LE TEST DE ELYSIUM
jeu-de-societe-elysium-editeur-space-cowboys
Un jeu de Brett J. Gilbert, Matthew Dunstan
Illustré par Carole Chaland, Didier Poli, Emmanuel Roudier, Eric Bourgier, McCambridge, Pascal Quidault, Sylvain Guinebaud, Vincent Dutrait
Edité par Asmodee, Space Cowboys
Distribué par Asmodee
Pays d'origine : France
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2015-02
De 2 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Durée moyenne d'une partie : 60 minutes

Thèmes : Antiquité, Mythes et croyances
Mécanismes : Collection/famille, Gestion de main
Types de jeu : Jeu de cartes
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 6
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Elysium est un jeu un peu de draft, et un peu de combinaisons. On y incarne des demi-dieux grecs (ça suffit à être balaise et badass) qui cherchent à rentrer au panthéon. On a tous ses priorités dans la vie, et cinq dieux parmi les huit disponibles dans la boîte de base voudront bien écouter nos suppliques. Le but sera d’acquérir du prestige grâce à des rites, des héros et des armées qui seront stationnés dans notre Domaine une fois récupérés. Pour qu’ils rapportent ce qu’ils promettent, il faudra écrire des légendes en les faisant passer dans notre Elysium. On les envoie aux casse-pipe, quoi. À première vue, on peut penser que du draft et de la collection de famille va le faire se positionner dans la lignée directe de 7 Wonders, mais ce n’est pas le cas. Si on sent une légère influence, le titre des Space Cowboys se démarque fortement de son aîné, principalement par sa difficulté un peu accrue.

Contexte

J'ai pu jouer à ce jeu dans beaucoup de configurations et avec des publics différents. Le jeu à deux n'est clairement pas un pis-aller face au jeu à trois ou quatre, et je crois que je recommanderais Elysium pour trois : cela offre plus de profondeur, mais rien de labyrinthique non plus. Pour ce qui est du public, il s'agit d'un titre plus costaud que 7 Wonders, du fait de l'info ouverte à tous et de l'ordre du tour.



ACCESSIBILITE DES REGLES
16
Clarté du livret de règles
Livret très bien pensé
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et exhaustive
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Sensation de compréhension correcte
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours pendant les premières parties. Aide de jeu basique

Les règles d'Elysium sont un petit peu tarabiscotées, mais le livret s'en sort décemment (voire très bien). On notera la présence d'un livret à part pour recenser les pouvoirs des cartes : bonne idée ! En revanche, on revient souvent aux règles et même si en encart "les règles que vous allez oublier" existe, on aura parfois besoin de retourner dans le cambouis. Il manque juste une aide qui retrace les étapes du tour pas à pas pour que tout soit parfait (ou du moins, qu'elle soit accessible).

QUALITE DU MATERIEL
19
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Tout rentre parfaitement. Matériel, rangement parfaitement adapté
Qualité des éléments et des matériaux
Meilleures pratiques du marché
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Objet d'art


On a un thermoformage en temple grec, qui accommode parfaitement le matériel. Rien que ça a fait dire à un pote joueur "je suis pas fétichiste du matos, mais là, rien que pour la boîte, j'ai envie de l'avoir chez moi". Personnellement, je trouve certains jetons et tuiles difficiles à sortir de leur logement : trop profond pour les jetons, manque d'insert à doigt pour les tuiles. Mais bon, grosso modo, c'est vraiment, VRAIMENT la classe.

Quant à la qualité du matériel et des illustrations, si on peut pinailler en trouvant certains pions un peu petits, on s'y habituera vite. Et les illustrations... sont vraiment à se damner. Tous les artistes se sont dépassés, et il ne me déplairait pas de trouver des épreuves ou des lithographies agrandies pour mon chez-moi, tant certaines sont réussies.

THEME
15
Objectifs du jeu clairs
On a envie de justifier ses choix thématiquement
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On peut se refaire l'histoire après la partie
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Tout parait cohérent
Cohérence du thème
Thème fouillé

Il s'agit d'un jeu de combinaisons qui pourrait, à première vue, ne pas chercher à reproduire une quelconque réalité. Cependant, les différentes divinités ont une gamme de pouvoirs qui leur correspond tout à fait, et donnent lieu à une belle variété d'interactions. "Et là, je recrute Hercule grâce à ma Prophétie d'Apollon, et..." Oui, ça le fait. Ça crée une histoire, une trame, bien qu'elle soit peu importante pour le jeu. En tout cas, on ne pourra pas reprocher au jeu de mal faire son boulot : la plupart du temps, il frappe en plein dans le mille.

DUREE DE VIE
14.5
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Faible nombre d'options
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
On apprécie la diversité des parties
Contenu additionnel
De petites variantes
Essouflement du jeu
On ne sait pas à quoi s'attendre

Je le disais un peu plus tôt, Elysium est un jeu complexe, un cran au-dessus de 7 Wonders en termes de difficulté. Mais si vos joueurs ne sont pas effarouchés, pourquoi pas ? Cela dit, 2-4 joueurs, c'est un peu ric-rac, mais bon, les parties sont plutôt courtes pour un titre expert, ce qui en fait un bon cheval sur lequel parier en soirée quand vous avez plusieurs tables. Les différentes familles et les mises en place à thème occupent pendant un certain temps (ou un temps certain). J'ai beaucoup aimé le jeu et continuerai à y jouer – car il est profond et je n'en ai pas encore fait le tour – mais on se prend à vouloir une ou deux familles de plus...

MECANISMES
13.5
Fluidité du tour
Fluide
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Grande variété de choix, on peut revenir dans la course
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Équilibre du jeu entre planification et opportunité

Malgré une succession d'actions simples, les dilemmes proposés par Elysium peuvent mener à une réflexion tortueuse (et donc longue), surtout à deux. Lorsqu'on a plus de joueurs, on ne peut garder compte de la stratégie de chacun : on suppute seulement, réduit notre stratégie à un opportunisme de long terme. (Mais il faut savoir optimiser !) Pendant les inévitables temps d'attente, on pourra réfléchir à sa propre stratégie, mais on se retrouvera souvent le bec dans l'eau, en attendant qu'un adversaire joue. Cependant, les blocages induits par les choix sont nombreux !

À noter : il faudra choisir entre les différentes combos (il y a beaucoup de possibilités !) et chaque choix sera un dilemme cruel. Les joueurs se créent un moteur, mais il sera très souvent impossible de l'optimiser car vos adversaires s'en donneront à cœur-joie pour prendre la carte qu'il vous fallait, ou vous empêcher de marquer trop de points.

Certains mécanismes sont un tant soit peu innovants (les colonnes à dépenser, l'ordre du tour qui change au milieu des phases de jeu), et proposent une expérience fraîche, même si un peu difficile au premier abord.



16
19
15
14.5
13.5

Photo du profil de Umberling

88%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 27/07/2016

J'ai beaucoup aimé Elysium car il parvient à sublimer une certaine forme de combinatoire, sans sacrifier l'accessibilité et le renouvellement. Le hasard étant naturellement présent, il est difficile de prévoir quel impact aura une stratégie. Et l'alchimie si particulière des différentes familles divines donne à chaque fois un résultat inattendu, surprenant. Quand vos casus auront quelques parties de 7 Wonders dans les pattes et qu'ils voudront passer à un jeu plus costaud, c'est Elysium qu'il faut sortir. Un peu plus calculatoire certes, mais on y gagne en profondeur. Préparez-vous à suer sang et eau pour obtenir la meilleure combinaison possible, composant avec l'aléa du tirage et les blocages des autres joueurs... Allergiques à la frustration, s'abstenir !

L'objet est magnifique, un peu intimidant quand on commence à détailler les pouvoirs des cartes, mais il s'agit d'une grande réussite.


  • Chaque dieu apporte sa patte au jeu
  • Combos profondes
  • Des pouvoirs démentiels

  • Pas facile à lire et à aborder
  • Temps d'attente possible entre les tours
L'AVIS DES JOUEURS

11 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

76%