LE TEST DE ZOMBICIDE : RUE MORGUE
Zombicide-Rue-Morgue-Box-thumb
Un jeu de Jean-Baptiste Lullien, Nicolas Raoult, Raphaël Guiton
Illustré par Edouard Guiton, Eric Nouhaut, Mathieu Harlaut
Edité par Cool Mini Or Not, Edge Entertainment, Guillotine Games
Distribué par Cool Mini Or Not
Date de sortie : 2015-00-00
De 1 à 12 joueurs , Optimisé à 3 joueurs
A partir de 13 ans
Durée moyenne d'une partie : 60 minutes

Thèmes : Zombie
Mécanismes : Coopératif, Figurines
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 13
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Zombicide est une gamme aux multiples déclinaisons qui a pris son envol sur la plateforme participative Kickstarter en 2012. Le jeu est coopératif et propose de prendre le contrôle d’un petit groupe de survivants tentant (tant bien que mal) de rester en vie dans un monde envahi par les mort-vivants. 

Contexte

Malgré la réputation de la franchise et ses nombreux opus, ce n'est qu'en ce début 2017 que j'ai eu l'occasion de m'essayer à Zombicide à travers l'épisode Black Plague
Suite à cette découverte, j'ai ressenti le désir de voir ce qu'offrait le jeu dans une de ses versions modernes, et c'est le troisième épisode, Rue Morgue, qui fut l'heureux élu : pour le meilleur et pour le pire ? 
Ce test porte sur la boîte de base disponible en boutique.



ACCESSIBILITE DES REGLES
13.5
Clarté du livret de règles
Livret bien conçu
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles plutôt claires et assez exhaustives
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Pas de gros problème spécifique
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours pendant les premières parties. Aide de jeu basique

Le premier contact avec le livret de règles du jeu donne des sueurs froides : il est tout de même constitué de plus de 60 pages !  
Heureusement, l'ensemble est bien organisé et tout est expliqué en douceur avec de nombreuses illustrations renforçant le sentiment de bonne compréhension. 

Tout commence par une présentation exhaustive du matériel qui permet de se familiariser avec l'ensemble des composants, ce qui n'est pas du luxe. On s'aventure ensuite dans les mécanismes à proprement parler (le gros morceau de notre lecture). Le fonctionnement des tuiles de l'hôpital est, à mon sens, la partie la moins intuitive, mais elle finie par être digérée comme le reste du livret. Suit ensuite un descriptif des différentes (et nombreuses) compétences de nos personnages, avant de terminer par un recueil de 12 missions (dont deux consacrées au mode compétitif). 

Afin de facilement se repérer dans cet imposant manuel, l'éditeur a pensé à nous fournir un index en fin de livret. De même, la dernière page est consacrée à un résumé du tour de jeu (en petits caractères pour que tout y tienne !). 

Dans l'ensemble, on finit donc par se dépatouiller correctement et on peut se lancer assez rapidement dans la partie. Par contre, aucune trace de règles concernant le fonctionnement des zombivants, transformation des personnages joueurs après avoir subi deux blessures : il s'agit d'une règle optionnelle, mais il eut été bien de l'évoquer car le matériel est bien présent dans la boîte de base (verso des fiches de personnages) et tout le monde n'achète pas les extensions ! 

QUALITE DU MATERIEL
14
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Correct
Qualité des illustrations
Très travaillé


Le matériel est conséquent et on se demande bien comment il va être possible de tout rentrer correctement dans la boîte une fois les nombreux pions cartonnés dépunchés. Heureusement, avec un peu d'organisation, tous les éléments réintègrent la boîte sans débordement (avec quelques sachets zippés). 

Les nombreuses figurines (80 zombies et 12 survivants tout de même) sont réparties dans deux boîtes contenant plusieurs thermoformages (qui s'avèrent d'ailleurs être particulièrement exaspérants à remplir). Leur finition est tout à fait satisfaisante (avec des poses différentes) malgré l'utilisation de couleurs très flashy qui ne rendent pas forcément hommage aux détails des sculptures. Les zombies arborent une teinte jaunâtre (je crois qu'ils sont malades) tandis que les survivants sont habillés de violet, de bleu,... un chaos chromatique en somme ! D'ailleurs, quelle idée d'avoir utilisé une teinte jaune proche de celles des mort-vivants pour un de nos héros (quel plaisir de le chercher au milieu de la horde d'assaillants !). 

Bon à côté de ça, les cartes à l'effigie de nombreux moyens d'exterminer nos nouveaux amis possèdent de belles illustrations dans un style très cohérent avec l'ensemble du jeu. Les tuiles sur lesquelles évolueront les protagonistes fourmillent d'ailleurs de nombreux détails pour la plupart écoeurants mais très immersifs. 

Bref, l'ensemble est réellement agréable et donne envie de mettre la main à la pâte en allant allumer du zombie ! Malheureusement, quelques problèmes d'ergonomie viennent ternir cette belle composition. On citera notamment les fiches de personnages peu pratiques avec des marqueurs de progression qui glissent sur les feuillets, ou des salles d'hôpital trop petites qui viennent rapidement déborder d'une masse grouillante de chaires mortes lors des déplacements des zombies. Rien de dramatique ou d'insurmontable, mais il y aurait quelques améliorations à apporter (à noter : l'épisode Black Plague corrigera par la suite une grosse partie de ces soucis). 

THEME
13.5
Objectifs du jeu clairs
C'est limpide
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On peut se refaire l'histoire après la partie
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Peu d'éléments sonnent faux
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

Zombicide ne fait pas dans l'originalité dans son thème : on est là pour se frayer un chemin dans la masse, peu importe les moyens qui nous permettront d'atteindre le ou les objectifs ! Malheureusement, nos héros ne sont pas invincibles, et le fait qu'ils aient survécu jusque là ne veut pas dire qu'ils survivront au passage de la prochaine porte ! On ressent véritablement la montée en puissance (et surtout en nombre) des cadavres qui marchent, et on est partagé entre la réussite de la mission et la survie individuelle de nos personnages. 

Il est dommage que le jeu de base ne bénéficie pas d'une véritable campagne, même si les scénarios s'enchaînent de manière logique. 

Le gros point noir pour moi est la règle de la mitose, cette reproduction des morts-vivants quand ils ont plusieurs chemins possibles pour rejoindre la zone la plus bruyante... en plus de n'avoir aucune logique, elle noie les joueurs dans une série de déplacements de créatures difficiles à gérer, principalement dans le dédale de salles de l'hôpital : dommage, car cela nuit au plaisir de jeu tout en ralentissant l'action.  

 

DUREE DE VIE
13
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Je l'avoue, j'ai été très vite emballé par ce Rue Morgue. Pourtant, après avoir enchaîné une dizaine de parties, je commence à ressentir une lassitude, un peu comme ce fut le cas avec Zombie 15'. À mon avis, le jeu est très accessible, mais cette simplicité dans ses mécanismes nuit à sa durée de vie. Les scénarios se ressemblent plus ou moins tous, et les choix sont finalement limités. 

Le hasard des dés et le tirage des cartes de spawn / d'équipement sont finalement les seuls éléments permettant de renouveler les parties : le hasard, "mal" nécessaire à un jeu coopératif ? Peut-être... En même temps, ce hasard (ou probabilités/statistiques pour les férus de mathématiques) permet de conserver du suspens, de l'inattendu, de la surprise. Un mal pour un bien. 

Une fois le tour fait de ce mode coopératif, on s'essaye aux deux scénarios du mode compétitif qui s'avèrent malheureusement non satisfaisants, la faute à des règles bancales et mal finies : dommage. 

MECANISMES
13
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction souvent présente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Mélange de stratégie planifiée et de choix opportunistes

La force des mécanismes de la gamme Zombicide est également son point faible, car la stratégie est sans arrêt mise à mal par l'aléa omniprésent. Il faut en permanence s'adapter aux événements et espérer ne pas enchaîner les mauvais tirages de dés. En même temps, ce n'est pas si grave dans un ameritrash, mais il faut bien savoir où on met les pieds ! 

Je reviens rapidement (ou pas) sur le mécanisme de pénurie de figurines qui peut s'avérer être fastidieux avec les tuiles de l'hôpital : il n'est pas rare que les morts-vivants aient de nombreux chemins équidistants pour rejoindre le plus haut niveau sonore, multipliant le nombre des créatures et affaiblissant la réserve, ce qui signifie à terme, une série d'activations supplémentaires de ces charmantes bêtes. Je pense que le jeu a été pensé dans sa version kickstarter et que la boîte de base (pourtant bien fournie) manque d'une poignée de figurines. Evidemment, si vous êtes un assidu de la licence, ce problème n'en est pas un pour vous. 

Cela n'empêche pas le jeu d'être très fluide, et les tours de s'enchaîner avec rapidité, mais si on veut être certain de n'oublier aucun déplacement, il faudra compter et recompter les cases, ce qui n'apporte pas un grand plaisir. 

Un point sur le mode compétitif qui est une vraie bonne idée sur son principe : après tout, il y aurait sans doute des bandes rivales dans un monde aux portes de l'enfer. Malheureusement, au cours de mes deux parties avec 6 personnages (soient deux équipes de trois), ce mode n'était pas équilibré, même en faisant abstraction de l'unique figurine d'abomination A-Bomb (qui a terrorisé une des deux bandes). Le plateau se remplit de déferlantes de zombies et les bandes rivales ne sont pas de taille à remonter leur flux pour se rapprocher des objectifs. Que faire alors : les ignorer et se concentrer sur les points d'expérience (leur cumul servant à désigner le vainqueur) ? Pas très fun ! 



13.5
14
13.5
13
13

Photo du profil de Alendar

72%

L'avis de Alendar

Testeur Ludovox.fr

Publié le 02/11/2017

Zombicide est un bon jeu, accessible et bénéficiant d'un matériel très immersif. Malgré ses défauts, il demeure très amusant à jouer, et je ne refuserai pas une partie de temps en temps. Il a ce côté addictif qui fait qu'on lui pardonne ses quelques lacunes (qui sont pour moi, vous l'aurez compris, la règle de pénurie de figurines, le mode compétitif, et un manque de maîtrise des événements). 

Il trouvera sa place dans un cadre familial (attention cependant, car le thème peut heurter la sensibilité des plus jeunes) ou entre amis. Bien entendu, si votre allergie aux dés a empiré avec le temps, je vous déconseille formellement d'acquérir cette boîte ! 

Au final, Rue Morgue arrive à tirer son épingle du jeu. 


  • Accessibilité
  • Efficacité
  • Matériel

  • Mode compétitif mal fichu
  • Les mitoses dans l'hôpital
  • Pas de règles pour les zombivants
  • Attention, dés en masse !
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%