LE TEST DE OMG
jeu-de-societe-omg-editeur-desylas
Un jeu de George Christofidis
Illustré par Tony Tzanoukakis
Edité par Desyllas Games
Pays d'origine : Grèce
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2015-00-00
De 2 à 6 joueurs , Optimisé à 3 joueurs
A partir de 8 ans
Durée moyenne d'une partie : 15 minutes

Thèmes : Antiquité, Mythes et croyances, Religion
Mécanismes : Combinaisons, Défausse
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Familial
Nombres de parties jouées : 6
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Un jeu de pose de cartes, des petits pouvoirs spéciaux, des divinités grecques ? J’ai évidemment foncé sur l’opportunité de jouer à Oh my god ! (OMG). Pour vous faire une idée précise, vous avez le Ludochrono

Dans ce format, difficile de se démarquer. Que proposent les dieux de l’Olympe que les autres n’ont pas ? On va le voir.

Contexte

J'y ai joué avec tous types de joueurs dans mon entourage. Essentiellement des non-avertis, mais c'était question de circonstances, vacances oblige.

J'ai joué, une fois n'est pas coutume, avec une version anglaise. Qu'est-ce qu'on ferait pas pour vous !



ACCESSIBILITE DES REGLES
18.5
Clarté du livret de règles
Parfaitement clair et organisé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreurs, les nombreux exemples couvrent les points litigieux
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Assez peu de retours aux règles. Bonne aide de jeu

Le livret est relativement court et très bien détaillé.

Chaque dieu a droit à son propre paragraphe illustré qui permet de retrouver facilement l'information qui vous manque concernant ce qu'il fait.

Les conditions de pose sont aussi illustrées d'exemples. Du classique, mais toujours bienvenu.

QUALITE DU MATERIEL
15.5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement bien pensé et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Efforts appréciables sur les graphismes


Les illustrations sont très jolies et l'ensemble respire le soin. Les nombreuses cartes (plusieurs exemplaires de chaque dieu) sont bien logées dans la boîte un peu grande pour elles avec un cartonnage illustré lui aussi. Comme souvent on se demande pourquoi une boîte si grande pour ensuite restreindre l'espace à l'intérieur. Marketing, format standard, etc. Peu importe.

Par contre pourquoi des cartes brillantes ? Evidemment c'est plus pratique pour nettoyer les cartes quand tante Odile renverse son wiskhy, mais ça ne met pas les illustration en valeur. Choix étonnant. 

THEME
6.5
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire quasi-inexistante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Absolument incohérent
Cohérence du thème
Artificiel

Evidemment, c'est un jeu de pose et les dieux de l'Olympe sont un prétexte. Et s'il fallait en trouver un, ce n'est pas le plus mauvais choix. Tout le monde est assez à l'aise avec les dieux de l'Olympe, sauf quand il s'agit de savoir qui couche avec qui. Là c'est plus compliqué. Et quelque chose me dit que l'auteur George Christofidis a un goût prononcé pour ce beau pays.

C'est Ulysse 31 qui m'a donné envie d'en savoir plus sur l'Odyssée étant petit. Pas sûr qu'OMG ait le même impact qu'Elysium dans le domaine.

Bon, voilà, il n'y pas de thème soutenant la mécanique de pose. C'est un jeu de pose et puis c'est tout. Mais c'est pas grâve, MOW et plus récemment Parade le font très bien. Des cartes avec des nombres, des règles de pose simples et quelques cartes avec des pouvoirs spéciaux dans le cas de MOW. Ça roule très bien comme ça. On va pas réécrire la mythologie avec ce jeu, ni malheureusement apprendre quoi que ce soit.

Ceci je n'ai rien appris avec MOW mais je me suis au moins amusé. Oups.

DUREE DE VIE
12.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
On pourrait le sortir n'importe où, n'importe quand
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
On va manquer de contenu
Essouflement du jeu
Quelques surprises

Les parties roulent toutes seules. Les conditions de pose de cartes sont souples. Contre un petit surcoût on peut tout de même poser une carte. L'idée étant de vider notre main le premier, on sera en peine de faire autrement que de poser le choix le plus évident. Un peu de stratégie est possible mais d'une manière générale ce n'est pas les possibilités qui nous assaillent.

En fait, la principale critique vient du faible nombre de cartes spéciales. Les autres jeux cités ci-dessus n'en ont soit aucune, soit moins et moins variées. Mais dans le cas d'OMG je trouve dommage qu'ils ne soient pas allés plus loin dans le délire.

La majorité des cartes propose de faire piocher les autres joueurs ou nous-même de défausser des cartes. C'est très limité niveau originalité et chaque dieu est quasiment semblable aux autres. C'est triste qu'il n'y ait que trois dieux qui proposent autre chose. Et encore, l'un fait passer son tour au joueur de notre choix et les deux autres interviennent dans les pénalités de pose : une annulation dans un cas ou le transfert des cartes de pénalité aux autres joueurs.

Pour le coup ça manque de fun, d'un côté délirant ou marrant. Les transferts de carte sont le seul axe sur lequel on intervient. Dommage.

MECANISMES
11.5
Fluidité du tour
Presque sans accroc
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction souvent présente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Pas de diversité
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

Dès qu'on peut on pose une carte remplissant les conditions. Si en plus on a un pouvoir spécial on en profite pour charger les autres ou s'offrir un répit. Rarement on va chercher autre chose que ça pour gagner.  

Rien ne nous pousse vraiment à retarder la pose d'une carte particulière sauf en toute fin de partie quand les mains se vident et qu'on veut s'assurer un petit confort. Car donner des cartes aux autres c'est leur donner plus de possibilités de pose correcte.

Faire piocher les autres quand on n'a plus qu'une carte parait évident et sera d'autant plus prévisible. Alors qu'en cours de jeu j'ai moins eu le sentiment que c'était intéressant - Sauf si on joue pour se mettre des bâtons dans les roues et que c'est l'occasion de se charrier tout du long. Si vous avez des amis du genre endurants à l'asticotage ça peut être marrant.



18.5
15.5
6.5
12.5
11.5

Photo du profil de Djinn42

60%

L'avis de Djinn42

Testeur Ludovox.fr

Publié le 21/03/2016

Un jeu de pose très classique mais malheureusement pas délirant du tout. La thématique importe peu, et beaucoup de jeux dans le même format s'en passent très bien pour nous fournir de l'amusement, mais OMG n'en donne pas énormément : On se décharge de cartes tout en essayant de charger les autres, on pose au plus juste pour pas remplir sa main. Et on ne se refait pas le match pour comprendre pourquoi on a gagné ou perdu. Là aussi, c'est pas un problème si on a pu faire des coups en cours de jeu, mais le manque de délire dans les actions possibles freine un peu le fun et ces coups sont peu nombreux. Bref, pas ma tasse de thé. 


  • simple
  • rapide

  • peu de véritables choix
  • pouvoirs spéciaux peu variés
  • pas tant fun
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%