Mystic Vale [Steam] – Des druides à vapeur

Dès que l’on a découvert Mystic Vale à la Gencon 2016 (souvenez-vous, notre interview), on l’a immédiatement qualifié d’intrigant. Comment ça, des protège-cartes allaient se retrouver au centre des préoccupation du gameplay ? Et des cartes transparentes ?! Tout ces drôles d’idées présageaient, en effet, du meilleur.
Son auteur, John D. Clair, nous avouait d’ailleurs avoir conçu ce “card-cratfting system”, depuis trademarké par Alterac Entertainment (l’éditeur du jeu) pour donner de l’importance à un composant jamais utilisé de manière signifiante en jeu : les protège-cartes. Depuis, il a décliné le projet avec Custom Heroes et Edge of Darkness (qui aura vécu une belle campagne Kickstarter).
Parlons aujourd’hui du portage numérique de Mystic Vale sur Steam, sorti récemment !

 

Petit rappel pour les mémoires défaillantes.

Petit rappel pour les mémoires défaillantes.

 

Retour sur expérience

Dans sa version physique, Mystic Vale nous avait paru un peu solipsiste : nous n’interagissions jamais avec les autres joueurs qu’en prenant des cartes qui les intéressaient (Vaux ou cartes Amélioration). Et l’application ne s’y trompe pas. Loin d’un Scythe qui mettait le plateau en avant, nous avons ici un écran tripartite : notre Champ (deck & cartes), le marché, et les Vaux à acheter pour gagner plein de points.
En bref, jamais de la partie on n’a à vérifier ce que fait l’autre joueur, ce qui est un peu dommage. On pourra appeler le jeu de l’adversaire d’un clic sur le haut de l’écran, mais en pratique, on ne s’en préoccupera que peu.

Mystic Vale  3d

Cliquez & Découvrez notre test !

 

Le côté “cartes transparentes avec des protège-cartes” disparaît carrément du tableau. Pas qu’on change d’ergonomie (ah non non non, elle était bonne, autant la garder), mais l’aspect matériel nouveau est tout à fait gommé : on empile juste les pouvoirs ensemble. Et le jeu fait un peu moins wahou, dès lors. On se fait la remarque que Mystic Vale héritait des codes du jeu vidéo, avec ce crafting qui a le vent en poupe dans les jeux vidéo depuis des années. Difficile, d’ailleurs, de retranscrire le crafting de manière profonde dans le J2S : Mystic Vale était donc pas mal taillé pour le portage.

 

mystic-vale-jeu-de-societe-ludovox-1

Cet écran représente 99% de ce que vous verrez en jouant à Mystic Vale.

 

Graphiquement, on a même le droit à un passage à la vitesse supérieure avec des illustrations animées (se basant sur les cartes originelles). Du plus bel effet en gros plan, sans nuire à la lisibilité en petit. En termes d’ergonomie, la version appli n’est pas en reste : le petit dashboard au-dessus du Champ permet de comprendre pile poil de quelles ressources nous disposons, si nous avons encore notre jeton de gâché, etc. Les cartes achetables sont en surbrillance, bref, l’expérience est aussi fluide qu’elle pourrait l’être : Mystic Vale est plus rapide que jamais. De parties de trois quarts d’heure, on va vers des durées de quinze minutes en solo. Rajoutez quelques minutes par joueur supplémentaire mais vous le comprendrez vite : l’absence de manipulation rend le jeu super fluide.
La musique et les effets sonores permettent un peu d’immersion supplémentaire mais s’avèrent vite lancinants. J’ai personnellement coupé les sons assez rapidement.

 

 

Du solo propre et lissé

L’expérience se trouve donc vraiment améliorée vis à vis du jeu physique, mais il reste deux choses à aborder. Primo, comme pour Ascension, l’adversaire disparaît très largement, au profit d’un jeu où l’on optimise ses propres actions. Pas forcément désagréable, certes, et on appréciera largement la fluidité du soft, pour peu qu’on ne soit pas rebuté par ce genre d’expérience. Secundo, l’innovation matérielle du jeu, représentée par les protège-cartes et les cartes transparentes, est occultée par le nouveau medium de jeu, malgré l’effort fourni par les développeurs pour introduire un effet de transparence.

 

On remarque la présence bienvenue de hauts faits qui vous obligeront, si vous voulez être complétionniste, à jouer d’une certaine manière. N’acheter aucun sol fertile, gagner trente manas en une récolte, essayer de tirer 5 cartes supplémentaires dans sa récolte (l’aspect stop ou encore du jeu) sans que le champ ne devienne corrompu, le tout en un tour… De quoi rajouter un brin de rejouabilité, ou de vous pointer quelques façons de jouer que vous auriez pu rater.

Pendant le tour adverse.

Pendant le tour adverse.

 

Poudre aux yeux jusqu’au bout ? Non point ! Mystic Vale se révèle – comme le portage d’Ascension, avec qui il partage bien des gènes – être une plaisante réussite-deckbuilding, dans laquelle on se coule avec délice car le mécanisme et le principe sont après tout vraiment agréables. Il n’en reste pas moins que l’on note ce manque certain d’interaction, et que de jeu “super innovant” dans sa version physique, on obtient un jeu “normal” après le passage au numérique. Les longueurs matérielles sont cependant lissées et l’expérience est parfaitement retranscrite, pour un gameplay agréable et sans heurt.

S’il est agréable de se promener dans ce Mystic Vale, il est, en revanche, difficile de le qualifier d’extraordinaire ou d’inoubliable ; vous ne lirez pas de dithyrambe de ma part aujourd’hui, bien que le voyage ne fusse en aucun cas désagréable. Plutôt l’inverse, même. Mais parmi la pléthore d’applis incroyables, ce titre-ci ne me semble pas trop innovant, ni ambitieux ; difficile de dire s’il ressortira souvent lors de mes soirées procrastination. 😉

Des extensions (celles du jeu physique, qui rajoutent surtout de la variété et des synergies, notamment avec les gardiens) sont d’ores et déjà disponibles à quatre euros chacune. Pour ce qui est du prix du jeu, il est aujourd’hui à 12,50 € (sur Steam, donc, et pour PC et Mac) même si des packs sont disponibles pour alléger la note si vous prenez les extensions. Cela semble dans les clous de ce qui se fait en termes de tarifs non free-to-play ; à vous de juger si l’expérience en vaut la peine. Si vous avez apprécié le confort douillet d’Ascension, vous y trouverez sans doute votre compte.

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie

Laisser un commentaire