LE TEST DE THE CASTLES OF BURGUNDY: THE CARD GAME
The Castles of Burgundy The Card Game


Nombres de parties jouées : 5
Configurations testées : 1, 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Les Châteaux de Bourgogne est probablement sans conteste le chef d’œuvre de Stefan Feld. Alors quand vient une versions cartes, plus légère, je me suis un peu rué dessus. Un jeu à l’allemande de voyage, remplaçant les dés par des cartes ? Une utilisation maline du matériau carte ? Je dis oui.

Contexte

J'ai testé ce jeu dans plusieurs configurations. D'abord, seul, pour apprendre les règles et appréhender le système de jeu de façon pure et cérébrale, puis entre experts et même en famille.



ACCESSIBILITE DES REGLES
8
Clarté du livret de règles
Très mal organisé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles peu claires
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Certains points ne sont pas évidents
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retour aux règles assez fréquents

Bon... On commence mal. Il y a une douzaine de cartes de types différents, et le livret ne les identifie pas clairement. Du coup, même si après une partie ça devient évident, ben... non. On se dit presque que le jeu n'a pas très envie qu'on le découvre, tellement c'est flagrant ! Et on retournera souvent au livret, car certaines icônes sont mal faites. Une fois que le système est acquis, en revanche, ça va.

QUALITE DU MATERIEL
10
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Espaces vides ou boîte dure à fermer. Rangements en sous-nombre
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Choix peu judicieux. Manipulations assez laborieuses
Qualité des illustrations
Graphismes basiques


Le sabot cartonné n'est pas très pratique et les cartes valdinguent dans la boîte. Il faudra s'armer de deux sachets ou d'élastiques pour faire le boulot...

Et parlons des cartes elles-mêmes : un effort louable est fait pour ne pas avoir de texte et présenter une ergonomie claire, mais certaines icônes sont tellement petites qu'il faudra s'abîmer les yeux pour la lire. Et ce n'est pas hyper logique non plus comme façon d'organiser. Après, le matériel n'est pas tant à la ramasse que ça. C'est juste que le jeu s'en tient à des cartes pour tout, là où des jetons de carton auraient pu très bien marcher aussi (pour les animaux, les pépites, les paysans et les marchandises, par exemple).  Du coup, l'installation du jeu est une purge pour un jeu censé être un poids-plume. Dommage !

THEME
12
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire peu inspirée
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Ça colle à peu près
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

Le thème n'est pas non plus un point particulièrement fort des Châteaux de Bourgogne cartes : on est face à un véritable jeu à l'allemande. Le thème se tient, mais ne brille pas de mille feux, et n'est pas démesurément fun. On sait qu'au final, on comptera les points, et que c'est ça qui importe. Pas d'avoir six châteaux, trois mines et deux banques.

DUREE DE VIE
12.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Il faut un peu de temps, sur quelques configurations.
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
De petites règles additionnelles
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

La durée de vie des Châteaux de Bourgogne cartes est honorable, surtout quand on voit son tout petit prix ! On en a clairement pour son écot, et le mode solo permettra soit d'appréhender les règles en douceur, soit de se mesurer à un adversaire fantôme aléatoire. Pour autant, même si les parties posent des dilemmes différents, elles verront les joueurs sortir avec des plateaux à peu près équivalents à chaque fois.

MECANISMES
14
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Plusieurs grandes stratégies sont disponibles et viables
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Savant mélange de stratégie et d'opportuniste

Sauf paralysis analysis, les tours s'enchaînent très bien, mais se ressemblent assez, sauf combo particulièrement dévastatrice. Et force est de constater que le jeu à l'allemande n'aime pas l'interaction. Tout au plus on se bloque, on empêche l'autre joueur de faire le choix optimal. Du coup, on a un peu l'impression de faire une réussite à plusieurs. Et même si les modalités de l'exercice sont plaisantes, on optimise surtout notre action en fonction de ce que l'on possède, et dans ce jeu d'optimisation forcenée, on se fait souvent rattraper par le hasard. Frustrant ! Cependant, on se fait un plaisir malin de rendre les opportunités viables, de les transformer en bons coups. Pas si inintéressant !



8
10
12
12.5
14

Photo du profil de Umberling

57%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 22/06/2016

C'est donc un bilan en demi-teinte pour les Châteaux de Bourgogne version cartes. Lorsqu'on a passé l'apprentissage difficile, il reste un jeu qui peut se montrer répétitif ou injuste, mais qui ne vous bloque jamais vraiment. L'utilisation des cartes bâtiment est vraiment intéressante et maline, mais le jeu fait un peu usine à gaz lorsqu'on prend du recul. Sous ses dehors miniatures et opportunistes, c'est un vrai jeu d'optimisation que voilà.

Bref, j'ai bien aimé, mais je ne suis pas tout à fait sûr de vouloir jouer un nombre incalculable de parties des Châteaux de Bourgogne... 


  • Petite boîte pour gros jeu !
  • Système malin
  • Chouettes combos

  • Le livret de règles mal foutu
  • Parties un peu plates
L'AVIS DES JOUEURS

2 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

58%