LE TEST DE LEGACY OF DRAGONHOLT
Legacy of Dragonholt FFG
Un jeu de Nikki Valens
Edité par Fantasy Flight Games
Distribué par Asmodee
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2017
De 1 à 6 joueurs , Optimisé à 1 joueurs
Durée moyenne d'une partie : 45 minutes
Durée d'une partie entre 30 et 90 minutes

Thèmes : Médiéval-fantastique
Mécanismes : Role-play
Types de jeu : Jeu livre
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 14
Configurations testées : 1 joueur(s)

Introduction

Legacy of Dragonholt est un jeu atypique : lecture en vue ! Il s’agit d’un immense livre dont vous êtes le héros dans l’univers de Terrinoth où l’on pourra incarner un aventurier ou un groupe d’aventuriers arrivant dans la petite bourgade de Dragonholt. Vous aurez donc un tutoriel, et sept journées dans Dragonholt, avec des scénarios venant s’intercaler au milieu. De quoi lire une bonne paire d’heures, sachant que vous pouvez pratiquer cela en groupe, avec un système d’attribution de décision pour éviter qu’un leader ne prenne toute la place. 

Contexte

J'avais l'oeil sur le jeu depuis son annonce, et mon interview récente avec Nikki Valens, l'autrice du jeu, m'a donné envie d'y jouer. J'ai donc plongé la tête la première dans le système Oracle.
Ma campagne de Legacy of Dragonholt s'est déroulée sur quatorze sessions d'une grosse demi-heure (certaines tirant sur l'heure bien remplie). Certaines plus longues, d'autres moins, car le nombre d'actions disponibles est variable suivant les scénarios ou suivant le moment où l'on choisit de s'arrêter. Car pas besoin de beaucoup de matériel pour jouer : un livret, la fiche de perso, un crayon et hop. (Bon, j'exagère, il aura fallu quelques autres accessoires, comme la carte de Dragonholt ou le journal d'une certaine Sonia.) Comme il s'agit avant tout d'un livre dont vous êtes le héros, j'ai préféré jouer seul malgré la possibilité de jouer à plusieurs. 



ACCESSIBILITE DES REGLES
19,5
Clarté du livret de règles
Parfaitement clair et organisé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreurs, les nombreux exemples couvrent les points litigieux
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

Dragonholt vous met déjà dans le thème, dès les règles, dès la création de personnage. Le système Oracle, qui régit la narration, est on ne peut plus clair et a été abondamment explicité par les deux livrets introductifs. En jeu, des encadrés introduisent les nouveaux concepts à mesure qu'ils arrivent. On n'a pas besoin de revenir aux règles. Genre, jamais.

QUALITE DU MATERIEL
15
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement bien pensé et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Lisibilité et manipulations plutôt agréables
Qualité des illustrations
Graphismes basiques


L'aspect matériel de Legacy of Dragonholt est un peu... en dents de scie. Les livres sont très bien, mais au final, on manque un peu d'illustration pour habiller tout cela. J'aurais bien aimé, à vrai dire, avoir des illustrations pour les différents lieux dans lesquels on revient en permanence (telle ou telle taverne, la forge, le manoir Fairfax). Histoire d'avoir un sense of place plus prononcé. Les rares illustrations ne sont pas mauvaises, loin de là... Elles sont juste trop rares. Peut-être aurais-je rajouté quelques pages pour grossir les polices, aussi, pour le confort.

THEME
17,5
Objectifs du jeu clairs
Chaque choix a une explication thématique
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On a envie de raconter sa partie aux gens au club de jeu
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Le jeu est un tout thématique
Cohérence du thème
Pointu !

Le thème de Dragonholt est partout. Il n'y a que ça, dès les règles. On s'établit vraiment dans la petite ville de Dragonholt, et les mécanismes du système Oracle permettent à nos actes d'avoir des conséquences. Il est parfois difficile de savoir si ce que l'on fait sera vraiment positif (si on est attentif, si, quand même : qui a dit que c'était une bonne idée de mettre le feu à ces explosifs dans un local fermé ?), ou quand cela aura un impact. Et c'est là la beauté du système. Vous pouvez tomber sur un pique-nique de PNJ, sur un mariage, sur un marché. Inopinément, parce que vous êtes arrivé au bon endroit et au bon moment (même si bien souvent, un indice vous pointait la bonne direction). Et vos journées sont à durée limitée : à vous de dépenser les heures du jour comme bon vous semble avant de faire la tournée des tavernes la nuit. Les aventures séparées ont toutes leur thématique à elles, et un gameplay associé : de l'exploration prudente, du combat, de l'intrigue... etc.

Pour autant, ces aventures et l'ensemble sont un tout petit peu décousus, et certains passages sont moins inspirés que d'autres. Terror in the Prairie, par exemple, ne m'aura pas semblé très intéressant pour l'intrigue globale, même si la conclusion du scénario ne manque pas d'intérêt.

Enfin, le groupe peut progresser, et c'est là un point fort : un vrai petit jeu de rôle miniature !

DUREE DE VIE
11,5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Faible nombre d'options
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient un peu
Contenu additionnel
Assez de diversité pour qu'on n'aille pas chercher ailleurs.
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Il est toujours difficile d'évaluer la durée de vie d'un jeu qui ne se joue qu'une fois. Pourrais-je rejouer Dragonholt ? Sans doute, avec un personnage qui possède des compétences différentes. En jouant avec des nouveaux qui ne connaissent pas, et en prenant des décisions différentes. Mais il est certain qu'on en a pour son temps.

MECANISMES
12
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Interaction souvent présente
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Une diversité pas toujours équitable
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Du mal à contrôler la partie

Le système de prise de décision est intéressant car il permet d'agir comme un bâton de parole, mais on se heurtera souvent à des inégalités dans les décisions. Tout d'abord, la lecture peut parfois être longue et fastidieuse, quand certains paragraphes sont hypra-courts. Ensuite, les compétences des personnages ne sont pas égales. Elles peuvent se recouvrir, avoir un usage très limité, quand certaines sont impossibles à acquérir après le début de la partie (avec votre expérience). Pour autant, les mécanismes (notamment de création de personnage) permettent de créer un personnage crédible en deux secondes, et l'univers mécanique de Dragonholt est parfaitement tangible. On pourra arguer une faiblesse, également, du côté de la permissivité du système. En effet, le jeu ne s'avère pas trop difficile... sauf en des points clef. Et quand on s'est coulé dans l'expérience agréable et confortable de la petite vie à Dragonholt, on peut être surpris.



19,5
15
17,5
11,5
12

Photo du profil de Umberling

86%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 16/05/2019

Legacy of Dragonholt mérite qu'on s'y attarde : c'est un projet ambitieux, qui veut définitivement essayer de changer la face du jeu narratif. Et qui y parvient, en partie : on a affaire à un écosystème narratif très sain, qu'on a envie de voir appliqué à d'autres univers, raffiné dans ses achoppements. Je recommande véritablement de s'atteler à Dragonholt si l'on a la nostalgie des livres dont vous êtes le héros, ou si l'on aime la chose ludo-narrative de manière générale. Je gage que les joueurs de jeux de rôle trouveront aussi dans ce titre une sorte de saint Graal qui permet de jouer sans maître du jeu.

Clairement, Legacy of Dragonholt n'est pas un jeu pour tout le monde. Ce n'est pas votre jeu familial et consensuel, avec juste ce qu'il faut d'interaction, juste ce qu'il faut de durée de partie. Et pourtant. Bien pensé, bien calibré, ambitieux, plutôt bien écrit, épuré, ce titre a les armes pour se défendre. Fans de l'univers de Terrinoth, foncez. Fans de livres dont vous êtes le héros : plongez.


  • Le système narratif, ambitieux !

  • Quelques faiblesses mécaniques
  • La lecture à plusieurs, pas pour tous
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%