Participatif, la sélection naturelle N° 117 du mardi 3 septembre 2019

 

 

separateur-1

N° 117

 

 Salutations ludico-participatives !

► Septembre est un mois un peu particulier dans l’année. C’est la fin des vacances d’été, chacun reprend qui le chemin de l’école, qui le chemin du boulot en se disant « vivement les vacances ! « . Mais c’est aussi le début de la période la plus chargée de l’année en termes de campagnes participatives, quatre mois au cours desquels nous allons voir débouler des dizaines de projets, certains annoncés depuis plus ou moins longtemps et d’autres qui vont se pointer en mode ninja histoire de surprendre tout le monde et de tenter de rafler la mise.

Je vous ai donc concocté une chronique de transition, entre la saison qui s’est terminée au mois d’août (car cette année, la traditionnelle pause estivale n’a pas été très évidente) et celle qui commence donc, là, maintenant. Je vous ai dressé une liste la plus complète possible de ce qui va vous tomber sur le coin du portefeuille dans les semaines et mois à venir. Une seule chose est sûre : le dit portefeuille va souffrir si vous ne parvenez pas à réussir votre jet de résistance à la tentation.

 

 Bonne lecture, et à la semaine prochaine (ou celle d’après 😉 ) !

 

 

separateur-1

Les campagnes marquantes de cet été

 

Comme je l’ai mentionné plus haut, l’été a vu un nombre conséquent de campagnes lancées, même au mois d’août. Et pas que pour des petits jeux d’auteur indépendant. Non, il y avait du lourd. Commençons donc par le début, qui s’avère être un peu la fin en fait.

 

Les campagnes terminées

 
 
trudvang-legends-boiteUne des campagnes qui aura sans conteste marqué l’été est celle du dernier jeu de CMON, Trudvang Legends. Et cette campagne ne se sera pas faite remarquée grâce aux qualités du jeu pour laquelle elle a été lancée (encore que…) mais plutôt parce qu’elle fut très certainement la campagne la plus ratée que CMON ait jamais réalisée. Je ne me souviens pas avoir jamais vu de journée en négatif sur une campagne CMON (mais ma mémoire peut me faire défaut), alors une série de 11 jours de pertes consécutifs, ce n’était pas imaginable. Et c’est pourtant arrivé. Mais bon, il s’agit d’une mauvaise campagne à la CMON, hein, rassurez-vous. (1 492 700/20 000 $ et 11 808 soutiens).
 
 
 
 
 
ultra-tiny-epic-galaxies-box-art Certains éditeurs voient trop grand, Gamelyn semble avoir fait l’inverse avec Ultra-Tiny Epic Galaxies. Alors OK, il y a depuis quelques temps une mode pour les jeux de poche. Mais la gamme des « Tiny Machin Truc » n’était donc pas censée remplir ce rôle pour qu’on nous sorte du chapeau un jeu encore plus petit ? Ou est-ce, suis-je mauvaise langue, pour faire de l’argent facile en surfant justement sur cet engouement ? Le résultat somme toute moyen (toutes proportions gardées bien entendu) de la campagne semble laisser penser que cette version « encore plus portable que portable » n’était pas spécialement nécessaire… (206 721/10 000 $ et 8 278 soutiens).

 

 

 
 
margraves-of-valeria-box-artfr Daily Magic Games a décidé de sortir de sa zone de confort en proposant un jeu plutôt gamer à base de mécanique de pose d’ouvriers. Pour limiter les risques c’est l’univers de la gamme des Valeria qui enrobe tout cela, toujours sous la houlette de The Mico, et cela nous donne Margraves of Valeria. Même si l’influence de cet univers sur le résultat de la campagne n’est pas très évident, le millier de contributeurs a été largement dépassé et c’est déjà bien. Sachez que les Lucky Duck vont s’occuper de le localiser chez nous. (76 750/20 000 $ et 1 400 soutiens).
 
 
 
 
 
 
dice-throne-adventures-bannière-ksRoxley Games aura eu bien raison de lancer la campagne de Dice Throne Adventures, la version coop du jeu éponyme. Plus de 11 000 soutiens en plein été pour un jeu pas vraiment donné si on veut vraiment de la variété dans le gameplay, c’est beau. La qualité Roxley est désormais reconnue, et ça paye (1 736 000/80 000 $ et 11 700 soutiens).
 
 
 
 
 
etherfields-boitefr Awaken Realms aura réalisé au beau milieu de l’été un des plus gros cartons de l’année avec Etherfields. Quasiment 4 millions de Livres Sterling (autrement dit, la barre des 5 millions de dollars était pas loin) apportés par plus de 32 000 contributeurs. Cela aura propulser Etherfield à la septième place du « hall of fame » des jeux les mieux financés sur Kickstarter et à la douzième en termes de contributeurs. Et si aucune autre campagne ne fait mieux d’ici la fin de l’année, Etherfield sera le jeu le mieux financé en 2019 et le deuxième en nombre de soutiens, derrière le récent et étonnant Trial By Trolley. Et tout ça en plein mois d’août. Respect. (3 974 000/40 000 £ et 32 580 soutiens).
 
 
 
 
sleeping-gods-box-artSleeping Gods par Ryan Laukat clôture à la fois cette liste et la saison puisque sa campagne s’est terminée le 30 août, et de bien belle façon. Pouvait-il en être autrement avec un tel auteur ? D’autant plus qu’il a surpris tout le monde avec le lancement sans prévenir de ce jeu d’aventure coopératif (en campagne), toujours avec la Laukat’s Touch pour la direction artistique. On est jamais aussi bien servi que par soi-même, c’est bien connu. La campagne aura attiré plus de 12 000 soutiens et engrangé plus d’un million de bon gros dollars américains.
Les gars de Lucky Duck Games devraient faire la localisation du jeu en français, on attend juste l’annonce officielle. Et ne vous excitez pas trop, ça ne sera pas pour tout de suite ! (actuellement 1 142 500/50 000 $ et 12 056 soutiens).
 
 
 
 

separateur-1

Les campagnes en cours et celles qui nous attendent d’ici 2020

 

 

On commence avec les campagnes en cours et même si la grosse artillerie est encore en préparation, il y a déjà des choses intéressantes…

 

merchants-cove-box-artFinal Frontier Games a lancé la semaine dernière la campagne de financement de Merchants Cove, un nouveau jeu situé dans l’univers des cinq royaumes (The Five Realms) déjà utilisé avec leurs deux précédents, Cavern Tavern et Rise to Nobility.

Cette fois les joueurs endossent le rôle de marchands qui devront satisfaire les besoins des aventuriers venus faire leurs emplettes au marché du port. Le jeu est annoncé comme étant un Euro « hautement asymétrique ». Ce que l’on croit sans peine, l’asymétrie étant telle que chacun des plateaux de joueur est totalement différent de celui des autres, induisant des façon de jouer et de scorer elles aussi différentes. Revers de la médaille, une telle asymétrie se doit d’être réglée aux petits oignons pour fonctionner pleinement. Sera-ce bien le cas ? Nous le saurons que lorsque le jeu aura été livré…

Ce que nous savons avec certitude par contre dès maintenant, c’est qu’il sera magnifique. Les illustrations du Sieur Mico associées à une direction artistique qui claque et à une qualité de matériel que l’on sait être au top avec Final Frontier vont donner à n’en pas douter un jeu que l’on sera fier de sortir. 

À un peu plus d’une semaine de la fin, la campagne se porte plutôt mieux que bien. Financement à plus de 12 fois, les 4 000 contributeurs en ligne de mire, il n’y a pas à tortiller, le beau attire et l’asymétrie est à la mode (actuellement 333 000/40 000 $ et 3 920 soutiens. Fin le 11 septembre).

 

 

saigon-75-boîtefr Nuts! Publishing, on l’oublie facilement, est un éditeur qui a fait ses premières armes dans l’édition de wargames. Le voici qui revient (un peu) à ses premières amours avec Saigon 75′. Guerre du Vietnam donc, mais sans américains. On s’entretue entre vietnamiens, ceux du sud (les gentils, forcément) et les Vietcongs du nord (les méchants cocos, forcément. What else ?) de 1973 à 1975.

Alors, ce n’est pas vraiment un wargame tel qu’on se l’imagine, à l’ancienne, avec hexagones et petits carrés aux symboles abscons. Non, là on est plus dans du jeu de plateau historique. C’est d’ailleurs ainsi qu’il est présenté par Nuts!. De fait, les unités sont représentées par des cubes de couleur, les combats se règlent à coups de dés et des cartes d’évènement viennent pimenter un peu le tout.

Seule concession aux wargames, les vrais, c’est la carte. Non pas à cause des hexagones, il n’y en a pas. Ce sont des zones qui en font office. Non, c’est juste qu’elle est aussi guillerette qu’un formulaire des impôts, avec ses aplats de 3 couleurs palotes. On fait dans l’efficacité, pour l’esbroufe visuelle vous êtes priés d’aller voir ailleurs !

On se doute que, s’agissant d’une campagne pour un jeu de niche, Nuts! n’a jamais eu pour ambition d’aller taquiner les résultats de CMON (même si je suis certain qu’ils feraient avec si ça devait leur arriver) et qu’ils sauront se contenter du fait que le jeu a financé quasiment au premier jour. D’autant plus que le rythme est ma foi pas mauvais du tout. C’est d’ailleurs financé actuellement à un peu plus d’une fois et demi. Bon, le millier de contributeurs est un peu utopique, mais va savoir… (actuellement 17 330/10 000 € et 242 soutiens. Fin le 10 septembre).

 

 

successors-box-artfr Dans la série « c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe » voici le retour de Successors par Phalanx, un jeu de stratégie dont la première édition date de 20 ans, ce qui ne nous rajeunit pas, j’en conviens. Bien entendu, l’ensemble est mis au goût du jour et faut le saluer, le résultat est plutôt pas mal pour un jeu de ce genre, qui aurait pu être facilement austère. Le plateau est clair et aéré, les incontournables figurines sont largement aux standards du moment et les cartes profitent de belles illustrations bien valorisées par une mise en page sobre et efficace.

Les cartes en question sont blindées de texte, ce qui exclurait d’office les malcomprenants en anglais si Asyncron n’était pas de la partie pour la localisation en français.
La campagne marche mieux que bien pour un jeu de ce type puisqu’elle est déjà financée à plus de 5 fois (actuellement 213 700/40 000 £ et 2 839 soutiens. Fin le 13 septembre).

 

 

catch-the-king-bandeau-ksfr Studio Twin Games est connu pour ses fameux Twinples, le chaînon manquant entre le bête meeple en bois et la figurine en extrait de pétrole. À force de faire des trucs pour les jeux des autres, on a envie d’en faire pour soi-même et voilà qu’on devient éditeur en lançant la campagne de Catch the King. Il s’agit d’un jeu de stratégie abstrait thématisé « vikings » inspiré des jeux de tafl, des jeux abstraits asymétriques à la mécanique de capture. Pour en savoir plus sur le gameplay, c’est par ici.

Le jeu a été orienté vers l’objet de collection car, outre sa très belle direction artistique, le matériel est à tendance luxe. Les Twinples d’abord, bien sûr, magnifiques avec leurs 30 mm. La carte ensuite, en néoprène dès le premier niveau de pledge.

Et des niveaux, il y en a plein (trop !). Tous plus luxueux à mesure que le prix grimpe. En fonction de votre budget et / ou envie, vous pourrez ainsi obtenir une extension « Catch the Queen », une boîte de rangement en bois avec couvercle métal gravé de l’inscription de votre choix, un tapis de jeu au motif de votre choix parmi trois et également personnalisé avec une inscription, une version géante du jeu avec Twinples de 62 mm, avec ou sans l’extension. Pour tous les pledges, le choix des couleurs des Twinples vous est laissé.

Les tarifs sont à l’avenant, de 43 à 209 €. Cher, mais pas exagéré eut égard au matériel. Surtout que les frais de port ont été tirés vers le bas au maximum : 9 € pour la France, 12 pour le reste de l’Europe, les USA et le Canada. Pour la France, il est proposé également un retrait gratuit en boutique partenaire.

La campagne est un peu à la peine depuis son lancement, avec une quarantaine de soutiens. Mais comment aurait-il pu en être autrement alors qu’elle a été lancée quasiment sans communication préalable ? Pour un tel jeu, qui est loin du truc qu’on prend sur un coup de tête au vu du tarif, c’est une grosse erreur, même si cela va immanquablement financer vu le faible montant demandé. L’éditeur a choisi une campagne longue, alors il est permis d’espérer le meilleur pour un jeu certes de niche, mais tellement beau (actuellement 3 000/4 000 € et 43 soutiens. Fin le 24 septembre).

 

 

En septembre

 

Pour septembre, en plus des projets qui sont mentionnés plus bas dans la rubrique « ils débarquent cette semaine », devraient se présenter sans date précise pour l’instant :

arkeis-box-art Arkeis par Ankama (Monster Slaughter), un jeu coopératif par la team Kaedama (vidéo FIJ) avec figurines dans lequel les joueurs sont des explorateurs qui cherchent des trésors above-and-belowdans des ruines de l’Egypte antique. La version française sera disponible. [MàJ : le lancement aura lieu le 5 novembre en fait].

Les deux hits de Ryan Laukat Above & Below + Near & Far arriveront en VF grâce à, encore une fois, Lucky Duck Games, qui fait actuellement feu de tout bois. A noter que cette campagne sera certainement sur GameOnTabletop et pas sur Kickstarter. Pour information, il semble bien que les négociations soient très avancées pour une VF de Sleeping Gods, mais ce sera pour bien plus tard.

titan-box-art Après Museum, Holy Grail Games revient avec un gros jeu bien gamer, Titan. Les joueurs incarnent des employés d’une firme minière envoyés sur la lune de Saturne, Titan, pour en exploiter les ressources. Celui qui rentre avec le plus de ressources précieuses sera nommé employé du mois, avec le chèque qui va bien. Titan s’est fait remarquer dans les obsidian-protocol-box-artsalons par son plateau de jeu circulaire en 3D assez spectaculaire (pour en savoir plus). Qui dit éditeur français dit version française proposée au cours de la campagne.

Obsidian Protocol par Quti Studio est un jeu d’affrontement futuriste puisque vous allez mener des Mécas à la bataille. Les figurines sont annoncées comme grosses (80 mm) et modulables. Ce projet est un peu particulier car il a déjà été financé sur la plateforme chinoise Modian et il arrivera donc sur Kickstarter avec des stretch goals déjà débloqués.

rome-&-roll-box-art► Rome and Roll par PSC Games est un roll & write qualifié de « heavy » par l’éditeur lui-même. Sur le thème de la reconstruction de Rome après l’incendie qui l’a ravagée en 64 après JC, chaque joueur va devoir mettre à profit ses capacités asymétriques (la grande tendance du moment) pour collecter des ressources afin de construire des stronghold-undead-2nd-edition-box-artbâtiments, recruter des légionnaires qui iront porter à leur façon la bonne parole du sénat auprès des peuplades rebelles. Le tout bien entendu à grands lancés de dés.

Portal Games va nous proposer la deuxième édition de Stronghold: Undead, l’extension stand alone pour la deuxième édition de Stronghold, premier du nom (ça va ? vous suivez ?). Les mécaniques ont été revues et rééquilibrées, le plateau a été repensé et propose de nouveaux chemins pour accéder au château, des morts-vivants font leur apparition ainsi que de nouvelles façons d’accéder à la victoire.

light-hunters-wind-of-the-dunes-&-tide-of-atlantis-box-art

 Pour terminer, 3 jeux avec cette fois une date officielle de lancement. Le 18 septembre verra le début de la campagne pour Light Hunters : Wind of The Dunes + Tide of Atlantis par DTDA Games. Il s’agit de deux extensions pour le jeu d’affrontement par équipe éponyme à base de cartes (dont voici le Ludochrono), avec bien entendu toujours cette direction artistique bien particulière due à la patte et à l’indéniable talent de Manon Potier. Avec ces deux extensions vient également un mode duel, souvent demandé par les possesseurs du jeu.time-of-legends-destinies-box-art

Le 24 septembre, arrive Time of Legends : Destinies par Lucky Duck Games est un jeu basé sur la licence de celui de Mythic Games, Joan of Arc, mais dont les mécaniques n’ont rien à voir. Il s’agit là d’un jeu d’aventure narratif et compétitif avec une application sur téléphone et tablette. Avoir le jeu originel de Mythic est un plus mais n’est (heureusement) nullement indispensable. Une version en français sera proposée lors de la madeira-box-artcampagne.

Ce même 24 septembre, arrive également Madeira Collector’s Edition par What’s Your Game. Il s’agit bien entendu, ainsi que son nom le laisse entendre, d’une version de luxe du jeu, qui sera accompagnée d’une extension dont on ne sait rien. Viendra ensuite, mais bien plus tard, une campagne pour Zhanguo, lui aussi en Collector’s Edition.

 

 

 

En octobre

 

return-to-dark-tower-box-art Restauration Games continue sa remise au goût du jour de vieux trucs dénichés au vide-grenier du coin avec Return to Dark Tower. Sorti chez Grail Games en 1981 (Ah, 1981 !!! Mes premiers émois informatique avec le légendaire ZX81 de Sinclair ! 1Ko de mémoire, ça vous cause ça les d’jeun’z ? Mais foin de vieux souvenirs, revenons à nos moutons), sorti en 1981 disais-je donc, il s’agit d’un jeu coopératif dans lequel les joueurs vont rassembler des ressources, construire des bâtiments, remplir des quêtes jusqu’à pouvoir faire face à la Tour Noire et lui péter les gencives. Je laisse la parole à l’éditeur pour la conclusion : « Le jeu propose des mécanismes de jeu traditionnels, tels que la construction de moteurs et la gestion des ressources, associés à une interface technologique inédite dans les jeux, dont la tour titulaire, qui détient plus que quelques secrets. »

 

oasthworn-into-the-deepwood-box-art Dans la série « c’est moi que j’ai la plus grosse » sera proposé le 7 octobre Oathsworn : Into the Deepwood par Shadowborne Games. RPG coop / solo « story driven » (comme on dit quand on veut faire genre) avec des figurines XXXL de 10 cm de haut. Chouettes les figs d’ailleurs. L’histoire sera contée au travers d’un bouquin ou d’une application audio dont le narrateur est l’acteur James Cosmo, qui a tenu le rôle du Lord Commander Mormont dans Game Of Thrones et celui du parrain irlandais dans Sons of Anarchy. Les combats seront résolus à coups de lancés de dés sur une mécanique de (presque) tout ou (quasiment) rien. Une partie sera en fait une campagne, la rejouabilité provient des multiples embranchements possibles dans l’histoire et donc des multiples façons d’arriver à détruire le grand méchant.

 

chronicles-of-drunagor-age-of-darkness-box-art Chronicles of Drunagor : Age of Darkness par Creative Games Studio est quant à lui un dungeon crawler coopératif pour 1 à 5 joueurs situé dans l’univers de Towers of Arkhanos et pourrait bien être la surprise de la rentrée. Outre une direction artistique qui flatte la rétine, le jeu se distingue surtout par son système de plateau 3D rendu possible grâce à GameTrayZ, son très original système de découverte des pièces adjacentes à celle où se trouve les aventuriers, les portes étant matérialisées par des mini livrets dans lesquels tout est indiqué sur ce qui les attend. Ajoutez à cela un système de personnalisation et d’évolution des héros qui semble fort complet et vous aurez une idée des raisons qui font attendre le lancement de la campagne avec des picotements dans la CB.

 

 

En novembre

 

D.E.I.-divide-e-impera-boite Après Black Rose Wars et Sine Tempore, Ludus Magnus Studio recommence à exciter les foules avec l’annonce de son nouveau jeu, D.E.I. (Divide E Impera). Sur une terre dévastée par un cataclysme glaciaire, des bandes de survivants doivent fouiller les ruines de l’ancienne civilisation pour trouver des objets à échanger contre des vivres et du carburant auprès de la caste des Purs, les descendants de ceux qui ont pu se tirer d’affaire lors du cataclysme en se retranchant dans des cités fortifiées et qui, depuis, dirigent les autres en faisant en sorte qu’ils ne puissent s’allier et menacer leur suprématie (d’où le titre du jeu). De la survie et de l’exploration donc, avec moult figurines de qualité, comme d’hab’ avec LMS. Ça arrive le 5 novembre.

dinoblivion-box-art Le précédent et premier jeu de Goblivion Games, Goblivion, est le jeu qui s’est le plus souvent retrouvé sur ma table cet été. Pour moi, c’est un incontournable en solo d’autant que son auteur, Jean-François Gauthier, est aussi sympathique que québécois. Le jeu sort d’ailleurs par chez nous ces jours ci grâce à Ôz qui le distribue en francophonie de l’Europe.

C’est donc avec une certaine impatience qu’à titre personnel j’attends la campagne de Dinoblivion, le nouveau jeu du Sieur Jean-François (fiche de jeu). Si, à première vue, il ressemble fort à Goblivion (matériel similaire, même style d’illustrations comico-naïves), Dinoblivion est un jeu solo ou en duel à deux, alors que son prédécesseur était un castle defense solo ou coopératif à deux. Le thème également n’est pas le même, on passe du med-fan à la préhistoire. Dans Dinoblivion, chaque joueur contrôle une tribu qui devra chasser, s’agrandir, gérer ses ressources, construire un Totem, voler des œufs de dinosaures et combattre les grands dinosaures. Autant dire que ça va pas chômer dans le jurassique.

infinity-defiance-logo Les fans du jeu de figurines Infinity sont sur les dents car voici qu’arrive le nouveau jeu de Corvus Belli, Infinity : Defiance. On est toujours dans le trip SF, les joueurs sont des humains envoyés à bord du vaisseau Defiance avec mission de tataner de l’extraterrestre belliqueux. On est également toujours sur du jeu de core gamer (avec du poil sous les bras, hommes ou femmes) puisque les (certainement) magnifiques figurines sont toujours en métal et en pièces détachées, donc à monter. Et bien entendu, elles sont compatibles avec Infinity premier du nom. Pas folle la mouche !

 
 

Pour le reste de l’année

 

Voyons ensuite ce qui nous attends à court et moyen terme, sans aucun souci d’exhaustivité bien entendu.

zombicide-2nd-edition-boiteÀ tout Seigneur tout honneur, commençons donc par CMON qui va nous proposer pas moins de deux projets majeurs dans les semaines qui viennent. Tout d’abord, la campagne qui devrait redonner le sourire à la société : Zombicide 2nd Edition. Comme on s’en doute, il s’agit d’une version modernisée de ce vénérable ancien qui a toujours une grosse communauté de fans malgré les ans. Pas trop de détails sur les modifications apportées aux mécaniques d’origine, mais il semblerait bien que le système de focus sur un ennemi découvert dans Zombicide : Invader soit présent. La gestion des portes et des véhicules a été revue, un brouillard de guerre fait son apparition et le matériel sera mis aux normes de qualité en vigueur (Shanouillette vous en cause un peu dans cette petite news).

ankh-gods-of-egypt-afficheViendra ensuite le dernier volet de la trilogie initiée par Blood Rage et poursuivie par Rising Sun, Ankh : Gods of Egypt. Tout est dit dans le titre, après les vikings et le Japon médiéval, place à l’Égypte antique. Les joueurs sont un des dieux de la mythologie égyptienne et chacun d’eux va lutter pour rester le seul à être adoré du peuple. Bien que prévue à l’origine pour la fin d’année 2019, il est probable que la campagne soit repoussée à 2020. La news Ludovox est par là.

titans-boiteGo On Board, l’éditeur polonais du jeu de cartes Valhalla, va nous proposer Titans, un jeu d’affrontement entre quatre factions (Pologne-Lithuanie, Suède, Russie et Empire Ottoman) dans une Europe du XVIIème siècle à tendance heroic fantasy, avec des mécaniques à base de cartes et de dés.

wonderland's-war-box-artTrès attendu suite au teasing fait par Druid City Games depuis des mois, Wonderland’s War est un jeu dans l’univers d’Alice au Pays des Merveilles, sauf que ça c’est plutôt transformé en Alice au Pays de la Mailloche. Le jeu tourne sur des mécaniques de draft, de bag building et de contrôle de territoire. Et les quelques éléments de la direction artistique qui ont été montrés donnent l’eau à la bouche. Si son ramage se rapporte à son plumage…

Vampire-The-Masquerade-blood-feud-box-artIl devait être lancé en août et n’en a rien été, Vampire The Masquerade : Blood Feud par Everything Epic Games pourrait donc bien pointer son nez d’ici la fin de l’année. Il s’agit d’un jeu « hautement thématique » (sic) par équipe, jouable de 4 à 32 (si si, 32 !!) joueurs, basé sur des scénarios narratifs et dirigé par un ou deux conteurs, lesquels interagissent et jouent également. Cerise sur la crème du gâteau, « Blood Feud nécessite une grande salle ou deux salles séparées avec 2 à 4 tables » (re-sic). Je sais pas pourquoi, mais je le sens moyen celui-là.

 

 

 

separateur-1

Ils débarquent cette semaine

 
elder-shadows-box-art► Elder Shadows par PawnJoker Games – 02 septembre
Jeu de cartes asymétrique pour deux, l’un des joueur est un enquêteur, l’autre un cultiste.
 
 
 
 
 
 
 
 
solar-storm-box-art► Solar Storm par Dranda Games – 03 septembre
Coopératif à bord d’un vaisseau en panne lors d’une tempête solaire.
 
 
 
 
 
 
after-the-empire-box-art► After The Empire (Reboot) par Grey Fox Games – 03 septembre
Pose d’ouvriers au moyen-âge sous la menace d’envahisseurs venus de l’Est qui s’en prennent, à chaque « vague », au noble le plus prospère.
 
 
 
 
 
 
mint-cooperative-box-artfr Mint Cooperative par Five24 Labs – 09 septembre
Dans la lignée de ses prédécesseurs à succès, un jeu coopératif qui tient dans une petite boîte de pastilles à la menthe (mais sans les pastilles !). Une VF du jeu sera proposée lors de la campagne grâce à Lucky Duck Games (décidément, ils sont partout !).
 
 
 
 
 
yedo-deluxe-master-set-box-art► Yedo : Deluxe Master Set par Board & Dice – 09 septembre
Version Deluxe de Yedo. Ajoute la possibilité de définir le niveau d’interaction directe. Bien entendu, le jeu arbore de nouvelles illustrations et propose un matériel nettement plus au top.
 
 
 
 
 
 
aeon-trespass-odyssey-box-art► Aeon Trespass Odyssey par Into The Unknown – 09 septembre

Jeu coopératif pour 1 à 4 joueurs avec combats tactiques, gameplay narratif, et campagne stratégique. Le jeu est développé par les polonais d’Into The Unknown, auteurs de deux jeux à figurines financés sur Kickstarter et issus du même univers (Aeon Trespass : Nymphs, Aeon Trespass : Eschaton).

 

 
dawn-of-madness-box-art► Dawn of Madness par Diemension Games – 09 septembre
Jeu de figurines pour 1 à 4 joueurs dans un univers d’horreur. Prequel de Deep Madness se passant dans les années 1920.
 
 
 
 
 
 
 
nouvelle-france-box-artfr Nouvelle-France par JackBro Playful Creation – 10 septembre
Un Tetris-like, tridimensionnel, sur fond de construction de Québec. Jeu abstrait en 3D.
 
 
 
 
 
 
 
genotype-boxart► Genotype : A Mendelian Genetics Game par Genius Games – 10 septembre
Genius Games nous emmène cette fois sur les traces de Georges Mendel. Vous serez ses assistants cherchant à comprendre la transmission des caractères d’une génération à la suivante.
 
 
 
 
 
 
 
the-isofarian-guard-box-art► The Isofarian Guard par Sky Kingdom Games – 10 septembre
Jeu d’aventure narratif solo (ou coop à deux).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge: Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu: Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr: Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2: Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

Pub-Tipeee-grand-format-copie

16 Commentaires

  1. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette il y a 17 jours
    Répondre

    Merci pour ce travail de titan !

  2. Photo du profil de Skies
    Skies il y a 17 jours
    Répondre

    Bonjour,

    attention Arkeis est prévu pour le 05 novembre et non pour septembre 😉

  3. Photo du profil de Skies
    Skies il y a 17 jours
    Répondre

    (Je n’arrive pas à éditer mon commentaire précédent)

    J’en profite pour préciser que dans le cas d’Arkeis, la boîte ne sera pas le plateau de jeu car ce dernier est totalement modifiable avec des pièces prévues à cet effet. Comme toutes nos campagnes, la VF sera bien entendu disponible.

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 il y a 17 jours
      Répondre

      Merci pour ces précisions. Je ne sais pas pourquoi je me suis auto-persuadé que c’était le même système que pour Monster Slaughter. C’est peut-être la campagne qui me fera lâcher mes premiers Euros de la rentrée.

  4. Photo du profil de Sha-Man
    Sha-Man il y a 17 jours
    Répondre

    Merci pour le super taf Gougou !

    Aeon trespass odissey je suis allé jeter un oeil sur la campagne, y a des tonnes de photos de figurines, mais alors pour le gameplay, sauf erreur de ma part, y a pas grand chose…

    Pas super engageant pour moi…

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 il y a 17 jours
      Répondre

      Je te rassure, ce n’est engageant pour pas grand monde. Enfin, pas pour ceux qui réfléchissent un peu avant de pledger tout et n’importe quoi.

      • Photo du profil de Shanouillette
        Shanouillette il y a 17 jours
        Répondre

        Mais qui fait ça ? ça n’existe plus depuis qu’il y a la Sélection naturelle non ? 😉

  5. Photo du profil de Lionel2212
    Lionel2212 il y a 17 jours
    Répondre

    enfin cet article que j’adore!!!

    merci

  6. salmanazar il y a 17 jours
    Répondre

    Article très clair et bien riche !

  7. Seb G il y a 16 jours
    Répondre

    Return to dark tower est repoussé à début 2020

  8. Photo du profil de Kyojin
    Kyojin il y a 16 jours
    Répondre

    un bel article bien condensé de ce qui se fait et va se faire sut KS. Y a du bon, du gros, du lourd et pas que du coop ! 🙂  Merci pour cette sélection

  9. Photo du profil de Corbant
    Corbant il y a 13 jours
    Répondre

    Yeah, le retour de La Sélection naturelle 😀

  10. Photo du profil de Corbant
    Corbant il y a 13 jours
    Répondre

    Yeah, le retour de La Sélection naturelle 😀

  11. Photo du profil de Groule
    Groule il y a 9 jours
    Répondre

    Super boulot, merci. Solar Storm me fait de l’œil. C’est visiblement proche d’un Pandemic… IN SPACE.*

Laisser un commentaire