Of Dreams & Shadows bientôt dans la lumière ?

Of Dreams & Shadows appartient à la race des jeux un peu underground dont j’aime bien vous parler, parce que je suis une punk qui s’ignore. Ils ont du charme, voire du mordant, ces jeux, bien que souvent imparfaits (mais le jeu parfait n’existe pas, le joueur parfait n’existe pas, la cuillère n’existe pas). En tout cas, celui-ci a su capter mon attention, à tort ou à raison, seule une partie nous le dira, mais au moins il aura eu quelques minutes pour sortir de l’ombre, d’ici son arrivée sur le marché mi-septembre. De l’ombre, il en est d’ailleurs bien question dans cet univers fantasy-darky. J’en veux pour preuve ce petit pitch sombre comme les plumes soyeuses d’un vacher mâle à tête brune : 

« Les signes sont là. Les ombres scintillent et remuent dans les Hollows. Un frisson a parcouru les ruines antiques et les animaux  de trait de l’expédition refusent de retourner dans le royaume souterrain.

De grandes bêtes battant la campagne ont été observées et des appels surnaturels ont rempli l’air nocturne. Les chasseurs ont disparu sans laisser de trace, et il n’est plus sûr d’explorer très loin dans les bois.

Mes sœurs se réveillent avec les mêmes cauchemars. Une main squelettique, pâle et blanche comme la neige, sortant des ténèbres pour nous saisir. Des milliers de corbeaux aux yeux rouges volant au-dessus d’un champ de mort. Une gueule sanglante et béante avec des rangées de dents éclatantes de la taille de poignard. Je vois ces images dans mes propres rêves et je crains pour ce qui vient « .

~ Selene » (qui a toujours le bon mot pour mettre l’ambiance)

Of Dreams & Shadows 1

 

Nous sommes dans un jeu coopératif où chaque joueur incarnera un Champion tentant de sauver le royaume des menaces qui rodent dans les forêts sauvages et les ruines souterraines.

Les scénarios vous mèneront à faire des rencontres et des conflits, résolus par des tests ou des prises de décision.

Le jeu est parfois comparé à Les Contrées De L’Horreur (voir notre Just played signé Seigneur Alendar) mais Of Dreams & Shadows insiste sur les combats, « plus proche d’un RPG comme D&D » d’après le designer him-self. Vous avez pas mal de cartes qui incitent les joueurs à collaborer dans leur tactique de combat, mais les ennemis ripostent avec bon nombre de capacités spéciales. Certains Champions sont taillés pour le combat direct, d’autres sauront inverser la tendance sur le moyen terme, car comme disait le philosophe, l’homme qui reste calme dans les revers, prouve qu’il sait combien les maux possibles dans la vie sont immenses et multiples, et qu’il ne considère le malheur qui survient en ce moment que comme une petite partie de ce qui pourrait arriver.

Of Dreams & Shadows 1 cards

L’auteur, Gordon Alford, assure que « l’histoire est plus profonde et interactive [que dans Les Contrées De L’Horreur]. Les joueurs ne lisent pas leurs propres cartes de scénario, un autre joueur doit les lire pour eux. Ceci est en partie dû au fait que près d’un tiers des scénarios impliquent de faire un choix. Chaque scénario a aussi beaucoup plus de contenu narratif, avec plus de détails sur les conséquences de vos choix ou de vos tests. » Faillir à un test pourrait en effet avoir des conséquences désastreuses, comme l’obtention d’un ou plusieurs types d’Afflictions débilitantes.

En face, il y a des Villains, mais une fois n’est pas coutume ils auraient apparemment de bonne raison d’être là (autre que de faire le vilain), à vous de les découvrir. Certains scénarios de quête racontent une histoire qui se rapporte directement à un Villain et à ses sbires, l’occasion d’en apprendre plus sur l’intrigue, les différents personnages et les moyens de les vaincre. 

 Of Dreams & Shadows 13

Gordon,  qui s’auto-publie avec ce premier jeu, a fait appel à trois illustrateurs dont Matt Forsyth qui a imaginé une centaine de cartes uniques. 

De rêves et d’ombres sort en septembre en anglais uniquement et sera disponible à Essen. On le tient à l’oeil. Pas bouger.  

 

Of Dreams & Shadows

Un jeu de Gordon Alford
Illustré par Matt Forsyth, Simon Buckroyd, Steven Preisman
Edité par (Self-published)
Langue et traductions : Anglais
Date de sortie : 09-2016
De 2 à 6 joueurs
A partir de 14 ans
Durée d’une partie entre 120 et 180 minutes

 

2 Commentaires

  1. Stephane 26/08/2016
    Répondre

    Oh ça a l’air bien sympa. En tout cas, le narratif a le vent en poupe ! Espérons que les auteurs soit à la hauteur pour raconter des histoires et pas simplement un texte d’ambiance avec 4 adjectifs dont « étrange », « brumeux » et « horrible ».

  2. Photo du profil de 6gale
    6gale 27/08/2016
    Répondre

    J’aime bien aussi les jeux borderlines, en marge de la production actuelle.

Laisser un commentaire