Participatif, la sélection naturelle du lundi 29 octobre 2018

  

separateur-1

N° 81

 

 Salutations ludico-participatives !

► La grande affluence de projets participatifs n’empêche toujours pas les réussites, plus ou moins importantes. Nul besoin d’être un éditeur reconnu pour attirer les soutiens, même si ça aide bien évidemment. La semaine prochaine (et celles à venir) va être intéressante à suivre car du lourd arrive : le CMON de l’automne et le reprint de Deep Madness.

 

Je vous souhaite une bonne lecture, vous dis « À la semaine prochaine ! ».

 

 

separateur-1

Évolution des campagnes en cours la semaine passée

 

the-towers-of-arkhanos-box-art

chartered-the-golden-age-box-art►  The Towers of Arkhanos par Creative Games Studio a tourné toute la semaine sous la quinzaine de pledges par jour. Même si cela ne paraît pas extraordinaire à première vue, on approche tranquillement des 800 souscripteurs et la campagne est pratiquement financée à deux fois. Il est même autorisé d’espérer passer la barre des 1 000 soutiens d’ici la fin (actuellement 48 000/25 000 $ et 765 soutiens. Fin le 1er novembre).

 ► Une moyenne quotidienne d’une vingtaine de soutiens a amené Chartered, The Golden Age (reboot) par Jolly Dutch aux portes du millier de souscripteurs, portes qui devraient logiquement être franchies d’ici la fin de la semaine, ceci accompagné du doublement du financement demandé (actuellement 36 800/19 500 € et 900 soutiens. Fin le 13 novembre).

 

cloudspire-box-artmodele-spirit-island-jeu-de-societe-article► La baisse de régime qui s’est opérée la semaine passée pour Cloudspire par Chip Theory Games a été aussi drastique qu’imprévue. Le problème n’est pas trop le nombre de pledgers, même si tomber à une moyenne d’une petite vingtaine par jour n’est pas glorieux pour un tel projet. Non, le gros soucis vient du financement, avec tout de même 3 jours en négatif et les quatre autres qui ne valent guère mieux. Je n’arrive pas à savoir ce qui a provoqué ce phénomène, mais espérons que cela n’est que passager même si la campagne est actuellement loin d’être en danger (actuellement 488 000/50 000 $ et 3 410 soutiens. Fin le 9 novembre).

► Gros carton pour Spirit Island : Jagged Earth par Greater Than Games qui est, après deux semaines de campagne, en train de taquiner les 6 000 souscripteurs en étant financé à quasiment 12 fois. Et il reste plus de 2 semaines ! Excellent résultat pour une extension même pas stand alone (actuellement 578 000/49 000 $ et 5  670 soutiens. Fin le 17 novembre).

 

tidal-blades-heroes-of-the-reef-box-artvolfyirion-box-art► Très belle semaine pour Tidal Blades – Heroes Of The Reef par Druid City Games dont la direction artistique doit attirer pas mal de pledges. Après 2 semaines, la campagne est financée à plus de 5 fois par presque 5 000 soutiens, et il reste une dizaine de jours (actuellement 400 000/75 000 $ et 4 860 soutiens. Fin le 10 novembre).

fr  Volfyirion par Tabula Games nous fait une campagne au résultat surprenant pour un « petit » deckbuilder à deux. La semaine s’est déroulée à une moyenne de 130 soutiens quotidiens, le jeu est bientôt financé à 5 fois par 3 700 souscripteurs. Il faut dire qu’à 9 € (16 avec le port), il est facile de se laisser tenter (actuellement 34 000/15 000 € et 1 650 soutiens. Fin le 15 novembre).

 

barrage-box-art zombie-a-social-club-bannière-fb►  fr Même si son rythme s’est écroulé le week-end passé en évitant de justesse le négatif, la campagne de Zombie A-Social Club par The Freaky 42 ne s’en tire pas si mal que ça. Désormais financée à deux fois, il reste une dizaine de jour pour faire mieux (actuellement 13 200/8 000 € et 315 soutiens. Fin le 7 novembre).

► Jolie réussite pour Barrage par Cranio Creations , qui nous prouve que les amateurs de jeux qui font mal à la tête sont toujours présents ( 😉 ). 2 000 contributeurs ont financé le jeu à 2 fois, et il reste deux semaines de campagne (actuellement 209 100/24 000 € et 2 000 soutiens. Fin le 14 novembre).

 

valhalla-box-artD6-art-2fr Les vikings, ça fait vendre et ce ne sont pas les porteurs de Valhalla par Go On Board qui vont venir me dire le contraire. Le rythme est certes descendu à une vingtaine de soutiens par jour, mais le jeu est quand même financé à presque 6 fois par 1 550 contributeurs  (actuellement 87 500/15 000 £ et 1 550 soutiens. Fin le 18 novembre).

 D6 par Certifiable Studio s’est repris et a lui aussi bien tourné la semaine passée, mieux que bien d’ailleurs. Plus d’une centaines de pledges par jour en moyenne ont permis à la campagne de financer à plus de 4 fois et les 3 000 soutiens sont déjà acquis. Cet « avant rappel des 48 heures » s’avère prometteur pour la fin. (actuellement 288 500/66 097 € et 2 960 soutiens. Fin le 13 novembre).

 

 

separateur-1

Les projets qui ont le plus attiré mon attention (en bien comme en mal)

 

after-the-end-artfr  After The End est le premier jeu d’un nouvel éditeur français, Exod Games. Il s’agit d’un jeu d’aventure coopératif qui se déroule dans un Chicago post-apo recouvert par les glaces, tout au long d’une campagne divisée en scénarios, les conditions de victoire de chacun d’entre-eux étant diverses et variées. Bien entendu, il va falloir faire face à moult dangers, tous potentiellement létaux. Le jeu tourne à base de cartes et de dés spéciaux, plus un livret de campagne contenant les prérequis de chaque scénario. La direction artistique est très agréable, les illustrations sont plutôt jolies et les figurines (55) également, quoique très inégales.

Malheureusement, tout ce qui précède n’a finalement que peu d’importance puisque le jeu peine (et c’est un doux euphémisme) à financer. Les causes sont diverses et peu étonnantes : manque de communication pré-campagne, niveau de financement certes certainement réaliste mais bien trop élevé pour un primo éditeur inconnu au bataillon, une page de campagne mal organisée (il faut faire défiler longuement et passer la liste interminable des figurines pour trouver de l’info sur le gameplay), les seules vidéos de gameplay sont celles de Tric-Trac (seulement en français) et enfin une extension annoncée avec juste une liste de ce qu’on y trouvera, sans aucun visuel. Tout cela associé à des tarifs de pledges tout de même élevés (même si justifiés) et vous avez une campagne qui stagne avant même d’avoir vraiment démarré.

L’équipe d’Exod Games a annoncé dans les commentaires travailler à remettre la campagne sur de bons rails, mais j’ai peur qu’elle doive plutôt commencer à réfléchir sur ce qui doit être réalisé pour le futur reboot. Avec une campagne mieux préparée, il n’y a pas de raison pour que After The End ne voit pas le jour ! (actuellement 12 800/105 000 € et 150 soutiens. Fin le 22 novembre).

 

monumental-core-box-art

 fr  Monumental est un jeu dont le gameplay est un mélange de jeu de civilisation, de 4X et de deck-building qui a fait un flop sur Kickstarter au printemps dernier. Funforge, son éditeur, a pris le temps nécessaire à une refonte de la campagne et voici donc le reboot.

Le changement visible est à aller chercher du côté des pledges. Exit le pledge all-in à 220 € (ce n’est pas dit qu’il ne réapparaisse pas plus tard), deux pledges de base sont disponibles : sans figurines à 65 € et avec (le pledge normal donc) à 90 €. C’est 5 € de moins que lors de la campagne précédente, mais ce pledge est désormais fourni dans une seule boîte au lieu de deux.

Et le contenu n’est plus le même. Les 5 héros (un par peuple) sont toujours là et n’ont pas changé mais ce n’est pas le cas pour leurs troupes. Les figurines présentées ont changé, ainsi que leur nombre, passant de 20 à 9. En revanche les explorateurs font leur apparition, à raison de deux par peuple. La figurine de temple de chaque peuple disparaît au profit de 10 figurines d’avant-postes, toutes semblables. Le nombre de cartes passe de 165 à 170 (5 bâtiments supplémentaires). Les jetons et tuiles formant le plateau de jeu semblent ne pas avoir varié mais ces dernières sont double faces, ce qui ne semblait pas être le cas lors de la première campagne.

On le voit, Funforge a sérieusement réfléchit aux cause de l’insuccès de cette précédente campagne, le travail de modification est conséquent et ne s’est pas limité, comme pour trop de reboots, à une simple refonte de la page de la campagne. Je ne sais pas, en revanche, à quel point le gameplay a été impacté par ces changements dans le matériel.

En tout cas il semble bien que ce labeur ait porté ses fruits. Financée en moins de 2 heures, la campagne tourne au rythme de largement plus de la centaine de soutiens quotidiens depuis le troisième jour lui permettant d’être bientôt financée à 5 fois par déjà plus de 2 000 soutiens. Un très bon résultat donc, mais Funforge va sans doute regretter ce pledge de base sans figurine, aussi inutile que coûteux pour eux puisqu’il ne va pas concerner grand monde (119 pledges sur 2 100 au moment où j’écris ces lignes) et en deux langues qui plus est. Et quand on connaît les prix d’un tirage à moins de 1 000 exemplaires…(actuellement 214 500/50 000 € et 2 100 soutiens. Fin le 22 novembre).

 

the-edge-downfall-box-art►  fr  Il y a pile-poil 2 ans commençait la campagne de The Edge : Dawnfall, un jeu d’affrontement asymétrique avec moult miniatures signé Michal Oracz, le papa de Neuroshima Hex!, Cry Havoc et plus récemment This War of Mine. Campagne à gros succès puisque financée par plus de 3 600 souscripteurs.

On le sait, le succès appelle le reprint et voici donc venir The Edge : Downfall v1.6  par Awaken Realms. Pourquoi 1.6 ? Je ne saurais dire, rien n’est expliqué à ce sujet et le jeu ne paraît pas avoir été modifié en quoi que ce soit au niveau du gameplay. Est proposé l’intégralité du pledge Warchest (le plus gros) de la première campagne, stretch goals inclus. Bien entendu, le prix est un peu plus élevé : 175 £ contre 150. Mais au vu du nombre d’add-on inclus d’entrée dans ce nouveau pledge Warchest, il n’y a rien à dire. En add-on, on retrouve l’extension Father of the Sun déjà vue lors de la première campagne (et dont le prix n’a pas bougé) ainsi que des nouvelles avec notamment du terrain en 3D. Enfin, un pledge all-in est également disponible pour la modique somme de 313 malheureuses Livres Sterling. Les soutiens de la première heure ne sont pas oubliés, et un pledge de mise à jour de leur vieille version 1.0 toute moisie leur est réservé à prix d’ami : 25 £.

Certes, le départ de la campagne a été fulgurant. Près de 3 400 soutiens et 490 000 £ au premier jour, ça cause ! Mais on dirait que toutes les personnes intéressées se sont données rendez-vous ce jour là pour pledger. Le deuxième jour a vu arriver quasiment 800 nouveau soutiens (très bien) mais à partir du troisième, c’est la dégringolade : 95, puis 50, puis 30, puis… Du coup le résultat, quoi-qu’excellent pour un reprint puisqu’il a déjà dépassé celui de la campagne originelle, n’est pas si élevé que le lancement pouvait le faire espérer (actuellement 618 000/50 000 £ et 4 380 soutiens. Fin le 6 novembre).

 

 

separateur-1

D’autres projets qui méritent le coup d’œil 

 

off-world-building-better-colonies-box-artfr Off World : Building Better Colonies par Postindustrial Games est un 3,5X spatial (3,5 parce que dans le jeu, il est mal vu de massacrouiller de l’Alien, même gênant. Les Nations Unies veillent et sévissent fortement envers ceux qui se font attraper. C’est vous dire si ça a changé depuis notre époque à nous qu’on a là) pour 1 à 6 joueurs dans lequel de puissantes corporations, après avoir pompé les ressources de la Terre jusqu’à la moelle décident, par la grâce des nouvelles technologie de voyages interstellaires, d’aller saloper pareillement (mais aussi toujours pour une cause éminemment noble : être encore plus riches) d’autres galaxies.

Chaque joueur tient donc le rôle de l’une de ces méga corporations qui va devoir explorer des planètes et en tirer un maximum de bénéfice ceci, bien entendu et de préférence, au détriment de ses concurrents. Les règles sont annoncées comme simples et paramétrables en fonction de la difficulté ou/et de la durée de partie désirée.

Le matériel est composé de cartes, d’hexagones (lesquels, juxtaposés, forment le plateau de jeu), d’une vingtaine de figurines en plastique (plus proches du pion de luxe que de la figurine de collection) et de quelques jetons, potentiellement remplacés par leur équivalent en plastique au gré du déblocage des stretch goals. La direction artistique et globalement sobre et de bon aloi, plutôt à tendance sombre mais lisible et correspond bien à ce que l’on peut attendre pour un jeu de ce type. Pour terminer, et ainsi que le logo en début de ce bloc de texte vous l’a indiqué, le jeu est disponible, entre autres, en français. Tout au moins la règle, d’ailleurs consultable en PDF. Malheureusement rien n’est indiqué au sujet du matériel mais j’ai bien peur qu’à cet égard il n’en soit rien.

Après un départ moyen, la campagne peine à arriver à son financement. Le petit rythme d’une dizaine de soutiens quotidiens n’aide pas vraiment. Ça devrait financer, il reste un peu moins de 9 000 $ à récolter sur une grosse dizaine de jours, mais il ne va pas falloir être exigeant sur le nombre de stretch goals  (actuellement 21 700/30 000 £ et 390 soutiens. Fin le 10 novembre).

 

street-masters-aftershock-box-art

Street Masters : Rise of the Kingdom par Blacklist Games est un jeu coopératif des frères Sadler inspiré par les jeux de baston sur console et qui a été correctement financé au printemps 2017 avec un peu moins de 1 300 soutiens. Voici arriver son extension, Street Masters : Aftershock, accompagnée du reprint de la boîte d’origine.

Rien de révolutionnaire dans cette extension : plus de personnages, et donc de figurines, et plus de tuiles de jeux. Bien évidemment, la direction artistique est la même. Ceux qui ont aimé la boîte de base aimeront son extension, les autres passeront simplement leur chemin. Différents pledges permettent de prendre seulement les nouveautés, l’équivalent de la première campagne ou un mix des deux (all-in à 209 $).

Le démarrage de la campagne s’est bien passé, celle-ci a financé au premier jour les 1 000 soutiens ont été atteints le lendemain. Avec le week-end, la dynamique est descendue vers la trentaine nouveaux contributeurs par jour mais la campagne est financée à plus d’une fois et demi par plus de 1 200 souscripteurs (actuellement 171 800/100 000 $ et 1 220 soutiens. Fin le 21 novembre).

 

 

separateur-1

Ils débarquent cette semaine

 

deep-madness-box-artDeep Madness par Diemensions Games – le 29 octobre

Reprint du jeu dont la livraison vient à peine de se terminer (ou presque pour les US) accompagné d’une nouvelle extension qui amène en jeu les héros de la boîte de base, mais corrompus.

 

 

 

mutants-box-artMutants par Lucky Duck Games – le 30 octobre

Jeu d’affrontement entre équipes de gladiateurs génétiquement modifiés, le jeu repose sur un deck building « asymétrique » qui évolue selon le pool génétique dont dispose chaque joueur. Jeu annoncé comme destiné plutôt aux gros joueurs. Ludochrono pour vous faire une idée. 

 

 

the-everrain-box-artThe Everrain par Grimlord Games – Le 30 octobre

Coopératif pour 1-4 joueurs dans un univers unique où les joueurs doivent partir en quêtes des anciens dieux de la mer et mettre fin à l’inondation qui menace le monde.

 

 

welcome-to-box-artWelcome To… par Deep Water Games – Le 30 octobre

Pour qui pourquoi ? En tout cas, ils promettent du nouveau contenu / matériel de jeu.

 

 

 

project-elite-CMON-box-artProject : Elite par CMON – Le 30 octobre

L’excellent jeu en temps réel d’Artipia, totalement raté niveau direction artistique, passe chez CMON.

 

 

 

krosmaster-blast-box-artKrosmaster Blast par Ankama – Le 31 octobre

Version plus speed et nerveuse de Krosmaster Arena., avec des figurines toujours aussi « kawaï ».

 

 

 

all-manor-of-evil-box-artAll Manor Of Evil par Kolossal Games – Le 31 octobre

Petit jeu pour 1-6 joueurs dans l’univers de Lovecraft où chacun agit en fonction de son objectif personnel (survivre, invoquer un ancien etc.)

 

 

 

mammoth-box-artMammoth par Soaring Rhino – Le 01 novembre

Jeu de pose de tuiles (octogonales, pourquoi pas ?) dans lequel vous êtes un troupeau de mammouths transformant une nature chaotique en toundra savoureuse (chacun ses goûts). Un thème improbable pour un jeu qui semble très abstrait.

 

 

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

Pub-Tipeee-grand-format-copie

22 Commentaires

  1. Ashraam il y a 14 jours
    Répondre

    C’est moi ou je n’ai pas vu dans ce dossier le lancement du KS de Sierra Madre Games pour Pax Transhumanity, Bios Origins 2 et Pax porfiriana ?

    • Photo du profil de Mahg
      Mahg il y a 14 jours
      Répondre

      C’est moi ou on passe notre temps à lire ce genre de commentaire, auxquels il faut répondre que Gougou n’est pas une créature omnisciente de KS, qu’il n’a jamais promis tenir une liste exhaustive, que y’aura forcément des absents, et que surtout point plus important : c’est sa rubrique et il est donc maitre en son domaine.

      Et si c’était simplement pour faire la promotion des jeux que vous citez, il y a des façons plus élégantes de le faire.

      • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
        TheGoodTheBadAndTheMeeple il y a 14 jours
        Répondre

        Bonne reponse !

      • Ashraam il y a 14 jours
        Répondre

        1) Le KS en question n’a clairement pas besoin de promotion de ma part pour bien fonctionner (1000% atteint avec un lancement hier).
        2) Pax pamir (de Sierra Madre également) avait été annoncé sur cette chronique en septembre dernier.
        3) Si c’est un oubli, considérez juste l’information pour ce qu’elle est. De l’information. Car au vu de la notoriété de l’éditeur et de ses jeux, ce serait dommage de passer a côté d’un KS comme celui la. Sauf si par exemple vous avez 500euros a claquer dans un Pax Porfiriana d’occasion 🙂

        Sur ce, bisous.

         

        • Photo du profil de znokiss
          znokiss il y a 14 jours
          Répondre

          @Ashraam : le fait est que ta réponse initiale est sèche comme un coup de trique, tout comme ton post suivant, d’ailleurs. Ça m’étonnerais que l’oubli soit volontaire (perso, je suis pas mal l’actu des KS de JdS, et j’avoue n’avoir pas entendu parler de ces Pax machintrucs).

          J’avoue que ton ton agressif n’aide pas à faire passer le message.

          Mais je t’envoie également des bisous à la fin, comme ça j’ai aussi l’air d’un gentil <3

        • Gougou69 il y a 14 jours
          Répondre

          Bon, je me sens un peu obligé de venir « m’expliquer ». Alors, et je le répète pour la wattmillième fois, cette chronique est, ainsi que son nom l’indique et a fortiori en cette période extrêmement chargée en campagnes, une sélection. Sélection faites par moi-même, sur des critères absolument pas objectifs puisque basés sur un mélange de mes goûts perso, d’envie de mettre en avant un projet dont j’estime qu’il le mérite (toujours selon mon avis à moi) et de temps disponible pour en faire l’article (élément extrêmement important car terriblement discriminant). Qui dit sélection dit choix, qui dit choix dit renoncement.

          Pour ce qui est des Pax Machin concernés par la discussion, il s’avère effectivement que je les avais oubliés ceux-là. Mais quand bien même ce n’aurait pas été le cas que je n’en aurais de toutes façon pas parlé, pour une ou plusieurs des raisons que j’ai mentionnées plus haut.

          Bien sûr, il est toujours intéressant de venir dans les commentaires pour signaler tel ou tel jeu en financement dont je n’ai pas parlé. Dans le cas qui nous occupe, je pense (en fait je suis sûr) que c’est le fait de présenter, peut-être involontairement, l’absence de cette campagne comme un manquement qui a suscité les réactions qui ont suivi. Parce-que ce n’est pas la première fois (et quelque-chose me dit que ce ne sera malheureusement pas la dernière) et qu’à la longue c’est usant pour moi d’avoir à réexpliquer les mêmes choses et pour les lecteurs d’avoir à se retaper lesdites explications.

          Ceci dit, il n’y a pas mort d’homme, vous n’allez pas continuer à vous écharper pour ce genre de broutille.

          • Ashraam il y a 14 jours

            A la relecture, cela peut paraître en effet un peu sec, mais comme l’a dit Gougou69 ce n’était pas le but recherché.  @znokiss : Je crois que tu as tagué un autre membre de ce site qui a également ce pseudo ^^’

          • Photo du profil de znokiss
            znokiss il y a 14 jours

            Si si, s’écharper pour des broutilles, c’est la base des commentaires sur Internet. C’est presque un jeu en soi, donc sur un site de jeu, ça fait sens.

      • Photo du profil de Mahg
        Mahg il y a 14 jours
        Répondre

        C’était donc bien de la promotion.

        Merci pour votre honnêteté.

  2. Photo du profil de fouilloux
    fouilloux il y a 14 jours
    Répondre

    Comme toujours, merci pour la chronique.

    Deux petite remarques/questions:

    -Welcome To: On parle bien du jeu de chez Blue Cocker?????

    – Monumental: je suis pas certains que ce soit une erreur la version toutenkarton, même si elle n’attire à priori pas les pledgeurs. Il me semble qu’un paquet de monde peut venir sur le jeu et se dire « ‘tin ce jeu à l’air cool, et en plus, il est abordable, le pledge est à 65€, youhou! Oh mais, attend, avec 25€ de plus j’ai une version Deluxe. Allez je me fais plaisir » alors que sinon ça aurait été « Houlà, 90e, c’est trop pour moi ». Du coup, les gens voient 65 puis 25 au lieu de 90, ce qui fait moins peur. Typiquement, moi je me suis déjà « fait avoir » sur Hero Realms: « Oh le jeu est pas cher. Et pour un peu plus j’ai les persos. Et pour un peu plus les boss. Et pour un peu plus la campagne. » Résultat, quand je regarde le prix total je me dit qu’en fait j’aurais jamais mis autant si c’était le ticket d’entrée. Comme les jeux vidéos avec achat intégrés en somme. En clair, et pour citer un ancien premier ministre « The plastic needs the cardboard to win, against the cardboard ».

    • Photo du profil de znokiss
      znokiss il y a 14 jours
      Répondre

      Concernant Monumental et son pledge de base, à mon avis il est là car il a été réclamé à corps et à cri par les backers lors de la 1ère campagne qui trouvaient que c’était trop cher. On se demande où ils sont, quand on voit que ce pledge de base représente maintenant moins de 10%.
      Par contre, gougou soulignait que ça peut faire mal à l’éditeur (car imprimer une petite quantité de boites coûte bien cher), mais au final, figurines et tokens mis à part, les boites sont identiques. On a donc à ma gauche un paquet de figurines à produire pour les Deluxe, et à droite des planches de tokens à faire pour les versions basiques…. et les pledgeurs Deluxe qui prendront les tokens. Et à voir les commentaires, il va y en avoir.

      C’est peut-être ce « petit lot » de tokens qui coûtera cher à FF, mais avec l’option de les inclure dans la Deluxe, il y a fort à parier qu’ils vont atteindre le nombre d’exemplaire requis pour que ça ne leur coûte par un rein par planche.

    • Gougou69 il y a 14 jours
      Répondre

      Welcome est bien le jeu de Blue Cocker. C’est le distributeur américain qui fait la campagne.

      Pour Monumental, ton analyse est trés certainement celle qu’à fait Funforge, en plus de vouloir répondre au « désirs » des pledgers. Sauf qu’il reste toujours une minorité qui ne veut que la boite de base et pas la Deluxe, et plus cette minorité est petite, plus ça coûte cher à l’éditeur.

      • Photo du profil de fouilloux
        fouilloux il y a 14 jours
        Répondre

        Oui c’est vrai pour Monumental.

        J’avoue que pour Welcome je suis bien intrigué! Si Monsieur @bluecocker est dans le coin et qu’il peut nous en dire plus, ce serait chouette.

  3. Photo du profil de Florent M.
    Florent M. il y a 14 jours
    Répondre

    Je sais pas pourquoi, mais je pense qu’il y a erreur quand tu me cites

  4. Photo du profil de Christhiof
    Christhiof il y a 14 jours
    Répondre

    Dommage qu’on ne parle pas de Anomaly primé au concours de Boulogne-Billancourt, même si c’est un relaunch. Et justement il faut lui donner sa chance…

    C’est de Thomas Dagenais-Lespérance l’auteur de Decrypto .

    • Gougou69 il y a 14 jours
      Répondre

      On en revient toujours au même : pour qu’on parle d’une campagne, encore faut-il savoir qu’elle existe. Et la communication ce n’est pas seulement (du tout même) lancer l’info sur la page FB du jeu et/ou de l’éditeur. Je n’ai jamais entendu parler de ce jeu, même avant le reboot, sinon effectivement celui-là je l’aurais mentionné dans la chronique. Mais bon, tu l’as fait ici, et je t’en remercie.

    • Photo du profil de Christhiof
      Christhiof il y a 10 jours
      Répondre

      le jeu est à 80% à 7 jours de la fin et la traduction des règles en français vient juste d’être confirmée…

  5. Gougou69 il y a 14 jours
    Répondre

    Qui te cites ? Moi ? Et dans l’affirmative, où ça ?

    • Fred il y a 13 jours
      Répondre

      non c’est le @ ashraam

      @Ludovox, pourquoi autoriser les pseudo non uniques ?

  6. Photo du profil de leith
    leith il y a 13 jours
    Répondre

    Pour Cloudspire, la baisse est due à deux raisons : il n’y a pas assez d’info sur le contenu pour l’instant et beaucoup, dont moi, attendent plus de précisions sur le jeu, et notamment des parties complètes ou partielles.

    Enormément de personnes ne mettent qu’un euro en attendant d’avoir ces infos, en sachant que de toute façon ils pourront toujours acheter le jeu (et les jeux précédents de CTG) pendant le pledge manager qui devrait durer deux mois.

    Donc pourquoi prendre le risque en l’état actuel des choses ?

    Par ailleurs, CTG était à Essen, donc les updates sont en standbye, en attendant qu’ils retournent aux states, et récupèrent de la fatigue.

    • Photo du profil de fouilloux
      fouilloux il y a 13 jours
      Répondre

      Alors j’espère que non: ils m’ont dit enchaîner les salons pendant 2 mois 🙂

  7. Steph le Koala il y a 11 jours
    Répondre

    Monumental était en test à Essen sur quelques tables…;des retours ?

  8. Photo du profil de Tomycooler
    Tomycooler il y a 6 jours
    Répondre

    Gougou69 a déclaré

      

    separateur-1Image Enlarger

    N° 81

     

     Salutations ludico-participatives !

    ► La grande affluence de projets participatifs n’empêche toujours pas les réussites, plus ou moins importantes. Nul besoin d’être un éditeur reconnu pour attirer les soutiens, même si ça aide bien évidemment. La semaine prochaine (et celles à venir) ShowBox Mobdro TutuApp va être intéressante à suivre car du lourd arrive : le CMON de l’automne et le reprint de Deep Madness.

     

    Je vous souhaite une bonne lecture, vous dis « À la semaine prochaine ! ».

     

     

    separateur-1Image Enlarger

     

    Évolution des campagnes en cours la semaine passée

     

    the-towers-of-arkhanos-box-art

    chartered-the-golden-age-box-art►  The Towers of Arkhanos par Creative Games Studio a tourné toute la semaine sous…  

    il faut répondre que Gougou n’est pas une créature omnisciente de KS, qu’il n’a jamais promis tenir une liste exhaustive, que y’aura forcément des absents, et que surtout point plus important : c’est sa rubrique et il est donc maitre en son domaine.

Laisser un commentaire