LE TEST DE CHAOS DANS LE VIEUX MONDE
2816_chaos-2816
Un jeu de Eric M. Lang
Edité par Edge Entertainment
Distribué par Edge Entertainment
Langue et traductions : Français
Date de sortie : 2009-01
De 3 à 4 joueurs , Optimisé à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d'une partie : 90 minutes

Thèmes : Fantastique, Horreur
Mécanismes : Contrôle de territoire, Dés, Gestion de main, Points d'action
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 11
Configurations testées : 3, 4 joueur(s)

Introduction

Chaos dans le vieux monde est un jeu un peu mastoc. Du genre boîte bourrée de matos et de jetons, de la fig, un plateau immense. Des parties à 2 heures de moyenne, sans l’installation et la désinstallation. On y incarne des dieux du chaos dans l’univers de Warhammer. On aimerait bien mettre le chaos dans le vieux monde, rapport au titre, mais on aimerait plus que tout mettre plus de foutoir que les autres. Compétition, donc, mais course aussi. On voudrait être le premier à atteindre les 50 points de victoire requis pour terminer la partie, ou être le premier à faire tourner sa roue d’objectifs jusqu’à sa fin. Car tous les dieux sont différents et ont un style de jeu qui leur est propre.

Contexte

Vous imaginez bien que dans ces conditions, il est difficile de sortir Chaos avec des néophytes ou des joueurs un peu lents... On l'a donc testé entre gens qui savent lancer le dés, stratèges d'opérette mais stratèges quand même.



ACCESSIBILITE DES REGLES
11.5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Explications assez confuses
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Gêne sur certains points de règle
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retour aux règles assez fréquents

Les règles sont plutôt bien faites, mais parfois lacunaires. Pourtant, diable qu'elles sont longues ! Et surtout, il y a des erreurs de traduction (mais genre grosses, genre des chiffres pas correctes et des ambiguïtés vraiment pas sympa. Du coup, les premières parties, on allait voir des FAQ longues comme le bras pour s'en sortir...).

L'aide de jeu qui sert de plateau personnel pourrait être meilleure, justement, en se bornant à une seule fonction (ou en allant à l'essentiel).

QUALITE DU MATERIEL
13.5
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Espaces vides ou boîte dure à fermer. Rangements en sous-nombre
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Lisibilité et manipulations plutôt agréables
Qualité des illustrations
Très travaillé


Le rangement consiste en un sabot cartonné avec une grande rainure centrale pour y caser : cartes de pouvoirs, cartes événement, figurines, jetons, dés. Bref, c'est clairement insatisfaisant. Mais bon. Les figurines sont petites et pas très détaillées, mais apportent indéniablement un plus à l'ambiance. Si le jeu devait paraître aujourd'hui, ce serait un candidat parfait pour un Kickstarter ! Les graphismes sont très travaillés et l'ergonomie est au rendez-vous, à part les jetons de corruption qui chargent beaucoup un plateau déjà lourd de matériel. Dur de les compter, surtout en fin de partie et dans les petites régions...

THEME
17
Objectifs du jeu clairs
Chaque choix a une explication thématique
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On a envie de raconter sa partie aux gens au club de jeu
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Le jeu est un tout thématique
Cohérence du thème
Thème fouillé

On parsème nos troupes sur le vieux monde comme une sorte de choléra - et c'est d'autant plus vrai pour le dieu de la pestilence, Nurgle -, on corrompt des nobles, on tue des paysans. Bref, le jeu nous fait sentir qu'on est méchant, et l'asymétrie de nos avatars raconte sans aucune peine une histoire forte. Car pour tourner notre roue de progrès, il faudra accomplir des objectifs spécifiques qui donnent du relief à chacune de nos actions. Vraiment, de ce côté, c'est une franche réussite. Et qu'il est bon d'être méchant, parfois !

DUREE DE VIE
12.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Faible nombre d'options
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
Assez surprenant

Difficile d'accès, long Chaos dans le vieux monde se joue sur un nombre limité de configurations. Malgré des comportements dictés par le dieu que nous incarnons, les parties se différencient vite grâce à la diplomatie et à la négociation qui prend vite le pas sur les objectifs premiers. Même en jouant le même avatar plusieurs fois, nous aurons plusieurs options puisque les améliorations de notre divinité sont en nombre, et qu'au final, nous n'en jouerons que trois par partie maximum. Bref, pas d'ennui à la table, même lorsqu'on connait bien le jeu : j'irais même à dire que c'est l'inverse. Mieux on connait Chaos dans le vieux monde, plus on s'amuse, car on sait les possibilités qui sont offertes aux autres joueurs...

MECANISMES
13.5
Fluidité du tour
Fluide
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
L'interaction est nécessaire au jeu
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Mélange de stratégie planifiée et de choix opportunistes

Question mécanismes, vous vous en doutiez peut-être, mais on va beaucoup interagir. Comme il y a une partie placement, on va faire en sorte de bloquer les autres joueurs en jouant des unités ou sorts dissuasifs au bon endroit. Et ce n'est pas tout : lorsque vient la résolution des combats, on peut choisir sur qui taper s'il y a plus d'un adversaire sur notre région ! De quoi satisfaire les amateurs de baston, de planification et de diplomatie... Souvent, c'est la petite souris qui sait se faire discrète qui gagne ! Sauf que dès qu'un joueur la repère, elle prend les foudres de la table, ce qui remet un coup dans la fourmilière. Les tours peuvent se faire un peu longs quand certaines décisions sont complexes ou que la négociation s'en mêle, et l'analysis paralysis peut exister, car l'information pullule sur le plateau, et est plutôt complexe à ingérer.

Seul grand regret : le jeu est censé pouvoir se perdre si au bout d'un certain nombre de tours, une condition de victoire n'est pas satisfaite. Cela ne m'est jamais arrivé, et le vieux monde ne résiste pas beaucoup à l'invasion des hordes démoniaques... J'aurais aimé un chouïa plus de difficulté de ce côté-là.



11.5
13.5
17
12.5
13.5

Photo du profil de Umberling

78%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 29/03/2016

Je recommande Chaos dans le vieux monde aux aficionados du thème. Il ne s'agit ni du jeu le plus accessible du monde, ni du plus satisfaisant sur la première partie. En revanche, l'histoire racontée par le jeu, grâce à l'asymétrie et aux événements de chaque tour, est vraiment forte. On se prend au plaisir des god games et, le temps d'une partie, on considère le vieux monde comme un terrain sur lequel on se chicane avec les autres. Un terrain de jeu, ni plus, ni moins. Bref, thématiquement, c'est un des meilleurs de sa catégorie, en ce qui me concerne. Essayez-le, allez-y ! Bravez la FAQ longue comme le bras, l'avalanche de matériel. Satisfaction garantie.


  • L'asymétrie des divinités
  • La force de la narration

  • Erreurs de texte et de traduction
  • Le rangement de la boîte...
L'AVIS DES JOUEURS

2 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

92%