Participatif, la sélection naturelle du 21 novembre 2017

separateur-1

 Salutations ludico-participatives !

La grande vague de projets post-Essen et pré-fêtes est là, on est en plein dedans ! Beaucoup de porteurs ont tenu à placer leur campagne afin qu’elle se termine avant les fêtes et c’est l’embouteillage. Vous allez constater qu’il y a beaucoup de projets chroniqués, mais ce n’est qu’une partie de ce qui est proposé actuellement. Et tout le monde ne sortira pas indemne d’une telle affluence !

Effet inverse de cette ruée, pratiquement aucune campagne (enfin, tout est relatif !) ne va être lancée avant l’année prochaine, de peur de subir un sérieux revers à cause, encore une fois, de cette période de fêtes au cours de laquelle les gens ont plus tendance à dépenser pour se remplir la panse que pour pledger. Les sots.

Je tiens à préciser que cette chronique a été terminée dans des circonstances difficiles. Je pense que je n’ai jamais été aussi près de ne pas pouvoir livrer un travail à Shanouillette que ce coup là. J’ai été extrêmement pris la semaine passée autant professionnellement qu’à titre privé et, un bonheur n’arrivant jamais seul, j’ai perdu samedi à peu près la moitié du boulot que j’avais produit. Autant vous dire que j’ai cravaché sévère pour que vous ayez votre dose hebdomadaire ce matin, certes en retard. Aussi vous serais-je reconnaissant de bien vouloir pardonner les petites imperfections et oublis que vous pourriez constater. Fin de la section #mylife (j’allais mettre 3615MYLIFE, mais faut savoir vivre avec son temps 😉 )

 

N’oubliez pas d’aller jeter un œil à la chronique hebdomadaire sur le participatif de Thierry sur Cwowd.

Je vous souhaite une bonne lecture, et vous dis « À la semaine prochaine ! ».

 

 

separateur-1

Ça s’est passé la semaine dernière…

Les lancements de campagnes

 

gearworks-box-art

Placement de cartes ; Gestion de main

Gearworks par Piecekeeper Games est un jeu de cartes présenté par l’éditeur comme le résultat d’une rencontre entre le Sudoku et le monde Steampunk. Le côté Steampunk semble n’être là guère que pour justifier les sympathiques illustrations. Dans ce jeu, les joueurs sont des apprentis horlogers en compétition pour réparer une sorte de machine à mécanique d’horloge qui trône dans l’atelier de leur maître d’ouvrage. Le gameplay est basé sur de la gestion de main et du placement de cartes sur une grille et semble simple et efficace. Financée au deuxième jour, la campagne a pris un bon petit rythme d’une trentaine de soutiens quotidiens (actuellement 17 300 / 7 673 $ et 424 soutiens. Fin le mercredi 6 décembre à 06h59).

andoria-battlefields-box-art

Affrontement ; Draft ; Contrôle de zone

La campagne de Andoria Battlefields, des allemands de Raentikgames, est un reboot de celle annulée à mi-campagne en septembre dernier. Nous sommes en présence d’un jeu d’affrontement à base de cartes à la sympathique direction artistique très manga (c’est la mode), mélangeant des mécaniques de draft et du contrôle de zones, plus des combats résolus grâce à des dés. L’éditeur indique que les règles s’expliquent en 5 minutes et permettent donc de se mettre rapidement dans la partie.

Bien que le montant du financement ait été abaissé de près de moitié par rapport à la première campagne, que le prix du pledge de base ait lui aussi été (très légèrement) baissé, qu’un pledge DeLuxe ait été ajouté, que des éléments exclusifs à la campagne aient fait leur apparition et que les règles soient disponibles en 4 langues dont le français (en PDF), les soutiens ne semblent pas se bousculer plus que lors de la précédente campagne. Si les 8 000 € ont été atteints, ce n’est pas avec l’unique soutien quotidien de ces derniers jours que le financement va arriver (actuellement 8 000 / 10 500 € et 150 soutiens. Fin le mardi 12 décembre à 11h50).

space-race-interkosmos-box-art

Placement de cartes ; Combos

La mode du reprint avec extension (ou de l’extension accompagnée du reprint de la boîte de base, c’est au choix) ne faiblit pas, et chaque semaine nous en amène un ou deux exemples. Ce coup-ci, c’est Boardcubator qui s’y colle, avec Space Race – Interkosmos. Space Race, c’est le jeu d’origine dont la première campagne a eu lieu en avril-mai 2016 et qui a reçu des retours très positifs, et Interkosmos en est l’extension.
La boîte de base ne fait l’objet d’aucune modification, on est vraiment dans le pur reprint. Il s’agit toujours d’un jeu dans lequel les joueurs sont des directeurs d’agence spatiale qui ont pour mission d’en faire la plus efficiente. Le gameplay est à base de cartes que l’on doit placer en formant un tableau (représentant son agence spatiale) de telles sorte qu’elles interagissent entre elles pour réaliser des combos.

L’extension Interkosmos apporte quant à elle le traditionnel cinquième joueur, des scénarios, des achievements et bien sûr de nouvelles cartes avec de nouveaux effets. La direction artistique a son style, on aime ou pas mais au moins les cartes sont-elles claires et lisibles. Mais avec du texte en anglais. Certes, pas beaucoup, mais déjà trop pour pas mal de gens peu fluent in english. De toute façon, comme la règle n’est qu’en anglais…

Financée pile-poil après 24 heures, la campagne est partie sur un très bon tempo lui permettant d’atteindre les 1 000 soutiens après quatre jours. Le rythme est désormais d’une grosse trentaine de soutiens quotidiens et ce sont 14 stretch goals qui ont été déjà débloqués. A noter que le prix des pledges inclus les frais de port pour les US et l’Europe et que les règles du jeu et de l’extension sont disponibles en français en PDF (actuellement 41 700 / 19 000 € et 1 132 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 18h00).

d-day-dice-2nd-edition-boite

Coopératif / Solo ; Dés

D-Day Dice (2nd Edition) est un jeu qui a marqué l’histoire de Kickstarter en réunissant plus de 2 000 soutiens en 2011 (énorme résultat pour l’époque) et qui n’était jusqu’ici disponible qu’en occasion et à des tarifs que la morale réprouve. Word Forge Games a repris le flambeau et nous propose à nouveau le jeu dans une version un peu plus au goût du jour au niveau du matériel, à tel point qu’on ne peut pas le qualifier de reprint. Et comme un plaisir ne vient jamais seul, une extension est également proposée et nos amis de Nuts Publishing nous en proposent une version intégralement en français.

D-Day Dice vous met dans la peau d’un soldat américain sur les plages de Normandie le 6 juin 1944. Vous devez progresser sur la plage pour éliminer un nid de mitrailleuses allemand, ce à grand renfort de lancés de dés. Ce jeu étant un coopératif, il est également jouable en solo.

Ce n’est rien de dire que la campagne était attendue par les fans. Financée à plus de 5 fois les 13 000 £ demandés après 24 heures, on peut dire qu’elle a démarré sur des chapeaux de roue. La dynamique engendrée lui a permis de franchir la barre des 2 500 soutiens au quatrième jour et même si elle commence à baisser, elle est encore fort correcte (actuellement 142 700 / 19 000 € et 2 810 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 18h00).

rebels-of-ravenport-boite

Affrontement contre Overlord ; cartes

Premier des projets chroniqués à ne pas avoir financé la semaine passée, Rebels of Ravenport par Secret Weapons Games est un jeu de cartes annoncé comme léger dans lequel chaque joueur doit enrôler des mercenaires pour gonfler les effectifs de sa guilde, aux fins d’aller tataner le méchant Overlord et, dans l’idéal, de l’occire avant les autres guildes. La direction artistique ne laissera pas un impérissable souvenir, mais on n’oubliera pas qu’il s’agit là du premier jeu d’un primo-éditeur qui semble bien être un gars qui bosse tout seul dans son garage, nous serons donc magnanimes (en plus, ce n’est pas si laid que ça).

Si le départ a été relativement correct pour un jeu sorti de nulle part, la suite est nettement moins réjouissante. Avec une balance nulle sur les 4 derniers jours, l’heure n’est pas à l’optimisme béat même si la moitié du financement a été atteinte (actuellement 5 000 / 10 000 $ et 137 soutiens. Fin le jeudi 14 décembre à 12h39).

Lorsqu’on prononce le nom de Sandy Petersen, le joueur émérite pense immédiatement Chtulhu. Il faut dire que le petit père Sandy a fait des tentacules et des Grands Anciens son fond de commerce. Comme ça marche, il n’y a pas de raison de s’arrêter. Ainsi nous vient Evil High Priest, un jeu dans lequel chaque joueur incarne un prêtre cultiste qui va tout mettre en œuvre pour réveiller un Grand Ancien et le ramener sur terre afin d’en obtenir le titre de Grand Prêtre. Ce, bien évidemment, avant ces misérables et méprisables petits prêtres de seconde zone qu’incarnent les autres joueurs. 

evil-high-priest-artwork

Placement d’ouvriers dans l’univers de Chtulhu

Ici, point de bonnes grosses figurines de 30 cm de hauteur, point de plastique d’ailleurs ! Le jeu est plutôt à base de cartes, même si la boîte est aussi remplie de beaucoup d’autre matériel (plateaux de jeux, jetons, etc). Cartes par ailleurs pleines de texte en anglais, ce qui réglera pour beaucoup la question d’une éventuelle hésitation à pledger. De surcroît, les illustrations sont plus que faibles (plutôt moins que plus d’ailleurs), et d’aucuns pourraient se laisser aller à dire qu’elles sont juste moches. Les pledges ne sont pas vraiment donnés, comme souvent avec Sandy, mais le gros à 79 $ inclus une extension et une boîte supplémentaire pour les stretch goals.

Mais que les amateurs de plastique ne s’enfuient pas, on a pensé à eux. Des add-ons vous permettent de remplacer ces bêtes jetons en cartons par de magnifiques objets et personnages en plastique. Pour un petit minimum de 90 $ (si vous n’êtes pas complétistes), vous pourrez ainsi sublimer votre table de jeu. On dit merci qui ?

Je ne vous parlerai pas du gameplay. Non pas parce que, comme il s’agit d’un Sandy Petersen, les afficionados pledgent son nom, pas un jeu, mais beaucoup plus prosaïquement parce qu’il n’en n’est fait mention nulle part sur la page de la campagne. C’est un style de communication. Il semblerait que ce soit un genre de placement d’ouvriers, mais pas sûr. Alors oui, il y a des vidéos. Mais pas en français, donc pour moi c’est comme s’il n’y avait rien.

Sans aucune surprise, le jeu a financé sur les 24 premières heures à deux fois les 21 000 $ demandés. Par contre, la dynamique engendrée n’est pas mirobolante, même si avec une grosse vingtaine de soutiens quotidiens elle n’a rien de mauvaise (actuellement 62 000 / 25 000 $ et 690 soutiens. Fin le mardi 12 décembre à 03h00).

stuffed-box-art

Petit jeu de cartes léger

Troisième jeu de Certifiable Studios après les succès de Who Goes There et surtout de Endangered Orphans of Condyle Cove, Stuffed est un petit jeu mélangeant cartes et dés. Le but est de remplir des missions en recrutant les compagnons nécessaires. Le gameplay semble vraiment très léger et seule l’image de Certifiable et la très sympathique direction artistique peuvent expliquer le (relatif) succès de la campagne. Les 1 000 soutiens ont été dépassés au cinquième jour mais la dynamique baisse inexorablement au fil du temps (actuellement 32 000 / 24 097 $ et 1 080 soutiens. Fin le mercredi 13 décembre à 23h00).

the-great-war-box-art

Wargame

Autre extension d’un ancien jeu recherché, accompagnée du reprint du-dit jeu, autre projet localisé par Nuts Publishing – qui décidément se jette sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à un (bon) jeu sur un thème historico-militaire – et donc disponible intégralement en français, voici venir sur vos écrans la campagne de The Great War par PSC Games. Basé sur le système « Command & Colors » de Richard Borg, le jeu est un wargame sur la première guerre mondiale. L’extension lui adjoint l’armée française ce qui, pour un jeu se déroulant en France au cours de la « der des der », est un strict minimum.

Au vu du genre de jeu dont on cause, la campagne se passe plutôt bien. Financée après 24 heures au double des 13 500 £ demandées, elle déroule depuis le troisième jour à un rythme correct d’une vingtaine de soutiens quotidiens. Les 1000 souscripteurs devraient être atteints d’ici la semaine prochaine (actuellement 63 536 / 12 000 £ et 882 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 16h00).

obsession-box-art

Deck-building ; Pose d’ouvriers

Obsession par Kayenta Games est un jeu au thème original. les joueurs sont des nobles britanniques dans l’Angleterre Victorienne dont la grandeur n’est plus guère qu’un ancien souvenir. La propriété ancestrale est de plus en plus délabrée et la notoriété de la famille suit le même chemin. Mais, Ô miracle, un héritage aussi imprévu que bienvenu va permettre de peut-être corriger tout cela et redorer le blason familial (au propre comme au figuré). Vous en conviendrez, voici un thème auquel on ne penserait pas spontanément pour un jeu aux mécaniques de pose d’ouvriers et de deck-building.

La campagne a financé au quatrième jour, au rythme tranquille mais néanmoins très correct d’une grosse vingtaine de nouveaux soutiens quotidiens. Les visuels définitifs devant être dévoilés plus tard (ceux de la page sont les prototypes), on ne peut que présager que le score n’aille qu’en s’améliorant (actuellement 18 000 / 15 000 $ et 322 soutiens. Fin le mercredi 13 décembre à 12h28). 

museum-box-art

Collection de sets

Cela fait déjà quelques temps que Holy Grail Games fait du teasing pour son nouveau jeu, j’ai nommé Museum. La campagne a enfin débuté vendredi soir, ce qui n’est pas nécessairement tip-top au niveau du timing. Mais bon, c’est lancé. Alors, quoi-t’est-ce donc que ce Museum ? Annoncé comme familial / familial +, le jeu vous met dans la peau d’un conservateur de musée qui doit aller parcourir le monde afin de rassembler des objets les plus intéressants possibles pour être exposés, et augmenter ainsi la réputation de l’établissement. Ce ne serait pas amusant si les autres joueurs n’avaient pas exactement le même objectif, mais il va également falloir composer avec des évènements aussi aléatoires que potentiellement désagréables.

La mécanique principale du jeu, vous l’aurez compris sagace que vous êtes, est essentiellement basée sur de la collection de sets de cartes. Votre nombre de points de victoire va dépendre des objets que vous avez rassemblés en fonction de leur famille et / ou de la civilisation à laquelle ils appartiennent, mais aussi de votre capacité à satisfaire les demandes des mécènes qui vous financent. Clairement, le jeu n’est pas un brise-neurones et n’a pas la prétention de l’être, et c’est très certainement cet aspect qui rebutera autant de soutiens qu’il en séduira. 

museum-cartes-fr

La première chose qui saute aux yeux en découvrant la page de la campagne est la qualité des graphismes. Commises par l’incontournable (puisque partie prenante chez HGG) et talentueux Vincent Dutrait, les quasi 300 illustrations qui embellissent le jeu collent parfaitement au thème. De ce côté là, c’est une franche réussite et cela devrait permettre au jeu, en plus de son thème, d’avoir une vie en boutique. Autre avantage pour le joueur intéressé mais frileux en imaginant la réaction de sa dulcinée à l’achat du 145ème jeu de l’année, grâce à sa direction artistique le WAF de Museum est certainement à un niveau d’au moins 9 sur 10. Le prix du pledge inclus une extension exclusive à la campagne qui ajoute un artefact à collectionner, le crâne de cristal.

Museum-Materiel-Jeu de societe-ludovox

Concernant la campagne, difficile de se prononcer avec aussi peu de recul. Lancée vendredi soir, qui est juste un des plus mauvais moments pour ce faire (le week-end est, avec le mercredi, la période de la semaine avec la plus faible affluence sur Kickstarter) le résultat à ce jour n’est donc pas vraiment révélateur du potentiel de la campagne. Simplement, les 50% rassemblés sur samedi et dimanche nous permettent-ils de regretter encore plus que le lancement n’ait pas eu lieu à un moment plus judicieux car, se faisant, peut-être le jeu serait-il déjà financé. En tous cas, sauf grosse mauvaise surprise, ce financement ne devrait pas trop tarder une fois le rythme normal repris à compter de ce lundi.

C’est l’évidence même, mais il est toujours bon de le préciser, le jeu est disponible intégralement en français. Saluons au passage l’effort de HGG de maintenir une page miroir de la campagne en français, d’autres éditeurs français avec autrement plus de moyens ne semblant pas pouvoir y parvenir (actuellement 18 900 / 35 000 € et 410 soutiens. Fin le vendredi 15 décembre à 20h00).

 

 

separateur-1

Suivi des campagnes précédemment lancées

 

Le nombre de campagnes à traiter étant ce qu’il est, vous ne m’en voudrez pas de passer rapidement sur celles qui n’ont toujours pas été financées. Pas financées, mais pas pour autant perdues, en tous cas pas toutes.

Feeding_zombies_jeux_de_societe_Ludovox

Card driven

Battle for Biternia box

Affrontements ; MOBA ; Card driven

Commençons par Feeding Zombies par Mangrove Games. Le jeu paye certainement là le fait d’être à deux, ce qui est souvent un gros désavantage sur Kickstarter. Et c’est bien dommage, car il semble mériter bien plus d’attention. Quoi qu’il en soit, le financement est toujours possible, alors on y croit (actuellement 2 240 / 4 000 € et 134 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 19h00).

Passons à l’autre projet français non encore financé, Color Quest Season 2 par FLUO Craft. C’est simple, au vu de l’état de la dynamique, une annulation rapide serait la meilleure solution car, en l’état, cela ne financera jamais (actuellement 4 340 / 10 000 € et 46 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 22h00).

Kapow ! par 2 Ton Porcupine est à 1 700 $ du graal et comme la dynamique a repris un petit coup de mieux ces derniers jours, cela devrait le faire avant le gong de fin. Mais il ne faut pas en espérer beaucoup plus (actuellement 15 700 / 20 000 € et 190 soutiens. Fin le vendredi 1er décembre à 02h03).

Le cas de Serial Battle par Yann est différent, c’est un jeu atypique sur une plateforme moins prisée des backers j2s (Ulule) et les 50% du financement atteints sont donc plutôt un bon résultat (actuellement 4 500 / 9 000 € et 61 soutiens. Fin le dimanche 3 décembre à 09h00).

Le reboot de Battle for Biternia par Stone Circle Games n’attire guère plus les soutiens que la première campagne mais au moins le financement devrait-il être atteint, il ne manque plus que 1 000 $ (actuellement 14 500 / 18 000 $ et 200 soutiens. Fin le vendredi 8 décembre à 05h59).

Bien qu’il reste encore 26 jours de campagne, je le sens moyen moins pour Runes of Ragnarok par Windborm Games. A peine à la moitié de son financement à près de deux semaines de campagne, et au vu de la dynamique atone, on est en droit de douter fortement (actuellement 4 900 / 10 000 $ et 80 soutiens. Fin le samedi 16 décembre à 05h59).

Les non financés, c’est fait.

Passons à ceux qui ont eu la chance de séduire assez de soutiens.

Mais là encore, c’est très nuancé, financé ne voulant jamais dire réussi.

dragon canyon ludovox ks front box

Je ne sais pas ce qui se passe en coulisse, mais la campagne de Dragon Canyon par Sweet Lemon Publishing a une nouvelle fois bénéficié d’un boost de 2 700 $ sur une journée, et avec seulement 5 soutiens cela rend la chose théoriquement mathématiquement impossible.

Visiblement, il y en a un qui tient à tout prix (c’est le cas de le dire) à ce que cette campagne aboutisse. Du coup c’est financé, mais ce n’est pas pour cela que la dynamique en est moins atone (actuellement 8 400 / 8 000 € et 94 soutiens. Fin le mardi 28 novembre à 21h00).

ironclad-boite

Ironclad par Alcyon Creative & Ludibooster fait partie de ces jeux arrivés à notre insu la semaine passée. Il s’agit jeu SF coopératif où les joueurs sont des mercenaires qui doivent convoyer un vaisseau en faisant face à moult désagréabletés, au travers d’une grosse dizaine de scénarios composant une campagne. Le jeu a été financé au tout début du deuxième jour et la dynamique engendrée a permis de tripler le score (actuellement 25 500 / 9 000 € et 572 soutiens. Fin le mercredi 29 novembre à 09h59).

monster-slaughter-box-art

Slasher parodique

2 500. C’est le nombre de soutiens que vient de dépasser la campagne de Monster Slaughter et les gars d’Ankama doivent bien rigoler au souvenir des récriminations (dont les miennes) de début de campagne. Au jour d’aujourd’hui, les critiques sur le rapport contenu de la boîte / prix du pledge n’ont plus lieu d’être. La boîte s’est bien remplie au fil des 26 stretch goals de toutes natures débloqués.

La dynamique, elle, continue de faire la nique aux mauvaises langues avec sa moyenne d’une centaine de soutiens quotidiens. Pour ceux qui trouvent encore le pledge trop cher, l’incontournable Kakitaben (AKA « The King of PGs ») nous a concocté un de ces pledges groupés géants dont il a le secret. Consultez la partie dévolue à ces pledges groupés pour en savoir plus. Et on ne le répétera jamais assez, le jeu est disponible intégralement en français (actuellement 189 000 / 75 000 € et 2 680 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 16h00).

galactic-warlords-battle-for-dominion-box-art

Draft ; Contrôle de zone

Galactic Warlords : Battle for Dominion par Archona Games a eu la chance de financer au premier jour et de doubler la mise rapidement après. Parce que ce n’est pas la dynamique anémique qui s’est installée ensuite qui le lui aurait permis. Et en plus, ça continue de baisser. La semaine à venir va être intéressante à suivre (actuellement 24 500 / 20 000 AU$ et 268 soutiens. Fin le jeudi 30 novembre à 22h19).

direwild-box-art

Coopératif ; Dungeon crawler ; Deck-building

C’est une bonne semaine que vient de passer Direwild par Ironhorde Games avec sa grosse trentaine de soutiens quotidiens. Les 36 000 $ du financement ont été largement doublés et la barre des 1 000 soutiens franchie. Et la dynamique ne semble pas vouloir fléchir (actuellement 76 000 / 38 000 $ et 1 124 soutiens. Fin le vendredi 1 décembre à 08h59).

ravine-boite

Cartes ; Coopératif ; Survie

Ravine par Matthew Sisson est un autre de ces jeux que l’on n’a pas vu venir la semaine passée. Ce qui marque d’abord, c’est l’importance de son succès. Financée à près de 4 fois au terme des 24 premières heures, la campagne bénéficie d’une incroyable dynamique de plus de 150 soutiens quotidiens qui ne faiblit pas d’un iota malgré le temps qui passe. Alors, qu’est donc ce jeu phénomène qui semble rassembler tous les suffrages ?

Il s’agit d’un jeu de survie coopératif. Les joueurs incarnent les passagers d’un avion qui s’est écrasé et qui vont devoir s’entraider pour trouver de la nourriture, fabriquer les objets qui leur manque, etc, le tout à base de cartes, ce qui, dit comme ça, fait furieusement penser à The 7th Continent. Le pitch est certes un peu le même, mais la ressemblance s’arrête là. Rien que les illustrations de Ravine, très minimalistes, sont à des années lumières. Le principal défaut du jeu pour moi est la masse de texte en anglais sur les-dites cartes, qui le disqualifie d’entrée chez les anglophobes.

En tout état de cause, c’est financé à 47 fois (!!) les 6 000 $ et des brouettes nécessaires et les 3 000 soutiens viennent juste d’être atteints (actuellement 142 000 / 7 500 $ et 3 000 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 13h35).

debtzilla-box-art

Dice building coopératif

Reboot d’une campagne annulée en octobre, Debtzilla par Capital Gains Studio est un jeu de dice-building coopératif où des super héros doivent combattre le méchant Debtzilla en faisant attention à leur porte-monnaie, car combattre le crime coûte cher !

Il a retenté sa chance avec succès, puisque le jeu a été financé dès le premier jour. Il y a parfois des logiques mystérieuses qu’il vaut mieux ne pas chercher à percer car l’offre est exactement la même que celle de la campagne avortée, les porteurs se payant même le luxe d’avoir augmenté la somme nécessaire au financement ! Et ils ont eu raison, puisque malgré une dynamique aussi chaotique que peu enthousiasmante, ils ont pour l’instant réuni un peu plus du double du financement (actuellement 15 800 / 10 888 $ et 242 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 13h59).

sorcerer-card-back

Jeu de cartes et de plateau stratégique

Clairement, White Wizard Games a troublé ses fans avec Sorcerer. La baisse de rythme qui avait débuté en fin de première semaine s’est confirmée la semaine passée. Une trentaine de soutiens quotidiens, c’est vraiment très très peu pour WWG. Alors bien sûr, le jeu est financé à presque deux fois et les 2 000 soutiens seront atteints en fin de semaine si le rythme se maintient, mais c’est un piètre résultat pour un éditeur habitué à des scores bien supérieurs (actuellement 153 000 / 100 000 $ et 1 900 soutiens. Fin le vendredi 8 décembre à 04h00).

war-room-matériel

Wargame XXL

La fin de la semaine passée a vu une baisse de régime pour War Room par Nightingale Games. La réussite de la campagne pour un jeu de ce calibre reste tout de même exceptionnelle : financée à largement plus de deux fois et actuellement 1 400 soutiens, cela tient de ces petits miracles dont Kickstarter a parfois le secret (actuellement 295 000 / 150 000 $ et 1 400 soutiens. Fin le samedi 9 décembre à 05h59).

samurai-vassal-boite

Cartes ; Bluff ; Guessing

Le coup d’arrêt de la campagne de Samurai Vassal par Ice Makes dont je parlais la semaine dernière s’est confirmé avec encore plus de vigueur cette semaine. Je ne sais pas ce qui s’est passé pour qu’une campagne qui marchait aussi fort s’écroule littéralement du jour au lendemain. En tous cas, la semaine passée a vu plus de jours nuls ou en négatif qu’en positif (actuellement 58 900 / 20 000 HK$ et 240 soutiens. Fin le lundi 18 décembre à 18h03).

 

 

 

separateur-1

Ils se terminent cette semaine

 

root

Aventure ; Asymétrie

Root : A Game of Woodland Might and Right par Leder Games est en plein boost du rappel des 48 heures. Sans surprise, au vu de la dynamique constamment excellente sur toute la durée de la campagne, celle-ci va faire ses plus belles journées à cette occasion, exceptée la première que je pense hors de portée. Très très grande réussite donc pour ce jeu, que vous pouvez encore acquérir à des conditions intéressantes en passant par le pledge groupé sur Cwowd, lequel accepte encore des participants (actuellement 493 700 / 24 000 $ et 6 600 soutiens. Fin le mercredi 22 novembre à 03h00).

holmes-&-moriarty-box-art

Déduction ; Draft

Holmes & Moriarty par Escape Velocity Games est un jeu de déduction à base de draft pour 2 joueurs dont la campagne a été lancée en douce la semaine dernière et qui se termine déjà sur une réussite puisqu’elle a réuni pratiquement 3 fois les 3 410 $ demandés (actuellement 10 500 / 3 410 $ et 405 soutiens. Fin le mercredi 22 novembre à 05h00).

full-moon-jacket-box-art

Coopératif ; Survie ; Figurines

Après son départ réussi, la campagne de Full Moon Jacket par Strangely Games a connu quasiment trois semaines de pertes consécutives. Il semblerait que le porteur (et auteur du jeu) ne puisse se permettre de l’annuler puisqu’il l’a maintenue contre vents et marées. L’arrivée, peu discrète au beau milieu de ces journées en négatif, d’un jour en « léger » positif de plus de 4 000 $ a permis d’atteindre la somme nécessaire au financement. Comme quoi, il faut savoir garder la foi car les miracles arrivent. Comment il disait l’autre là déjà ? Ha oui : « Aide toi et le ciel t’aidera ». Amen (actuellement 36 200 / 35 000 £ et 453 soutiens. Fin le mercredi 22 novembre à 23h23).

albedo-box-art

Deck building SF

L’espoir fait vivre, parait-il. En tout cas, l’éditeur de Albedo, Herbertz Entertainment UG, en a lui de l’espoir. Parce qu’à cinq jours de la fin, le jeu n’est financé qu’au tiers de la somme nécessaire et l’annulation ne semble pas à l’ordre du jour (actuellement 1 800  / 5 000 € et 43 soutiens. Fin le dimanche 26 novembre à 21h00).

 

 

 

separateur-1

À venir cette semaine

 

kill-the-unicorns_box-art


Kill the Unicorns
par Morning est un petit de cartes à base de collection de sets. Les licornes ne sont pas aussi cool qu’on le dit dans les contes pour enfants ! En vrai, ce sont même de vraies saletés. Le but du jeu est donc d’en capturer un max pour les revendre aux gnomes au marché noir. Editeur français, donc jeu en français ! Vous pouvez trouver la présentation complète par un des auteurs du jeu dans cette vidéo Ludovox. Lancement aujourd’hui. 

 

  

 

separateur-1

Les pledges groupés en cours !

Rappel des pledges groupés en cours sur le forum de Cwowd

 

Monster Slaughter par Ankama

Encore un pledge groupé à l’initiative de Kakitaben.

Tarifs du PG : Le tarif du pledge en PG sera variable en fonction du nombre de participants mais sera d’un maximum de 69 € au lieu de 78 en solo.

  • Le lien vers le GDoc sur lequel s’inscrire.
  • Le lien vers la page du forum de Cwowd.

 

On les attend de pied ferme

separateur-1

On les attend de pied ferme

  • Batman de Monolith : Ce jeu reprend la très intéressante et originale mécanique d’overlord de Conan, avec un mode prévu spécifiquement pour 2 joueurs. Ludovox vous en parlait par ici après une partie sur le salon cannois.

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

: Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

 

11 Commentaires

  1. morlockbob il y a 21 jours
    Répondre

    Merci pour ne pas avoir lâché cette rubrique que j’aime lire, même si le principe du KS me passe au dessus. c ‘est donc que elle encore mieux que bien !!!

    Etonnant pour Museum cette boulette du jour de lancement. si je ne me trompe pas, mr Jaimie s’était bine occupé de la campagne de Conan ?

    • Gougou69 il y a 21 jours
      Répondre

      Le fait que le vendredi soir ne soit pas l’idéal ne veut pas dire nécessairement que ce soit une boulette de lancer une campagne ce jour là. Il y a peut-être des contraintes qui nous sont étrangères. Disons que c’est sûr que  la veille à la même heure aurait été mieux.

      Et effectivement, c’est Jamie qui était le community manager sur Conan, et sur la campagne de l’extension de The 7th Continent également. Mais comme je l’ai dit, la décision de lancer un vendredi soir repose peut-être sur des données que nous n’avons pas.

      Et merci aussi pour les compliments, surtout venant de quelqu’un qui n’est pas convaincu par le principe de KS 😉

  2. Photo du profil de Meeple_Cam
    Meeple_Cam il y a 21 jours
    Répondre

    Il y a aussi « Living planet », le prochain jeu de Christophe Bolinger, ce mardi 21 novembre à 21H sur KS. Un jeu au style Archipelago. Miam !

  3. Photo du profil de jejelafrime
    jejelafrime il y a 21 jours
    Répondre

    Je me fouette chaque jour pour résister au fait de pledger Root qui me hype de fou mais qui n’est pas en français. C’est vraiment dommage!

    J’espère pouvoir le trouver un jour en magasin.

  4. Photo du profil de Grovast
    Grovast il y a 21 jours
    Répondre

    Les gens ne sont pas assez gavés de jeux avec Essen là ? #indigestion

    Et je rejoins MB, cette intervention hebdo est bien utile pour garer un oeil sur ce qui se fait 😉

  5. Photo du profil de Mahg
    Mahg il y a 20 jours
    Répondre

    Je corrobore mes prédécesseurs pour te dire que ton point hebdo sur les KS est très apprécié!
    C’est mon RDV de la semaine où je suis à chaque fois très fier de résister à la tentation mise sous mes mirettes.

    Le jeu d’Ankama qui me laissait assez indifférent jusqu’à aujourd’hui me fait de plus en plus de l’œil…
    … Mais non, je suis fort! Pas pledger, pas pledger…

  6. Orson il y a 18 jours
    Répondre

    j’ai craqué pour le jeu Space race + extension. Le jeu est superbe je trouve. Et le jeu de Ankama.

  7. Fire 01 il y a 18 jours
    Répondre

    De même, je suis très content de pouvoir lire ta rubrique hebdomadaire. Je garde même la page de côté pour la lire plus tard quand je suis très occupés. Elle nous permet de rester informé sur de nombreux projets et se lancer sur certaines ☺ Bon courage pour les suivantes et merci pour ton travail ☺

Laisser un commentaire