Terra Mystica : Merchants of the Seas, en approche pour Essen 2019

Qu’on se le dise, Terra Mystica n’est pas mort.

La sortie du très réussi Projet Gaia (JP), qui peut pourtant être considéré comme sa version améliorée, n’y aura rien changé. Le hit fondateur de Feuerland Spiele (Interview) s’avère plus vivace que jamais, avec deux nouvelles extensions majeures annoncées.
Hissons haut les voiles et voyons plus précisément ce que proposera la première d’entre elles : Merchants of the Seas (Die Händler en VO), désormais planifiée pour Essen 2019.

Info VF : une version française de cette extension devrait bien voir le jour à terme, selon nos informations. Bien que le nom de l’éditeur ne soit pas officiellement divulgué au moment où nous écrivons ces lignes, Edge est a priori bien placé.

Survol de la cargaison

La copieuse liste des composants ne laisse aucun doute possible : il ne s’agit pas d’un mini add-on mais bel et bien d’une extension du même ordre d’ambition que l’indispensable Feu & Glace.

Contrairement à cette dernière, il n’est pas question ici d’élargir le bestiaire de peuplades, mais plutôt d’introduire un nouveau mécanisme général venant épaissir le gameplay des 20 factions existantes.
Indépendamment de cet ajout principal, un nouveau plateau recto-verso est également prévu. Pour le plus grand bonheur de ceux qui aiment varier le théâtre des opérations, il proposera deux cartes alternatives éprouvées :


Loon Lakes, déjà disponible en dématérialisé sur l’application mobile


Fjords, que les utilisateurs de la plate-forme en ligne Snellman pratiquent depuis plusieurs années

Commerce fluvial

La pierre angulaire de cette extension est un nouveau type de structure : le Chantier Naval, que nous abrégerons en SY de l’anglais Shipyard. Dans l’arbre des améliorations, il se pose comme une alternative à la Forteresse (SH) et à la filière Temple/Sanctuaire (SA). Chaque faction disposera ainsi d’un un mini-plateau additionnel à placer à gauche du plateau personnel (cf. ci-contre).

En ouvrant la possibilité d’obtenir des bateaux, ce Chantier Naval met les cases de rivière à l’honneur et tire tout un ensemble de mécanismes supplémentaires. On ne va pas se le cacher : si les possibilités s’en trouvent décuplées, c’est au prix d’une bonne couche de règles additionnelles venant s’ajouter à un titre déjà plutôt musclé.

La liste des avantages débloqués par cette structure est effectivement assez riche. Voyons déjà les implications standard, en faisant abstraction des (nombreuses) spécificités de faction :

  • Immédiatement à la construction, on obtient gratuitement un niveau de Navigation, ainsi qu’un de ses 3 pions Bateau (nouveau composant) qui doit être placé en jeu dans une case de rivière adjacente au Quai * ou au Chantier Naval. De fait, ce dernier doit être impérativement construit sur une berge.
  • A chaque phase de revenu, le Chantier octroie par ailleurs un nouveau Bateau gratuit, sous réserve d’en avoir de disponible.
  • Enfin, une action spéciale utilisable une fois par manche est débloquée : construire un Bateau supplémentaire, cette fois-ci en payant 1 Ouvrier et 2 Pièces (1W2C pour ceux qui sont fluent).

* : le Quai est un marqueur automatiquement adjoint à la première structure déployée par le joueur en bord de rivière (y compris à la mise en place). Marginalement, il est donc possible d’obtenir des Bateaux même sans avoir construit de Chantier Naval.

CommentairesFan made

Issu du cerveau d’Eduardo Andrade (a.k.a Melendor), le principe fondateur de ce qui deviendra Merchants of the Seas fait sa première apparition en octobre 2016 sur le forum « Variantes » de BGG. Il porte alors le doux nom de Turbati Aquae.
Parmi les membres de la communauté qui s’intéressent de près à l’idée, un certain James Ataei (a.k.a JamesWolfpacker) y croit plus que les autres et prend les choses en main, avec l’autorisation de Melendor.
Quelques coups de Photoshop plus tard, un premier prototpye PnP voit le jour, suivi d’un module pour Tabletop Simulator qui se transmet sous le manteau. James organise alors un véritable réseau de playtesters avec un groupe de discussion Discord : la machine est lancée.
Le 10 février 2019, c’est la grande annonce : Merchants of the Seas est approuvée par les auteurs et l’éditeur, elle sera donc une extension officielle.

Qui fournit suit

Comme le nom de l’extension le laisse supposer, l’intérêt des Bateaux consiste à commercer avec les autres joueurs. Les navires ont vocation à voguer. C’est là qu’intervient une seconde action spéciale présente sur le plateau additionnel (indépendante du Chantier Naval).

Activable une fois par manche, elle permet de déplacer chacun de ses propres pions Bateau du plateau sur une distance égale à son niveau de Navigation courant. Il est possible optionnellement d’acheter un hexagone supplémentaire au prix d’un 1 jeton Pouvoir du Bol III. Le déplacement se fait principalement sur les hexagones de rivière, mais aussi en empruntant à la marge des « canaux » prévus par la mise en place pour faire communiquer des bras de rivières sinon disjoints.

Autre possibilité, et c’est même le but avoué : on peut entrer « dans » une structure adverse située sur un hexagone côtier. Il n’y a alors pas de retour arrière possible, et cela donnera automatiquement lieu à une livraison à la fin du tour :

  • Le propriétaire de la structure accueillant le navire prélève sa taxe commerciale. Il se voit offrir un gain de pouvoir lié à la taille de la structure, selon les règles habituelles.
  • Le propriétaire du Bateau obtient un bonus dépendant du type de structure : plus cette dernière est avancée, plus le contrat est juteux (cf. tableau ci-contre).
  • Un marqueur à la couleur du Bateau est positionné sous la structure : il ne sera plus possible pour ce joueur de revenir livrer à cet endroit.
  • Sa mission étant accomplie, le Bateau retourne dans la réserve du joueur. Il peut ainsi éventuellement revenir en jeu ultérieurement.

 

Un pion Bateau offre par ailleurs à son armateur une autre propriété non négligeable : les hexagones terrestres adjacents et vides peuvent être la cible de l’action « Terraformer et construire », selon les règles habituelles.
A cette occasion le Bateau peut d’ailleurs lui-même « coloniser » à proprement parler, c’est à dire se transformer en une Habitation gratuite. Le cas échéant, il retourne en réserve.

Variabilité en force

Ce noyau de nouvelles règles est l’occasion de démultiplier tous azimuts le pool des éléments variables à la mise en place.

Trois nouvelles tuiles Bonus viendront ainsi fournir le cas échéant nouveaux Bateaux, second déplacement fluvial et PVs dépendant des Bateaux possédés en fin de manche, ou des livraisons effectuées en cours de manche. La déjà puissante BON6 donnera 4VP pour le Chantier Naval, en plus de ceux pour les éventuels Forteresse/Sanctuaire, et de ses deux précieux ouvriers.

Les quatre nouvelles Faveurs, réparties dans les quatre couleurs, fournissent une seule étape de culte. Elles sont des alternatives à leur alter ego du jeu original (FAV9 à FAV12), sachant qu’un joueur ne pourra posséder les deux versions d’une même catégorie. Les effets jouent – là encore – sur la Navigation, les Bateaux, ainsi qu’une valorisation supplémentaire des livraisons.

Côté bonus de manche, on sort la grosse artillerie avec pas moins de 12 nouvelles tuiles Pointage venant donc plus que doubler les 8 du jeu de base. Deux d’entre elles gratifient notamment les livraisons effecutées lors de la manche en cours. Les pointages offrant 5VP pour la contruction des SH et SA feront de même pour le SY. Une tuile récompense également de 2VP les améliorations de Terraformation et de Navigation effectuées dans le bon timing. L’ensemble mixe des bonus pré-existants à des couleurs de culte inédites. A noter que la mise en place interdit qu’une même couleur de culte se retrouve sur plus de deux pointages distincts.

Trois nouvelles actions de pouvoir sont de sortie : si les deux premières concernent les Bateaux, la troisième n’est pas directement liée aux nouveaux mécanismes. A l’instar de Projet Gaia, il devient possible d’acquérir la tuile Faveur de son choix indépendamment de la construction d’une structure. Il « suffira » en effet de payer la somme de 5PW + un Prêtre pour s’ouvrir une bien belle perspective de stratégie sans Temple.

Un nouveau type de tuile Ville a été imaginé : 3VP et deux Bateaux flambant neufs sont à la clé. Les joueurs qui ne disposent pas déjà de l’indispensable tuile additionnelle TW7 (4VP et un niveau de Navigation) n’ont pas été oubliés : deux copies de secours sont prévues dans la boite à leur intention.

Terminons ce tour d’horizon avec le nouveau scoring additionnel qui porte à 5 le total et donc à 20% la probabilité de survenir. Le cas échéant, il gratifiera les joueurs des 18/12/6VP habituels en fonction du nombre total de livraisons effectuées au cours de la partie. De quoi motiver pour se lancer franchement dans le maritime. A noter qu’aucune connexion n’est requise pour ce critère, ce qui en fait une exception bienvenue.

CommentairesCompatibility

Merchants of the Seas est conçue pour être totalement compatible avec le jeu de base et avec Feu & Glace.
Le matériel et les adaptations de règles sont bien prévus pour les factions supplémentaires.

Pour les possesseurs du jeu de base uniquement, le cinquième scoring additionnel semble par contre difficilement utilisable seul : ses 100% de chances de sortir risquent de rendre les choses un peu trop systématiques.

Équilibrage fin

On le sait, les jeux asymétriques ont cette propriété de rendre particulièrement délicat l’exercice d’équilibrage. En la matière, Terra Mystica fait office de bon élève avec un développement et des playtests des plus sérieux. Mais dès lors qu’on parle de milliers de joueurs qui pratiquent en ligne, dont certains à haut niveau, des failles apparaissent. Des factions dominantes sortent du bois, un méta-game naît, plus ou moins stable et plus ou moins étriqué.

L’équilibre parfait n’existe pas, et ne veut pas forcément dire grand-chose puisque le contexte même d’une partie (nombre de joueurs, map, éléments tirés à la mise en place…) influe sur le potentiel de chaque faction. Merchants of the Seas peut néanmoins s’appuyer sur les centaines de posts, analyses statistiques et autres doléances des forums stratégiques, pour tenter de réduire les plus gros écarts et de rendre un maximum de factions compétitives dans un plus grand nombre de cas.

Deux axes ont été choisis :

  • d’une part, certaines factions voient leur Chantier Naval boosté ou au contraire amputé par rapport au « standard » énoncé précédemment. Les factions considérées comme « fortes » (Ombrelins, Ingénieurs, Cultistes…) ne se voient par exemple pas attribuer de Bateau gratuit immédiat à la construction du SY.
  • d’autre part, des ajustement de règles spécifiques à certaines factions sont carrément intronisés. Le cas échéant, ils sont symbolisés dans un nouveau grimoire en haut du plateau additionnel.

Détail par faction

Nomades

La Tempête de sable de la Forteresse peut être utilisée depuis un Bateau pour désertifier un hexagone côtier, mais uniquement si le Bateau est immédiatement « transformé » en habitation. Il n’est pas possible de conserver le Bateau en payant le cout de l’habitation.

Fakirs

Gros dossier. Il fallait clairement faire quelque chose contre leurs faiblesses assez rhédibitoires. On a hâte de voir ce que ça donne.

(cf. paragraphe dédié ci-après)

Géants

Lorsqu’ils effectuent une livraison dans une SH adverse, ils gagnent 2 pelles au lieu d’une.

Lorsqu’une faction adverse effecture une livraison dans la SH des Géants, la pelle gagnée ne peut être utilisée pour terraformer un terrain rouge.

Ombrelins

La construction du SY n’octroie pas de Bateau gratuit immédiat.

Aurènes

La construction du SY octroie deux avancées sur un culte au choix.

De plus, elles débutent la partie avec une clé supplémentaire !

Morbancs

Le coût de construction d’un Bateau est de 2W2C.

Le jeton pouvoir payé pour augmenter de 1 hexagone l’avancée d’un Bateau peut provenir du Bol II (au lieu de provenir du Bol III).

Halfelins

Lorsqu’un Bateau « colonise », ils gagnent immédiatement 1W

Cultistes

La construction du SY n’octroie pas de Bateau gratuit immédiat.

Leur capacité de faction ne s’applique pas aux gains de pouvoir déclenchés par une livraison.

Ingénieurs

Le coût de construction du SY est de 3W6C et celui d’un Bateau est de 1W1C.

La construction du SY n’octroie pas de niveau de Navigation gratuit.

Nains

Leur impossibilité de dépasser 1 en distance de tunnel était un vrai boulet. C’est désormais du passé.

(cf. paragraphe dédié ci-après)

Dragonniers

La construction du SY octroie un jeton Pouvoir dans le Bol I.

Lorsqu’ils effectuent une livraison dans une SH adverse, ils gagnent un jeton Pouvoir dans le Bol I au lieu de la pelle standard.

Acolytes

Lorsqu’ils effectuent une livraison dans une SH adverse, ils gagnent deux cultes dans la couleur de leur choix au lieu de la pelle standard.

Métamorphes

La construction du SY octroie un changement de couleur gratuit immédiat!

Leur capacité de faction ne s’applique pas aux gains de pouvoir déclenchés par une livraison.

Riverains

La construction du SY n’octroie pas de niveau de Navigation, mais deux Bateaux et un Pont gratuits immédiats.

Pour 1PW, un bateau peut avancer de trois hexagones supplémentaires (au lieu d’un).

Yétis

Le SY est une structure de taille 4.

La capacité de faction s’applique aux nouvelles actions de pouvoir.

La capacité de la SH ne s’applique aux nouvelles actions de pouvoir que si ils ont également construit leur SY.

Les factions suivantes ne font pas l’objet d’un d’aménagement particulier :

Sorcières, Sirènes, Alchimistes

Magiciens du Chaos, Fées de glace

Intervention spéciale

La palme de la rustine est sans contestation décernée aux deux factions qui se trouvent être en complet décalage avec les principes fluviaux de Merchants of the Seas, puisqu’elles ne disposent pas de Navigation du tout : les Fakirs et les Nains. Ces deux étant considérées comme faibles, il faut dire que l’occasion était belle les réhabiliter.

Plutôt que des Bateaux, elles disposent de pions Marchands qui évoluent de manière terrestre sur la carte. Ces pions déclenchent une livraison de la même manière à l’arrivée dans une structure adverse. A défaut de niveau de navigation, leur distance de déplacement est dictée par une nouvelle échelle (ci-contre) qui améliore conjointement le déplacement des marchands et l’importantissime distance d’expansion de la faction (respectivement via Tapis Volant ou Tunnel). Tout gain d’un niveau de Navigation, quel qu’en soit l’origine, se traduit désormais par une progression sur ladite échelle.
On constate que les distances d’expansion montent à 3/4, ce qui requalifie clairement les possibilités de ces factions en terme de réseau.

Dernière précision : l’effet relatif au niveau de navigation des tuiles BON4 et BON10, jusque là inefficient pour Fakirs et Nains, devient applicable au niveau sur cette échelle spéciale (respectivement +1 temporaire et 3VP par niveau).

Toujours plus

En un mot, c’est la révolution. Les implications stratégiques de Merchants of the Seas sont vertigineuses. L’axe Chantier Naval et livraisons à gogo ne pourra clairement pas être mené de front avec toutes les autres voies stratégiques. L’auteur a par ailleurs évidemment veillé à ce qu’il ne soit ni systématiquement le plus pertinent, ni jamais complètement suicidaire. Il est parfaitement possible d’ignorer totalement cette nouvelle voie. L’opportunité de le faire dépend simplement des circonstances.

Car plus que jamais, l’art d’analyser le setup et de décider en amont de son plan de bataille semble être une des clés du succès. Sans garantie infaillible, car on le sait, Terra Mystica est aussi une histoire de blocages et d’interactions.

Plus encore qu’avant, les paramètres d’entrée s’annoncent difficiles à démêler. Le renouvellement, déjà excellent avec Feu & Glace, en sort encore réhaussé, pour le plus grand plaisir de nos cellules grises.

CommentairesAge of Innovation

Bien que chronologiquement annoncée avant, l’autre future extension semble retardée à 2020. Pour le coup, elle est l’œuvre stricte de Helge Ostertag et Jens Drogenmuller, les auteurs du jeu de base.
Elle introduira notament un principe de peuples génériques, dont les capacités de faction et pouvoir de forteresse seront attribués aléatoirement en début de partie. La cohabitation avec les factions préexistantes ne semble cependant pas dans la cible en terme d’équilibrage (bien que techniquement faisable, a priori).

Une extension de James Ataei qu’on attend, pour rappel, de pied ferme et pour Essen 2019.

7 Commentaires

  1. Photo du profil de Guiz
    Guiz 28/06/2019
    Répondre

    OMG !

  2. Photo du profil de Jahz
    Jahz 28/06/2019
    Répondre

    Joli article détaillé, ça fait envie !

    Mais est-ce que je trouverais encore des personnes pour jouer à TM ? Pas sur… et donc pas sur de prendre cette extension quand elle sortira…

    • Photo du profil de Grovast
      Grovast 28/06/2019
      Répondre

      Jouer à un jeu de 2012, ce n’est pas sale. Mais il est vrai que les sirènes de la nouveauté sont puissantes.

      Je m’aperçois au passage que le paragraphe que j’avais écris sur les nouvelles tuiles Pointage a zappé au montage. Donc il y en a 12, pour être tout à fait complet (ce qui est assez énorme car il n’y en avait que 8 dans le jeu de base!).

  3. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 28/06/2019
    Répondre

    Bel article ! je n’en attendais pas moins de toi @grovast ! J’espere que l’extension sera un succes. Ce classique le merite.

    Toujours dans le top100 il devrait trouver son public. Le fait que l ext soit fan made permet de ne pas retrouver un copier coller de project gaia.

  4. Photo du profil de -Nem-
    -Nem- 28/06/2019
    Répondre

    Merci Grovast pour cet article détaillé qui me fait bigrement saliver 🙂

    L’arrivée prochaine de ces extensions est une super nouvelle !

  5. Photo du profil de Djinn42
    Djinn42 03/07/2019
    Répondre

    Je vais replonger sévèrement. Merci.

  6. le zeptien 06/07/2019
    Répondre

    Une extension dont je ferai surement l’acquisition. Merci à Grovast de nous éclairer à nouveau sur cette nouvelle extension de Terra Mystica. 🙂

Laisser un commentaire