Participatif, la sélection naturelle du 16 octobre 2017

 

 

separateur-1

 Salutations ludico-participatives !

Le rouleau compresseur The 7th Continent a continué d’écraser toute velléité de concurrence la semaine passée. Les 5 millions de Dollars viennent d’être franchis, et la seule vraie question qui se pose est : mais jusqu’où s’arrêtera-t-il ?

► À côté de cela, la campagne de Time of Legends : Joan of Arc ferait presque pâle figure. Mais ce n’est qu’une impression, car elle a encore mieux démarré que Mythic Battles Pantheon, qui avait terminé sur un beau score. La pluie de figurines devrait faire craquer moult porte-monnaies, alors que l’orage ne fait que commencer…

 

Je vous souhaite une bonne lecture, et vous dis « À la semaine prochaine ! ».

 

 

separateur-1

Ça s’est passé la semaine dernière…

Les lancements de campagnes

 

 Time of Legends : Joan of Arc de Mythic Games

time-of-legends-joan-of-arc-box-art-2

Actuellement 627 000 / 100 000 $ et 4 410 soutiens. Fin le vendredi 10  novembre à 21h00.

Stratégie avec affrontements historiques

Pledge : 120 $ ; Port 25-30 $

 

Voici le deuxième gros projet depuis la rentrée après The 7th Continent, et qui plus est, le deuxième gros projet français. Après le succès de Mythic Battles Pantheon en collaboration avec Monolith, Mythic Games se lance cette fois seul dans l’arène avec un projet plein d’ambitions.

time-of-legends-joan-of-arc-the-witch

La sorcière

Issu du cerveau fertile de Pascal Bernard (auteur, entre autres, de Heroes of Normandie ; La Cité des Voleurs ; La Vallée des Rois et Montjoie, qui a inspiré Joan of Arc), Time of Legends : Joan of Arc se veut être le premier opus d’une gamme. Jeu avec figurines à scénarios et mélange de plusieurs genres, il est annoncé comme permettant de jouer aussi bien des batailles historiques du moyen-âge français que des affrontements entre chevaliers et créatures issues du folklore populaire de l’époque. Afin de retranscrire au mieux l’ambiance de ces batailles, le format 15 mm a été choisi. En effet, cette taille de figurines permet de représenter des batailles de masse sur une surface restant raisonnable et d’agrémenter la surface de jeu de décors en 3D (maisons, église, arbres, barricades…) ce qui serait impossible (ou en tout cas peu réaliste tant en encombrement que financièrement) en 28 mm.

time-of-legends-joan-of-arc-john-talbot

John Talbot

À l’image de ce qui avait été fait pour Mythic Battles Pantheon, le teasing de pré-campagne a été très fort. S’il n’y a pas eu de réel « JoA Tour », comme il y a eu un « Mythic Tour », ce sont des « ambassadeurs » qui ont été mis en place. Des joueurs séduits par le jeu auxquels Mythic Games a fait parvenir un (joli) prototype du jeu, à charge pour eux d’en faire la promotion à leur convenance dans leur région et de faire remonter les retours des joueurs. J’ai ainsi pu faire deux parties sur le scénario du loup-garou au salon Octogônes de Lyon coaché par le sympathique ambassadeur local (dont j’ai bêtement oublié de demander le pseudo) qui ne ménageait pas sa peine pour « faire la pub » du jeu.

time-of-legends-joan-of-arc-flying-demons

Les démons volants

Le buzz faisant son office et le temps passant, l’impatience devenait de plus en plus forte chez beaucoup de joueurs et on pouvait donc s’attendre à un gros démarrage de la campagne à l’heure H. Et effectivement, cela a démarré fort. Les 1 000 early birds assurant le financement sont partis en quelques minutes et le résultat des 24 premières heures est à peu près de 30 % supérieur à celui de Mythic Battles Pantheon, avec largement plus de 400 000 $ et 3 200 contributeurs. Un bien beau résultat donc, même si l’on se doute bien qu’il est encore largement insuffisant pour rentabiliser les investissements qu’on peut estimer sans trop prendre de risque comme « très élevés ». Mais la dynamique soutenue (hors week-end, traditionnellement plus faible, on tourne à environ 250 nouveaux soutiens par jour) devrait mener ce projet loin si elle se maintient bien sur la durée.

time-of-legends-joan-of-arc-the-devil-miniature

Le Diable

Ce maintien de dynamique passe par une communication plus précise sur ce que permet exactement le jeu. Car, à lire les reviews et à regarder les vidéos à droite et à gauche, force est d’avouer qu’on est un peu perdus. D’un côté on peut lire que les batailles historiques sont privilégiées (ce que pourrait laisser penser le contenu de la boîte de base) et de l’autre on met l’accent sur les créatures fantastiques (aux deux sens du terme. Le dragon est un des plus beaux jamais proposés et le Diable envoie du pâté). Je vous engage d’ailleurs, pour avoir de plus précises informations et si ce n’est déjà fait, à aller regarder l’excellent Ludochrono de l’excellentissime Mathieu.

Une chose est certaine, chez Mythic Games on ne se moque pas du soutien. La boîte de base regorge de matériel et, si l’on y ajoute les 20 stretch goals débloqués au moment où j’écris ces lignes, on frôle même l’overdose ! Et ne parlons pas des add-ons, qui vous en remettent quelques kilos mais qui, fort heureusement, vous délestent de l’autre côté de ces économies qui dorment bêtement dans un bas de laine. Ainsi l’équilibre est sauf 😉 

Au sujet des add-ons, il en est quelques un qui sont attendus par beaucoup comme le Saint Graal, notamment celui nommé absolument pas officiellement (du moins, pas à ma connaissance) « Le Siège » et qui, d’après des rumeurs qui se répandent venues des tréfonds d’Internet, permettrait de jouer en 3D l’assaut d’un château-fort. Là clairement, les CB vont souffrir !

 

separateur-1

Les nouvelles campagnes, en bref

 

leviathan-cover-art

Micro jeu ; Cartes ; Stratégie

Geoffrey et Valerie (sans accent sur le « e ») Greer, ce sont deux américains qui ont monté leur boîte d’éditions Past Go Gaming pour éditer leurs jeu, et notamment Sans Alliés, un très bon jeu solo malheureusement un peu passé inaperçu lors de sa campagne en 2016 mais qui a bénéficié d’excellents retours (que je confirme à titre personnel). Leviathan est pour une fois l’œuvre d’un auteur tiers, Greg Loring-Albright, et est édité sous leur vrai nom plutôt que sous celui de leur société. Pourquoi ? Mystère. Leviathan est un micro-jeu de cartes asymétrique inspiré de la bataille entre le Capitaine Ahab et Moby Dick du roman éponyme, emporté par de très jolis graphismes. À l’instar du jeu, la campagne se veut minimaliste et ne propose que deux pledges (un sans tapis de jeu et l’autre avec). Aucun stretch goal n’est prévu.

neon-nights-2086-box-art

Course automobile futuriste

Est-ce ce minimalisme qui en est la cause, mais le jeu a visiblement du mal à trouver son public. Et c’est un doux euphémisme puisque, après 7 jours de campagne, ce n’est même pas le tiers des 11 000 $ demandés qui a été récolté. Autant dire que la dynamique n’est pas là et que l’optimisme n’est pas vraiment de rigueur. Reste tout de même une vingtaine de jours pour arriver à financer. (actuellement 2 870  / 11 000 $ et 150 soutiens. Fin le dimanche 5 novembre à 07h59).

Neon Nights : 2086 des québécois de The Board to Death Team n’est guère mieux loti que Leviathan. Ce jeu de course dans un univers cyberpunk très coloré n’arrive visiblement pas lui non plus à convaincre. Peut-être sa direction artistique, très typée et plutôt sombre, ne l’aide-t-elle pas. Pourtant le jeu est proposé à un tarif correct qui inclus les frais de port, même pour l’UE ! Et, comme très souvent avec nos cousins d’outre-atlantique, une version française intégrale est d’emblée proposée(actuellement 8 190 / 25 000 CA$ et 147 soutiens. Fin le mardi 7 novembre à 05h59).

haunt-the-house-box-art

Cartes ; Collection ; Combos

Encore un jeu canadien, mais pas québécois (hélas pour la VF) et dont le sort est bien plus enviable que celui des deux jeux précédents, Haunt the House par Kids Table BG a lui financé dans les premières heures de campagne. Ce jeu de cartes est l’œuvre d’un couple, Josh et Helaina Cappel, qui nous propose d’endosser le rôle de fantômes entrant en compétition pour effrayer les chasseurs de spectres qui envahissent leur maison hantée à eux… et accessoirement récolter leur matériel en guise de trophées. Les mécaniques semblent simples mais efficaces, et la direction artistique très BD est soutenue par de jolis graphismes. Le prix des pledges étant tout à fait correct, la campagne fonctionne naturellement bien, et bénéficie d’une belle dynamique (même si elle a diminué depuis deux jours, elle reste plus que correcte) (actuellement 18 000  / 8 000 CA$ et 416 soutiens. Fin le vendredi 3 novembre à 02h00).

the-smog-riders-dimensions-of-madness-art

Chibis steampunk ; Dungeon crawler

Avec The Smog Riders : Dimensions of Madness de Scale75 nous revenons dans le monde merveilleux des figurines. Chibis, les figurines. Et steampunks, accessoirement. Donc, si vous êtes amateur de belles figurines chibis steampunks, vous êtes foutus. D’autant plus que les figurines, chez Scale75, c’est leur passion (et accessoirement leur métier de base). Le jeu est une sorte de dungeon crawler compétitif pour 2 à 4 joueurs où chacun contrôle une équipe de personnages, tous uniques, qui doivent chercher à contrôler les technologies de la vapeur et les secrets de la dimension Stygienne. Je ne sais pas vraiment ce que c’est, mais cela doit être rudement chouette pour qu’autant de monde se mette sur la tronche pour elle. La direction artistique du jeu est vraiment très jolie, et les figurines sont magnifiques dans leur genre. À noter que ces dernières ne sont pas toutes en plastique, mais certaines sont en résine, a priori uniquement celles des extensions (mais ce n’est pas très clair !). Attention donc.

Concernant la campagne elle même, Scale75 a sorti l’arme de destruction (de campagne) massive : wattmille Strech goals dévoilés à l’avance, et tous débloquant un add-on payant ! Y’a pas, la notion de « paye pour avoir le droit de payer encore plus » n’est pas morte. Et comme si cela ne suffisait pas, dès le deuxième jour est proposé un nouveau pledge « all-in », du genre de ceux que tous les autres mettent en fin de campagne pour dynamiser les derniers jours. Sans surprise, le démarrage n’a pas été topissime et malgré la réorganisation de l’offre, bien plus cohérente et intéressante désormais, le mal est fait. Si le financement a tout de même été atteint à la fin du deuxième jour, la campagne se traîne un peu depuis lors. À voir sur la durée, et si le fait de se retrouver en frontal avec les deux mastodontes du moment (même si les cibles ne sont pas a priori les mêmes) va jouer.

EDIT : Malgré le fait qu’elle soit financée, la campagne vient juste d’être annulée alors même que je corrigeais mon texte. Dont acte ! (annulée à 46 624  / 35 000 € et 502 soutiens. Fin le vendredi 3 novembre à 12h00).

detective-city-of-angels-box-art

Enquête en coopératif ou compétitif et solo

Detective : City of Angels par Van Ryder Games vous met dans la peau d’un détective de la brigade criminelle de la LAPD dans le Los Angeles des années 40. Vous devrez résoudre des crimes, mais l’un des joueurs prendra le rôle du Chisel dont le but est d’induire en erreur les enquêteurs et de les entraîner sur de fausses pistes. Le jeu est basé sur un système narratif et se joue aussi bien en coopératif qu’en compétitif ou en solo. 8 enquêtes sont incluses dans la boîte de base, et 3 autres sont disponibles dans une mini-extension disponible avec l’un des deux pledges (le plus cher, bien évidemment).

Le jeu peut se targuer de magnifiques graphismes réalisés par notre Vincent Dutrait national, dont le style colle parfaitement au thème et dont le travail donne un réel cachet au jeu. Malheureusement, les tonnes de texte en anglais interdisent de fait le jeu aux non-anglophones. La campagne a bien débuté en finançant largement dès le premier jour. Le thème parait porteur, car la très bonne dynamique ne semble pas vouloir fléchir et ce sont une centaine de nouveaux soutiens qui arrivent chaque jour. Les 1 500 sont à portée de main (actuellement 113 000  / 40 000 € et 1 366 soutiens. Fin le vendredi 3 novembre à 05h00).

 

separateur-1

Suivi des campagnes précédemment lancées

 

dice-of-pirates-logo

Petit jeu de dés

Dice of Pirates par Thing 12 Games continue son petit bonhomme de chemin, à un rythme plus que tranquille puisque ce sont entre 2 et 8 nouveaux soutiens quotidiens qui rejoignent la campagne depuis plus d’une semaine. Ce sont tout de même 3 fois les 7 000 $ demandés qui ont été récoltés et la barre des 1 000 soutiens devrait être franchie bien avant la fin de la campagne  (actuellement 21 370 / 7 000 $ et 932 soutiens. Fin le mardi 24 octobre à 05h00).

kantoutacou-campagne-KS

Party game olé-olé

Au mépris de mon pessimisme de la semaine passée, Kantoutacou par Mardi Soir a finalement réussi à réunir les 8 000 € de son financement à 13 jours de la fin. La campagne vient même de faire une très bonne semaine (à son échelle). Reste 9 jours pour aller chercher les 200 soutiens  (actuellement 8 442  / 8 000 € et 168 soutiens. Fin le mardi 24 octobre à 22h00).

A-NEWS-resident-evil-2-Ludovox-jeu-de-societe-OK

Dugeon crawler à figurines laides et à boîte vide

Malgré une offre qui est tout sauf intéressante, Resident Evil 2 : The Boardgame par Steamforged Games a continué tranquillement à accueillir en moyenne une petite quarantaine de nouveaux soutiens quotidiens, soit un peu plus de 300 sur la semaine lui permettant ainsi de dépasser les 6 000 souscripteurs. Inutile de dire qu’il est désolant de voir un tel projet avoir un aussi grand succès sur la seule force d’une licence quand on voit certains éditeurs ramer pour financer des jeux pourtant bien supérieurs (actuellement 594 300 / 150 000 £ et 6 260 soutiens. Fin le lundi 23 octobre à 21h00).

tiny-epic-defenders-dark-war-ludovox-jeu-de-societe

Cartes ; Placement

 

Malgré son manque de considération manifeste pour les anciens soutiens qui ont fait son succès, Gamelyn Games va encore pouvoir se targuer d’un joli succès pour Tiny Epic Defenders : The Dark War. Même si la courbe des nouveaux soutiens est en baisse constante, ce sont quand même plus de 1 000 contributeurs qui ont pledgé la semaine passée permettant à la campagne de dépasser les 5 500 contributeurs et de franchir tout juste la barre des 300 000 $. Vous pouvez lire sur Cwowd l’analyse de la campagne (actuellement 300 000 / 40 000 $ et 5 500 soutiens. Fin le mardi 24 octobre à 21h00).

endure-the-stars-boite

Dungeon crawler coopératif

Endure The Stars 1.5 par Grimlord Games vient de franchir la barre des 1 000 contributeurs grâce à une sympathique dynamique qui n’a faibli que jeudi dernier avec un brutal et inexplicable zéro nouveau soutien. C’est reparti le lendemain, quoique de façon moindre, et le rythme se maintient correctement depuis. (actuellement 63 460 / 40 000 $ et 1 090 soutiens. Fin le mardi 24 octobre à 21h00).

T2029-terminator-2-the-boardgame-box-art

Campagne annulée. Revient en janvier

T2029 : The Official Terminator 2 Board Game par Rule & Make a finalement été annulé ce samedi après avoir passé la semaine à perdre des soutiens. De temps en temps, il y a une justice et il faut ce genre d’exemple pour que d’autres « éditeurs » ne prennent pas le fait d’acquérir une licence vendeuse comme étant le principal boulot à effectuer pour faire un carton sur Kickstarter (termine à 31 296 / 50 000 AU$ et 434 soutiens).

opération-archéo-box-art

Coopératif malin et sans violence

Opération Archéo de Mathieu Baiget est à l’opposé de T2029 et Resident Evil 2, un jeu réalisé par un passionné, pour les joueurs. La campagne se déroule tranquillement et c’est une quarantaine de nouveaux soutiens qui sont venus prêter main forte. Modeste, certes, mais cela a permis d’atteindre le double des 8 000 € nécessaires au financement et sur Ulule, c’est déjà un beau résultat.

J’en profite pour réitérer tout le bien que je pense de ce jeu ! Si vous cherchez un jeu coopératif avec un thème original, sans violence et transgénérationnel, je vous invite fortement à vous pencher sur son cas (actuellement 17 200 / 8 000 $ et 370 soutiens. Fin le mercredi 1er novembre).

gloom-of-kilforth-box-art

Cartes ; Land Crawler

La campagne de reprint de Gloom of Kilforth : A Fantasy Quest Game Expansions par Hall or Nothing Productions est entrée dans son ventre mou depuis quelques jours. En gros, on est passé sur la semaine d’une quarantaine de nouveaux soutiens quotidiens à moins de 10. Rien de dramatique, la barre des 2 000 est tout de même dépassée, il reste deux semaines de campagne et celle-ci est de toutes manières déjà très largement financée (actuellement 123 800 / 27 000 £ et 2 058 soutiens. Fin le mercredi 1er novembre à 00h59).

dinogenics-box-art

Placement d’ouvriers

Dinogenics par Ninth Haven Games a passé une belle semaine lui apportant une centaine de nouveaux soutiens. La dynamique reste très stable, hormis une nouvelle fois jeudi dernier où la journée a été curieusement à -1 soutien (actuellement 67 500 / 30 000 $ et 1 275 soutiens. Fin le jeudi 2 novembre à 16h09).

end-of-the-trail-box-art

jeu de cartes aux mécaniques originales

La semaine passée a été correcte pour End Of The Trail par Elf Creek Games. Une quarantaine de nouveaux soutiens lui ont permis de doubler son financement. Pour cette campagne, une anomalie est également remarquable : une dynamique stable qui s’écroule brutalement du jour au lendemain sur un jour en négatif (en l’occurrence samedi), pour reprendre aussi brutalement le lendemain (actuellement 15 100 / 7 000 $ et 375 soutiens. Fin le jeudi 2 novembre à 04h00).

ratland-box-art

Pose d’ouvriers ; Programmation ; Stop ou encore

Ratland par Eclipse Editorial, la belle surprise d’il y a deux semaines, a passé la semaine dernière comme la précédente : sur un rythme modeste, chaotique mais toujours positif. Une grosse soixantaine de nouveaux soutiens sont venus grossir les rangs de la horde de rats, apportant 10% de financement supplémentaires  (actuellement 33 500 / 15 000 € et 870 soutiens. Fin le jeudi 2 novembre à 23h59).

 

 

 

Vous trouverez une sélection plus importante de projets en cours sur la page dédiée de Cwowd.

 

 

separateur-1

Ils se terminent cette semaine

 

sunset-over-water-box-art

Programmation ; Jeu en simultané

La mini campagne de Sunset Over Water par Pencil First Games va s’achever sur un beau succès. Elle a gagné plus de 430 soutiens dans la semaine et le rappel des 48 heures a pleinement joué son rôle de booster (actuellement 46 640 / 8 500 $ et 1 430 soutiens. Fin le mardi 17 octobre à 06h00).

tyler-sigman's-crows-boite

Pose de tuiles

La campagne de Tyler Sigman’s Crow par Junk Spirit Games s’est déroulé toujours autant en dents de scie que la semaine précédente mais a gagné bien plus de soutiens, plus d’une centaine, faisant de ce fait augmenter la cagnotte de 6 000 $ que j’imagine fort bienvenus. (actuellement 26 670 / 18 000 $ et 447 soutiens. Fin le jeudi 19 octobre à 08h59).

the-7th-continent-box-art

Exploration ; Survie

L’indécente réussite de The 7th Continent : What Goes Up, Must Come Down par Serious Poulp s’est affirmée avec encore plus de vigueur la semaine dernière ! La journée la plus minable a vu arriver 682 nouveaux soutiens et celle qui a fait le moins d’argent a fait rentrer plus de 164 000 $ ! Il y a des porteurs qui tueraient pour avoir sur la durée de leur campagne les résultats d’une journée de celle de The 7th Continent !

stellar-leap-box-art

Dans le « Hall of Fame » de Kickstarter, le jeu est (au moment où j’écris ces lignes) le 5ème en nombre de soutiens, devant Secret Hitler, et 4ème en montant récolté devant Zombicide Green Horde et ses 5 000 000 de Dollars ! Un jeu de cartes français taillant des croupières à CMON et ses jeux plein de figurines, qui l’aurait ne serait-ce qu’imaginé il y a encore un mois ? Et ce n’est pas terminé, Gloomhaven et ses 40 600 souscripteurs est en ligne de mire. J’attends avec impatience de voir l’effet du rappel des 48 heures. Cela devrait être homérique ! Vous pouvez lire sur Cwowd l’analyse de la campagne (actuellement 5 043 000 / 40 000 $ et 35 510 soutiens. Fin le jeudi 19 octobre à 23h59).

À l’instar de la précédente, la semaine dernière a été tranquille mais positive pour Stellar Leap par Weird Giraffe Games, lui amenant à nouveau une petite soixantaine de soutiens et lui permettant de doubler son financement (actuellement 17 600 / 8 500 $ et 395 soutiens. Fin le vendredi 20 octobre à 05h00).

Debtzilla par Capital Gains et Warpgate par Wolff Designa ont été annulés par leurs porteurs respectifs.

 

 

separateur-1

À venir cette semaine

 

legends-of-sleepy-hollow-box-art

Mardi 17 octobre

Dans Legends of Sleepy Hollow par Greater Than Games, 4 résidents de la ville éponyme doivent collaborer pour résoudre les mystères qui l’entourent grâce à une originale mécanique d’actions qui deviennent de plus en plus difficiles à réaliser en fonction du niveau de peur des personnages.

 

fruit-ninja-combo-party-boite

Mardi 17 octobre

Lucky Duck Games revient avec Fruit Ninja, toujours un jeu tiré d’un jeu vidéo mobile à succès. 3 jeux, devrais-je dire, puisqu’il s’agit en fait de 3 mini-jeux d’auteurs différents, disponibles en pack ou à l’unité. Vous avez le Ludochrono ici pour vous faire une idée !

 

monster-lands-box-art

Mardi 17 octobre

Après le bof-bof B-Sieged, Second Gate Games nous propose cette fois Monster Lands (M-Lands), un jeu avec des mécaniques de gestion de ressources et de pose d’ouvriers dans lequel les joueurs doivent faire prospérer leur clan en capturant des monstres et en conquérant des territoires.

 

too-many-bones-undertow-box-art

Mardi 17 octobre

Too Many Bones a eu un grand succès et de très bons retours, la qualité du matériel quasi luxueux n’y étant pas pour rien. Il serait donc étonnant qu’il n’en soit pas de même pour son extension / stand alone Too Many Bones : Undertow par Chip Theory Games. On ne sait pas encore si le jeu de base sera disponible durant la campagne.

 

overbooked-box-art

Mercredi 18 octobre

Overbooked par Randomskill Games est un petit jeu dans lequel vous êtes le gérant d’une compagnie aérienne et devez gérer les réservations des passagers en faisant en sorte d’éviter le surbooking.

 

dreamcatcher-box-art

Mercredi 18 octobre

J’avoue ne pas avoir très bien saisi comment fonctionne Dreamcatcher par The Carbon Initiative, mon anglais déficient ne m’ayant pas permis de saisir toute la substantifique moelle des explications glanées sur BGG. Une chose est sûre, c’est un jeu de cartes avec des gros morceaux de bluff dedans.

 

dragon-canyon-box-art

Jeudi 19 octobre

Sweet Lemon Publishing commence à se faire un petit nom dans le microcosme ludique participatif grâce à ses campagnes, modestes mais bien menées, de petits jeux de cartes forts honnêtes. Son nouveau venu est Dragon Canyon, toujours un jeu de cartes et avec de très beaux graphismes. Des clans envoient leurs héros explorer un territoire inconnu pour en déceler les richesse et les ramener. Quitte à aller les piquer aux autres !

 

 

 

 

separateur-1

 

On les attend de pied ferme

separateur-1

On les attend de pied ferme

  • Batman de Monolith : Ce jeu reprend la très intéressante et originale mécanique d’overlord de Conan, avec un mode prévu spécifiquement pour 2 joueurs. Ludovox vous en parlait par ici après une partie sur le salon cannois.
  • Okko Chronicles de The Red Joker : c’est en septembre que sera lancée la campagne sur Kickstarter de cette nouvelle version de Guardians Chronicles, avec le thème et les illustrations de la BD Okko, qu’on adore. Aussi sommes-nous sur le qui-vive.

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

: Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

 

9 Commentaires

  1. mattintheweb 16/10/2017
    Répondre

    Il ne me semble pas que Pascal Bernard soit l’auteur de HoN (un jeu de Yann & Clem) ; je pense qu’il apparaît dans les auteurs juste pour un scénario… 😉

    • nico 16/10/2017
      Répondre

      Si si il est l’auteur de la version cartes de HoN

      • Photo du profil de Cormyr
        Cormyr 17/10/2017
        Répondre

        Et de Operation Commando ce qui a peut être amené une confusion supplémentaire

  2. Ken William 17/10/2017
    Répondre

    l semble que Pascal Bernard est l’auteur de HoN,

  3. Photo du profil de Antyova
    Antyova 18/10/2017
    Répondre

    Je viens juste de jeter un oeil sur Legends of Sleepy Hollow.

    Ah tiens, c’est coopératif, avec une histoire un peu suivie? Puis les graphismes sont plutôt sympa. Pas bête la petite roue pour suivre les points de vie des perso sous la figurine… Oh puis c’est assez abordable! 69$, il y a de quoi se laisser tenter.

    *Scroll* *Scroll* *Scroll*

    Ah les frais de port…

    …..

    QUOI? 39$ pour l’Europe?! Alors qu’ils peuvent se permettre « d’offrir » les frais pour les US et le Canada!

    Bon, apparemment ils expliquent en détail pourquoi, ils doivent avoir de très bonnes raison mais… Dans ces conditions autant ne pas le proposer en dehors des US… Enfin, il semble qu’il y ait déjà 40 contributeurs européens, alors c’est moi qui suis pingre.

     

    Je sais, on voit souvent des « petits » jeux à 20$ qui affichent 15$ de frais de port. Mais là, je ne peux m’empêcher de penser qu’ils n’ont pas accordé tant de temps que ça à trouver une solution :s

    • Gougou69 18/10/2017
      Répondre

      Les frais de port étant devenus un vrai problème et un frein au pledge, beaucoup de porteurs en prennent une plus ou moins grosse partie à leur charge afin de limiter au maximum leur effet « répulsif ». D’autres se démènent pour trouver une solution la moins onéreuse possible, d’autres encore font les deux et certains ne font strictement rien. Curieusement, ce sont essentiellement des américains qui ne cherchent qu’à se reposer sur la clientèle US et n’ont strictement rien à faire du reste du monde. D’autres encore, certains de la solidité de leur fanbase,  se foutent ouvertement du monde, comme actuellement Gamelyn Games et ses frais de port pour TED Dark Wars à 20 ou 25 $ où que ce soit dans le monde (hors US / Canada bien sûr).

      • Photo du profil de Antyova
        Antyova 23/10/2017
        Répondre

        Je me souviens qu’on avait eu la même discussion il y a quelques temps déjà ^^
        Je crois que c’était à cause des frais de port d’un précédent Tiny Epic, ou pour l’extension de One Deck Dungeon (que j’ai, pour le coup, pré-commandé en Français chez le petit Editeur Nuts).
        Comme quoi je tourne en rond sur les mêmes marottes à la fin :p

         

        Mais merci pour ton explication claire sur la réalité derrière les frais de port sur Kickstarter.

        Il faudrait faire un article là-dessus tiens! Combien ça coute pour un citoyen lambda, comment ils font pour réduire les prix, je crois qu’il y a des histoire de « si vous arrivez à remplir un container ça coutera moins cher », enfin voilà, ça serait intéressant. Moi j’dis ça… Ah mais si ça se trouve il y a déjà un article sur Ludovox à ce sujet?!

      • Photo du profil de Antyova
        Antyova 23/10/2017
        Répondre

        Je viens de vérifier quelque-chose : pour la re-édition de Deep Space D6, petit jeu dans l’espace, fait par un indépendant (Tony Go de son pseudo, fondateur de sa petite marque/édition Tau Leader Games), le jeu coutait, avec mini extension, 26$. Frais de port pour la France : 6$.

         

        La boîte est grande comme celle des Tiny Epic, le poids doit être comparable (de mémoire, un ami possède un exemplaire de la première édition). Tau Leader Games n’est pas une grosse boîte, loin s’en faut. Il doit avoir 3 ou 4 jeux édités (via Kickstarter) à son actif, d’autres sont en préparation, il prend son temps.

        Alors, on aime/on n’aime pas ses jeux, mais en attendant il arrive toujours à proposer des frais de port à max 10$ pour l’international et c’est cool ^^

  4. Photo du profil de Fredovox
    Fredovox 23/10/2017
    Répondre

    Ludochrono de Monster Lands à venir tout bientot sur Ludovox

Laisser un commentaire