Participatif, la sélection naturelle du 04 décembre 2017

 

 

separateur-1

 Salutations ludico-participatives !

Ça y est, on est au creux de la vague. À peine deux nouveautés notables cette semaine et rien de prévue pour la prochaine. S’il n’y avait les festivités de fin d’année à financer, je vous dirais bien que votre portefeuille va pouvoir se reposer un peu. Sauf surprise toujours possible, voire probable, le temps va être long jusqu’à l’année prochaine et la reprise qui va aller avec.

 

N’oubliez pas d’aller jeter un œil à la chronique hebdomadaire sur le participatif de Thierry sur Cwowd.

Je vous souhaite une bonne lecture, et vous dis « À la semaine prochaine ! ».

     Chronique N°57

 

separateur-1

Ça s’est passé la semaine dernière…

Les lancements de campagnes

 

tripods-&-triplanes-box-art

Tripods & Triplanes par Ares Games est une extension stand-alone pour le jeu Wings of Glory qui vous propose de recréer sur votre table l’ambiance du roman de H.G. Wells « La Guerre des Mondes » en plus moderne puisqu’on est avec des avions alors que dans le roman on va taquiner de l’alien avec des bateaux de guerre.
Concrètement, vos coucous vont s’attaquer à des tripods venus d’outre-espace, certes uniquement terrestres, mais pas moins belliqueux et mortels pour autant.

Personnellement, je n’ai jamais joué à Wings of Glory, ni à aucun autre jeu du genre d’ailleurs, mais j’imagine que devoir combattre des ennemis au sol en mode coopératif doit sensiblement renouveler le gameplay. En bien ou en mal, ça vous comprendrez que je serais bien en peine de vous le dire.

Financée au deuxième jour, la campagne se porte plutôt pas mal avec une trentaine de soutiens quotidiens. Il faut dire que ce genre de jeux s’adresse à une frange limitée de la population joueuse (actuellement 46 000 / 30 000 $ et 480 soutiens. Fin le mercredi 20 décembre à 22h00).

 

prismal-boite-&-cartes

[NDLR du 04/12/17 à 12h00 : cette campagne vient d’être annulée] Prismal par Ludoscope est un nouvel éditeur fondé par quatre amis qui ont déjà « sévis » dans le monde du jeu de société, notamment Vianney Carvalho (auteur du magazine JDS dont les quelques numéros parus l’ont été grâce au financement sur Ulule) et Léandre Proust (auteur du micro-jeu Tower Defense financé sur KissKissBankBank). La création de cette société a pour but actuel l’édition de leur nouveau jeu, Prismal.  

Prismal est un jeu de cartes coopératif, le but du jeu étant de décrypter par déduction la séquence de 6 cartes placées aléatoirement au centre de la surface de jeu. Un gameplay simple et accessible donc, pour des parties annoncées d’environ 15 minutes. La direction artistique est très « tranchée », à base de contrastes forts entre le noir et des couleurs assez flashys. Ce n’est pas mal et c’est surtout très lisible, ce qui appréciable puisque la lecture des cartes est quand même au centre du gameplay.
Les graphismes, tirés d’une banque d’images en libre utilisation mais retravaillées, représentent uniquement des têtes d’animaux. En effet, Prismal est le premier jeu issu d’un univers anthropomorphique nommé « le Royaume d’Isempar » créé par l’équipe Ludoscope.

La période actuelle n’est pas vraiment propice à la réussite éclair des projets, le peu (doux euphémisme) de campagnes lancées actuellement en témoigne. C’est donc sans réelle surprise que ce petit jeu de cartes proposé par un éditeur inconnu au bataillon n’a toujours pas financé. Même si elle ne permet pas de sautiller d’allégresse, la dynamique n’est pas si mauvaise, compte tenu du contexte. Une quinzaine de soutiens quotidiens devraient permettre d’arriver au financement assez vite si le rythme se maintient, car ce dimanche a connu une vraie baisse. Jeu intégralement en français (actuellement 5 400 / 6 000 $ et 280 soutiens. Fin le lundi 18 décembre à 18h00).

 

 

separateur-1

Suivi des campagnes précédemment lancées

 

Ne changeons pas les bonnes habitudes et passons immédiatement et brièvement en revue les campagnes qui n’ont toujours pas l’heur d’avoir financé.

rebels-of-ravenport-boite

Rebels of Ravenport par Secret Weapons Games est à l’arrêt total, avec 3 malheureux pékins supplémentaires sur la semaine (actuellement 5 400 / 10 000 $ et 145 soutiens. Fin le jeudi 14 décembre à 12h39).

runes-of-ragnarok-box-art

Runes of Ragnarok par Windborm Games, s’il aura réussi l’exploit peu banal de passer l’intégralité de la durée de la campagne (à ce jour) sans une seule journée en négatif puisque chacune d’entre elles depuis deux semaines se sera vu crédité de 0, 1 voire royalement 2 nouveaux soutiens. Comme on dit chez moi, ça fait pas bézef non plus avec 7 soutiens sur la semaine (actuellement 5 470 / 10 000 $ et 93 soutiens. Fin le samedi 16 décembre à 05h59).

 

Et hop, passons au campagnes financées, parmi lesquelles les porteurs de certaines d’entre elles n’ont pas beaucoup de raison d’être euphoriques.

evil-high-priest-banniere-ks

Evil High Priest par Sandy Petersen vient de terminer une petite semaine à 6 ou 7 soutiens quotidiens en moyenne, avec au final une petite quarantaine de souscripteurs supplémentaires.
C’est peu, très peu pour un jeu porté par Sandy. Mais il ne s’en sort pas si mal, la campagne est presque financée à trois fois les 25 000 $ demandés, ce qui devrait être effectif d’ici la fin de la campagne. Si ce petit rythme se maintient, cela va sans dire ! (actuellement 70 550 / 25 000 $ et 775 soutiens. Fin le mardi 12 décembre à 03h00).

andoria-battlefields-box-art

À 12 jours de la fin, Andoria Battlefield par Raentikgames a enfin atteint son financement. Mieux vaut tard que jamais. Mais cela n’a guère relancé la dynamique pour autant, désormais à peine moins atone qu’avant. On a même pu constater un jour en négatif samedi dernier. (actuellement 11 000 / 10 500 € et 208 soutiens. Fin le mardi 12 décembre à 11h50).

obsession-box-art

Petite semaine également pour Obsession par Kayenta Games qui a vu arriver une moyenne de moins de 4 soutiens quotidiens. Ça stagne en plein ventre mou, mais sans jour en négatif, ce qui est déjà bien… (actuellement 24 000 / 15 000 $ et 421 soutiens. Fin le mercredi 13 décembre à 12h28). 

stuffed-box-art

Stuffed par Certifiable Studios vient de passer une semaine correcte, mais chaotique, passant par exemple de 32 à 9 soutiens du jour au lendemain pour reprendre à 20 soutiens le jour suivant. Au final se sont tout de même plus de 100 nouveaux souscripteurs qui ont apporté avec eux 2 500 $. Mais il est désormais impossible de refaire le même score que celui des deux campagnes précédentes (actuellement 40 550 / 24 097 $ et 1 380 soutiens. Fin le mercredi 13 décembre à 23h00).

serial-battle-flag-ulule

Serial Battle par Yann vient de dépasser les 60% de son financement. Même pour une campagne sur Ulule, à 10 jours de la fin les 100% vont être tendus à atteindre. Mais c’est sur Ulule, et les résultats sur cette plateforme sont difficiles à prévoir, la majorité des soutiens attendant le dernier moment pour pledger à cause de son système de fonctionnement « particulier ». Jeu intégralement en français (actuellement 5 550 / 9 000 € et 74 soutiens. Fin le mercredi 13 décembre à 09h00).

museum-box-art

Museum par Holy Grail Games s’est bien « refait la cerise » après sa première semaine ratée. Je ne cesse de dire que l’un des facteurs de réussite sur Kicksarter est parfois l’arrivée inopinée d’une chance de cocu, et Museum semble bien avoir profité à plein d’un tel phénomène. Alors que la campagne était à la peine, les publications conjointes des reviews de Radho et de Sit Down and Shut Up ainsi que la mise en ligne des vidéos de gameplay, le tout concomitamment à la présentation de l’add-on Chtulhesque à un prix « la vie de ma mère, moins cher tu meurs » lui ont donné un énorme coup de boost permettant le tant attendu financement.

À partir de là, un certain engouement s’est déclenché et la dynamique de la campagne en a été toute tourneboulée. C’est simple, c’est exactement comme si un deuxième lancement avait été fait, avec des résultats encore meilleurs. Et le deuxième add-on dévoilé, toujours à un prix très contenu en rapport à son contenu, a bien joué son rôle de soutien pour le week-end, journées traditionnellement peu fastes. La présence soutenue de Vincent Dutrait sur les forums (et notamment celui de Cwowd) et ses interventions aussi intéressantes qu’informatives ne sont certainement pas pour rien dans la « hype » qui entoure actuellement cette campagne.

Museum-Civilisation-cards

On ne sera donc pas surpris du résultat sur la semaine passée : + 1 130 soutiens (159 avant le 27) et 44 000 € dans le nourrain. Le tout permettant de débloquer 13 stretch goals, en majorité du gameplay supplémentaire, et dont 9 sont tout ou partie exclusifs à la campagne. Et ce n’est pas fini, puisqu’il semblerait que le développement d’une version à 5 joueurs soit en cours, qu’une nouvelle extension modifiant le gameplay arrive sous peu et Vincent a annoncé que HGG allait caresser la geekitude des soutiens dans le sens du poil passés les 80 000 €. Vous pouvez lire les impressions de Morlockbob sur le jeu dans son excellent article sur le Vox. Jeu intégralement en français (actuellement 79 000 / 35 000 € et 480 soutiens. Fin le vendredi 15 décembre à 20h00).

living-planet-box-art

C’est une semaine très correcte que vient de passer Living Planet par Lumberjacks Studio. Plus de 250 nouveaux soutiens sur la semaine permettent de franchir conjointement les barres des 70 000 € et 1 000 souscripteurs. 20 stretch goals ont été débloqués, avec seulement 3 exclusifs à la campagne et une partie d’entre eux réservée au pledge DeLuxe.
Une extension « marine » a aussi été proposée. Le jeu s’étoffe sans partir dans tous les sens, ce qui est bon signe s’agissant d’un jeu de Boelinger, à savoir avec des mécaniques assez fines. Jeu intégralement en français
(actuellement 70 500 / 10 000 $ et 1 050 soutiens. Fin le vendredi 15 décembre à 00h00).

La dynamique de Samurai Vassal par Ice Makes est pour le moins intéressante dans le déroulé de son chaos. Voir, à une journée en négatif, succéder une autre en léger positif, puis négatif, puis « gros » positif, puis zéro, etc… est assez curieux. Bref, on en revient à ce que je disais la semaine dernière, la campagne est de deux semaines trop longue. (actuellement 63 150 / 20 000 HK$ et 250 soutiens. Fin le lundi 18 décembre à 18h03).

tavern-trouble-a-la-grenouille-couronnee

Tavern Trouble est un jeu de cartes dont la campagne a été lancée depuis plus de deux semaines en catimini (ce serait dommage de faire le rappel du ban et de l’arrière-ban du petit monde ludique francophone pour un simple lancement de projet, hein) par Eclosion Games, un nouvel éditeur français, parisien semble-t-il. Sans aucune surprise, le financement est encore loin puisque c’est à peine la moitié des 8 000 € nécessaires qui ont été rassemblés. Le jour où les porteurs de projet francophones auront compris que la communication (très) en amont de la campagne est une des clés du succès, je crois que je pourrai mourir en paix. Et non, tenir à jour la page Facebook du jeu, ce n’est pas communiquer, loin de là !

Et ce manque de communication pré-campagne est bien dommage puisque le jeu dont il est question semble bien être digne d’intérêt. Pas franchement par son thème, les personnages medfan associés à une taverne commençant à devenir un sujet un brin bateau. Sa direction artistique mérite par contre qu’on s’y arrête, et en particulier ses magnifiques illustrations réalisées par un aussi talentueux qu’inconnu dessinateur bosniaque, Emir Durmisevic. Illustrations fort bien mises en valeur par la taille des cartes, sensiblement celle des cartes de tarot. Le tout est donc très plaisant et le côté décalé permet au jeu d’être tout public (bon, pas sûr que Tatie Jeanine frémisse d’émoi à la vue du jeu, mais quand même).

tavern-trouble-cartes

Le gameplay, quant à lui, ne fait pas dans le brise-neurones. Ce qui ne veut pas dire que le jeu n’est pas malin, loin de là. C’est un dérivé du Baccarat, à 9 cartes et sans mise. Le jeu simule des bastons à la taverne de la Grenouille Couronnée, estaminet renommé pour ses accortes serveuses Orcs. Il est composé de 27 cartes (hors stretch-goals potentiels) réparties en 9 familles, chacune d’entre elle ayant une valeur de 1 à 9. Les joueurs reçoivent 2 cartes et, chacun à son tour, peuvent en tirer d’autres, le but étant d’arriver à obtenir un score cumulé qui soit au plus près de 9. Des petites subtilités et des effets utilisables lorsqu’on a en main plusieurs cartes de la même famille rendent le jeu bien moins simpliste que ma description peut a priori le laisser penser. La règle s’explique en 5 minutes, et les parties peuvent s’enchaîner rapidement. Un bon petit filler en sorte.

Je l’ai mentionné plus haut, la campagne n’est pas vraiment à la fête. Outre le manque de communication pré-campagne, le fait d’annoncer 4 stretch-goals avec un palier de 1 500 € entre chacun d’eux n’est pas vraiment de nature à inciter au pledge impulsif. Les deux tiers des 8 000 € nécessaires ont été rassemblés et tous les espoirs sont donc encore permis. Jeu intégralement en français (actuellement 5 355 / 8 000 $ et 276 soutiens. Fin le jeudi 19 décembre à 23h00).

kill-the-unicorns_box-art

Kill the Unicorns par Morning est bel et bien un, sinon le, gros carton de cette fin d’année ! Plus de 1 000 soutiens supplémentaires et un peu moins de 30 000 € engrangés sur la semaine passée, j’en connais qui vendraient père et mère pour la moitié de ce résultat.

Et tout ça avec une campagne qui foule aux pieds les canons du genre. Pas de vrais stretch-goals « à l’ancienne », débloqués par paliers de financement atteints. Ici, ils sont débloqués par les soutiens s’ils remplissent des challenges, du plus évident (atteindre x souscripteurs) aux plus décalés (prendre 50 selfies avec une licorne, cuisiner et photographier 10 gâteaux sur le thème du jeu, prendre un selfie avec un nain, etc).

Faire preuve d’humour pour avoir des stretch goals, il faut reconnaître que cela change, et cela semble plaire malgré seulement 3 stretch-goals débloqués pour l’instant. Jeu intégralement en français (actuellement 105 000 / 10 000 $ et 2 800 soutiens. Fin le jeudi 21 décembre à 17h46).

 

 

separateur-1

Ils se terminent cette semaine

 

gearworks-box-art

Très belle progression sur la semaine passée pour Gearworks par Piecekeeper Games, chaque journée apportant plus de soutiens que la précédente. La baisse de régime dont je parlais dans la dernière chronique n’était que très passagère. Ce sont donc environ 170 soutiens qui sont venus renforcer les effectifs. En tenant compte du rappel des 48 heures, les 1 000 souscripteurs sont encore dans le domaine du réalisable.  (actuellement 27 850 / 9 000 $ et 673 soutiens. Fin le mercredi 6 décembre à 06h59).

ravine-boite

Ravine par Matthew Sisson aura continué toute la semaine passée sur son gros rythme pris depuis le début, imperturbable. À peine moins de 1 000 soutiens et 31 000 $ en plus à l’orée de 48 heures devraient largement assurer de dépasser les 5 000 souscripteurs au final  (actuellement 216 120 / 7 500 $ et 4 560 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 13h35).

La campagne de reboot de Debtzilla par Capital Gains Studio a été au point mort toute la semaine. Tout juste 10 soutiens de plus, il est vraiment temps que cela s’arrête… (actuellement 18 330 / 10 888 $ et 276 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 13h59).

space-race-interkosmos-box-art

Space Race – Interkosmos par Boardcubator a lui passé une semaine correcte. Rien d’exceptionnel mais 150 soutiens, c’est déjà ça. Les 2 000 contributeurs en fin de campagne sont envisageables (actuellement 12 700 / 19 000 € et 410 soutiens. Fin le jeudi 7 décembre à 18h00).

d-day-dice-2nd-edition-boite

Semaine fort correcte également pour D-Day Dice (2nd Edition) par Word Forge Games avec un peu plus de 300 nouveaux soutiens. L’offre est intéressante, le jeu était attendu et le rappel des 48 heures devrait faire largement son office. Vous pouvez retrouver l’analyse de la campagne sur Cwowd (actuellement 230 869£ / 12 000 £ et 3 745 soutiens. Fin le 5 décembre à 18h00).

sorcerer-boite

La campagne de Sorcerer par White Wizard Games a repris des couleurs tout au long de la semaine passée, avec près de 400 nouveaux soutiens. Ce n’est certes pas le succès auquel WWG est habitué, mais pour une fois qu’il sort de sa zone de confort, le résultat n’est pas si mal, d’autant que les 3 000 souscripteurs devraient être atteints d’ici le gong de fin (actuellement 200 700 / 100 000 $ et 2 410 soutiens. Fin le vendredi 8 décembre à 04h00).

battle-for-biternia-box-art

Battle for Biternia par Stone Circle Games a repris un peu de poil de la bête après son financement. Bon, il partait de si bas que ce n’était pas difficile, mais quand même. Il serait étonnant que nous assistions à de grandes choses sur les trois jours qui restent, mais s’ils permettent de consolider le financement, ce sera déjà pas mal (actuellement 18 510 / 18 000 $ et 250 soutiens. Fin le vendredi 8 décembre à 05h59).

war-room-matériel


Et l’on termine avec
War Room par Nightingale Games dont la réussite ne cesse de surprendre au regard du gabarit du jeu. La semaine a été très correcte (pour un tel format) et les 2 000 souscripteurs au final sont parfaitement envisageables, ce qui est juste énorme (actuellement 327 500 / 150 000 $ et 1 500 soutiens. Fin le samedi 9 décembre à 05h59).

 

 

 

separateur-1

À venir cette semaine

Rien. Que dalle. Nada !

Et c’est tant mieux, cela convient parfaitement à ma fainéantise naturelle. Bien sûr, on n’est pas à l’abri d’un projet sorti sans prévenir de nulle part, réduisant à néant mes espoirs de farniente pour la semaine prochaine. 😉

 

 

separateur-1

 

On les attend de pied ferme

separateur-1

On les attend de pied ferme

  • Batman de Monolith : Ce jeu reprend la très intéressante et originale mécanique d’overlord de Conan, avec un mode prévu spécifiquement pour 2 joueurs. Ludovox vous en parlait par ici après une partie sur le salon cannois.

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

: Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

 

 

16 Commentaires

  1. fa 04/12/2017
    Répondre

    il me  semble que uboot board game devrait sortir en décembre…

    • Thierry 04/12/2017
      Répondre

      mi-décembre si tout se passe bien. Vu qu’il y a déjà eu plusieurs décalages, autant rester prudent

  2. Fred 04/12/2017
    Répondre

    Prismal annulé à l’instant

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 04/12/2017
      Répondre

      En effet, on fait une mise à jour.

    • Photo du profil de Mahg
      Mahg 05/12/2017
      Répondre

      Quelqu’un connait la raison d’ailleurs? Ils avaient presque financé leur projet jour J. Un problème de droit d’auteur peut-être? (à cause de l’histoire de banque d’image?)

  3. morlockbob 04/12/2017
    Répondre

    merci pour « l’excellent article »

    et, même si je n’apprécie pas sa prose dégoulinante de sucrerie, bon courage a Arthelius et ses amis, c’est bien d’avoir franchit le pas.

  4. Photo du profil de fiaschi84
    fiaschi84 04/12/2017
    Répondre

    Bonjour,

    Je trouve ça dommage que vous n’utilisiez plus les symboles (surtout les cœur).

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 04/12/2017
      Répondre

      Perso j’ai pas eu de coups de coeur KS depuis un petit moment.

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 04/12/2017
      Répondre

      J’avoue humblement avoir complètement zappé ces coups de cœur depuis la rentrée. Il faut dire que je n’ai pas réussi une seule fois à être en avance dans mon travail sur cette chronique et qu’elle a été systématiquement terminée à l’arrache le dimanche soir, voire plus tard. Heureusement même que cette nouvelle formule me permet ce genre de gymnastique, car sans cela cette chronique serait de l’histoire ancienne. Mais je vais tout de même essayer de réutiliser ces coeurs, lorsque cela s’avere pertinent.

  5. Photo du profil de Dr. Jacoby
    Dr. Jacoby 04/12/2017
    Répondre

    Toujours excellente ta rubrique Gougou ! Par contre quand on parle de Museum en familial, c’est plus dans du familial genre Les Aventuriers du Rail ou dans le genre Pillards de la mer du nord ?
    Même pas un petit Root ou un Cerebria dans tes coups de coeur Shanouillette ?

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 04/12/2017
      Répondre

      Root est pas passé loin, mais j’ai jamais pu essayer Vaast et par principe, j’aurais préféré pouvoir le faire.

    • Dutrait 05/12/2017
      Répondre

      Pour Museum, j’ai envie de dire les deux. Car dans sa forme de base, on peut l’appréhender comme un Aventurier du Rail et ensuite avec les extensions et variantes on peut le rendre clairement plus complexe.

  6. Photo du profil de Achéron Hades
    Achéron Hades 05/12/2017
    Répondre

    Excellent article comme d’habitude. Juste pour info les chiffres pour D-Day Dice sont erronés. On est actuellement à plus de 3700 soutien et financé à une bonne somme de plus de 260 000 euros 😉

    Dommage pour Prismal je suis totalement passé à côté. Ça avait l air sympa, les graphismes sont vraiment cools.

    • Photo du profil de Shanouillette
      Shanouillette 05/12/2017
      Répondre

      Les chiffres de D-Day dice sont désormais à jour ! (un beau succès !) Merci de ta vigilance.

  7. Photo du profil de Sedenta
    Sedenta 05/12/2017
    Répondre

    Sur Kickstarter, il y a le petit Commies qui me fait de l’œil.

  8. Photo du profil de serial battle
    serial battle 09/12/2017
    Répondre

    Merci encore une fois gougou pour cette chronique, petite rectification la campagne se termine mardi 12 à minuit, il marche à la journée chez ulule, pas par tranche de 24H.

    Sinon tu as raison en tous points c’est tendu mais loin d’être fini, les contributions continues, 100 contributeurs pour 81%.

    https://fr.ulule.com/serialbattle

    les parties test avec la version dématérialisé en ont convaincu plus d’un mais un peut tard.

    Pour ceux que ça intéresse il reste encore 3 jours pour le tester.

    http://serialbattle.eu/tester-le-jeu/

Laisser un commentaire