mon deuxième jeu solo après OH my goods Revolt in Lonsdale (qui est une pépite 🙂

    J avais le tout premier en anglais , j ai racheté celui ds pixies. J attends avec impatience l extension beyond the black.

  3. Vidberg 26/12/2017
    Répondre

    J’ai trouvé ça un poil trop mécanique de mon côté et on est resté à la porte de la navette.
    Il faudrait que je laisse une seconde chance au jeu mais je me rends compte que vu le nombre de sorties, il est rare que je revienne vers un jeu dont je n’ai pas adoré le premier essai.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 28/12/2017
      Répondre

      Ma première partie fut sympathique (sans plus), j’ai un peu eu le sentiment d’en avoir fait le tour, c’est-à-dire qu’il n’y aurait pas de grosses variations malgré les diverses cartes planète du jeu, mais je lirai le test d’atom avec curiosité.

  4. Photo du profil de Ryxius
    Ryxius 27/12/2017
    Répondre

    Si j’ai été d’emblée très déçu par le Tiny Epic Quest qui me vendait du rêve avec sa couverture évoquant clairement Zelda (lire le Just played), à l’inverse j’ai été conquis par cette version spatiale. 

     

    On ne doit pas avoir lu le même article… Voilà ta conclusion sur TEQ :
     

    Alors il est fondamentalement assez difficile de dire du mal de ce Tiny Epic Quest qui est une belle réussite, avec des mécaniques classiques mais implémentées de manière originale, un ton très frais et acidulé que les nostalgiques de Zelda vont se prendre sur le coin du museau en piqué diagonal, sans oublié un matériel somptueux. On peut faire un peu la fine bouche sur une part de hasard un peu forte, mais on est là en présence d’un titre qui témoigne de la maturité et de la maîtrise de son éditeur.
     
    Du bon, on valide !

    • Photo du profil de atom
      atom 27/12/2017
      Répondre

      Sauf que ce n’est pas moi qui ai écrit ce Just played (et cette conclusion) sur TEQ.  C’est TSR qui a un autre avis et que je respecte.

  5. Photo du profil de christ
    christ 30/12/2017
    Répondre

    Une bonne dizaine de partie en solo (j’adore les jeux solo), celui-ci est très très bon en solo , il faut 3 à 4 parties pour se familiariser avec la mécanique car il y a plusieurs niveaux de faction pirate à jouer en solo.

    Ensuite, 1 partie avec ma femme et mes deux garçons de 11 et 13 ans, 10mn d’explication des règles puis on a joué,

    ma famille a de suite accroché et les différentes planètes avec des pouvoirs spécifiques donnent une profondeur et une rejouabilité importante,

    ma conclusion:

    le jeu est beau et le prix est tout à fait dans ces types de jeux sur le marché , la boite est petite mais pleine de matos et pas plus que des grosses boites avec plein de vide !!!!

    la rejouabilité est importante: beaucoup de cartes avec des pouvoirs ,

    il y a pleins de façons de gérer l’aspect aléatoire des dés (culture pour profiter des dés des autres ),

    l’interaction est très importante car on ne peut jouer tout seul dans son coin, il faut surveiller les autres.

    la durée de partie est correcte, 50mn à quatre avec 3 joueurs nouveaux dont deux enfants de 11 et 13 ans

     

    bfref , je recommande ce jeu , vous pourrez facilement l’enmener en vacances ou dans un sac.

     

     

    christ champalaune

     

    • Photo du profil de Achéron Hades
      Achéron Hades 30/12/2017
      Répondre

      Exactement le même ressenti. En solo top. En famille aussi avec le fiston de 7 ans. Par contre entre purs gamers je ne sais pas, ce qui peut expliquer la différence sur le ressenti des parties.

  6. Photo du profil de
    PSined 31/12/2017
    Répondre

    J’avoue ne pas trop comprendre la remarque sur le prix :  selon moi il y a pas mal de matos dans la boite (dont des dés gravés semble-t-il ) et donc le prix est raisonnable. C’est parce qu’il est dans une petite boite, il faudrait qu’il soit moins cher ?

    Pour une fois qu’on a pas une grosse boite pleine de vide… Je connais de nombreux jeux sur le marché qui sont bien plus cher avec bien moins de matos (comme par exemple android netrunner) et pourtant ils ne font pas polémique, mais c’est vrai ils ont une grosse boite (donc ca doit etre probablement mieux).

    Selon moi, il faudrait calibrer le prix sur le matos et non plus sur la taille de boite.  Tant qu’on aura une vision petit boite = petit jeux = petit prix, on aura des ludotheques énormes avec plein de grosses boites mais rien dedans.

    • Photo du profil de atom
      atom 02/01/2018
      Répondre

      Je suis plutôt d’accord avec toi ce n’est pas pour lancer une polémique, c’est plus pour informer. par contre je ne sais pas si on doit calibrer le prix sur le matos, sinon on fait du sur-édité, on lance un jeu a 30 € avec du beau matériel, alors qu’avec juste des cartes il en vaudrait 15. Honshu par exemple est une petite boite que j’emporte assez facilement, il aurait suffit de mettre des tuiles, des jetons en bois pour doubler son prix. Après avoir fait 4 parties de Tiny Epic Galaxies, je peux dire qu’il m’a conquis parce qu’il est dans une petite boite, je peux le sortir facilement même dans un train pour passer le temps. ça serait une grosse boite il serait concurrencé par d’autres jeux et ne sortirais pas a la maison.

  7. Mahg qui arrive pas à se log 02/01/2018
    Répondre

    Anecdote inutile mais ô combien pertinente :
    Cette histoire de petite boite au grand prix me rappelle fortement ma grand-mère quand j’étais gamin, qui ne comprenait pas qu’un « petit carré en plastique » pouvait couter 300 Francs : elle parlait d’une cartouche de Game Boy 😀

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux 02/01/2018
      Répondre

      Pour te logger, tu as essayé soit clic droit sur se connecter -> ouvrir dans un nouvel onglet (ou clic molette?)

      • Photo du profil de Mahg
        Mahg 02/01/2018
        Répondre

        Bon, et bien j’ai fini par y arriver.
        En ouvrant un nouvel onglet ça marchait pas non plus, j’ai réussi en retournant sur le vieux post d’Umberling qui proposait un lien alternatif pour se connecter. C’est exactement le même sauf que dans le vieux lien il n’y a pas la terminaison .php. Bon après ça reste cheulou car j’arrivais très bien à me log normalement jusqu’à aujourd’hui …
        Le Bug du nouvel an surement ^^

Laisser un commentaire