Participatif, la sélection naturelle du lundi 24 septembre 2018

 

 

separateur-1

N° 76

 

 Salutations ludico-participatives !

► J’ai réussi à rendre ma copie en temps et en heure, et ce malgré un quotidien toujours aussi chargé pour moi en ce moment. Il faut dire que j’ai été un peu aidé par le fait qu’aucune campagne ne sort vraiment du lot à mon goût, ou alors ça vient de moi.

La semaine prochaine ne s’annonce a priori pas plus excitante, et on ne peut qu’espérer voir débouler de nulle part un projet qui mérite un peu plus qu’une attention polie.

 

Je vous souhaite une bonne lecture, vous dis « À la semaine prochaine ! ».

 

 

separateur-1

Évolution des campagnes en cours

 

baa'beel-box-art

microbrew-box-art► La campagne de Baa’Beel : Welcome to the Neighbourhood par Meridiano 6 a été annulée à 3 jours de la fin, ce qui n’est pas étonnant au vu des deux dernières semaines, juste catastrophiques. On se revoit au reboot !

fr MicroBrew par One Free Elephant marche toujours aussi fort avec sa soixantaine de soutiens par jour. A une semaine de la fin, les 2 000 contributeurs sont dans la poche et le financement est pratiquement à 6 fois (actuellement 47 000/8 000 £ et 2 020 soutiens. Fin le 2 octobre).

 

dale-of-merchants-collection-box-art► Après être tombé sous la barre des 20 soutiens quotidiens il y a deux semaines, Dale of Merchants Collection par Snowdale Design, se reprend un peu en doublant ce chiffre tout au long de la semaine passée. Les 1 500 contributeurs et le doublement du financement sont en passe d’être acquis à une dizaine de jour de la fin de campagne (actuellement 80 300/40 000 € et 1 400 soutiens. Fin le 4 octobre).

Horizon Zero Dawn jeu► La campagne de Horizon Zero Dawn : The Board Game par Steamforged Games s’est elle aussi reprise après un lundi et un mardi dans le rouge et tourne désormais autour de la trentaine de soutiens par jour. Alors que le million de livres sterling vient d’être atteint, cette dynamique devrait permettre à la campagne d’attirer 8 000 contributeurs, la classant dans les plus belles réussites de cette rentrée (actuellement 1 030 200/155 000 £ et 7 920 soutiens. Fin le 28 septembre)

 

everdell-pearlbrook-box-art► La campagne de Everdell : Pearlbrook par Starling Games refuse obstinément de descendre en dessous des 120 soutiens quotidiens, et est même souvent largement au dessus. Elle est bien entendu un autre des succès de cette rentrée puisque quasiment financée à 15 fois par plus de 6 000 contributeurs. Le rappel des 48 heures devrait faire son office et améliorer encore ce beau résultat (actuellement 444 000/30 000 $ et 6 120 soutiens. Fin le 28 septembre).

tiny-epic-mechs-box-artfr Troisième campagne à succès actuellement en cours Tiny Epic Mechs par Gamelyn Games est sans surprise celle qui présente les meilleurs chiffres à une dizaine de jour du gong de fin : une moyenne de 230 soutiens quotidiens sur la semaine passée, les 11 000 contributeurs largement dépassés et un financement à rien moins que 27 fois, excusez du peu ! La série des Tiny Epic est devenue une véritable « cash machine » et Gamelyn sortirait un Tiny Epic Uno qu’il en vendrait quand même des brouettes (actuellement 410 730/15 000 $ et 11 400 soutiens. Fin le 09 octobre).

 

Highway to Hell jeu de societe the red joker ludovoxfr Si le début de la semaine a pu faire illusion, malgré l’absence de communication pré-lancement, grâce au financement au deuxième jour de la campagne de Highway to Hell par The Red Joker, l’arrivée du week-end a mis un sérieux coup de frein à une dynamique qui était plutôt correcte au vu du contexte. Celle-ci est tombée largement sous les 10 soutiens par jour et on ne peut qu’espérer que ce ne soit que passager (actuellement 9 400/6 000 € et 310 soutiens. Fin le 10 octobre).

 

 

 

 

separateur-1

Les projets qui ont le plus attiré mon attention (en bien comme en mal)

 

lockup-a-roll-player-tale-box-art

 ► On peut dire sans crainte que Rollplayer connait son petit succès et a su émerger de l’océan de jeux qui sortent chaque année. Quoi de plus naturel donc de céder à la tentation de garder l’univers de ce jeu pour en placer un nouveau, quand bien même les mécaniques en serait totalement différentes ? Et voici qu’est apparu sur Kickstarter Lockup : A Roll Player Tale par Kate Matejka (Thunderworks Games).

Lockup est un jeu de placement  d’ouvriers pour 1 à 5 joueurs dans lequel vous endossez le rôle d’un commandant d’une troupe composée de créatures aussi variées que potentiellement létales emprisonnées par le roi Talos après qu’elles aient bêtement tenté d’envahir son territoire. Mais le bon roi a aussi son côté taquin : sera libérée la troupe qui aura réussi à prendre l’ascendant sur les autres au sein de la prison. Chaque commandant devra donc placer ses troupes pour tenir les endroits stratégiques de la taule au détriment de celles des autres joueurs et engranger ainsi les précieux points de réputation, seuls garants d’un recouvrement de liberté rapide.

Si la direction artistique ne fera pas date, elle n’en reste pas moins assez agréable à l’œil et donne au jeu un style assez typé. Le matériel essentiellement composé de cartes fait que le jeu n’est pas excessivement cher (environ 33€) mais malheureusement les frais de port pour la France représentent 40% de ce prix et font donc singulièrement gonfler la note. 

Après un beau départ qui a vu arriver plus de 1 000 soutiens et son financement en 48 heures, la campagne s’est stabilisée autour de la cinquantaine de contributeurs par jour. Les 1 500 soutiens devraient être atteints au moment où cette chronique sera publiée (actuellement 50 100/40 000 $ et 1 420 soutiens. Fin le 09 octobre).

 

hero-master-an-epic-game-of-epic-fail-box-artHero Master : An Epic Game of Epic Fails par The Noble Artist est un jeu de cartes (avec des dés) qui parodie les dungeon crawler. Qui dit parodie dit humour (du moins normalement). Les joueurs sont des aventuriers « chats noirs » qui, au cours de leurs explorations de souterrains, provoquent plus de problèmes qu’ils n’en règlent. Il va donc falloir aller au charbon avec un personnage généré aléatoirement (race, capacités et équipements) par tirage de cartes. Les graphismes et la mise en page des cartes font quand même un peu trop « amateur » mais curieusement cela donne un certain cachet à l’ensemble (j’avais eu le même sentiment avec Goblivion). Par contre, il y a masse de texte en anglais et si même le niveau de celui-ci n’est pas très élevé, cela reste un handicap pour les non-anglophones (actuellement 27 600/9 000 £ et 680 soutiens. Fin le 17 octobre).

 

world-of-mythology-king-of-the-hill

► Après une première tentative avortée volontairement à 5 jours de la fin par son éditeur, voici que retente sa chance World of Mythology : King of the Hill par Jumperound. Il s’agit d’un jeu « stratégique et de rôle », jouable en coopératif comme en compétitif, en solo comme en groupe, et basé sur le jeu de cartes éponyme (dont personne n’a jamais entendu parler, ou alors par accident). La direction artistique est très flashy (ne vous fiez pas à la cover), il y a des figurines grosses et moins grosses, mais toutes aussi colorées. Ces figurines sont réservées au gros pledge à 90 $, sans les frais de port dont il est honnêtement annoncé qu’ils seront dépendant du pledge pris (normal) et du nombre de stretch goals débloqués. Dans l’immédiat ils ne risquent pas de plomber le tarif final vu que le jeu n’est toujours pas financé, ce qui ne devrait pas arriver de si tôt… (actuellement 33 100/50 000 $ et 425 soutiens. Fin le 18 octobre).

 

the-stygian-society-box-artThe Stygian Society par Advanced Primate Entertainment est présenté comme un dungeon crawler coopératif dont l’action prend place dans une tour (cherchez l’erreur). Le nom de l’auteur, même s’il n’est pas hy-per connu, parlera à nombre d’entre vous : Kevin Wilson, ci-devant co-auteur (entre autres) de Descent et Horreur à Harkam. On a fait pire comme pedigree.

Si je n’ai pas trop bien saisi les subtilités du gameplay, je peux vous dire que les joueurs vont devoir faire grimper leurs héros tout en haut d’une tour (mais vraiment une tour, physiquement parlant je veux dire, en hauteur et tout) dans laquelle vont être jetés des cubes de couleur dont certains ressortiront en bas (comme dans une tour à dé quoi) et détermineront les actions tant des monstres que des héros. Dit comme ça, ce n’est peut-être pas très clair, mais en regardant la page de la campagne on comprend tout (et heureusement d’ailleurs).

Les illustrations sont sympathiques mais les cartes sont toutes pleines d’un texte dont vous vous douterez bien qu’il est en anglois. Le matériel a intérêt à être costaud (je pense surtout à la tour) pour résister aux ravages du temps (actuellement 72 900/38 000 $ et 680 soutiens. Fin le 17 octobre).

 

set-a-watch-box-artSet A Watch par Rock Manor Games est une sorte de tower defense coopératif dans lequel de 1 à 4 joueurs vont devoir repousser les attaques de vilains-pas-beaux sur 9 emplacements consécutifs. Chaque héros a bien entendu des capacités qui lui sont propres et qu’il faudra mettre en oeuvre au moment opportun, rien que de très classique en somme. L’originalité vient du fait qu’à chaque emplacement, un feu de camp est installé qui sera gardé par l’un des héros, les autres allant au charbon contre les hordes hostiles. Celui qui reste au camp ne va pas se tourner les pouces, il lui faudra lui aussi effectuer des actions pour aider ses comparses.

Le jeu n’est composé que de cartes et de dés ce qui lui autorise un prix fort correct (25 € pour la version Deluxe) auquel on ajoutera les sempiternels frais de port (une dizaine d’euros environ). La direction artistique n’appelle pas de commentaire particulier, elle est sobre et fait largement le job. On sera plus circonspect sur la masse de texte en anglais qui ne manquera pas d’empêcher de pledger ceux qui, comme moi, seraient attirés par le jeu mais pas très fluents dans la langue de Donald (actuellement 56 900/17 700 $ et 1 920 soutiens. Fin le 12 octobre).

 

homebrewers-box-art

La bière a le vent en poupe en ce moment, les micro brasseries font un carton et ce n’est que justice tant ce breuvage à base uniquement de produits naturels (des plantes et de l’eau, je le rappelle) n’est rien d’autre que de la phytothérapie (ça se voit que je suis amateur du truc ou pas ? 😉 ). Du coup, la bière est l’un des thèmes qui reviennent régulièrement dans le jeu de plateau. Voici donc le dernier avatar du genre : Homebrewers par Dice Hate Me.

Il va vous falloir créer des recettes de bières (ha ? Tiens donc…) de différentes catégories (Ale, Porter, Stout et IPA) afin de gagner de la réputation en présentant vos breuvages aux jurys de différents concours. Tout ceci à travers des mécaniques de construction de moteur et d’échange de dés.

La direction artistique de la boîte et du plateau de jeu est très noire et ne sied pas vraiment au thème, du moins à mon sens. C’est un peu mieux pour le reste du matériel sans faire sauter au plafond non plus (actuellement 20 200/30 000 $ et 445 soutiens. Fin le 06 octobre).

 

 

 

separateur-1

Ils débarquent cette semaine

 

heroes-of-tenefyr-box-artHeroes of Tenefyr par Broken Mill

Deck-building coopératif pour 1 à 4 joueurs qui doivent défendre un village contre l’attaque de monstres.

 

 

 

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

€ : Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

 

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

6 Commentaires

  1. Tilouboy 24/09/2018
    Répondre

    Grosse campagne de Kolossal Games en vue avec Mezo à partir de demain 25.

    • Tilouboy 29/09/2018
      Répondre

      Le premier lancement a échoué, campagne annulée à 120 000 dollars, nouveau lancement mardi 2 octobre avec une offre remodelée.

  2. Photo du profil de Shanouillette
    Shanouillette 24/09/2018
    Répondre

    J’ajouterais qu’il vous est possible de backer The ultimate Battllecon édition jusqu’au 22/10.

  3. Branlou 24/09/2018
    Répondre

    Pourquoi un drapeau FR sur le ks de Tiny Epic Mechs ?

     

    • Gougou69 24/09/2018
      Répondre

      Parce-que le jeu sera localisé par Pixie. Je l’ai mentionné la semaine dernière mais je n’ai pas pensé à le rappeler ce coup là.

  4. Lektre 26/09/2018
    Répondre

    Top ! Toujours super. Merci pour cette veille ludique  Kickstarter  !

Laisser un commentaire