LE TEST DE CANDY CHASER (2015)
Candy Chaser _md
Un jeu de Masao Suganuma
Illustré par Lorène Barioz
Edité par Iello
Distribué par iello
Langue et traductions : Français
Date de sortie : 2016-01
De 2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d'une partie : 10 minutes

Thèmes : Humour, Mafia et gangs
Mécanismes : Bluff, Déduction, Dés, Role-play
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Amateur, Familial
Nombres de parties jouées : 18
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Nous avons récemment Just Played Tout là haut qui a un peu déçu notre chroniqueur, qu’à cela ne tienne ! Voici le test de Candy Chaser, un des derniers arrivés dans la collection Mini de Iello, la bien nommée. Il s’agit là aussi d’une version française remasterisée d’un jeu minimaliste japonais. 

Dans Candy chaser, vous jouez des petits contrebandiers de bonbecs. Le jeu se déroule en deux phases (5 minutes chacune environ, maxi). On lance le dé qui va de -2 à +3 puis on déplace ou recule d’autant de cases exactement le cube symbolisant le bonbon de notre choix sur un mini plateau. Pourquoi ferions nous une chose pareille ? Car parmi tous ces bonbons il y a le nôtre pardi, mais chuuut, faut pas l’dire, c’est un secret ! Une fois que cette phase se termine, on passe en mode cafardage : on accuse. Aurez-vous bien regardé quels bonbons vos adversaires ont déplacé sur la piste ? Saurez-vous deviner qui a quel bonbon et tenter des accusations avérées ? C’est pas gagné ! D’ailleurs, si vous vous trompez, vous êtes éliminé ! Mais c’est pas grave, le jeu est déjà terminé ! Hop !

Contexte

Je crois me souvenir que j'ai découvert Candy Chaser aux journées presse organisées par Iello, avec à ma table Guillaume de TT, Hélène de Plato et Martin Vidberg, sans oublier Matthieu Bonin bien sûr (Iello). On a du faire deux ou trois parties de suite, pour vous dire combien ça s'enchaîne vite. J'ai ensuite sorti la petite boîte un peu partout, notamment dans le train avec la team du Vox en retour de salons, ou sur un coin de table en tête-à-tête avec MiniSha, 5 ans 1/2.

 



ACCESSIBILITE DES REGLES
17.5
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Assez peu de retours aux règles. Bonne aide de jeu

Force est de reconnaître que le petit opuscule livre son explication sans faillir. Du court texte d'ambiance introductif aux conseils de jeu avec les petites illustrations qui vont bien, tout y est, en couleur, et aéré. 7 petites Mini-pages qui ont le mérite d'être petites mais pas illisibles. Le principe du jeu est bien expliqué, faut dire qu'il est très simple mais il est tout de même utile de faire une partie pour saisir tous les tenants et aboutissants, et bien plus pour se rendre compte de toutes les situations qui peuvent en naître. 

QUALITE DU MATERIEL
15
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement assez simple et organisé. Éléments en bon nombre
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Efforts appréciables sur les graphismes


Le matériel ? Simple, compact, plutôt bien dans l'ensemble.

Rangement basique avec un petit insert carton, on en demande pas franchement plus. Les petits cubes symbolisant les douceurs sont sympathiques, translucides et colorés, ils rappellent vite fait certains bonbons. Le plateau de jeu est bien lisible, on distingue nettement la zone où on doit amener les becs pour gagner ; la pliure au centre le tord un peu au début, mais après quelques parties ou en insistant un peu, ça reste à plat.

Les cartes sont de bonne qualité mais faudra faire gaffe de pas abîmer les cartes bonbons sous peine de les reconnaître et de casser tout l'intérêt du jeu. Les illustrations de Lorène Barioz, bien dans la tendance, font indubitablement mouche notamment auprès des petits, les personnages kawai aux grands yeux ont des bonnes têtes d'arsouilles. Seul vrai petit bémol, le dé : bien mais un peu minuscule. Après, le tout vaudra 13€, ce qui reste un prix attractif. 

THEME
13
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On peut se refaire l'histoire après la partie
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Peu d'éléments sonnent faux
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

Bien qu'avec un peu d'imagination on puisse mettre beaucoup de thèmes sur cette mécanique de boursicotage et de bluff, celui-là, de contrebande de becs est des plus rafraîchissants et a le mérite d'être très grand public, ce qui tombe bien, puisque le jeu l'est. Oui, c'est donc tout bien meugnooon, au désespoir de votre cousin gothique, mais bien vu de la part de l'éditeur. J'ajouterais que le côté cafteur de la fin de partie,"t'ar ta gueule à la récré, j'ai vu clair dans ton jeu", est bien dans le ton. J'ai dix ans, c'est toi qu'a piqué toutes les dragées ! Bha non, t'as perdu ! Bwarf, c'est pas grave ! Il y a de l'inconséquence, de la légèreté, de la versatilité dans ce jeu qui rappelle bien le temps de l'enfance et des gros "problèmes" des cours de récré. ;) 

On ne se raconte pas une histoire mais on se refait bien la partie après coup, du genre : "je t'ai tendu un piège en te faisant croire que j'étais le bec jaune, et je t'ai laissé m'accuser exprès, haha nianiania !". 

Finalement c'est surtout la phase dite de boursicotage (souvent la plus longue et silencieuse mais néanmoins intéressante tout de même comme nous allons le voir !) qui perd un peu de son sens par rapport au thème je trouve. On joue sur le cours des bonbons et on s'observe du coin de l'oeil. Ça fait tout de suite moins ambiance cours de récré.  

DUREE DE VIE
12.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
On ferait bien des règles maison
Essouflement du jeu
Assez surprenant

Facile à expliquer, facile à sortir, pas de doute là-dessus. Dommage seulement qu'on ne puisse pas y jouer à plus de 4 (est-ce que ça n'aurait pas été viable à 5 ? J'ignore de le savoir). En tout cas, comme tel, il fonctionne dans toutes les configurations. À deux joueurs, les parties peuvent être très rapides, et les cartes personnages ne servent à rien, plus vite lassant, mais c'est drôle malgré tout. Sans doute le jeu est-il plus imprévisible à trois ou quatre, mais le truc chouette c'est qu'ici, plus on joue avec les mêmes personnes, plus ça devient intéressant, corsé, peu importe le nombre de participants. Un peu comme un chifumi qui aurait plus de piquant, on commence à deviner les astuces d'un joueur, alors il change brutalement de schéma car il s'en rend compte à temps... De ce côté, il est plus "rejouable" qu'il peut en avoir l'air de prime abord. Après, bon, on finira par se lasser si on en abuse quand même, notamment car la partie boursicotage du jeu peut parfois sembler trop longue pour ce qu'elle est. 

On aurait peut-être pu imaginer des petites variantes pour proposer en plus d'autres modes de jeu, histoire de le voir sous d'autres angles, avec des équipes ou que sais-je, pour renouveler la curiosité..? 

MECANISMES
15.5
Fluidité du tour
Presque sans accroc
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
L'interaction est nécessaire au jeu
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Plusieurs grandes stratégies sont disponibles et viables
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Équilibre du jeu entre planification et opportunité

Bien sûr il s'agit d'un jeu léger, pliable en 5/10 minutes, jouable dès 8 ans d'après la boîte - mais bien plus tôt c'est possible aussi, d'autant que c'est un jeu où l'on se fiche bien de perdre -, bref, un jeu minimaliste asiatique avec tout son caractère épuré, addictif, et possiblement lassant aussi. N'attendez pas autre chose, soyons clairs, qu'un petit jeu d'apéro ou un filler agréable. Le côté lançage de dés peut finir par lasser, car c'est une action qu'on va répéter beaucoup de fois surtout si on enchaîne plusieurs parties, mais sinon tout réside dans l'interaction, l'accusation, les pièges qu'on se tend : l’observation de l'autre est essentielle. Il vous faut des bons bluffeurs à la table et vous vous régalerez. L'avantage, c'est qu'il n'y a pas à prendre la parole. Le bluff réside dans le fait de déplacer un cube sur une ligne, c'est là la magie du jeu. Un petit mouvement d'une case peut faire exploser de rire quelqu'un ou éveiller des doutes. On est "forcés" d'être impliqués durant la phase de boursicotage et on ne peut pas se permettre de décrocher lors de la phase finale d'accusation qui est aussi bien conçue, bien que hyper rapide, un peu one shot. Si on prend le risque d'accuser, c'est qu'on souhaite se protéger ou qu'on est sûr de son coup. Double tranchant !

 



17.5
15
13
12.5
15.5

Photo du profil de Shanouillette

84%

L'avis de Shanouillette

Testeur Ludovox.fr

Publié le 10/05/2016

Bilan je recommande !

Apprenez à décrypter les mouvements de l'autre, les regards... Tout le plaisir est d'essayer de lire les autres tout en avançant masqué. Les coups d'éclats des accusations finales pourront donner lieu à quelques fous rires. On enchaînera généralement deux ou trois parties, histoire de voir où ça peut nous mener, et puis on passera à autre chose. C'est un filler minimaliste, épuré et efficace, au top dans sa catégorie des jeux jouables en 5 minutes, dont bien sûr il ne faut pas abuser non plus (le boursicotage peut parfois être longuet pour pas grand chose) même si on aime rejouer avec les mêmes personnes pour voir jusqu'où elles peuvent aller dans la prise de risque (j'ai mis mon bonbon à -2 tout le long, héhé, tu m'as pas vu venir ! - Oui mais t'as perdu quand même du coup ! Haaa...). La fin a un côté quitte ou double que j'aime bien, assez intense, avec sa dose de hasard aussi (que certains pourraient craindre !). 

Bref, si vous avez commencé la gamme Mini, n'oubliez pas le numéro 7 !


  • accessible
  • micro game très facile à sortir
  • du bluff pour tous !
  • Les perdants ont le smile quand même

  • La protection des cartes bonbons peut s'avérer moins bête qu'on peut le croire
  • Côté répétitif du dé (vraiment petit par ailleurs)
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%