LE TEST DE SENATORS
Senators-Couv-Jeu-de-societe-ludovox
Un jeu de Haig Tahta, Rikki Tahta
Illustré par Andrew Higgins, Pascal Quidault
Edité par Ferti
Distribué par Ferti
Langue et traductions : Français
Date de sortie : 2018-11
De 3 à 5 joueurs
A partir de 12 ans
Durée d'une partie entre 45 et 60 minutes

Thèmes : Antiquité, Politique
Mécanismes : Collection/famille, Enchères
Complexité du jeu : Amateur, Familial
Nombres de parties jouées : 11
Configurations testées : 2, 3, 4, 5 joueur(s)

Introduction

Senators est un jeu de collection. Il faudra réunir des ressources et, suivant leur valeur et/ou couleur, marquer des points. Pour récupérer ces cartes ressources, il faudra enchérir. Vous pourrez, si vous avez loupé une enchère, faire pression sur le joueur pour lui extorquer cette carte avant qu’il la valide au comptoir. Attention, à chaque tour, un événement viendra vous gâcher la journée, mais là aussi, vous pourrez acheter des cartes pour vous protéger. Un seul souci : aurez-vous assez d’argent pour tout faire et aider votre sénateur à gravir les marches qui le séparent du sommet ?

 

Contexte

Une petite boite superbement illustrée et qui attire l’œil. Il est vrai que le thème de la Rome antique est tellement rabâché qu’on se demande bien de quoi il retourne. L’auteur de Complots est aux commandes, on se dit que c’est un bon point. Les illustrations des cartes sont soignées, les règles simples, nous voilà en route pour Rome.



ACCESSIBILITE DES REGLES
16,5
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles plutôt claires et assez exhaustives
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Assez peu de retours aux règles. Bonne aide de jeu

La règle n’est pas très épaisse, bien aérée, avec de multiples exemples et un code couleur qui désigne le premier joueur, le deuxième, etc. Chaque carte événement (la guerre, le déficit public…) et sénat (censeur, consul…(bonus)) est détaillée à la fin du livret. La lecture est confortable, nous avons là de quoi pouvoir jouer rapidement.

QUALITE DU MATERIEL
15
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Très travaillé


A l’instar de ses illustrations soignées, le matériel est de qualité. Les cartes sont épaisses, les tuiles formant le plateau itou, il y a des sous, des cubes en bois… Les paravents censés dissimuler votre fortune sont un peu petits, mais c’est pour pinailler. On passe en revanche sur le rangement dont le séparateur est plus ennuyeux qu'autre chose. Le tout a néanmoins bonne figure et ajoute au plaisir de la mise en place.

THEME
14
Objectifs du jeu clairs
C'est limpide
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
La trame de fond est intéressante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Peu d'éléments sonnent faux
Cohérence du thème
Effort pour que les éléments de jeu collent au thème

Comme dit en introduction, le thème romain est plus que rabâché et oui, comme souvent, nous aurions pu avoir des moutons et des champs, des cyclistes et des cols de couleurs… Mais ici ça se tient malgré tout. On achète des ressources pour gagner de l’argent pour faire monter son sénateur, on paie des consuls pour obtenir des faveurs, on pratique l’extorsion… et on paie quand les mauvais événements frappent à la porte. Sans être immersif, on ne se sent pas hors sujet durant la partie.

DUREE DE VIE
14,5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
De petites variantes
Essouflement du jeu
Assez surprenant

Je ne vois pas ce qui pourrait abréger la durée de vie de ce jeu, si ce n’est le fait de trop y jouer. Il est simple et malin. Il possède surtout, pour moi qui ne suis pas fan des enchères, un bon gros point a ce niveau : les enchères, comme nous le verrons dans le point suivant, ne sont pas à rallonge. Le jeu est plein de rebondissements suivant ce qu’on mise. Les parties peuvent finir vite (on ne sait jamais quand tombe la fin). Senators est, en ce qui me concerne, une des réussites de 2018. Des cartes influence (variante) donnent des pouvoirs à chacun, certaines étant plus fortes que d’autres. On ne les a pas rejouées, elles modifient un peu trop le jeu. On évitera de pratiquer Senators en duo, l'interaction étant trop faible. Cinq joueurs rendent le jeu incontrôlable : une autre configuration à éviter.

MECANISMES
15
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction omniprésente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Équilibre du jeu entre planification et opportunité

Les mécanismes sont simples et peu nombreux, c’est la capacité du joueur à miser qui sera une composante importante du jeu. Senators est donc un jeu d’enchères, des enchères  simples : je propose une somme pour cette ressource, tu me paies et gagnes la carte, tu refuses,  je te donne la somme et je prends la carte. Pas de « je rajoute 5, moi 10… ».  C’est un bon moyen pour se faire de l’argent quand vous savez ce que veux votre adversaire. Double effet pervers. Vous pouvez lui laisser une carte et s’il ne l’a pas validée au comptoir, la récupérer en faisant une extorsion. Tout se tient dans ce jeu, vous pouvez passer un tour sans rien acheter mais dans ce cas il y a de fortes chances que vous amassiez des sous, ce qui vous rendra plus puissant pour la manche suivante. On n'évite pas un effet d'avantage au gagnant, par moments, par exemple si on réussit une collection parfaite (une suite) qui donne beaucoup de sous et permet donc d’enchérir avec force. À vous de regarder ce que collectionnent vos voisins pour ne pas les mettre dans ce genre de situation.

 



16,5
15
14
14,5
15

Photo du profil de morlockbob

85%

L'avis de morlockbob

Testeur Ludovox.fr

Publié le 09/05/2019

Senators semble avoir fait un passage discret sur les rayonnages des magasins, et c’est fort dommage. Voilà un jeu d’enchères fait pour les gens qui n’aiment pas les enchères, de par sa mécanique simple : tu veux la ressource – tu paies, tu ne la veux pas ? Je la garde et je te paie. L’extorsion, les mauvais événements qui tombent en font un jeu où le joueur est sujet aux intempéries permanentes et cela en fera sans doute couiner plus d'un, mais c’est ça qui est bon. Mécanique bien huilée, décorum soigné, il n’est pas encore trop tard pour faire une visite à Rome.

 


  • Enchère simple
  • Illustrations
  • Les retournements de situation !

  • Avantage au gagnant, par moments
L'AVIS DES JOUEURS

1 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

80%