Participatif, la Sélection Naturelle du 27 novembre 2017

 

 

separateur-1

 Salutations ludico-participatives !

Pas moins de 11 jeux disponibles en français cette semaine, dont 10 d’éditeurs français. Et encore un à venir la semaine prochaine. Les anglophobes ont de quoi se réjouir en ce moment, d’autant plus que ces jeux en français sont plutôt de très bons jeux et dans des registres très divers.

Les fêtes de fin d’années approchent, et concomitamment les éditeurs cessent de lancer des campagnes en attendant que cette « mauvaise période » soit passée.

 

N’oubliez pas d’aller jeter un œil à la chronique hebdomadaire sur le participatif de Thierry sur Cwowd.

Je vous souhaite une bonne lecture, et vous dis « À la semaine prochaine ! ».

     Chronique N°56

 

separateur-1

Ça s’est passé la semaine dernière…

Les lancements de campagnes

 

kill-the-unicorns_box-art

Pari en aveugle ; Collection de sets

Habitué des campagnes de jeux à figurines sur Kickstarter, vous en avez plein le dos de voir des licornes débarquer à tout bout de champ, même dans des jeux dont le thème, a priori, vous mettait à l’abri de cette engeance ? J’ai un élément de thérapie pour vous : Kill the Unicorns par Morning. Rien que le titre devrait vous mettre la banane.

Kill the Unicorns est un jeu de cartes qui vous plonge dans un monde fantasmagorique dans lequel les licornes apparaissent sous leur vrai jour : insupportables et nuisibles. Malheureusement, dans ce monde là existent aussi ces stupides défenseurs des animaux et le pâté de licorne n’y a pas très bonne presse. Mais il existe un moyen de se débarrasser de ces créatures du Malin : les attraper et les revendre au black aux gnomes, petits êtres vils et fourbes mais qui ont pour avantage de ne pas être très regardants quant au respect du bien-être animal. Chez eux, le steak de licorne est un met de choix !

kill-the-unicorns-logo

Les mécaniques du jeu sont un mélange de pari en aveugle et de collection de sets. Chaque joueur commence avec la même main de départ et mise des cartes « chasse » ou « piège », celui qui a la plus forte somme de cartes « chasse » capture les licornes avec la plus forte valeur. Les cartes « pièges » sont là pour pimenter un peu la partie en donnant à chacun la possibilité d’aller taquiner ses adversaires.

Du simple et relativement léger donc, mais pas simpliste pour autant. Les graphismes font dans le décalé, rencontre improbable de « My Little Unicorn » et des Simpsons, et l’ensemble est une parodie réussie de la direction artistique des jouets pour petites filles. Mention spéciale pour les boîtes, particulièrement réussies dans le genre.

kill-the-unicorns-princesse

Ne tournons pas autour du pot, Kill the Unicorn fait un carton auquel je ne m’attendais pas ! C’était gravement sous-estimer la puissance des licornes, lesquelles, même ainsi dénigrées, ont toujours autant de fans. Résultat, le jeu a été financé en 3 heures, bien aidé en cela par les 500 early birds (largement amortis en l’occurrence) et le prix des pledges des plus raisonnables. Les 1 000 souscripteurs on été atteints après un jour et demi de campagne, en même temps qu’étaient rassemblés trois fois et demi les 10 000 $ du financement. La dynamique engendrée est plus qu’excellente avec largement plus de 200 soutiens quotidiens. De fait, les 1 700 souscripteurs viennent d’être dépassés et c’est 6 fois le financement qui devrait être atteint incessamment sous peu. Le jeu est bien sûr disponible en français (actuellement 58 300 / 10 000 $ et 1 700 soutiens. Fin le jeudi 21 décembre à 17h46).

 

living-planet-box-art

Gestion de ressources

Un nouveau jeu de Christophe Boelinger est toujours un petit évènement. On n’a peut-être pas droit à chaque fois à un chef-d’oeuvre, mais pour le moins chacun de ses jeux est-il intéressant de par ses mécaniques malignes. Living Planet par Lumberjacks Studio place chaque joueur dans la peau (si l’on peut dire) d’une société d’exploitation minière qui part à la découverte d’une nouvelle planète pour la coloniser et en exploiter les ressources. Sauf que cette planète a une particularité particulièrement particulière : elle est vivante ! Et comme tout être vivant, elle va chercher à se débarrasser de ces espèces de morbacs qui ne cessent de creuser des trous sur son pauvre petit corps meurtri.

On est donc sur un jeu de gestion, mais qui ne serait pas un Boelinger sans un petit twist qui le démarque des autres banaux jeux de gestion. En l’occurrence, il s’agit ici du déclenchement de cataclysmes, mécanique potentiellement nuisible à tout le monde mais qui, employée à bon escient, générera plus de désagrément chez les autres joueurs que chez celui qui en est l’initiateur. La réutilisation limitée des cartes de la main de chaque joueur est également un des petits trucs qui fait la différence.

living-planet-setup

La direction artistique ne se distingue pas par ses couleurs criardes, là on est plutôt dans le pastel. J’ai même vu des wargames bien plus colorés. Alors, attention ! Ce n’est pas laid du tout, c’est même plutôt parfaitement lisible, ce qui est à mon sens le plus important. Simplement les amateurs de couleurs flashy n’y trouveront-ils pas leur compte. L’illustration de la boîte est même très réussie.

Deux pledges sont disponibles : un classique et le désormais quasi incontournable « DeLuxe » qui, pour le coup, l’est vraiment. Boîte exclusive fermée par aimants, système de tiroirs pour y ranger les éléments du jeu et faciliter la mise en place de la partie, plateaux de jeu pour les dés ou les cubes de ressources embossés pour permettre aux dits-dés et cubes de ne pas bouger, stretch goals gameplay dédiés à ce pledge et exclusifs à la campagne, la différence de 20 € est clairement justifiée et, de fait, seule une grosse vingtaine de soutiens a pris la version de base.

living-planet-boite-deluxe

La campagne est d’ores et déjà une réussite. Financée en une vingtaine de minutes, elle a quasiment rassemblé au moment où j’écris ces lignes 6 fois les 8 000 € demandés et dépassé les 750 soutiens. 
La dynamique est plus que correcte même si une baisse a commencé à pointer le bout de son nez, et la barrière des 1 000 devrait être franchie dans la semaine. Et comme pour beaucoup de projets en ce moment, le jeu est disponible entièrement en français (actuellement 47 000 / 10 000 $ et 750 soutiens. Fin le vendredi 15 décembre à 00h00).

 

separateur-1

Suivi des campagnes précédemment lancées

 

Tout comme la semaine dernière, commençons par les campagnes qui, pour de diverses raisons, n’ont toujours pas atteint leur financement.

battle-for-biternia-box-art

Affrontements ; MOBA ; Card driven

La campagne de Battle for Biternia par Stone Circle Games a réussi « l’exploit » de passer toute la semaine dernière sans une seule fois être en négatif alors que les résultats quotidiens variaient de 0 à +2 soutiens, soit royalement plus 6 soutiens sur la semaine. Paradoxalement, le financement n’est pas impossible, il manque un peu plus de 3 000 $ et il reste 10 jours pour y arriver (actuellement 14 800 / 18 000 $ et 206 soutiens. Fin le vendredi 8 décembre à 05h59).

andoria-battlefields-box-art

Affrontements ; Draft ; Contrôle de zones

Andoria Battlefield par Raentikgames est sensiblement dans le même cas, mais sa dynamique est meilleure et il ne manque plus qu’un peu moins de 1 000 € pour atteindre le graal. Et comme il reste deux semaines de campagne, avec un peu de bol on pourrait même voir quelques stretch goals débloqués. Pour rappel, la version française des règles sera disponible en PDF (actuellement 9 800 / 10 500 € et 186 soutiens. Fin le mardi 12 décembre à 11h50).

rebels-of-ravenport-boite

Affrontement contre overlord ; Cartes

Bien qu’il reste également deux semaines de campagne, on peut sans prendre trop de risque dire que c’est mort de chez mort pour Rebels of Ravenport par Secret Weapons Games. Avec à peine 50% de la somme nécessaire en caisse et un solde de 2 nouveaux soutiens en une semaine, il faudrait un truc genre miraculeux pour qu’on voit arriver le financement (actuellement 5 200 / 10 000 $ et 140 soutiens. Fin le jeudi 14 décembre à 12h39).

Museum-Box-art

Collection de sets

Museum par Holy Grail Games est un cas un peu à part dans cette liste de projets non financés. D’abord parce que c’est un jeu français d’un porteur français, mais pas que. La dynamique de la campagne n’a pas été mauvaise du tout la semaine passée, plutôt bonne même avec sa moyenne d’une grosse quarantaine de soutiens quotidiens même une petite baisse s’est amorcée ces derniers jours. Alors, pourquoi le financement n’est-il encore pas atteint ?

Je serais tenté de dire que c’est du à la conjonction du choix d’un mauvais moment pour le lancement et d’une somme de financement demandée trop haute.
Il ne faut pas se leurrer, beaucoup (énormément) de projets trichent sur leur niveau de financement. Ils présentent une somme minorée afin d’obtenir un financement rapide et d’enclencher un cercle vertueux qui mènera la campagne à la somme réellement nécessaire, et même au-delà avec un peu de chance. Dans le cas qui nous occupe, Holy Grail Games paye certainement son honnêteté quant à la somme nécessaire pour que le jeu voit le jour.

Museum-player-board

Le fait que la campagne ne propose quasiment pas d’add-ons n’aide pas non plus. Bien sûr, s’il n’y en a pas c’est que le jeu n’en n’a pas besoin et c’est tant mieux pour nos porte-feuilles. Mais les add-ons ont le double avantage de faire monter la cagnotte et normalement d’augmenter la marge bénéficiaire du porteur. Nombre de campagnes ne pourraient pas se montrer aussi généreuses sans add-ons (qui se vendent !).

Bref, tout ceci pour dire que Museum a encore toutes ses chances pour être financé, il manque 5 000 € et il reste plus de deux semaines. Et ce ne serait que justice, puisque les retours de personnes qui ont pu y jouer s’accordent à dire que, dans sa catégorie, c’est vraiment un bon jeu. En plus d’être magnifique. Rappelons au passage que le jeu est bien évidemment disponible entièrement en français (actuellement 32 500 / 35 000 € et 666 soutiens. Fin le vendredi 15 décembre à 20h00).

runes-of-ragnarok-box-art

Dice building

Autre campagne qui ne laisse guère d’espoir malgré les 3 semaines restantes, celle de Runes of Ragnarok par Windborm Games. Tout comme pour Battle of Biternia, c’est déjà limite miraculeux qu’elle n’ait pas vu de jour en négatif la semaine passée. 4 malheureux soutiens gagnés en une semaine, tout est dit…  (actuellement 5 100 / 10 000 $ et 84 soutiens. Fin le samedi 16 décembre à 05h59).

 

Passons donc aux campagnes qui sont financées, les veinardes !

gearworks-box-art

Placement de cartes ; Gestion de main

Sans être extraordinaire, c’est une semaine très correcte qu’à passé Gearworks par Piecekeeper Games. Avec une grosse vingtaine de soutiens quotidiens, les 500 contributeurs viennent d’être dépassés, mais une baisse de régime commence à se faire sentir (actuellement 20 450 / 9 000 $ et 500 soutiens. Fin le mercredi 6 décembre à 06h59).

ravine-boite

Cartes ; Coopératif ; Survie

Ravine par Matthew Sisson a une nouvelle fois passé une excellente semaine, au rythme d’environ 160 nouveaux soutiens quotidiens en moyenne, rythme qui semble à peine commencer à légèrement faiblir. Ce sont ainsi plus de 500 nouveaux souscripteurs qui sont venus grossir les rangs en apportant avec eux plus de 24 000 $ (actuellement 173 700 / 7 500 $ et 3 680 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 13h35).

debtzilla-box-art

Dice building ; Coopératif

La campagne de Debtzilla par Capital Gains Studio a encore passé la semaine dans un ventre mou de chez mou, alternant les journées nulles, en négatif et en léger positif. Forcément, si la balance reste positive, ce n’est pas ça qui va permettre de faire pleuvoir les stretch goals, ce qui peut être mauvais à terme (actuellement 17 500 / 10 888 $ et 266 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 13h59).

space-race-interkosmos-box-art

Placement de cartes ; Combos

Semaine correcte, sans plus, pour Space Race – Interkosmos par Boardcubator, qui a alterné les jours dont les résultats quotidiens passaient du simple au triple, et vice versa. Au final, un peu plus de 5 000 € et une centaine de soutiens de gagnés sur la semaine (actuellement 47 300 / 19 000 € et 1 253 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 18h00).

d-day-dice-2nd-edition-boite

Coopératif / solo ; Dés

Pour D-Day Dice (2nd Edition) par  Word Forge Games, la semaine a été plus que mitigée. En effet, la dynamique fort correcte du début de semaine n’a cessé de s’éroder, au point d’en arriver à une vingtaine de soutiens quotidiens. Pas d’affolement non plus, on est tout de même à largement plus de 20 000 £ et 130 soutiens supplémentaires sur la semaine, permettant d’atteindre les 3 000 souscripteurs. N’oublions pas de préciser que le jeu est disponible entièrement en français grâce à Nuts Publishing (actuellement 166 000 / 19 000 £ et 3 010 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 18h00).

sorcerer-boite

Jeu de cartes et de plateau stratégique

Le résultat est toujours aussi moyen pour Sorcerer par White Wizard Games. La semaine s’est passée avec une grosse vingtaine de soutien quotidiens. C’est un résultat correct pour de nombreuses campagnes mais pour WWG, c’est un peu limite. Les 2 000 soutiens ont du coup été péniblement atteints le week-end dernier et même si le double du financement devrait être atteint, à ce rythme, le score final ne risque pas de rester dans les annales (actuellement 162 700 / 100 000 $ et 2 000 soutiens. Fin le vendredi 8 décembre à 04h00).

war-room-matériel

Wargame XXL

War Room par Nightingale Games vient de doubler tranquillou le montant, pourtant conséquent, de son financement. Alors certes, la dynamique est en plein ventre mou, avec même la semaine dernière une journée à zéro et une en négatif. Mais avec ses plus de 1 400 contributeurs, la réussite de cette campagne ne laissera toujours pas de nous étonner au regard du gabarit du jeu (actuellement 242 000 / 306 800 $ et 1 425 soutiens. Fin le samedi 9 décembre à 05h59).

evil-high-priest-artwork

Placement d’ouvriers dans l’univers de Chtulhu

Le petit père Sandy n’aura pas eu la réussite à laquelle il est habitué pour son dernier jeu Evil High Priest (par Sandy Petersen). La campagne a très largement financé au premier jour, le double du financement a été atteint au deuxième et après, plus grand chose. La dynamique n’a cessé de baisser jusqu’à se retrouver même en négatif deux jours d’affilé. Pour paraphraser un comique des années 60, « Chtulhu, ça eu payé. Mais ça paye plus » (actuellement 66 560 / 25 000 $ et 735 soutiens. Fin le mardi 12 décembre à 03h00).

obsession-box-art

Deck building ; Pose d’ouvriers

Forte baisse de régime pour Obsession par Kayenta Games dont la campagne est entrée d’un coup dans son ventre mou. Pas d’affolement malgré tout, on est encore sur du positif, mais du petit positif. Au final, une cinquantaine de soutiens supplémentaires sur la semaine, et un peu moins de 3 000 $ en plus dans la caisse (actuellement 21 160 / 15 000 $ et 377 soutiens. Fin le mercredi 13 décembre à 12h28). 

stuffed-box-art

Petit jeu de cartes léger

Stuffed par Certifiable Studios a passé une petite semaine correcte, lui apportant une centaine de nouveaux soutiens. Le rythme n’est pas foufou, surtout comparé à ceux des campagnes précédentes, mais toujours en positif, donc…  (actuellement 36 000 / 24 097 $ et 1 200 soutiens. Fin le mercredi 13 décembre à 23h00).

serial battle jeu de societe

Après un bon début et les 50% du financement atteints relativement vite, Serial Battle par Yann a marqué un peu le pas la semaine passée. Mais, comme à chaque fois pour les projets proposés sur Ulule, il est stupide d’essayer de les jauger à l’aune des « normes » de Kickstarter, la philosophie des soutiens étant totalement différente. De par le fonctionnement de la plateforme, beaucoup de personnes intéressées attendent le dernier moment pour pledger et Serial Battle a donc encore toutes ses chances avec encore deux semaines de campagne. Plateforme française, auteur français, donc jeu intégralement en français (actuellement 5 127 / 9 000 € et 66 soutiens. Fin le mercredi 13 décembre à 09h00).

samurai-vassal-boite

Cartes ; Bluff ; Guessing

La campagne de Samurai Vassal par Ice Makes vient juste de rassembler trois fois les 20 000 HK$ de son financement. Mais la dynamique est au ras des pâquerettes, et même franchement en-dessous de trop nombreux jours. Plus d’un mois et demi de campagne pour un jeu de ce (petit) calibre, c’est trop. Beaucoup trop… (actuellement 61 300 / 20 000 HK$ et 245 soutiens. Fin le lundi 18 décembre à 18h03).

 

 

 

separateur-1

Ils se terminent cette semaine

 

dragon canyon ludovox ks front box

Le coup de boost de 2 700 $ venu miraculeusement d’on-ne-sait-où la semaine dernière a permis à la campagne de Dragon Canyon par Sweet Lemon Publishing de financer et, ce faisant, lui a redonner un peu de vigueur. Ho, rien de mirobolant non plus, juste de quoi assurer le minimum vital avec la quinzaine de soutiens sur la semaine, et permettre d’arriver au rappel des 48 heures dans les moins mauvaises (j’aurais peine à dire « les meilleures ») conditions possibles. Pas facile de prédire si ces 48 dernières heures vont être très, peu ou pas bénéfiques (actuellement 8 750 / 8 000 € et 112 soutiens. Fin le mardi 28 novembre à 21h00).

ironclad-boite

C’est une semaine correcte qui vient de passer pour Ironclad par Alcyon Creative & Ludibooster, avec une soixantaine de nouveaux soutiens et un peu plus de 3 500 $. Le financement a été multiplié par 3, et même si le x4 ne sera certainement pas atteint, la réussite est là ! (actuellement 30 000 / 9 000 € et 643 soutiens. Fin le mercredi 29 novembre à 09h59).

the-great-war-box-art

Wargame sur la WW1

La campagne de The Great War par PSC Games est d’ores et déjà financée à plus de 5 fois les 12 000 £ demandées et la barre des 1 000 soutiens ne saurait tarder à être franchie. Ce qui est un très bon résultat pour un wargame. Il est malgré tout temps que la campagne se termine, la dynamique faiblissant de jour en jour. Il est toujours bon de rappeler que le jeu est disponible entièrement en français grâce aux incontournables gars de Nuts Publishing (actuellement 70 500 / 12 000 £ et 930 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 16h00).

monster-slaughter-box-art

Slasher parodique

Monster Slaughter par Ankama est définitivement l’une des plus belles réussites du moment. Ce qui surprend est l’homogénéité de la courbe du financement, la dynamique n’ayant quasiment pas varié d’un iota durant toute la campagne. Ce sont donc plus de 600 nouveaux soutiens qui ont rejoint l’aventure la semaine passée, apportant plus de 35 000 €.

Les 11 stretch goals (sur 20) exclusifs à la campagne n’y sont certainement pas pour rien. Il n’est pas impossible que le rappel des 48 heures permette de dépasser les 4 000 souscripteurs. Cela va sans dire pour un éditeur français, mais on rappelle au passage que le jeu est disponible entièrement en français. Et n’oubliez pas le pledge groupé sur Cwowd au cas où vous seriez tenté par quelques substantielles économies (actuellement 239 000 / 75 000 € et 3 300 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 16h00).

Feeding_zombies_jeux_de_societe_Ludovox

Card driven

Le financement n’est toujours pas d’actualité pour Feeding Zombies par Mangrove Games, victime très certainement du fait qu’il s’agit d’un jeu à deux et certainement aussi à cause du grand nombre de projets disponibles en ce moment. Il reste 1 000 € à trouver en 3 jours et il faut espérer que le rappel des 48 heures procure le petit coup de boost nécessaire.

Dans le pire des scénarios (pas de financement donc), il est à espérer que Julien Charbonnier (l’auteur et éditeur) fasse un reboot, le jeu le méritant entièrement de par ses qualités intrinsèques. Parce que moi, je veux mon jeu hein ! Editeur français, donc jeu entièrement disponible en… français. C’est bien, y’en a au moins un qui suit ! (actuellement 2 600 / 4 000 € et 150 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 19h00).

Color_Quest_S1_KS

L’application de réductions dans le cadre du « Black Friday » (une première à ma connaissance sur Kickstarter) n’aura toujours pas permis à Color Quest Season 2 par FLUO Craft de financer. Et au vu de ce qu’il manque pour y arriver, à savoir quasiment 50%, cela risque malheureusement fort de ne jamais arriver. Et le jeu est disponible entièrement en français (actuellement 5 510 / 10 000 € et 48 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 22h00).

J’ai malencontreusement zappé la semaine dernière Hubywoky par Hubvious SAS, et s’agissant d’un projet Lyonnais, je suis juste impardonnable. Mea culpa donc, mea maxima culpa même, et honte sur moi et ma famille jusqu’à la septième génération ! Promis, je ne le referai plus.

hubywoky-boite

Affrontement ; Construction de deck ; JCC

Hubywoky est un projet atypique qui mélange construction de deck, affrontement tactique et un curieux système (optionnel) d’entraînement sur smartphone/tablette. Y est (malheureusement) adjoint un côté « jeu à collectionner », genre qui n’a jamais réussi sur Kickstarter. A projet atypique, dynamique atypique. Je ne suis pas dans le « métier » depuis si longtemps que ça, mais quand même. Je n’ai jamais vu une campagne se dérouler de cette façon. C’est comme si toutes les personnes intéressées par le jeu avaient pledgé au cours des 3 premières semaines, car à partir de la quatrième, plus rien. Sur les 18 jours qui ont suivi, 2 sont à -1 soutien, 1 est à + 2 soutiens et tous les autres sont à zéro ! La campagne aurait été arrêté à l’issue de la troisième semaine, le résultat aurait été exactement (à 29 € près) le même. C’est heureusement financé, mais autant dire qu’il ne faut malheureusement guère s’attendre à une reprise conséquente d’ici la fin de la campagne. Je ne l’ai pas précisé, mais le jeu est bien évidemment disponible intégralement en français (actuellement 6 350 / 4 000 € et 93 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 22h00).

galactic-warlords-battle-for-dominion-box-art

Draft ; Contrôle de zone

Il est temps que cela se termine aussi pour Galactic Warlords : Battle for Dominion par Archona Games. Si la semaine passée n’a pas vu de jour en négatif niveau soutiens, c’est presque un petit miracle tellement la campagne est atone depuis deux semaines. Là encore, il serait étonnant que les dernières 48 heures génèrent un afflux de souscripteurs (actuellement 24 920 / 20 000 AU$ et 285 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 22h19).

kapow!-box-art

Dice building

 

Encore un projet qui ne peut compter que sur le rappel des 48 heures pour espérer atteindre son financement. L’originalité de Kapow ! par 2 Ton Porcupine, avec ses dés à « construire », n’aura pas suffit à attirer suffisamment de soutiens… (actuellement 17 140 / 20 000 € et 208 soutiens. Fin le vendredi 1er décembre à 02h03).

 

 

 

separateur-1

À venir cette semaine

tripods-&-triplanes-box-art

Mardi 28 novembre

Tripod & Triplanes par Ares Games est une extension stand-alone pour Wings of Glory. Les courageux aviateurs en triplans (Diabolo… Fais quelque-chose !!!) vont devoir combattre des vaisseaux aliens tripods dans une ambiance très « Guerre des Mondes » (la vraie, celle de H.G. Wells voyons).

prismal-boite-cartes

Mardi 28 novembre

Ludoscope est un nouvel éditeur français qui nous proposera ce mardi son premier jeu, Prismal. Il s’agit d’un jeu de cartes coopératif pour 2 à 4 joueurs dans lequel ceux-ci devront décrypter une combinaison composée de 6 cartes.

 

 

 

separateur-1

Les pledges groupés en cours !

Rappel des pledges groupés en cours sur le forum de Cwowd

 

Monster Slaughter par Ankama

Encore un pledge groupé à l’initiative de Kakitaben.

Tarifs du PG : Le tarif du pledge en PG sera variable en fonction du nombre de participants mais sera d’un maximum de 69 € au lieu de 78 en solo.

  • Le lien vers le GDoc sur lequel s’inscrire.
  • Le lien vers la page du forum de Cwowd.

 

On les attend de pied ferme

separateur-1

On les attend de pied ferme

  • Batman de Monolith : Ce jeu reprend la très intéressante et originale mécanique d’overlord de Conan, avec un mode prévu spécifiquement pour 2 joueurs. Ludovox vous en parlait par ici après une partie sur le salon cannois.

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

: Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

 

 

7 Commentaires

  1. Matga 27/11/2017
    Répondre

    Un autre projet en cours (10j restant, 297% fait) pour les fans de montagnes ou matos original : Mountainers

    https://www.kickstarter.com/projects/coreywright/mountaineers-a-3d-board-game

  2. Photo du profil de MrHeureux
    MrHeureux 27/11/2017
    Répondre

    Hello tout le monde. J’ai repéré un autre projet KS assez intrigant mais j’aurais besoin d’un avis (ou des avis) d’expert pour savoir si ça vaut vraiment le coup. Étant pas mal amateur d’Escape Games et de la série de jeux sur tablette « The Room », le projet  » The Enigma Box » m’a bien attiré, par contre je trouve l’offre un peu chère.. Voici le lien:https://www.kickstarter.com/projects/571390415/the-enigma-box/description

    Des avis?

    Merci!

  3. Mélodie 27/11/2017
    Répondre

    Il y a aussi le projet Stumped (sur KS) qui propose une version française : https://www.kickstarter.com/projects/1832300856/stumped-a-deck-building-game-with-buildable-wooden

  4. Dutrait 27/11/2017
    Répondre

    MUSEUM vient d’atteindre son financement :
    https://www.kickstarter.com/projects/148661905/museum
    Un premier add-on a été dévoilé pendant le weekend > Les Reliques de Cthulhu !
    Bien d’autres add-ons sont prévus pour la suite et là on se concentre sur les premiers SG qui se débloquent.

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 27/11/2017
      Répondre

      Cool pour le financement ! Curieux de voir ce que sont les autres add-ons prévus.

Laisser un commentaire