LE TEST DE REYKHOLT
Reykholt-Couv-Jeu-de-societe-ludovox
Un jeu de Uwe Rosenberg
Illustré par Lukas Siegmon
Edité par Frosted Games, Renegade Game Studios
Langue et traductions : Allemand
Date de sortie : 2018-11
De 2 à 4 joueurs
Durée d'une partie entre 30 et 60 minutes

Thèmes : Entreprise et industrie, Nature
Mécanismes : Pose d'ouvriers
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 5
Configurations testées : 1, 2, 3 joueur(s)

Introduction

Reykholt est un jeu d’Uwe Rosenberg, auteur prolifique allemand, papa de du mécanisme de placement d’ouvriers avec blocage. L’objectif du jeu va être de remplir un maximum d’assiettes avec des légumes, celui ayant fourni le plus remportant la partie. Pour cela il va falloir semer des légumes dans nos serres, puis les récolter et enfin remplir la suite d’assiettes autour du plateau de jeu, dans un ordre défini. On placera donc nos ouvriers sur des cases actions du plateau pour mettre en place un moteur de production et optimiser nos récoltes.

Contexte

Je suis toujours impatient d'essayer un nouveau jeu de Rosenberg. Particulièrement sur un thème bucolique et si c'est de la pose d'ouvriers. J'ai donc découvert Reykholt avec ma team habituelle de jeux, plutôt habituée aux jeux de Rosenberg un peu costauds, mais aussi friands de jeux de gestion plus légers. L'idée n'est pas de le comparer aux autres jeux de l'auteur, même si c'est inévitable de faire des parallèles, mais de découvrir les nouvelles sensations de jeux apportées par Reykholt.



ACCESSIBILITE DES REGLES
16
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Assez peu de retours aux règles. Bonne aide de jeu

Avoir une bonne règle de jeu est devenu un critère d'exigence pour définir un bon jeu. La règle de Reykholt fait parfaitement le job. Une première lecture en diagonale permet de comprendre très rapidement ce qui nous attend, puis la lecture approfondie est limpide. Il y a de nombreuses illustrations explicatives et quelques exemples. Des précisions sur les cartes services au cas où on aurait un petit doute, et même une explication lexicale sur les termes utilisés dans la règle. Vraiment peu de chances que vous fassiez des erreurs sur votre première partie.

QUALITE DU MATERIEL
14
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement assez simple et organisé. Éléments en bon nombre
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Problèmes de lisibilité et de manipulation
Qualité des illustrations
Correct


Autre exigence pour avoir un jeu de qualité : le matériel. Reykholt passe aussi ce cap avec succès. Le matériel est de très bonne facture avec des pions légumes en forme de légumes, des caisses de rangement de légumes en 3D, des cartes très agréables à manipuler. Quand on ouvre la boîte, on sent qu'il y a un gros travail d'édition qui a été fait. 

Néanmoins, quelques petits points viennent ternir le tableau :

  • Les illustrations, même si très réussies d'un point de vue "patte graphique", sont très sombres et vieillottes, et ne reflètent pas de dynamisme
  • L'iconographie des actions sur le plateau n'est pas percutante. D'ailleurs, chaque case a une iconographie + le texte de l'action en dessous. Une meilleure iconographie aurait pu éviter cela.
  • La couleur des pions. Même si elle permet une bonne lisibilité, les tons employés jurent un peu sur le plateau. Mais que vient faire du rose bonbon ici ?
  • Les 4 actions sont séparées en 4 zones verticales, qui sont sensées représenter des groupes d'actions proches. Mais rien ne le rappelle sur le plateau. Ah, si, l'illustration générale du plateau, mais il faut faire un effort visuel pour en prendre conscience. On en vient à oublier cette distinction.

 

THEME
12,5
Objectifs du jeu clairs
C'est limpide
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire peu inspirée
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Peu d'éléments sonnent faux
Cohérence du thème
Respect du thème

Maintenant qu'on a un beau jeu étalé devant nous et que la partie a commencé, est-ce que on rentre dans le thème proposé ? Pour rappel, il s'agit de récolter des légumes et remplir des assiettes. Dans l'ensemble, le thème est simple et cohérent. Même si le jeu devient rapidement très mécanique, on prend plaisir à faire pousser nos légumes, puis à remplir les assiettes. Au final, ça raconte une histoire simple mais vite répétitive (je sème, je récolte, je sers, je sème, je récolte, je sers, je sème, je récolte...). On finit par sortir du thème pour rentrer dans la mise en place d'un moteur pur et dur. Les cartes services n'apportent pas de souffle narratif.

Autre point qui m'a dérangé : à chaque tour au moment du remplissage des assiettes, une d'entre elle est gratuite pour chaque joueur qui récupère même les légumes non fournis. Si autant cela apporte un vrai élément stratégique au jeu, cela n'a aucune cohérence dans l'histoire racontée : "tiens, l'assiette est déjà fournie, bah, je vais piquer les légumes dedans".

DUREE DE VIE
10
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
On va manquer de contenu
Essouflement du jeu
Très prévisible

Difficile de donner un bon avis sur la durée de vie de Reykholt. En effet, comme dans beaucoup de Rosenberg, la différenciation des parties va se faire sur les cartes proposées. Reykholt n'échappe pas à ça et propose plusieurs sets de cartes services. Néanmoins, celles ci étant en nombre très limitées sur une partie, et en plus "partageables" entre les joueurs en cours de partie, cela ne permet pas de clairement différencier les parties entre les joueurs. Les cartes services elles-même ne changent pas radicalement la façon de jouer (comme dans Agricola, par exemple, où on oriente vraiment notre partie en fonction des cartes qu'on joue). Au final, les parties vont beaucoup se ressembler, toujours sur la  litanie "je sème, je récolte, je sers" dont je parlais plus haut). 

Reykholt propose un mode solo tout à fait inintéressant car sur un plateau au nombre d'actions très restreint, et avec des cartes services peu convaincantes, voire carrément inutilisables en solo. Un des rares jeu en solo où j'ai arrêté en cours de partie tellement je m'ennuyais.

On notera aussi la présence d'un mode "legacy", lui aussi peu intéressant. Il propose une histoire absolument insipide, avec des variations de règles sans saveur.

MECANISMES
12,5
Fluidité du tour
Fluide
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Équilibre du jeu entre planification et opportunité

On est sur un mécanisme comme Rosenberg sait bien les faire : de la pose d'ouvriers et du blocage. Cela signifie de l'interaction indirecte entre les joueurs. Rien  à dire, ça tourne aux petits oignons. C'est fluide. C'est une mécanique qui a fait ses preuves. Rosenberg propose quelques innovations telles que la course au remplissage d'assiettes (et pas de course aux points de victoire), le partage des cartes services. Mais dans l'ensemble, cela reste une construction d'un moteur de production qui fournira les légumes en temps et en heure. La victoire reviendra à celui qui aura le mieux optimisé son moteur. C'est efficace, mais vite redondant car les actions sont très similaires. Il y a de la stratégie car on pourra s'essayer sur la spécialisation de divers légumes. Mais on regardera peu les serres des autres joueurs. 2 points m'ont particulièrement désappointé :

  • La répartition des cases Action. Certaines sont vraiment intéressantes, d'autres identiques mais juste moins puissantes. On va souvent alterner un tour sur 2 pour avoir les meilleures places.
  • La désignation du gagnant final en cas d'égalité sur la positionnement des finalistes sur la même assiette (ce qui arrive car on termine tous souvent très proches les uns des autres) : c'est celui qui était derrière au tour d'avant qui gagne. Et cela n'a aucun sens voire gâche la victoire du gagnant, car on ne comprend pas trop pourquoi lui et pas l'autre.

 



16
14
12,5
10
12,5

Photo du profil de Meeple_Cam

60%

L'avis de Meeple_Cam

Testeur Ludovox.fr

Publié le 03/01/2019

J'ai été dans l'ensemble déçu par Reykholt. Là où Nusfjord (le titre précédent de Rosenberg) a réussi à me convaincre au fil des parties, Reykholt loupe la marche. Il s'adresse à un public familial avec des règles épurées pour un jeu de Rosenberg, et une durée de jeu inférieure à une heure. Mais l’alchimie ne prend pas. 
Trop peu d’originalité et de profondeur, un thème qui ne parlera probablement qu’à peu de joueurs. J'attendais mieux de ce titre en terme de plaisir de jeu, et je lui préférerai d'autres titres de mécanique équivalente.

Il faut tout de même reconnaître l'excellent travail d'édition car le jeu, malgré un design qui m'a laissé froid, est un très bel objet ludique.


  • Qualité d'édition !
  • Règles très claires !

  • Design vieillot
  • Répétitif
  • Mode solo et legacy pas convaincants
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%