Retour sur le Salon du jeu de société de Montréal 2018 [5e édition]

Un an après mon précédent reportage sur le salon du jeu de société de Montréal (qui avait reçu 3200 visiteurs lors de la 4e édition), comment s’est transformé ce petit salon plein de promesses ?

C’est parti pour un tour au marché Bonsecours, au coeur du vieux Montréal pour cette 5e édition !

 

bonsecours

Ajoutez-y de la neige et le décor est planté !

 

Plus grand, plus classe, mieux placé, plus fréquenté !

Cette année, exit l’école décentrée du centre ville et loin du métro, bienvenue au plein centre ville avec le marché Bonsecours. Situé à 5 min du métro, dans le vieux Montréal, voilà un lieu d’exception qui s’étend sur une surface 50% plus grande qu’en 2017.

La date n’avait elle pas changé, autour de fin novembre. Une bonne date qui suit la profusion des sorties Essen pour arriver en Amérique du Nord. C’était  aussi une date qui coïncidait, cette année, avec le Black Friday, une bonne occasion de sortir jouer et magasiner les rabais des boutiques présentes avant Noël.

Le Pass ludique était cette année encore au rendez-vous. Avec plus de 50$ de rabais en tout genre, des concours aux taxes remboursées en passant par des entrées gratuites en bar ludique, il y avait de quoi se faire plaisir.

 

Victime de son succès

 

Cette année on peut le dire, c’était bondé. Le samedi a vu une très grande affluence, les joueurs étaient partout, les tables de jeu aussi (je dirais près de 100 tables cette année).

Tous les éditeurs étaient là, et cette fois-ci avec beaucoup plus d’espace. Il y avait de la place pour des concours, mais aussi pour des jeux de pistes, et même un escape game. De quoi occuper les visiteurs pour la journée !

 

Hype

Côté nouveautés, nombreuses étaient présentes sur le salon grâce aux distributeurs locaux : L’île aux trésors, Reef, The River, Gizmos, Gingerbread House, Orbis, Between two castle of mad Kind Ludwig, Just One, et bien sur Keyforge qui remporte au Québec un immense succès.

 

 

Il y avait même en avant-première mondiale Zombie Kids Evolution ! Le Legacy pour les enfants mené d’une main de maître par le Scorpion masqué.

 

Concours

7 wonders Armada n’était pas encore sorti mais un concours lui était dédié, ainsi qu’à Sagrada et Clank!
IlLO307, comme souvent, aime animer des concours de ses jeux phares permettant de leur faire une large publicité tout en offrant des goodies à tous les participants et d’autres jeux en récompense.

 

 

Financement participatif

Je ne le répéterai jamais assez, la culture Canadienne est une grande culture entrepreneuriale et le jeu de société n’y coupe pas avec de nombreux projets participatifs en comparaison de la densité de population.

Si l’on ne pouvait pas voir Assassins Creed hélas, plusieurs autres projets se montraient

  • Goblivion le Kickstarter qui a depuis livré ses boîtes au grand plaisir des joueurs.

 

 

  • Nouvelle France le prochain jeu de Jackbro prévu pour mars 2019

 

protoNouvelleFrance

 

  • Coatl prévu a priori pour le second trimestre 2019

 

 

Les artisans de votre plaisir ludique

Le premier artisan toujours fidèle au poste est Alex le Rustique que j’ai récemment interviewé !

 

Les éditeurs

ILO 307 était là en force pour présenter de nombreuses jeux avec Blue Lagoon, Sagrada, Just One, Galerapagos

salon1

 

Asmodee Canada se concentrait sur Keyforge, et dans une moindre mesure Orbis, pas de Azul 2, curieusement.

 

 

Je le disais, le Scorpion Masqué sortait Zombie Kids Evolution en avant-première et présentait ses classiques avec un Decrypto géant, mais aussi mot pour mot et la chasse aux monstres.

 

jeuDecrypto

 

Foxmind, toujours au rendez-vous également présentait en exclusivité, la nouvelle édition de Jungle Speed, plus colorée et toujours aussi folle.

 

foxmind

 

Les cafés ludiques

Étaient là aussi avec le Randolph, La récréation. Ils animaient plusieurs tables sur leurs dernières sorties :

 

randolph

Ludold animait beaucoup de tables avec de nombreuses nouveautés provenant de divers éditeurs (cf les photos de partie un peu plus bas !).

The Dice Owl, la boutique en ligne locale, proposait de nombreuses nouveautés d’Essen en anglais, mais aussi un paquet de jeux en rabais pour le Black Friday et organisait un joli concours pour gagner une boite de Reef. Ils présentaient enfin les plans de leur future boutique Montréalaise !

diceowl

Place aux jeux !

Pour cette édition, j’ai eu l’occasion de tester 3 nouveautés aux goûts ludiques bien différents.

Gingerbread House Gemoji image for :heart

Gingerbread House est un petit jeu de tuiles où chacun va tenter de réaliser la plus belle maison en gâteau (au lieu de chiper ça à la trop gentille sorcière !) grâce à des tuiles dominos qui vont permettre de rassembler des ressources pour réaliser des contrats.

Rien de bien nouveau à la lecture du pitch, et pourtant.
Le jeu propose de jouer dans son coin en ne partageant que les objectifs et offre un défi personnel intéressant pour tirer partie au mieux de ses tuiles en chipant les objectifs aux adversaires en réalisant des étages complets pour récupérer certains scoring vraiment importants. Il faut donc aller vite sans pour autant laisser les objectifs de côté. Les multiples petits twists que sont les escaliers et les tuiles étoilées sont bienvenus et offrent un choix agréable pour ce jeu familial qui saura séduire tout le monde, des novices aux joueurs avertis.

Ce fut une belle découverte et un bon cadeau à conseiller sous le sapin pour un jeu en famille coloré riche et simple.

jeuginger

The river 💔

Voila la dernière sortie Days of Wonders. Je pense que j’attendais trop de ce jeu de pose d’ouvriers. The River semblait vouloir réconcilier la pose d’ouvriers avec un public moins habitué. Quand je pense à ça, je pense à Lords of Waterdeep qui, mis à part son thème geek, s’adresse clairement à un public qui découvre les jeux de ce genre.

Résultat… très triste. Voilà un bel habillage, qui propose de se développer sur sa rivière de manière à trouver le bon rythme entre construire et réaliser des objectifs. Tout se passe bien et ça tourne de façon fluide. 

On joue depuis 30 min, on entrevoit le résultat de notre développement pour dans quelques tours, et PAF, c’est fini. Pour moi, c’est de l’anti-plaisir ludique pur et dur. Le jeu est tellement court qu’il est impossible de préparer la moindre stratégie. On est rendus à courir après les objectifs dès que quelqu’un se met en tête de ne faire que ça. Et ça paie car il a gagné, et de loin. Difficile de ressentir autant de déception.

 

theriver

Gizmos Gemoji image for :heart

Je n’avais pas absolument pas suivi la sortie de ce jeu. Je me penche sur la table, je vois des combos, et du joli matériel, alors je m’assois, intrigué par ce CMON sans figurine !

Je ne serai clairement pas déçu. Gizmos ce sont des règles ultra simples : nous avons 3 actions principales et chaque élément que nous construisons (l’une des 3 actions) va se placer sur l’une de ces 3 actions pour l’enrichir. Les 2 autres actions permettent :

  • de récupérer des billes depuis un joli distributeur
  • de réserver une carte pour ne pas se la faire chiper

 

Quand le jeu se termine, on n’a pas forcément une idée de qui gagne grâce à quelques points cachés. Il faut regarder les autres joueurs pour voir comment les empêcher de progresser. Composante essentielle. Et voila, ça tourne très bien sur une durée de partie de 60 minutes parfaite. Rien à redire, voilà un excellent jeu de pure combo.

Cerise sur le gâteau, le prix du jeu est vraiment bas ! À peine 35 dollars canadiens, et 35 euros en France (la conversion pique un peu).

gizmo

 

Les organisateurs, sans qui rien n’aurait été possible

Encore une fois, le festival continue à grandir sous l’impulsion d’un noyau dur d’organisateurs et de bénévoles guidés par l’envie de faire vivre leur passion ludique au grand public.

Grace à eux, cet événement a été un grand succès qui ouvrira je l’espère sur un plus grand espace l’année prochaine.

orga

 

En Vrac !

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

Laisser un commentaire