LE TEST DE CASTELLAN (ROUGE/BLEU)
castellan-49-1378199396-6420
Un jeu de Beau Beckett
Illustré par Ben Williams, Richard Kerr
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 2013-08-01
De 2 à 2 joueurs
A partir de 6 ans
Durée moyenne d'une partie : 45 minutes

Thèmes : Médiéval
Mécanismes : Construction, Gestion de main, Placement
Types de jeu : Jeu de cartes, Jeu de plateau
Complexité du jeu : Amateur
Nombres de parties jouées : 9
Configurations testées : 2 joueur(s)

Introduction

Dans ce jeu, le roi vous a désigné pour superviser la construction de son château afin de devenir son châtelain. Le problème est que votre adversaire veut faire de même. Castellan se joue strictement à 2 joueurs avec une seule boite et de 3 à 4 joueurs avec deux boites de couleurs différentes. Le fonctionnement du jeu restant le même, vous devrez utilisez judicieusement vos ressources (cartes et pièces) pour être celui qui possède les cours fermées les plus grandes et/ou les plus nombreuses en fin de partie pour gagner le plus de points et remporter la victoire.

Contexte

Le jeu se sortant rapidement, nous avons fait plusieurs parties (uniquement à 2 joueurs) de ce jeu aux allures de puzzle en 3D que je pourrai qualifier de jeu abstrait avec thème (médiéval).



ACCESSIBILITE DES REGLES
17
Clarté du livret de règles
Livret facile d'accès
Clarté des explications. Pertinence, quantité, et précision des exemples
Règles claires et sans erreur, exemples concrets et pertinents
Erreurs de règle, questions sans réponse après lecture, points flous
Compréhension quasi parfaite du déroulement
Besoin de retour aux règles, facilité à retrouver l'info. Clarté et pertinence des aides de jeu
Retours aux règles mineurs. Aide de jeu ergonomique

Le livret de règles est court mais complet et correctement organisé.

Illustré d'exemples parlants, sa mise en page et son style graphique sont en adéquation avec le thème ce qui favorise l'immersion.

Lors de la première partie, on retournera éventuellement lire les détails de déroulement du dernier tour et du calcul de points de victoire final. Ce retour, aussi minime qu'il soit, ne sera plus nécessaire pour vos parties futures.

 

QUALITE DU MATERIEL
13
Organisation de la boîte. Éléments de rangement fournis
Boîte mal dimensionnée, ou matériel peu pratique à ranger
Qualité des éléments et des matériaux
Qualité et finitions très agréables
Ergonomie des éléments de jeu. Facilité de manipulation des éléments de jeu
Très ergonomique. Agréable à manipuler
Qualité des illustrations
Graphismes basiques


Le rangement des éléments dans la boite a été laissé au bon vouloir de chacun. En effet, toutes les pièces du château sont en vrac et on regrette qu'il n'y a aucun emplacement de prévu pour ranger les cartes.

En ce qui concerne les éléments du jeu, les cartes sont de qualité correcte et un véritable effort a été fait pour soigner les pièces du château, agréables à manipuler et dont l'assemblage fonctionne bien.

Les illustrations, sur les cartes, sont vraiment basiques. Elles restent cependant clairement identifiables.

THEME
11
Objectifs du jeu clairs
Les joueurs comprennent de quoi ça parle
Histoire racontée par la partie. Evolution dans la thématique.
Histoire assez pauvre
Cohérence des mécanismes et de la thématique
Ça colle à peu près
Cohérence du thème
Respect du thème

L'histoire est très sommaire et on l'oublie très vite pour passer à l'action. Le fonctionnement du jeu est tout de même respectueux du thème et les joueurs s'impliquent de manière cohérente à la construction de l'édifice.

On peut cependant se demander pourquoi le roi exige autant de tours au sein d'un seul et même château... ? (Car au final, il y en a quand même beaucoup !).

DUREE DE VIE
12
Facilité à sortir : durée, profil de joueur, configurations de joueurs.
Souple
Renouvellement : modularité des composantes de jeu / évènements aléatoires décisifs
Peu de renouvellement
Contenu additionnel
De petites variantes
Essouflement du jeu
Quelques surprises

Ce jeu à la mise en place et aux parties rapides peut être sorti facilement. De plus, il suffit d'être deux pour y participer.

Le renouvellement est assez pauvre d'une partie à l'autre et ne sera surtout causé que par la répartition aléatoire des cartes en début de jeu.

Cependant, Castellan propose une bonne courbe d'apprentissage concernant notre aptitude à faire les bons choix aux bons moments, ce qui pousse à y revenir.

Notons aussi qu'à 3 ou 4 joueurs, des variantes viennent modifier quelques aspects stratégiques du jeu permettant, ainsi, de lui donner un nouveau souffle.

MECANISMES
13
Fluidité du tour
Très clair
Interaction et implication pendant le tour des autres joueurs
Quitter la table une minute ne change rien
Équilibre : viabilité des stratégies, martingale / retard irrattrapable, fin de partie, Kingmaking.
Plusieurs grandes stratégies sont disponibles et viables
Contrôle sur le déroulement : équilibre opportunisme / planification
Mélange de stratégie planifiée et de choix opportunistes

Ici, l'interaction est indirecte. Il est possible de quitter la table lorsque notre adversaire joue sans qu'il n'y ai d'incidence sur la partie.

Les tours sont plus ou moins fluides selon le temps prit par les joueurs lors de leurs prises de décisions et dans le placement de leurs pièces. 

Plusieurs stratégies menant à la victoire sont possibles et on peut aisément passer de l'une à l'autre en cours de partie, tout en profitant d'une situation pour agir de façon opportuniste.



17
13
11
12
13

Photo du profil de Antony

71%

L'avis de Antony

Testeur Ludovox.fr

Publié le 30/10/2014

J'apprécie ce jeu car je trouve le système de gestion des cartes astucieux et car les pièces du château sont réellement agréables à manipuler.

L'aspect construction, avec son l'esprit Lego et sa logique à la Carcassonne, fonctionne parfaitement.

Au final, même si les parties demandent une bonne part de réflexion, l'ensemble demeure très divertissant.

Je recommande ce jeu à tous ceux qui apprécient les jeux abstraits à thématique médiéval.


  • Eléments du jeu agréables à manipuler
  • Chacun construit pour soi les parties d'un château commun

  • L'absence d'interaction directe
  • Le graphisme basique des cartes
L'AVIS DES JOUEURS

0 avis pour ce jeu

Lire les avis

Connectez-vous

--%