LE TEST DE LES CHARLATANS DE BELCASTEL
Les Charlatans de Belcastel-Couv-Jeu de société-Ludovox
Un jeu de Wolfgang Warsch
Illustré par Dennis Lohausen
Edité par Schmidt
Pays d'origine : Allemagne
Langue et traductions : Allemand
Date de sortie : 2018-03
De 2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée d'une partie entre 45 et 55 minutes

Thèmes : Magie
Mécanismes : Bagbuilding, Stop ou encore
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur, Familial
Nombres de parties jouées : 8
Configurations testées : 3, 4 joueur(s)

Introduction

Les Charlatans de Belcastel est un jeu de bag-building dans lequel les joueurs incarnent les Charlatans éponymes, et concoctent des mixtures tantôt alléchantes, tantôt dégoûtantes. En tout cas, on ne sait pas trop ce qu’on fait : on jette des ingrédients dans son chaudron dans l’espoir d’obtenir une puissante potion… sans la gâcher pour autant. Prise de risque, jeu simultané et probabilités sont au rendez-vous avec un peu de combinatoire en sus, car chaque ingrédient a ses propriétés…

Contexte

Lauréat du Kennerspiel des Jahres, les Charlatans a une belle aura. Et en effet, le jeu propose une expérience calibrée, bien exécutée, qui convient à des joueurs occasionnels comme experts, qui y trouvent tous leur compte. En tout cas, c'est ce qui est ressorti de mes parties ! Le Kennerspiel n'est pas une mesure des jeux les plus experts, loin de là, et est plutôt ce qu'on appellerait un jeu passerelle / un familial + pour amener les joueurs vers des mécanismes plus complexes ou fins, mais en douceur.



ACCESSIBILITE DES REGLES
12
Clarté du livret de règles
Livret assez chaotique
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Jouable avec arbitrage sur quelques points / Quelques exemples
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Certains points ne sont pas évidents
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Quelques retours aux règles. aide de jeu correcte

Dents de scie pour les règles des Charlatans : le livret est un peu dense et mériterait certainement un peu plus d'attention (un feuillet de quatre pages de plus permettrait de l'aération et de l'exemple). Certains livres (= pouvoirs des ingrédients) sont peu clairs, et demandent un retour aux règles voire vous dirigent droit sur les FAQ des Internets.
Enfin, on notera des choses étranges dans la formulation (le matériel de jeu tutoie et emploie un français assez... exotique).

QUALITE DU MATERIEL
15
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Rangement bien pensé et organisé
Qualité des éléments et des matériaux
Effort important
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Graphismes basiques


Matériellement, Les Charlatans s'en tire bien, avec des éléments plus que maniables, une lisibilité très correcte mais aussi des rangements très adaptés (y compris avec l'extension, mais on reviendra sur celle-ci dans un test ultérieur).
On compte même quelques jetons blancs de rechange pour changer ceux qui auraient pris un peu trop de sueur de doigt (fléau pour les jeux s'il en est).
On regrette presque que cet effort n'ait pas été poussé au bout, et on aurait presque aimé plus de rechanges, car on manipulera beaucoup ces jetons... mais ceux-ci sont tout de même assez durables.

L'illustration fait d'ores et déjà vieillie, et pourrait sans mal s'adapter à un conte pour enfants. Tout est trop propret en regard du thème roublard et peu hygiénique, et j'aimerais vraiment que les éditeurs allemands essaient des choses différentes, ou du moins sortir d'une zone de confort ennuyeuse visuellement, et un peu criarde.

THEME
11,5
Objectifs du jeu clairs
On a une vague idée de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
On peut se refaire l'histoire après la partie
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Ça colle à peu près
Cohérence du thème
Respect du thème

La thématique – jeu allemand oblige, dirais-je si j'étais mauvaise langue – ne vous en mettra pas plein les mirettes. Mais pour autant, on pourrait s'y croire, à jeter des ingrédients pour essayer différentes combinaisons, à faire exploser son chaudron... Les Charlatans repose plus sur ses mécanismes et les sensations de jeu pour procurer le plaisir ludique... alors que le thème, riche et fun, fait de belles promesses. Bref : on pourrait pousser plus loin, mais... non. Points de victoire pour voir qui est le meilleur charlatan, évaluation de performance chacun de son côté : on constate un certain classicisme, qui cependant donne au jeu un cadre simple à appréhender.
Le manque d'interaction entre charlatans me parait assez dommageable, et j'aurais aimé m'imaginer sur mon estrade, haranguant la foule en médisant sur les mixtures infâmes de mes confrères...

DUREE DE VIE
14
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Il faut un peu de temps, sur quelques configurations.
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
On apprécie la diversité des parties
Contenu additionnel
De petites variantes
Essouflement du jeu
Des éléments renouvellent les parties

Grâce à son système de "livres", les ingrédients que l'on achète n'ont jamais le même pouvoir, et sont combinables à l'envi, même si le jeu vous recommande des ensembles pré-tirés pour un équilibre particulier... ou des synergies gagnantes. La lecture de ces livres déterminera vos stratégies, et renouvellera bien les parties.
Une "goutte" alternative est également disponible, vous faisant progresser sur une piste offrant points de victoires et jetons divers. Cette piste étant linéaire, elle s'avère donc assez peu satisfaisante et on aurait largement préféré une certaine malléabilité / un choix qui aurait permis de se sentir impliqué par cet axe de victoire.
Je préfère donc le mode "de base" en ce qui concerne les chaudrons. Des événements (via des cartes) ponctuent aussi les manches, autre élément de game design vieillot mais plutôt très propre dans sa réalisation.

MECANISMES
12,5
Fluidité du tour
Fluide
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Du choix dans les stratégies
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Équilibre du jeu entre planification et opportunité

Du côté mécanismes, on regrettera un flagrant manque d'interaction. Cependant, le jeu simultané permet une partie (presque) sans ralentissement, et on est en permanence en train de jouer (si ce n'est pas le cas, on remplira le chaudron de cacahuètes et on rafraîchira nos estimés collègues d'un jus de pommes a-bso-lu-ment pas trafiqué, et ca-rré-ment fabuleux). Pour le côté stratégie, eh bien, il y aura pas mal de paramètres à prendre en compte, débouchant sur des plans vilement opportunistes ou bien plus savants et calculés, les deux étant assez harmonieusement mêlés. Il n'en reste pas moins qu'un faible nombre d'options viables se dégagent d'un ensemble de livres (même si ce sont les petits ajustements qui font les bonnes ou mauvaises parties).

Vous avez fait exploser votre chaudron ? Le système des queues de rat comblera un peu votre retard, de façon temporaire, pour que vous n'ayez pas l'impression d'être à la traîne : élégant et efficace, il évite qu'on ait toujours à se plaindre du facteur chance (qui existe bel et bien, qu'on se le dise). Cependant, explosez trop et vous vous sentirez inévitablement en retard...



12
15
11,5
14
12,5

Photo du profil de Umberling

70%

L'avis de Umberling

Testeur Ludovox.fr

Publié le 21/11/2019

Les Charlatans de Belcastel a vécu une belle vie ludique chez moi : il est sorti souvent, et sera appelé à être joué encore et encore, je crois, de par son format rapide à expliquer et à jouer, et de par sa rejouabilité grâce à tous ses éléments modulaires. Pourtant, je me suis pris à rêvasser en le jouant : et si il était plus interactif ? Plus beau ? Moins classique dans son approche ? Plus profondément impliqué dans son thème ?

Je crois que la seule réponse qui m'est venue (de mon for intérieur) était que ce jeu-là, auquel je songeais entre deux vapeurs d'huile de serpent, n'était pas les Charlatans. Et que ce que j'avais sous le nez faisait le job, correctement, et m'apportait un certain plaisir ludique que je ne pouvais pas nier. Est-ce que je le recommande à tous ? Sûrement un peu, oui. Est-ce que c'est une œuvre parfaite ? Que nenni. Est-ce qu'on s'y amuse ? Eh oui !


  • Modulaire
  • Léger et agréable

  • Pas d'interaction
  • Vieillot dans son approche
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%