Participatif, la sélection naturelle du 21/09/16

Ludovox vous propose, en partenariat avec Cwowd, le site spécialisé sur les financements participatifs du jeu de société, une rubrique hebdo tirée de la sélection opérée par les soins de Thierry (le responsable du site), avec du contenu d’origine souvent communautaire, le tout condensé sous la plume de « Gougou69 » (l’un des membres fondateurs de Cwowd) en relation avec Shanouillette, qui relit, finalise et publie l’article. L’idée de la rubrique reste le même que précédemment : mettre en valeur quelques projets participatifs qui nous semblent le mériter. Nous nous félicitons de ce partenariat qui permet de mettre des passerelles entre nos sites et d’ouvrir l’horizon du participatif à nos lecteurs ! 

La rentrée de septembre est souvent synonyme de porte-feuille vidé par les vacances et/ou la rentrée scolaire des enfants. Peut-être est-ce là une des explications de la difficulté manifeste à produire une campagne participative qui tourne bien. En effet, nombre de celles lancées depuis fin août peinent à trouver leur public même si, fort heureusement, certaines parviennent à tirer leur épingle du jeu.

Et il en est même une qui, à force d’imagination et d’originalité, fait plus que bien s’en tirer.

 

La star de la semaine : Endangered Orphans of Condyle Cove

Chez Cwowd, nous avons généralement notre star de la semaine : Un projet qui se démarque des autres, par son thème, la tenue particulière de sa campagne, l’intérêt pour les souscripteurs ou autre. Cette semaine, le projet qui sort clairement du lot est Endangered Orphans of Condyle Cove, un jeu qui suscite l’enthousiasme de bon nombre de membres.

endangered-orphans-of-condyle-cove

Comment ça marche 

Dans ce jeu, il est question pour 2 à 4 joueurs de sauver du Boogeyman (le croquemitaine) l’enfant orphelin sous leur protection. Mais pour cela, il faut que ceux des autres joueurs lui soient sacrifiés… Une ambiance a priori plutôt glauque donc, totalement assumée par les auteurs mais adoucie par l’humour omniprésent, le parti-pris graphique totalement décalé, volontairement sombre et… tout mignon ! Si ce n’est pas un vibrant hommage à l’œuvre de Tim Burton, c’est en tout cas très bien imité !

Les mécaniques du jeu en lui-même sont simples, du genre « Pan dans ta gueule » :

En début de partie, les cartes « Options » sont séparées des cartes « Cove» dont certaines sont placées aléatoirement pour former la surface de jeu.

Les cartes « Options » ont des effets sur les orphelin (le notre et celui des autres joueurs), mais aussi sur la surface de jeu, et permettent de manipuler les decks…

Chaque joueur place son orphelin sur l’une des cartes « Cove », chacune d’entre elles ayant un effet particulier sur lui, et pioche ensuite 2 cartes « Options ».

endangered-orphans-of-condyle-cove-card

À son tour de jeu, un joueur peut réaliser jusqu’à 3 actions, dans cet ordre :

  • Déplacer son orphelin (facultatif)
  • Jouer une ou plusieurs carte(s) « Options »
  • Piocher des cartes dans son deck

 

Ce faisant, chaque joueur essaie de faire en sorte que les autres ne puissent pas jouer de carte « Options ». Si cela arrive à l’un d’eux, celui-ci doit alors tirer une carte « Corner » et au dos de certaines d’entre-elles se trouve le croquemitaine… Si, par malheur, vous tombez dessus, c’est perdu. Dans le cas contraire, l’effet de la carte est appliqué, et la partie continue.

endangered-orphans-of-condyle-cove-pic

Les cartes jouées sont défaussées face visible, celles qui sont défaussées par un autre moyen (depuis la main, le deck…) le sont face cachée.

Les interactions entre les cartes « Cove » et « Options » semblent assez riches pour espérer passer un bon moment à se pourrir mutuellement. Nous avons donc là un petit jeu bien vicieux, idéal pour se mettre à dos ce nouvel ami de trente ans ou faire fermer sa bouche au rejeton qui vient de vous plier pour la quatrième fois consécutive à Splendor. Il s’agit typiquement du genre de jeu que l’on peut sortir avec un public dit « non-joueur » qui aura, le cas échéant, su passer outre le thème et le traitement graphique.

creek

La campagne

Un obstacle cependant, le jeu est en anglais, avec assez de texte sur les cartes pour repousser les moins à l’aise avec la langue de Shaespir… sheaquspire… avec l’anglais. Toutefois, des négociations en coulisses entre certains soutiens et les porteurs du projet ont abouti à l’offre d’une version française intégrale (règle et cartes).

Ceci étant dit, afin de pouvoir en supporter le surcoût, les porteurs ont lié cette version française à l’obligation de prendre les boosters packs proposés en add-on. Un nouveau pledge international (puisque proposant également des versions espagnole et allemande) a été ajouté, qui amène donc le prix de la VF à 65$, frais de port pour la France inclus.

endangered-orphans-of-condyle-cove-card-2

C’est certes tout de même un peu cher pour un simple petit jeu de cartes, mais l’effort du porteur de projet en faveur de ces versions internationales est à saluer bien bas, car ce ne sont certainement pas les quelques dizaines de pledges que cela va lui amener qui vont améliorer son chiffre d’affaire. Des pledges groupés se mettent en place sur le sujet dédié du forum de Cwowd, qui devraient faire baisser un peu le prix unitaire.

 

En tous cas, le succès est bien là, et il est même assez énorme pour un primo éditeur. 152 000$ pour 4 000 demandés, et près de 3 500 contributeurs au moment où j’écris ces lignes. Il faut dire que Certifiable Games mène cette campagne de main de maître, au point qu’elle s’avère l’une des meilleures que nous ayons vu passer. Le ton du jeu, qui s’étale sur toute la page du projet, se retrouve à chaque update. Le porteur est à l’écoute des souscripteurs, sans toutefois céder à tous les caprices, ce qui est rassurant.

 

Nous émettons toutefois un petit avertissement. Les auteurs ne s’attendant visiblement à guère plus qu’un succès d’estime, il est possible que son ampleur non prévue génère un retard dans la livraison du jeu…

endangered-orphans-of-condyle-cove-ok

Les niveaux de souscription

– Le pledge de base (jeu + stretch goals) est à 25$, un coût raisonnable mais plombé par les 10$ de frais de port pour la France. Un pledge de 7 boîtes existe, qui fait descendre le coût unitaire à 28,60$. Encore faut-il trouver autour de soi 6 autres personnes intéressées.

– Comme expliqué plus haut, un pledge VF est proposé à 65$ frais de port inclus, incluant les 3 boosters packs (dont un exclusif KS).

– Pour 75$ + 5$ de port, vous avez accès à la version complète du jeu en VO, c’est-à-dire avec les 3 boosters packs et la version « draft » du jeu en plus.

 

 

 

Ils se terminent…

Word Domination

Un jeu à la mécanique faisant pour une fois preuve d’un peu d’originalité puisque associant jeu de lettres et jeu de majorité territoriale. Jeu malheureusement en anglais, ce qui peut déjà être un problème en soi, qui-plus-est accentué par la différence de répartition des lettres entre l’anglais et le français. Le jeu est de plus assez onéreux, avec 42$ (frais de port inclus) demandés.

word-domination

 

Underlings of Underwing

Les jeux de gestion nous surprennent rarement par leur thème, la mécanique de ceux-ci se prêtant peu à l’extrême originalité. En voici un qui a, une fois n’est pas coutume, osé un thème un tantinet original même si le contexte thématique (heroic fantasy) a pour lui été déjà vu et revu ad nauseam.

Il vous faut ici faire prospérer autant que possible un troupeau de dragons (on dit « troupeau » quand il s’agit de dragons ? Vous avez une heure…).

underlings-of-underwing-jeu

La campagne n’a, malgré tout, pas soulevé l’enthousiasme des foules. Même si cette rentrée semble particulièrement difficile pour un grand nombre de projets (parfois inexplicablement), les mécaniques du jeu qui, elles, ne font pas dans la nouveauté, associées aux graphismes assez particuliers expliquent peut-être ce manque de réussite.

 

Go Nuts for Donuts 

Après les succès de la trilogie Valeria et le vautrage de Merchants of Araby, voici que Daily Magic Games nous propose un petit jeu tout public, une sorte de Crossing avec des cartes et des donuts meugnons comme les sushis de Sushi go. 

  • Fiche Ludovox
  • Encore 9 jours pour la campagne KS

go

Germania Magna : Border in Flames

Lorsqu’un jeu annonce, au cours d’une campagne en septembre, qu’il sera disponible au salon d’Essen en octobre, on a la certitude que Kickstarter est utilisé à de vulgaires fins de précommande.

On peut raisonnablement imaginer que si le jeu montre un certain intérêt, il devrait être disponible ultérieurement en boutiques sans trop de problème.

germania-magna

Germania Magna utilise des mécaniques proches de celles de Smash Up ! (test Smash Uppour nous mettre à la tête d’une tribu germanique devant, avec d’autres tribus, piller les provinces extérieures en profitant du déclin de Rome. Il s’agit, en même temps, de s’assurer d’être celle qui en tirera le plus grand bénéfice. Du Smash Up ! Donc. Mais avec, semble t-il, le fun en moins. Rien d’anormal pour un jeu qui à trait à l’Allemagne (troll inside !).

 

Les nouveaux projets de la semaine

Pixie Queen 

Satisfaire la Reine, ou, à tout le moins, ne pas lui déplaire… C’est tout un programme pour un petit lutin. Vous endosserez ce rôle (de lutin, pas de Reine, faut pas rêver) dans ce jeu de pose d’ouvriers annoncé pour 2 à 5 joueurs (mais avec un joueur « fantôme » à 2 joueurs, il est plus probablement pour 3 à 5).

L’originalité et que l’on cumule des points négatifs et que le vainqueur est celui qui s’est fait le moins mal. Il se fait alors remarqué par la Reine. On reste dans du très classique « kubenbois » mais le jeu bénéficie d’une très belle réalisation.

pixie-queen

 

 

Sagrada 

Un jeu de draft de dés plutôt basique dont le but est de réaliser un vitrail avec des contraintes de placement, comme un Blue print en plus simple. La campagne a bien démarré avec près de 1 000 soutiens en 3 jours. Mieux vaut ne pas avoir de problèmes de vue, car ce ne sont pas moins de 90 dés transparents en 5 couleurs différentes avec lesquels il vous faudra composer ! Floodgate games, l’éditeur, a déjà eu deux belles réussites sur Kickstarter avec Vault Wars et Epic Resort, titres qui ne se sont guère renouvelés dans le circuit classique.

sagrada-box

 

Chimera Station 

L’éditeur du jeu, TMG, n’est pas forcément connu pour la grande profondeur de sa production ludique mais il sait toujours faire preuve d’originalité. Chimera Station aura du mal à nous faire mentir, avec son thème de construction de base spatiale à l’aide d’ouvriers que l’on fait muter génétiquement pour les rendre plus performants.

Le matériel est très chouette, avec des personnages « construits » à l’aide de morceaux qui s’emboîtent. Malheureusement le coût, tant du pledge que des frais port (prés de 50 % du prix du pledge), pousse le potentiel soutien à aller voir la campagne d’à côté…

chimera-station-1

 

Victoriana 

Nouvelle tentative de financement pour ce jeu qui n’avait pas su convaincre malgré des graphismes magnifiques. Il s’agit d’un jeu à la Eldritch Horror se déroulant dans une Angleterre Victorienne alternative. Ce coup là, il a réussi à être financé.

victoriana-box

 

Outlawed 

Petit jeu de bluff et déduction dans la même famille que Coup : on joue face caché, en annonçant la vérité ou en mentant comme un goret. À la différence de Coup, chaque joueur va jouer à tour de rôle et on résout toutes les cartes en simultané. C’est signé Green Couch, habitué de Kickstarter pour ce genre de petits jeux sympathique sans prise de tête.

outlawed

 

Mystic ScROLLS 

Drawlabs est un petit éditeur grec surtout connu pour ses accessoires pour jeu de société, notamment les Legendary Metal Coins 1 et 2. Il nous propose là un jeu à base de dés que l’on doit poser individuellement sur des cartes pour réaliser des combinaisons, le tout en temps réel où la rapidité est de mise. Ceux qui détestent les dés, le temps réel, voire les deux à la fois passerons leur chemin évidemment. Les autres donneront peut-être « sa chance au produit », comme on dit chez les marqueteux. Un jeu plutôt familial avec un look mimi. 

mystic-scrolls-cover-jeu

 

Wopono 

Les Lyonnais de Octoko (ho ! un nouvel éditeur !) proposent sur Kickstarter leur premier projet, un petit jeu d’ambiance pour 3 à 8 joueurs à base d’histoires racontées à partir de cartes glanées en baladant son pion sur un plateau. Le traitement graphique est vraiment très joli, pile dans le ton du jeu, et le prix reste très correct. On sait que les party games ont généralement du mal à trouver leur public sur KS, mais espérons que Wopono aide à modifier la tendance. Le jeu a un site web en français à visiter

wopono-jeu-de-societe

 

Heroes of Normandie, The tactical card game

Les p’tits gars de Devil Pig Games nous reviennent avec une version cartes pour deux joueurs de leur wargame à succès Heroes of Normandie. L’univers graphique est totalement repris dans ce wargame pour 2 joueurs, à base de cartes donc, avec un changement d’échelle au passage. La campagne vient de démarrer sur les chapeaux de roue : Financé en 5 minutes, 3,5 fois la somme demandée récoltés après 12 heures de campagne, et déjà 8 (quasi 9) SG débloqués.

heroes-of-normandie-tactical-cards

 

 

Et voilà pour cette première sélection Voxo-Cwowd ! N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions dans les commentaires. Bon jeu ! 

 

22 Commentaires

  1. Photo du profil de Grovast
    Grovast 21/09/2016
    Répondre

    Si ce genre de récap est certainement utile pour les amateurs de KS, pour ma part cela confirme juste que je suis totalement… disons dépassé par le nombre de projets qu’il peut y avoir.

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 21/09/2016
      Répondre

      Il est vrai qu’il y a de plus en plus de jeux en financement participatif. Mais il faut savoir que la rentrée de septembre est toujours plus prolifique. Les porteurs de projets sont dans les starting block pendant les vacances et, dès la reprise, ils lâchent tout. Au détriment de beaucoup d’ailleurs. Trop de campagnes lancées en même temps provoque obligatoirement des choix de la part des soutiens potentiels. Et, on le sait, choisir c’est renoncer 😉

      Les prochaines sélections seront moins étoffées car plus axées sur le caractère « remarquable » du projet ou de la campagne. Il est vrai que lister pour lister n’est pas nécessairement la meilleure approche.

    • jmt-974 21/09/2016
      Répondre

      On reste tout de meme tres en deca des volumes de sortie boutiques je pense 🙂

  2. Chni 21/09/2016
    Répondre

    C’est Heroes of Normandie et non Heroes of Normandy non ?

  3. Photo du profil de Gougou69
    Gougou69 21/09/2016
    Répondre

    Effectivement, il y a une petite coquille. Mais le titre est bon, c’est le principal ! 😉

  4. Photo du profil de Dr. Jacoby
    Dr. Jacoby 21/09/2016
    Répondre

    Concernant Endangered machin truc , leur campagne est tellement axée second degré, ironie et twist à la scooby doo que j’ai peur d’un truc bien merdique 🙂

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 21/09/2016
      Répondre

      La mécanique est simple, aprés tout dépend des attentes. La campagne joue à fond sur le thème du jeu, et c’est assez original et rare pour être souligné. L’ambiance peut ne pas plaire, c’est clair, mais pourquoi soupçonner que le jeu derrière est merdique ?

      • Photo du profil de Dr. Jacoby
        Dr. Jacoby 21/09/2016
        Répondre

        Disons que je suis un peu méfiant (à tort peut-être, exagérément sûrement) sur ce genre de campagne , et peut-être aussi que ma mauvaise foi fait termine le taf mais c’est typiquement le genre de truc sur lequel la forme est tellement présente (et caricaturale) que j’ai des réserves sur le fond … mais bon faut pas le prendre personnellement hein …

        • Photo du profil de Gougou69
          Gougou69 21/09/2016
          Répondre

          Houlà, loin de moi l’idée de le prendre pour moi. En fait, je posais une vraie question. J’avais du mal à comprendre pourquoi une campagne basée à fond sur le thème du jeu pouvait, en tant que telle, susciter de la méfiance. Parce que pour beaucoup (mais beaucoup, hein) de monde, l’effet est juste inverse. A tord peut-être, mais ça on ne le saura que plus tard.

          • LTH 21/09/2016

            le début de campagne était très bon, les illustrations superbes.

            après ils ont commencés à rajouter plein d’addons trop cher, donc on est plusieurs à avoir unpledge. car 20 euros les 20 cartes des boosters… à la place je prends inis et not alone 😉

  5. Photo du profil de atom
    atom 21/09/2016
    Répondre

    Beau tour d’horizon, Endangered orphans a l’air sympa, mais un peu cher pour un jeu de cartes tant pis.
    Umberling of underwings bof bof ça fait pas rêver. Sagrada dépeint comme un Blue prints ça commençait a m’intéresser mais en plus simple ah oui non en fait …

    En tout cas c’est une super idée cette collaboration.

    • Photo du profil de atom
      atom 21/09/2016
      Répondre

      Underlings et pas umberling, mon cerveau a fourché …

  6. LTH 21/09/2016
    Répondre

    Sympa comme article, ça n’existait pas en français donc à continuer chaque semaine 😉

    ça permet de voir si on a pas rater quelque chose.

    idéalement, une partie finale avec entrées de la semaine suivante serait top 😉

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 21/09/2016
      Répondre

      Merci ! 🙂

      On va essayer de tenir la cadence hebdo, peut-être pas avec autant de jeux présentés car c’est très long a préparer. Pour la présentation des campagnes à venir dans la semaine, c’était prévu. Mais un problème technique puis un gros problème perso nous ont empêché de le faire. Mais la prochaine fois, ça sera là.

    • Thierry 21/09/2016
      Répondre

      comment ça, ça n' »existait pas ? Un peu plus confidentiel, certes (LOL) mais ça existe !

      pour les entrées de la semaine suivante, il parait d’ailleurs que ça existe quelque part 😉

       

      • LTH 21/09/2016
        Répondre

        à part sur le site en question dans l’article que je connaissais, je ne vois pas en FR, je suis preneur sinon.

        habituellement j’ai plutôt ces informations en anglais.

        • Thierry 21/09/2016
          Répondre

          j’essaie de tenir la liste à jour (je n’ai pas encore fait le point au-delà du 1er octobre) de toutes les dates annoncées. Beaucoup, malheureusement, ne prennent pas la peine d’annoncer ou le font 72h max avant) : http://www.cwowd.com/futur/categorie/lancement/

          • LTH 22/09/2016

            j’ai déjà vu sur votre site que j’ai découvert récemment par lapinesco

            c’est un peut plus complet sur bgg souvent mais c’est bien que ça existe en français maintenant.

            et surtout ça devient plus visible sur ludovox et ludovox manquait de cette partie, tout le monde y gagne 😉

            moi je suis surtout fixé sur 2017 là pour les ks ^^ ça m’évite de backer des projets moyens 😉

  7. Photo du profil de croustibar
    croustibar 21/09/2016
    Répondre

    Génial cet idée d’article et de collaboration, cela faisait longtemps que perso, j’attendais cela 🙂

    et ouf, pas moubourré cette fois ci!

  8. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 21/09/2016
    Répondre

    Merci pour vos retours 🙂

  9. Photo du profil de Wraith75
    Wraith75 22/09/2016
    Répondre

    Pour Orphans, j’ai été tout de suite attiré par le look « Tim Burton » que j’adore, puis par la campagne, effectivement super bien faite. Avec l’effet « reverse psychology » : « ne backez pas ce jeu » qui a l’air de marcher à fond.

    Après, je me suis un peu plus intéressé au jeu, et là bof quoi. Le style « pan dans ta face » ne me dérange pas sur les jeux courts, mais la possibilité d’élimination dans les tout premiers tours (va à Kiddies’ Cove, tire la carte du Boogeyman et bye bye !) m’insupporte au plus haut point.

    Donc je passe.

Laisser un commentaire