Palaces : quand le deckbuilding builde vraiment des buildings

Bon, excusez-moi ce titre de news un peu ampoulé mais sur le coup, la formule m’est apparue vraiment géniale. Bon, j’ai un peu de fièvre, c’est peut-être pour ça. Palaces c’est un jeu de deckbuilding. Le saviez-vous ? Si vous tapez deckbuilding dans Google translate, il vous parlera de « construire des terrasses ». Oui, oui, il veut vous faire faire du vrai bâtiment. Et bien, Jeff Siadek, il s’est dit la même chose. On va enfin faire du deckbuilding pour construire réellement. Vi. Des tours. Des grandes et hautes tours bien fières. Celui qui a la plus grosse gagne à la fin. N’allez pas en tirer des conclusions hâtives. 

Deckbuilder et enchères

À son tour,  le joueur actif choisira de piocher depuis l’un des trois tas de cartes placés au centre. Il l’a montre aux yeux de tous un peu comme quand le singe Rafiki tend Simba à toute la savane sur le rocher du lion. Sauf qu’ici on n’a pas de lion. On a plutôt des éléments pour construire notre édifice. Des salles, des cryptes, des trésors, des bibliothèques… Puis tous les joueurs devront miser, ou pas. Il n’y a qu’un seul tour d’enchère par carte. Les enchères sont évaluées sur la base de combinaison (deux cartes identiques, trois…) et si tout le monde propose des combo de même valeur, on regarde si c’est de l’Or, de l’Argent, du Crystal, ou du Marbre pour départager. Bon, et si c’est encore pareil on compare l’offre secondaire. Et après, on règle ça à la course. Non mais fait pas déconner hein. 

faada0ac29436cfd793eddc038684b1a_original

Le plus offrant active l’effet spécial de la carte et la gagne pour la mettre dans sa défausse (façon deckbuilding, elle reviendra dans sa main plus tard). Le gagnant de l’enchère peut aussi ajouter une salle dans une de ses tours, tandis que les autres tirent des cartes.
Ici on ne défausse pas sa main à la fin d’un tour, les joueurs qui gagnent aux enchères défaussent leur mise pour bâtir leur tour, les autres joueurs piochent des cartes et hop, on continue.

Pour info, il s’agit d’un KS actuellement en cours si vous voulez voir tout ça de plus près avec votre oeil d’expert (ou pas), c’est par que ça se trame. Livraison dans le monde entier pour septembre 2016. 

> La fiche de jeu 

Un jeu de Jeff Siadek
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 09-2016
De 2 à 4 joueurs
A partir de 12 ans
Durée moyenne d’une partie : 60 minutes

 

 

 

KS

 

Laisser un commentaire