Participatif, la sélection naturelle du 06 novembre 2017

 

 

separateur-1

 Salutations ludico-participatives !

Morne semaine pour beaucoup de projets qui ont été annulés et pour d’autres dont le financement est encore très incertain. Heureusement que quelques-uns tirent leur épingle du jeu, et de belle façon.

Quelques belles nouveautés à venir cette semaine, et il faut s’attendre bientôt à un gros rush ! En effet, beaucoup d’éditeurs ont attendu la fin du salon d’Essen et ils ont pour impératif de terminer leur campagne avant les fêtes de fin d’année, traditionnellement peu propices au pledge spontané et irréfléchi.

 

Je vous souhaite une bonne lecture, et vous dis « À la semaine prochaine ! ».

 

     Chronique N°53

separateur-1

Ça s’est passé la semaine dernière…

Les lancements de campagnes en bref

 

war-room-matériel-démo

Amateurs de jeux légers et rapides, passez directement votre chemin. Avec War Room par Nightingale Games, on va causer lourd et consistant ! Dernier bébé de Larry Harris, auteur de Axis & Allies (qui n’avait déjà pas grand chose du jeu d’apéro), War Room retrace les dernières années de la seconde guerre mondiale sur l’ensemble des fronts en vous mettant aux commandes de l’une des six nations du jeu réparties en deux factions, alliés et forces de l’Axe (URSS, Royaume-Uni, Etats-Unis, Commonwealth d’un côté, IIIème Reich, Italie et Japon de l’autre).

Nous sommes en présence d’un wargame XXL à l’échelle stratégique dans lequel la gestion de l’approvisionnement sera tout aussi prépondérant pour la victoire que la saine utilisation des troupes disponibles.

Tout est XXL dans ce jeu d’ailleurs. Annoncé de 2 à 6 joueurs (et ce sans add-on) et d’une durée d’une heure par joueur (moi j’ajouterais « minimum »), il se joue sur un plateau circulaire surdimensionné, autour duquel il va falloir trouver la place pour pléthore de matériel (réserves de pions, plateaux individuels, piste de score, piste de dés, etc). Et si vous trouvez le plateau de jeu un chouïa trop étroit, no stress, un add-on va vous permettre de voir plus grand. Mais autant dire que, de base ou avec l’add-on, vous n’allez pas jouer sur un coin de table de la cuisine. Il y a intérêt à intégrer le facteur « surface de jeu disponible » dans l’équation au moment de pledger.

war-room-matériel

Wargame lourd XXL

Curieusement, malgré l’énorme quantité de matériel divers et varié, le prix de l’unique pledge n’est pas si élevé que cela. 149 $, c’est vraiment raisonnable, d’autant que les stretch goals vont, pour une bonne part, améliorer la qualité des composants et rendre ce jeu encore plus « kiffant ». Malheureusement, une nouvelle fois les frais de port viennent en partie doucher notre enthousiasme, même s’ils ne sont peut-être pas si exagérés qu’on pourrait le supposer a priori : 55 $. Mais il faut être honnête, même à 200 $, le prix du jeu reste plutôt cohérent avec son contenu.

Avec une somme de 150 000 $ demandée pour le financement, la barre a été placée assez haut mais celle-ci a été atteinte dès le premier jour, et les 1 000 soutiens au cours du troisième. Et c’est bien là qu’est la surprise car ce jeu, de par son gigantisme, est clairement un jeu de niche. Tant mieux pour l’éditeur. La dynamique a tranquillement trouvé son rythme de croisière à environ 25 soutiens quotidiens et les 250 000 $ devraient être rassemblés quand vous lirez ces lignes (actuellement 242 000 / 150 000 $ et 1 154 soutiens. Fin le samedi 9 décembre à 05h59).

monster-slaughter-box-art

Parodie de film d’épouvante ; Figurines ; Plateau 3D

Monster Slaughter par Ankama est ma déception de la semaine. Non pas que le jeu ne semble pas tenir ses promesses, bien au contraire. Monster Slaughter est une parodie des séries Z d’horreur / épouvante, les joueurs dirigent une famille de 3 monstres (père, mère et enfant) cherchant à croquer de stupides étudiants réfugiés dans une cabane au fond des bois. Le matériel est aussi chouette que ce qui avait été montré le laissait supposer, le tout sublimé par une magnifique direction artistique. Les règles quant à elles semblent aussi fun qu’accessibles. Alors quoi ? Où est le problème ?

Le jeu, en dehors de son thème et de sa direction artistique, a d’autres atouts à faire valoir : le plateau en 3D, (dont on est en droit de penser qu’il doit coûter une blinde à fabriquer) et des figurines qui sont toutes uniques (coût en sculptures et moules) et dont la taille est conséquente (42 à 54 mm). Mais ces éléments ne sont aucunement mis en exergue sur la page de la campagne. Je me suis rendu compte de la taille des figurines complètement par hasard et dans mon esprit, on était sur une taille standard de 28-34 mm (et je suis certain que nombre de visiteurs du projet sont dans le même cas que moi) et les particularités du plateau 3D (qui sert également de boîte de rangement) avec ses portes amovibles ne sont pas, à mon sens, assez mises en avant.

Monster_Slaughter_new_board

Cela ne serait pas si important si le prix du pledge, dont Ankama nous assure qu’il a été tiré vers le bas au maximum (et rapport à tout ce que j’ai écrit plus haut, je veux bien les croire) n’était pas si élevé : 70 €. Alors certes, cela inclut les stretch goals qui vont, le cas échéant, être débloqués durant la campagne. Mais le fait est que le soutien potentiel qui tombe sur la page voit surtout une boîte qui ne paraît pas très remplie par rapport à son prix. Associé aux 75 000 € demandés, c’est carrément un tue-l’amour.

Et effectivement, si la première journée n’a pas été trop mauvaise avec un peu plus de 48 000 € apportés par 730 contributeurs, il aura fallu attendre la fin du quatrième jour pour voir le financement atteint péniblement. Espérons que ce lancement de campagne raté (car pour un tel jeu il est raté) ne nuise pas à la dynamique et que le fait qu’il soit financé fasse revenir les déçus des premiers jours. Quant à l’intérêt pour les soutiens, il sera jugé à l’aune de l’avancement du financement et donc du déblocage des stretch goals (actuellement 83 900 / 75 000 € et 1 251 soutiens. Fin le jeudi 30 décembre à 16h00).

kapow!-box-art

Dice building

Kapow ! par 2 Ton Porcupine est un jeu de dice building pour deux joueurs (et plus avec plusieurs boîtes) sur le thème désormais éculé (mais dont les ricains sont toujours friands) des super héros Vs des super méchants. Il offre la particularité de reprendre le principe des dés customisables vu dans Dice Forge. Tous ne le sont pas, il n’y en a que 6 qui viennent en addition de ceux dévolus aux héros, ils permettent cette petite touche de stratégie qui fait la différence. On lance donc des dés après en avoir préparés certains en fonction des pouvoirs disponibles et de l’objectif visé (plus axé attaque, défense…) on les place sur un tableau et on résout les combats. La stratégie étant dans la customisation des dés et dans le placement de ceux-ci en fonction des personnages joués. Simple et efficace.

Les graphismes sont très « comics style » et de fait, collent parfaitement bien au thème. On aime ou pas, mais le fait est qu’ils sont très bien réalisés et la direction artistique globale également. Le démarrage de la campagne a été plus que mou et après quatre jours, la moitié des 20 000 $ du financement n’avaient pas été atteints. La dynamique est à l’avenant, molle. Cela devrait tout de même financer si celle-ci ne s’écroule pas carrément dans les jours à venir (actuellement 9 900 / 20 000 € et 124 soutiens. Fin le vendredi 1er décembre à 02h03).

samurai-vassal-boite

Cartes ; Bluff ; Guessing

Samurai Vassal par Ice Makes est le reboot d’une campagne annulée au mois de septembre. Projet en provenance de Hong-Kong, financé en Dollars du même tonneau, nous somme en présence d’un jeu de cartes pour 2 à 6 joueurs dans le Japon médiéval dans lequel chacun d’entre eux est un samouraï qui doit remplir des missions pour le compte d’un Daimo. Les mécaniques sont à base de bluff et de guessing et les graphismes sont assez jolis, bien qu’à mon goût on ait déjà vu bien mieux.

Si le démarrage de la campagne n’a rien eu d’exceptionnel et n’a pas permis de financer le premier jour, au moins ces premières 24 heures auront-elles engrangé autant que la précédente campagne en un mois et demi, ce qui est plutôt encourageant. Pour arriver à ce résultat, Ice makes a modifié sa campagne d’une façon peu commune. Si la somme du financement a été classiquement abaissée de 30 à 20 000 HK$, celle du pledge a été elle augmentée de 130 à 150 HK$ et cette augmentation a été compensée par des early birds temporaires de 5 jours. Early birds qui auront joué leur rôle, le financement ayant été atteint au deuxième jour puis doublé au quatrième. Le rythme est plus que correct avec presque une trentaine de nouveaux soutiens quotidiens, reste à savoir s’il va se maintenir (actuellement 41 300 / 20 000 HK$ et 180 soutiens. Fin le lundi 18 décembre à 18h03).

 

 

separateur-1

Suivi des campagnes précédemment lancées

 

Commençons par le plus rapide : les campagnes annulées.

dreamcatcher-box-art

sarah's-singularity-box-art

Sarah’s Singularity signe le premier échec de Daily Magic Games sur Kickstarter. La campagne a été annulée au bout de 9 jours sans même avoir atteint la moitié de son financement. Mais à force de prendre les backers pour des jambons, il fallait bien que cela arrive un jour (termine à 6 296 / 15 000 $ et 175 soutiens).

Même sort pour Dreamcatcher par The Carbon Initiative, annulé après 8 jours sans même avoir récolté le dixième de la somme nécessaire à son financement. Reboot à venir apparemment (termine à 1 886 / 19 000 € et 83 soutiens).

Enorme coup de frein pour Temporal Odyssey – Draft The Future ! par Level 99 s’est traîné toute la semaine. On sauve l’honneur mais guère plus avec les 1 000 $ et la quarantaine de soutiens gagnés (actuellement 25 900 / 10 000 $ et 760 soutiens. Fin le lundi 13 novembre à 02h00).

Monster Lands-Couv-Jeu de societe-ludovox

Placement d’ouvriers ; Gestion de ressources ; Dés

Mon petit chouchou du moment, Monster Lands des espagnols de Second Gate Games, profite des excellents retours d’Essen, ceux qui ont eu la chance de l’essayer n’ayant guère de choses négatives à relever à son sujet. Près de 180 soutiens et 18 000 € supplémentaires sur la semaine, ce n’est certes pas exceptionnel, mais c’est un très bon résultat et c’est toujours bon à prendre, surtout dans ce contexte de morosité ambiante sur Kickstarter actuellement (Myrk nous livre ses sentiments au sujet du jeu par là).

Un add-on permettant, notamment, de jouer jusqu’à 5 joueurs a été dévoilé. Malgré son prix tout à fait correct, la note commence singulièrement à grimper, surtout si l’on est intéressé par la version DeLuxe. Mais SGG a laissé entendre qu’il devrait donner son feu vert pour le système des pledges groupés, ce qui laisse entrevoir un espoir de gagner quelques brouzoufs sur la note finale.

En attendant d’en connaître officiellement les conditions, vous pouvez commencer à vous préinscrire si vous êtes partant pour un bon gros PG dont Cwowd a le secret. L’ami Kakitaben a préparé à cet effet un GDoc que vous trouverez ICI. Rappelons que les règles en français sont disponibles en PDF et qu’elles le seront peut-être en « dur » ultérieurement. Et n’oubliez pas non plus le Ludochrono de l’ami Mat (actuellement 124 600 / 25 000 € et 1 680 soutiens. Fin le mercredi 15 novembre à 21h30).

okko's-chronicles-quest-into-darkness-boite

La campagne de Okko Chronicles par The Red Joker, quant à elle, se porte très bien, merci pour elle. C’est même l’une de celles qui va le mieux cette semaine.

Si la dynamique n’a rien de décoiffant, au moins est-elle fort correcte avec sa grosse vingtaine de soutiens quotidiens en moyenne, et surtout, elle est stable. Les 17 stretch goals débloqués jusqu’ici apportent essentiellement du gameplay supplémentaire et les deux add-ons sont à un prix très raisonnable. C’est donc sans grosse surprise que les 1 000 soutiens ont été largement dépassés et que l’on s’en va tranquillement vers un joli succès. Est-il besoin de préciser que le jeu est disponible intégralement en français ? Et vous avez de la chance, Zef13 a pu rencontrer le boss de TRJ et le créateur de la BD Okko, et vous en fait un très intéressant compte-rendu à lire par là (actuellement 93 800 / 40 000 € et 1 050 soutiens. Fin le jeudi 16 novembre à 20h01).

kamigami-battles-river-of-souls-art

Deck building

Les amateurs de japoniaiseries sont toujours au rendez-vous quand un joli jeu plus ou moins « manga-isant » pointe le bout de son nez. Kamigami Battles par Japanime Games en a profité pleinement les premiers jours, mais le soufflet est vite retombé et la campagne est désormais en plein « ventre mou ». Même si ce rythme se maintient, pas sûr que les 500 souscripteurs soient atteints  (actuellement 54 826 / 25 000 $ et 380 soutiens. Fin le jeudi 16 novembre à 23h00).

speakeasy-blues-box-art

Placement d’ouvriers

Même musique pour Speakeasy Blues par Artana, qui est entré en tempo lent dès le deuxième jour. C’est certes financé à trois fois les 5 000 $ demandés, mais avec un nombre de soutiens quotidiens se comptant, au mieux, sur les doigts d’une main, la dynamique ne swingue pas vraiment, c’est le moins que l’on puisse dire (actuellement 15 130 / 5 000 $ et 285 soutiens. Fin le vendredi 17 novembre à 05h59).

badlands-outpost-of-humanity-box-art

Survie en compétitif

Après le coup de frein brutal de la semaine dernière, Badlands : Outpost of Humanity par Jet Games Studio a entamé une descente aux enfers avec une longue série de jours voyant le départ de soutiens, laquelle a bien sûr engendré également des journées financièrement en négatif. Du coup, c’est à peine plus de 700 € qui ont été récoltés sur la semaine et 10 soutiens ont été perdus. Il reste un peu moins de deux semaines, et il va falloir réagir pour ne pas voir cette fuite de soutiens se transformer en hémorragie (actuellement 34 600 / 15 000 € et 510 soutiens. Fin le vendredi 17 novembre à 18h00).

Perdition's Mouth Abyssal Rift d

Dungeon crawler « Euro »

La dynamique de la campagne du reprint de Perdition’s Mouth – Revised Edition par Dragon Dawn Productions n’est pas vraiment folichonne, mais elle reste tout de même en positif. Une soixantaine de soutiens supplémentaire a permis de franchir le palier des 70 000 $ (actuellement 70 900 / 40 000 $ et 735 soutiens. Fin le samedi 18 novembre à 18h00).

root

Aventure ; Asymétrie

Enfin une campagne qui cartonne vraiment ! Root : A Game of Woodland Might and Right par Leder Games a confirmé son très beau départ par une exceptionnelle dynamique qui s’est maintenue sans faiblir (au contraire même) durant toute la semaine.

Le jeu a clairement trouvé son public, et c’est mérité. Entre la direction artistique à part et magnifique, les mécaniques dont l’asymétrie est le cœur, les stretch goals améliorant le matériel et ayant débloqué l’extension « Riverfolk », la campagne a tout pour attirer le soutiens aux abois. Ce sont donc plus de 1 000 d’entre eux qui ont apporté la semaine passée plus de 80 000 $, soit plus de trois fois le montant du financement. 

Des rumeurs laissent à penser que les gars de chez Pixie (qui d’autre ? Je vous le demande !) seraient en train d’étudier le cas de Vast et de Root. Dans le doute, un pledge groupé s’est monté sur Cwowd qui vous permet de faire de substantielles économies  (actuellement 74 000 / 24 000 $ et 1 000 soutiens. Fin le mercredi 22 novembre à 03h00).

full-moon-jacket-box-art

Survie en coopératif ; Figurines

Après une bonne première semaine, celle qui vient de se terminer a été juste catastrophique pour Full Moon Jacket par Strangely Games. La chute s’est effectuée au huitième jour et a été extrêmement brutale. Sur les sept derniers jours, trois ont été en négatif, les quatre en positif ne l’étant que de justesse. Les pertes sur la semaine sont donc de 900 £ et miraculeusement d’un seul soutien. Il va clairement falloir prendre le taureau par les cornes pour Strangely Games pour ne pas voir la chute s’accentuer de façon irréversible (actuellement 30 660 / 35 000 £ et 486 soutiens. Fin le mercredi 22 novembre à 23h23).

albedo-box-art

Deck building SF

Ce n’est pas plus joyeux du côté de Albedo par Herbertz Entertainment UG. Le jeu n’a visiblement pas convaincu et seuls une trentaines de soutiens se sont manifestés en une semaine, ne permettant de rassembler guère plus que le cinquième de la somme nécessaire. J’aimerais pouvoir dire que, sur les 20 jours restants, cela va le faire, mais je n’en serais moi-même pas convaincu.  (actuellement 1 400  / 5 000 € et 28 soutiens. Fin le dimanche 26 novembre à 21h00).

hubywoky-boite

Affrontement ; Collection ; Memory

Autre jeu peinant à convaincre malgré qu’il soit financé, c’est Hubywoky, Le Commencement par Hubvious SAS. À peine 600€ et 9 soutiens de gagnés, c’est un peu juste. Je ne connais pas les véritables attentes des gars de Hubvious, mais les jeux à collectionner font rarement recette dans le participatif. Jamais, en fait (actuellement 6 080 / 5 000 $ et 88 soutiens. Fin le lundi 30 novembre à 22h00).

 

 

Vous trouverez une sélection plus importante de projets en cours sur la page dédiée de Cwowd.

 

 

separateur-1

Ils se terminent cette semaine

 

neon-nights-2086-box-art

Course de voitures SF

Alors qu’elle était au plus mal, la campagne de Neon Nights : 2086 par Board to Death a reçu un gros coup de boost avec le déblocage des 3 premiers stretch goals juste avant le rappel des 48 heures, lui permettant d’espérer financer avant le gong de fin. Pour les autres stretch goals par contre, il ne faudra pas trop rêver (actuellement 11 475  / 25 000 CA$ et 193 soutiens. Fin le mardi 7 novembre à 05h59).

overbooked-box-art

Puzzle game

Overbooked par Randomskill Games pourrait bien lui aussi financer sur le fil si le rappel des 48 heures joue son rôle. Et ce petit jeu malin au graphismes gentillets qui nous vient de Singapour le mériterait (actuellement 6 560 / 15 000 S$ et 180 soutiens. Fin le jeudi 9 novembre à 04h59).

too-many-bones-undertow-box-art

Dice building

Too Many Bones : Undertow par Chip Theory Games continue à nous prouver que le vrai luxe paie. Chip Theory s’est désormais clairement forgé une réputation et les soutiens ne se posent même pas la question du prix, persuadés qu’ils sont d’en avoir pour leur argent, tant en qualité de matériel que de plaisir ludique. La barre des 5 000 soutiens est atteignable, ce qui serait un score remarquable pour un jeu à ce prix (actuellement 478 000 / 50 000 $ et 2 910 soutiens. Fin le vendredi 10 novembre à 01h00).

best-treehouse-ever-forest-of-fun-box-art

Construction ; Draft

Best Treehouse Ever : Forest of Fun par Green Couch Games a passé la semaine en roue libre, à un petit rythme tranquille, lui permettant de rajouter 3 000 $ dans le nourrain, de dépasser les 500 soutiens et d’approcher même des 600. Il y a peu de chance que la barre des 1 000 soit franchie d’ici la fin, sauf grosse surprise de dernière minute (actuellement 18 800 / 15 000 $ et 490 soutiens. Fin le vendredi 10 novembre à 05h00).

The Valley of Alchemists

Gestion de ressources ; Combos

Très bonne semaine qui vient de s’écouler pour The Valley of Alchemists par Creativemaker LLC. Le jeu semble profiter d’un bouche-à-oreille très positif et la campagne a vu son rythme s’accélérer franchement la semaine passée. A trois jours de la fin, on peut s’attendre à un beau final qui devrait permettre de franchir aisément les 1 000 soutiens. Davy nous a concocté une petite vidéo explicative par ici si vous désirez en savoir plus avant la fin de la campagne (actuellement 29 000 / 20 000 $ et 430 soutiens. Fin le vendredi 10 novembre à 06h00).

legends-of-sleepy-hollow-box-art

Jeu scénarisé en coopératif

Totalement inintéressant financièrement en dehors des USA et du Canada qui bénéficient de la gratuité du port, Legends of Sleepy Hollow par Greater Than Games ne se porte tout de même pas trop mal. La licence doit certes jouer, mais le jeu lui-même semble avoir beaucoup de points intéressants. La barre des 1 000 soutiens devrait être franchie au moment où vous lirez ces lignes (actuellement 50 500 / 49 000 $ et 720 soutiens. Fin le vendredi 10 novembre à 17h59).

time-of-legends-joan-of-arc-box-art-2

Stratégie ; Affrontements historiques

Time of Legends : Joan of Arc par Mythic Games a passé une meilleure semaine que la précédente, renouant avec la grosse centaine de nouveaux soutiens quotidiens et récoltant ainsi environ 160 000 $ et 600 contributeurs de plus. Le résultat reste malgré tout un peu décevant pour une campagne de cette ampleur et je réitère mes regrets de voir la masse de plastique passer avant le gameplay dans la communication de MG. Le jeu est très bon, et je reste persuadé que s’il avait été mieux mis en avant, le résultat de la campagne aurait été tout autre. Il va être très intéressant de voir l’effet du rappel des 48 heures, car on peut craindre que MG n’ait déjà grillé ses meilleures cartouches en dévoilant ses bundles si tôt dans la campagne (actuellement 844 900 / 100 000 $ et 5 128 soutiens. Fin le vendredi 10 novembre à 21h00).

 

 

separateur-1

À venir cette semaine

 

Uboot-the--board-game-box-art

Lundi 6 novembre

Si vous avez passé des heures de votre prime jeunesse à traquer les convois dans l’atlantique en jouant à Silent Hunter, Uboot : The Board Game par Phalanx devrait vous faire frétiller un tant soit peu. Ce jeu coopératif met de 1 à 4 joueur aux postes de contrôle et de combat d’un sous-marin allemand de type U-Boot VII-C. Ils vont devoir remplir des missions en faisant face à un ennemi « matérialisé » par l’intelligence artificielle d’une application compagnon. Adversaires farouches des smartphones sur une table de jeu, on vous dit donc auf Wiedersehen ! 😉 [Mise à jour 07/11 : la campagne est repoussée, a priori pour décembre]. 

battle-for-biternia-box-art

Mardi 7 novembre

Reboot d’un jeu card driven style MOBA 8 bits dont la campagne sur Kickstarter avait échoué en mai dernier car bien trop onéreuse, Battle for Biternia par Stone Circle Games revient donc pour une nouvelle tentative. Avec, espérons-le, des arguments financiers plus motivants.

feeding-zombies-boite

Mardi 7 novembre

Après la belle campagne pour DIG, Julien Charbonnier nous présente son nouveau jeu, Feeding Zombies, toujours dans le style pixel art, par l’intermédiaire de sa société d’édition Mangrove Games. Il s’agit cette fois d’endosser le rôle de chefs cuisiniers devant faire face à des hordes de zombies affamés. Mais pour cela, une des meilleures stratégie est de tenter de les orienter vers les autres chefs cuisiniers. Que voulez-vous, l’instinct de survie n’a cure des bonnes relations entre les gens. Sachez que l’ami Davy a pondu une vidéo explicative dont voici le lien

direwild-box-art

Mardi 7 novembre

Direwild par Ironhorde games est un jeu de deck-building coopératif qui prend l’aspect d’un dungeon-crawler sur plateau. Les joueurs sont des animistes, à savoir des magiciens capables d’invoquer des créatures de toutes tailles et de les combiner entre elles pour en créer de plus puissantes. Ils vont ainsi combattre le méchant Karn, lui aussi un animiste, mais de haute volée. Le jeu semble assez original.

runes-of-ragnarok-box-art

Mardi 7 novembre

Runes of Ragnarok par Windborm Games est un jeu d’affrontement par élimination à base de dés dans l’univers des dieux Vikings. Les illustrations sont très belles, et si vous aimez jeter des brouettes de dés, vous devriez être servis !

galactic-warlords-battle-for-dominion-box-art

Mardi 7 novembre

Galactic Warlords : Battle for Dominion par Archona Games est également le reboot d’une campagne annulée en juin dernier. Il s’agit d’un jeu de cartes tactique dans lequel chaque joueur doit recruter, équiper et envoyer en mission des mercenaires. Accessoirement, c’est magnifiquement illustré par The Mico.

sorcerer-card-back

Mardi 7 novembre

Quand l’éditeur de Star Realms, Hero Realms, Chtulhu Realms et Epic Card Game lance une nouvelle licence, tous les amateurs de deck-building piaffent d’impatience. Nul doute que la fan base va être au rendez-vous du lancement de Sorcerer par White Wizard Games. Annoncé comme développé intensément depuis plus de trois ans (le Vox vous en parlait déjà par ici), ce deck-building stratégique baigne dans une ambiance heroic fantasy où les joueurs deviennent des sorciers qui se foutent sur la binette à l’aide de créatures invoquées à cet effet. Le système de jeu est très différents de Star Realms ou Hero Realms, il y a même des dés, c’est pour dire.

serial-battle-flag-ulule

Mardi 7 novembre à 22h00 sur Ulule

Serial Battle est le premier né d’un jeune auteur breton dont il m’a été impossible de trouver le nom. Mais je l’aurai pour la semaine prochaine, je l’aurai ! Il s’agit d’un jeu dans le style « King of the hill », où il s’agit de rester le seul survivant après s’être entretués dans la joie et la bonne humeur, en s’aidant pour cela de toutes sortes d’objets plus ou moins (plutôt plus que moins d’ailleurs) contondants. Les retours de ceux qui ont vu tourner le proto dans divers festivals semblent très positifs. Rendez-vous donc ce mardi à 19h00 sur Ulule pour en savoir plus. [Mise à jour 07/11 : l’horaire a changé en dernière minute. La campagne a débuté ce matin 9h00 !].

dragon-canyon-box-art

Jeudi 9 novembre

Dragon Canyon par Sweet Lemon Publishing joue les divas depuis plusieurs semaines en étant annoncé mais jamais lancé. Espérons que ce coup-ci ce soit le bon ! Il s’agit d’un jeu où cinq clans s’affrontent et envoient des héros explorer et annexer des territoires afin d’en exploiter les richesses.

d-day-dice-2nd-edition-boite

Samedi 11 novembre

D-Day Dice (2nd Edition) par Word Forge Games est une réédition d’un jeu qui a été l’un des premiers gros cartons sur Kickstarter en 2011, ce qui ne nous rajeunit pas. Il s’agit d’un jeu coopératif (ou solo), mélange de dés et de cartes, qui vous met dans la peau de soldats lors du débarquement du 6 juin 1944 qui doivent chercher à se débarrasser des nids de mitrailleuses allemands pour progresser sur la plage.

 

 

 

separateur-1

 

On les attend de pied ferme

separateur-1

On les attend de pied ferme

  • Batman par Monolith : Ce jeu reprend la très intéressante et originale mécanique d’overlord de Conan, avec un mode prévu spécifiquement pour 2 joueurs. Ludovox vous en parlait par ici après une partie sur le salon cannois.

 

separateur-1

Légende des symboles utilisés

coeur rouge : Désigne les campagnes conseillées par Shanouillette.

coeur bleu : Désigne les campagnes conseillées par Gougou69.

fr : Désigne les campagnes dont tout ou partie des éléments sont en français.

: Désigne les campagnes particulièrement intéressantes sur le plan financier.

Attention 2 : Désigne les campagnes que nous déconseillons fortement.

Le lexique du participatif

  • Add-on : (Nom m.) Ajouts optionnels et néanmoins payants proposés au cours de la campagne. Cela peut-être des packs de figurines, des extensions, des dés plus jolis, mais aussi des objets beaucoup plus dispensables tels que des t-Shirts ou des mugs, voire des pin’s (si si !). Dans tous les cas, les sommes collectées par ce biais participent à l’augmentation de la cagnotte et à atteindre les paliers des stretch goals.
  • Backer [bakeur] : (nom m.) Aussi utilisé, « pledger ». Personne qui avance de l’argent pour la réalisation d’un projet dont la campagne est en cours.
  • Box Upgrade : Modifications apportées tout au long de la campagne (souvent dans le cadre des stretch goals) qui permettent d’améliorer la qualité du matériel du jeu (cartes plus épaisses, carton de la boîte plus fort, dés spéciaux, etc…).
  • CAD$ : Dollars Canadiens (cours bien inférieur au Dollar US)
  • Campagne : Période au cours de laquelle le projet est proposé au souscripteurs. Généralement de 2 à 4 semaines, mais cela peut être moins ou beaucoup plus. Cette durée n’est pas anodine et ne doit pas être choisie au hasard par le porteur du projet. En effet, de celle-ci dépend la forme et la dynamique de la campagne.
  • CMoN : Initiales de l’éditeur “Cool Mini or Not”. Afin de briller en société et avoir l’air du mec (ou de la meuf) qui s’y connait, on le prononcera “Simone” (oui, comme la tata du même nom) et on proscrira les “kmone” ou, pire, les “komone”.
  • DPG : Initiales de l’éditeur “Devil Pig Games”.
  • Early Birds [eurli beurdz] : (Nom m.) Rien à voir avec des oiseaux qui arriveraient en avance. Il s’agit d’un nom poétique donné au pledge à prix réduit (généralement quelques dollars) ou avec un bonus proposé parfois aux tous premiers souscripteurs d’une campagne.
  • FdPI : Initiales de « Frais de Port Inclus »
  • KS : Contraction de KickStarter, la plus grosse plate-forme de financement du monde connu.
  • KS Exclu : Acronyme regroupant tout ce qui est proposé lors d’une campagne et qui lui est exclusif. Par exemple, un add-on ou un stretch goal « KS Exclu » ne se retrouvera jamais dans le commerce et ne pourra plus être acquis en dehors de la campagne. Mais certains porteurs de projets ont des notions bien personnelles de la signification du terme « exclusif ».
  • Mougeon : (Nom m.) Race animale grégaire endémique sur Kickstarter, mi-mouton mi-pigeon. Les spécimens qui la compose ont pour particularité d’avoir, au cours de certaines périodes de l’année qui correspondent peu ou prou à la durée des campagnes de financement les plus en vue, une capacité de discernement inversement proportionnelle à la taille de leur compte en banque.
  • Pledge [plèdj] : (Nom m.) Niveau de soutien proposé lors d’une campagne. Par extension, somme d’argent versée pour y accéder.
  • Pledge groupé (ou PG) : (Nom m.) Regroupement des participations de plusieurs soutiens géré par une personne, généralement pour diminuer (parfois drastiquement) les frais de port et après négociation avec le porteur du projet.
  • Pledger : [plédjé] (Verbe) Action de sélectionner un niveau de soutien et d’autoriser le débit de son compte de la somme correspondant en cas de réussite de la campagne.
  • Pledger : [plédjeur] (Nom m.) Voir « Backer ».
  • PnP : Initiales de « Print and Play ». Il s’agit d’un fichier (généralement PDF) gratuit ou payant, permettant d’imprimer les composants du jeu qui s’y prêtent et ainsi de le tester avant la fin de la campagne.
  • Reboot [rebout] : Deuxième (voire plus) lancement d’une campagne qui a précédemment échoué à être financée. En général, le porteur du projet essaie à ce moment là de corriger les erreurs qui ont mené à l’échec, mais pas toujours…
  • Reminder [wemeyndeur] : Option qui vous averti par mail de l’entrée d’une campagne dans ses dernières 48 heures et vous permet ainsi de juger de la pertinence d’y participer. Utile lorsque l’on est pas certain d’être intéressé en l’état en début de campagne.
  • Reprint : Nouveau tirage d’un jeu qui fait parfois l’objet d’une campagne participative.
  • ROW : Acronyme de “Rest Of the World”. Indique l’ensemble des zones géographiques concernées par des frais de port qui n’ont pas été déjà détaillées.
  • SG : Contraction de « Stretch Goals » (voir explication de ce terme).
  • Stretch Goals [strètch golz] : Paliers de financement qui, lorsqu’ils sont atteints, débloquent un ou plusieurs éléments supplémentaires venant généralement enrichir le jeu. Lorsque ces stretch goals sont spécifiques à la campagne et lui resteront exclusifs, on emploie l’expression acronyme de « SG KS Exclus ».
  • UE Friendly : Définit un projet dont le porteur s’est assuré que les colis de son jeu arriveront dans notre boîte aux lettres sans surcoût lié au passage en douane.

separateur-1

 

 

13 Commentaires

  1. Eric 06/11/2017
    Répondre

    Mr Serial Battle s’appelle Yann 😉

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 06/11/2017
      Répondre

      Yann, c’est pas un nom, c’est un prénom 😉 Et puis, dans la mesure où il est breton, on le sait déjà qu’il s’appelle Yann 😀

      • Photo du profil de fouilloux
        fouilloux 06/11/2017
        Répondre

        Oh le cliché! Alors qu’il aurait pu s’appeler Loïc ou Erwan. Y’avait qu’une chance sur 3.

        • Photo du profil de Gougou69
          Gougou69 06/11/2017
          Répondre

          C’est pas faux. je dois connaître plus de Yann je pense 😉

      • Photo du profil de Mahg
        Mahg 06/11/2017
        Répondre

        Yann Prost!

      • Photo du profil de serial battle
        serial battle 07/11/2017
        Répondre

        Bonjour Gougou69, merci pour cet article en effet Magh a la bonne réponse en ce qui concerne mon nom, même si je préfère garder un certain anonymat en ce qui concerne ma vie personnelle dans la presse et sur internet. Mais bon des fois il y a des fuites ^^!

        • Eric 07/11/2017
          Répondre

          Voilà, c’est pour ça que je ne te donnais que le prénom, Gougou69. Je me disais que Yann/Loïc/Erwan voudrait peut-être garder son nom « secret ». On va dire Yann Le Prostellec, comme ça on colle bien et il reste discret 😀

          • Photo du profil de serial battle
            serial battle 07/11/2017

            :p Merci Éric de ta compréhension, après il traîne déjà par endroits, mais c’est vrai que je préfère éviter. 🙂

          • Photo du profil de Gougou69
            Gougou69 07/11/2017

            Difficile de rester anonyme dès lors qu’on se lance dans la production d’un jeu, et de toutes façons l’anonymat est une chimère sur internet. Vouloir préserver sa vie privée est tout a fait respectable, mais ne pas vouloir se présenter à ses éventuels soutien risque fort d’être contre-productif. Qui voudrait donner son argent à quelqu’un dont on ne sait que ce qu’il veut bien nous dire de lui, qui ne se présente pas sous son vrai nom et donc sur lequel on ne peut donc pas éventuellement se renseigner ?

        • Photo du profil de Mahg
          Mahg 07/11/2017
          Répondre

          Mince! Je m’en excuse alors, on aurait du se contenter de « Yann [Nom breton aléatoire] » c’était tout aussi bien.
          Cela dit, je pense comme Gougou que préserver son anonymat (sur internet ou ailleurs) dès lors que l’on produit quelque chose destiné à une audience publique, est bougrement difficile.

          Cela dit je comprends parfaitement ta volonté de discrétion, peut-être aurait-il été judicieux de prendre un pseudo d’auteur pour ton jeu?
          Cela n’empêcherait pas les plus curieux de retrouver ta véritable identité, mais la grande majorité des gens s’en satisferait amplement.

  2. Photo du profil de serial battle
    serial battle 07/11/2017
    Répondre

    Pas de souci Mahg je suis d’accord avec toi et Gougou, c’est difficile mais ça veut pas dire qu’il ne faut pas essayer. 😉 en ce qui concerne mes soutiens et autres fans je donne toujours mes infos sans problème mais en Mp, et plus d’un m’a déjà eu au téléphone dont certains pas plus tard qu’aujourd’hui. ^^ Ce que je ne veux pas c’est que les moteurs de recherche y aient accès. Cela dit je ne pense pas qu’il y ait besoin d’en débattre, de toute façon il n’y a pas mort d’homme, la campagne approche des 10% et ça c’est cool. 😀

    • Photo du profil de Gougou69
      Gougou69 07/11/2017
      Répondre

      Tout à fait, de toutes manières c’est toi qui choiz’ 😉 Et effectivement, déjà 10% du financement c’est bien cool pour une campagne sur Ulule d’un illustre inconnu. Mais ne relâche pas la pression.

  3. Photo du profil de KakitaBen
    KakitaBen 07/11/2017
    Répondre

    https://docs.google.com/spreadsheets/d/1wfn4MS5MN-prUAGuW19w9AYXBJABExtNeQzsDDOjzx4/edit#gid=0

    Pour ce qui veulent y a un groupé sur The Valley of Alchemists aussi 🙂

Laisser un commentaire