up-tashok

Tash-Kalar : Everfrost – Chvatil libéré, délivrééé…

Czech Republic represents !

Vlaada Chvatil, considéré comme un dieu par certains ludistes (faut dire que… Through the Ages, Galaxy Trucker, Mage Knight, Pictomania, Dungeon Lord, Dungeon Petz, Space Alert… Dio ! Mais oui ! C’est lui !…), va sortir une extension pour son titre Tash-Kalar (présenté à Essen l’an dernier).

Le jeu de base avait été traduit par Iello, espérons pour les adeptes du combat en arène qu’ils suivront avec l’extension. Après le lancement un peu difficile du jeu réalisé par Z-Man, Czech reprend le contrôle de sa franchise et assure les arrières, et disons-le, c’est une bonne nouvelle pour cet excellent titre un peu trop passé inaperçu.

Dans le jeu de base, vous avez un plateau représentant une arène pour arcanistes belliqueux (oui vous le savez maintenant, les duels de magie, c’est un TOC chez les sorciers) une arène donc divisée en cases où vos créatures vont pouvoir être invoquées et se mettre méchamment sur la binette.

Les règles de Tash kalar sont aussi simples que profondes. Quand c’est à vous de jouer, vous avez deux actions :

  • Placer une pièce sur une case vide du plateau

  • Invoquer une créature en jouant une carte de votre main. C’est là qu’on entre dans les profondeurs du jeu.

Chaque carte Créature indique un « schéma de pièces » plus ou moins facile à réaliser et nécessaire à l’invocation de vos bêêêêtes. Jusqu’ici vous aviez les factions de l’Empire, les Highlands, et les Sylvans, (il y avait aussi bien sûr les cartes Légendaires et les Renforts), et bien, avec Everfrost le jeu prend une autre dimension, une dimension frozen.

« Je ne mentirais plus jamaiiiis » –Frozen (Oui La Reine des Neiges)

Everfrost, conçu par le papa Chvatil, vous invite à faire appel aux monstres provenant des neiges éternelles et à profiter des effets du gel. Nouvelle faction, nouveau mécanisme. Les joueurs peuvent désormais décider de ne pas appliquer un effet immédiatement et attendre le moment opportun pour le faire.

Il est toujours possible de jouer en équipe avec objectifs, en équipe en mode combat, ou en mode tous pour moi et la mort pour toi !

>> La fiche de Tash-Kalar: Arena of Legends – Everfrost

>> Tash-Kalar : L’Arène des Légendes (le jeu de base)

2 Commentaires

  1. Photo du profil de TSR
    TSR 21/09/2014
    Répondre

    Alors trop d’accord avec le « ce jeu mérite un succès largement supérieur ». Je crains de faire partie de ces joueurs qui vénèrent le père Chvaatil, parce que… parce que ses jeux sont juste trop bien ! Mais je m’égare. tash-Kalar est un jeu fantastique. Il crée une tension entre les joueurs, c’est un brain burner absolu, c’est vraiment très très bien. Probablement un peu trop exigeant. Mais si vous voulez vous faire cramer la cervelle pour des parties qui durent de 30 min (là, l’un des deux joueurs a plié l’autre) à 90 minutes pour une partie acharnée : accept no substitute.

     

  2. Photo du profil de Sha-Man
    Sha-Man 22/09/2014
    Répondre

    Je suis un immense admirateur du travail de Chvatil, de part la cohérence et la profondeur de ses jeux, ses règles, ses détails dans les éléments ludiques.

    Pourtant tous les jeux ne sont pas pour moi, comme je l’ai dit dans un autre commentaire au sujet de Dungeon Petz.

    Pour Tash Kalar, j’ai eu l’occasion de le découvrir à une soirée des aventuriers du Rhône chez Ukronium à Lyon et j’ai trouvé excellent (on a joué avec les règles normales complètes et pas d’initiation), mais pas pour moi.

    Au sortir de la partie, je me suis dit que ce niveau de brain burning / storming n’était pas le genre de jeu dont j’ai besoin pour me détendre après une journée de 10-12h de boulot 😉

    J’aime bien réfléchir et je peux être impitoyable dans la confrontation, mais là mes neurones ont fait tilt (et pourtant j’ai gagné) ^_^

Laisser un commentaire