LE TEST DE COULEURS DE PARIS
couleurs-de-paris-ludovox-jeu-societe-art-cover
Un jeu de Nicolas de Oliveira
Illustré par Fabrice Weiss
Edité par super meeple
Distribué par Abysse Corp
Pays d'origine : France
Langue et traductions : Français
Date de sortie : 2019-03
De 2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Durée moyenne d'une partie : 40 minutes

Thèmes : Art
Mécanismes : Gestion de ressources
Types de jeu : Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 6
Configurations testées : 2, 3, 4 joueur(s)

Introduction

Couleurs de Paris est un jeu assez classique de pose d’ouvriers où il va falloir, en se plaçant judicieusement, collecter des pigments, et les mélanger afin de peindre des tableaux. Oui, vous êtes un peintre lancé dans une compétition. Plus les tableaux auront de belles couleurs, plus votre réputation sera grandissante, mais pour cela il faudra également être le plus rapide et montrer vos œuvres avant les autres.

 

Contexte

Une couverture attirante et un thème qu’on ne voit pas si souvent auront suffit à attirer mon œil sur ce produit. Le nom de l’éditeur, dont on connaît la qualité de ses rééditions, aura fait le reste.



ACCESSIBILITE DES REGLES
14,5
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles plutôt claires et assez exhaustives
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Pas de gros problème spécifique
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Quelques retours aux règles. aide de jeu correcte

Un livret coloré comme le jeu avec des exemples certes éloquents qui s’étalent sur quelques pages, n’est-ce pas trop peu pour un jeu complexe ? Non. Les règles sont simples, les mécaniques du jeu, si l’on a un peu d’expérience, sont déjà acquises et l’ensemble laisse une impression de clarté dès la première lecture. On reviendra sur le sujet lors de la mise en place des modules d’extensions sur lesquels on se pose parfois des questions (toutes les cartes spéciales sont-elles disponibles, leur nombre dépendra-t-il du nombre de joueurs ?). Rien de bien pénalisant au bout du compte.

 

 

QUALITE DU MATERIEL
14
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Correct, rangement tout juste
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité matériel et finitions plutôt bonnes
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Clarté visuelle. Manipulation adaptée
Qualité des illustrations
Efforts appréciables sur les graphismes


On connait la qualité des productions de Super Meeple. Une fois encore, le tout est à l’avenant. Bien sûr on aurait aimé des cubes en bois plutôt qu’en plastique, mais cela ne gâche pas notre plaisir. On apprécie les encoches des plateaux perso qui accueillent les peintres célèbres du module d’extension. On loue l’effort des chevalets présentant les peintures, même si rapidement on les abandonne car trop fragiles et branlants. Les meeples peintres sont mignons, la roue du plateau central tourne sans problème… nous avons ici un matériel confortable.

 

 

THEME
15,5
Objectifs du jeu clairs
C'est limpide
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
La trame de fond est intéressante
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Le jeu est un tout thématique
Cohérence du thème
Thème fouillé

Le thème est assez bien exploité et à l’image de la cover, il donne bien envie. Du départ où l’on s’occupe de couleurs primaires pour créer des couleurs secondaires, de l’augmentation de ses compétences, tout est assez crédible pour un jeu de pose d'ouvriers. On pourra pinailler sur le fait que certains tableaux demandent une couleur qui ne figure pas dans leur illustration, ou sur le fait de gagner en récupérant le 5e pigment noir (en quoi cela fait-il de nous un bon peintre de faire que du noir ?). Moi ça ne me dérange pas, on reste dans un eurogame, on sait que la thématique est souvent une couverture, et ici, elle couvre joliment la mécanique. Bien sûr, un autre thème aurait sans doute tout aussi bien fonctionné, mais il faut constater que celui-ci colle bien avec le jeu et lui donne un certain charme.

 

DUREE DE VIE
14
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Il faut un peu de temps, sur quelques configurations.
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Les parties se différencient assez sérieusement
Contenu additionnel
De petites variantes
Essouflement du jeu
Assez surprenant

La boite laisse présager un jeu plus familial qu'il ne l'est et pourra frustrer les joueurs qui ne s’accrocheront pas (même si certains y jouent de façon plus légère essayant juste de finir les tableaux sans calculer au millimètre leurs actions). Pour les fans d’optimisation, le jeu sera un bon défi. Disons que c’est assez complexe pour que les experts puissent aussi passer un bon moment de temps en temps. Le jeu étant également un jeu d’adaptation perpétuelle, on ne pourra pas appliquer une recette imparable. On apprendra par contre à mesurer l’augmentation de ses compétences et la gestion de ses ressources. Les deux modules d’extension permettront une nouvelle approche, parfois trop légère à mon sens dans le cas des célébrités.

Un jeu sur lequel on va s’acharner au début pour cerner ses possibilités et qu’on sortira de temps en temps par la suite.

MECANISMES
15,5
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
L'interaction est nécessaire au jeu
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Plusieurs grandes stratégies sont disponibles et viables
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Savant mélange de stratégie et d'opportuniste

Les mécanismes sont déjà connus si vous pratiquez un peu ce style de jeu. Poser des ouvriers, récupérer des ressources, effectuer des achats, bloquer des lieux, transformer ses ressources, course aux points... Le tout est très classique. C’est donc la roue qui va rendre le jeu intéressant et ajouter un peu de sang neuf. Surtout que sur trois ouvriers, un doit toujours rester sur le plateau central. La roue tourne et… votre meeple est-il à nouveau en face d’une action réalisable ou non ? Un emplacement où vous ne pouvez rien faire est un coup perdu, et dans ce genre de jeu d’optimisation, cela se paie ! Mécanismes classiques donc, mais bien assemblés avec cette petite pointe d'innovation, cela fonctionne et on n’a rien à redire.



14,5
14
15,5
14
15,5

Photo du profil de morlockbob

74%

L'avis de morlockbob

Testeur Ludovox.fr

Publié le 04/11/2019

 Bien sûr, il ne réinvente pas la roue (quoique ? ;-) ) mais avec peu de moyens et sans artifice, il offre un défi intéressant aux règles simples où le challenge est néanmoins bien présent. Adaptation, anticipation, course aux points avec un thème charmant, Couleurs de Paris est une bonne surprise qui pourra plaire aux joueurs qui ont envie de s’encanailler, comme aux experts qui veulent quelque chose de plus léger que leur brise-neurones habituels. À découvrir, sauf si vous en avez soupé de la pose d'ouvriers optimisatrice !


  • Simple et complexe
  • Une belle couverture
  • Twist de la roue

  • L’erreur ne pardonne pas
  • Saveur assez classique
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%