up-edictok

The Edict of King Budeaunia [Essen] : toi, tu creuses

Ce jeu de Takahiro Amioka et Sayaka était déjà sorti il y a quelques années mais il va refaire son coming out pour Essen 2014, avec en plus, cerise sur le kitkat, des règles traduites en français (téléchargeables depuis notre fiche, du côté des ressources). Tiens… en parlant de ressources, le jeu raconte l’histoire d’un homme, d’un roi, qui voulait trouver non pas une ressource mais une source, une source d’eau chaude qu’il avait vu en rêve. Quelle drôle d’histoire… Heureusement que Monsieur Sathimon nous a traduit tout ça…

‘A une autre époque dans un autre pays, un roi fit un rêve. Il rêva d’une source d’eau chaude, avec une eau si chaude que vous pourriez vous y prélasser indéfiniment.
Lorsque le roi se réveilla, il ne put s’empêcher de penser à cette source d’eau chaude.

TROUVEZ-LA !
JE DONNERAI MON TRÔNE A CELUI QUI LA TROUVERA !

Le pays tout entier était en pleine effervescence. Mais certaines contrées restaient inexplorées… Qui pouvait savoir ce qui allait en surgir !? Que pourrions-nous trouver si nous creusions ? Y-aurait il seulement une source d’eau chaude ? Qui serait capable de trouver les plus précieuses ?

Il est fou ce roi ! Il nous envoie creuser dans des endroits pas possibles et lui, il se contente de se pavaner sur son sofa et faire des rêves chelous ! Il veut pas des gaufres aussi ? Faudrait voir à ne pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !

Le but du jeu : trouver les deux tuiles d’eau chaude cachées.

On a des tuiles à explorer avec nos petits ouvriers, tuiles qui représentent les différents niveaux de la croûte terrestre. Pour préparer le jeu, on mélange les tuiles de surface, les tuiles de profondeur moyenne et les tuiles de profondeur heu tout court afin de créer un site de fouille. On aura 6 piles de 9 tuiles chacune servies sur un petit plateau.

Aperçu of the tour de jeu

D’abord on va pouvoir engager un garde contre 2 pièces. Il apportera un bonus au creusage. Puis on passe aux choses sérieuses.

Le joueur dont c’est le tour peut faire les actions suivantes jusqu’à ce qu’il n’ait plus d’ouvrier.

  • Chercher > chercher dans un site de fouille (nécessite 1 ouvrier) c’est-à-dire soulever les 3 premières tuiles, une à la fois. L’argile vous rapportera des sous mais stoppera nette votre investigation. Si vous tombez sur une tuile monstre, vous pouvez la retournez pour recevoir 2 pièces, et vous pouvez poursuivre votre recherche. En fait, les monstres c’est bien plus cool que l’argile. C’est bien connu. Il suffit de voir quelqu’un se faire un masque à l’argile pour comprendre ça.
  • Creuser > creuser sur un site (nécessite 1 ouvrier) c’est-à-dire retourner face visible une 1ere tuile. Le minerai vous rapportera des sous, une rivière vous rapportera la tuile (mais peut aussi être un moment difficile à passer si vous ne savez pas nager), un monstre vous rapportera (sûrement) des blessures (on lance le dé de combat pour en déterminer l’issue), mais une source d’eau chaude et là c’est la fête de la pioche !
  • Faire exploser > BOOM ! Détruire une pierre d’argile (nécessite 2 ouvriers) pour le plaisir de tout cochonner (et de gagner des sous).
  • Combattre > Affronter un monstre (nécessite 1 ouvrier)
  • Engager > Engager un spécialiste (nécessite 1 ouvrier). Il y a différents types de spécialistes (le sourcier, le mineur, le maitre Fen-Shui et Bob le Réparateur, oui j’ai envie de l’appeler Bob) ils apportent chacun un petit bonus, une petite gâterie fort agréable pour votre gameplay. Le Sourcier n’a pas peur de l’argile par exemple, et ça, il en faut du courage.


I want my hot spring !

Et à la fin de toutes ces aventures du tour, on va pouvoir récupérer les ouvriers qui auraient été envoyés à l’hosto (il y a des monstres coriaces là-bas d’ssous et je ne vous parle même pas des rivières souterraines), ensuite on pourra recruter un nouvel ouvrier tout beau rasé de près (contre 5 pièces quand même ! Crénon ! Il a intérêt à sentir le Petrol Hahn !) et on renvoie chez eux les gardes et autres spécialistes parce qu’eux, ils se fatiguent vite, c’est bien connu.

Et voilà, on gratte le sol, on fouille, on explose des pierres et des monstres, on fouine et si finalement 5 sites de fouilles ont été tourneboulés sans résultat ou si deux tuiles d’eau chaude ont été mises à jour, alors c’est la fin de la partie et on peut aller prendre un bon bain bien mérité avec plein de canards à la Faidutti style. Coin.

>> La fiche du jeu

>> 28€ à Essen, la préco c’est ici

Laisser un commentaire