Loot Island : Loose Island ?

What’s your Game? est un éditeur réputé pour la qualité de ses productions, tendance gros jeux comme Zhanguo, Nippon ou encore Madeira, mais, on l’oublie souvent, l’éditeur a aussi réalisé des jeux un peu plus légers, comme Oddville par exemple.
Alors que tout le monde attend Brasil qui sera bientôt lancé sur Kickstarter (nous n’avons pas davantage de précisions pour le moment), WyG nous propose un poids moyen, signé de la main de Aaron Haag et illustré par Mariano Ianelli (à l’instar de tous les autres jeux de l’éditeur). Pour les non anglophones, Pixie nous propose une version française d’ici la fin du mois. 

 

Malédiction !

Vous voilà à la recherche du butin que des pirates ont caché sur une île maudite. Vous allez devoir coopérer pour assembler les bouts de cartes permettant de trouver le trésor. Bien sûr, la coopération a ses limites, le but étant quand même de repartir avec la plus grande part du butin pour l’emporter.

 

Loot_island_jeux_de_societe_Ludovox (3)

le plateau île et ses 4 côtés composés de 2 territoires chacun.

 

Vous allez vous positionner sur des territoires au fur et à mesure de la partie. À la fin de chaque tour de jeu, un seul côté de l’île (= 2 territoires) sera résolu et les joueurs qui auront placé leurs pions « boussoles » sur ce territoire-là pourront se partager le butin. Cependant, tous les trésors sont maudits et nous font gagner des cubes malédictions qui peuvent nous faire perdre la partie.

Et comment ça se joue ?

Chaque joueur a des cartes en main qui représentent des fragments de la fameuse carte au trésor.
Chacun notre tour, nous plaçons ces cartes sur un territoire de l’île, ainsi que notre pion « boussole ».

À la fin d’un tour de jeu, si suffisamment de cartes ont été déposées, on pourra se partager le butin (à condition que notre pion boussole soit encore présent).

La partie se joue sur 5 tours en alternant ainsi ces deux moments : une phase où l’on place à tour de rôle des cartes (les fragments de la map au trésor), puis une phase de partage du butin. Facile !

Loot_island_jeux_de_societe_Ludovox (1)

Autres subtilités

On peut défausser deux cartes de la même couleur pour réaliser l’action d’une des tuiles “île” de l’archipel, puis nous retournons la tuile en question (elle est inactive pour le tour en cours). 

Certaines nous permettent de nous débarrasser de cubes malédictions, d’autres de déplacer notre pion ou de prendre une carte trésor, etc.

Loot_island_jeux_de_societe_Ludovox (7)

 

Quand on choisit un territoire, on joue une ou plusieurs cartes sur ce lieu et on place notre boussole sur celui-ci : cela nous permettra de gagner notre part du butin. Si les cartes ont des effets, on les applique : cela peut être d’enlever des cubes malédiction, ou d’en donner, de piocher une carte, copier l’effet d’une carte, etc. Certaines ont une icône avec un coffre au trésor, mais cela n’agira que dans la phase de butin.

Loot_island_jeux_de_societe_Ludovox (4)

Les cartes que vous jouez sont placées devant le territoire de l’île comme sur l’image ci-dessus. Chaque nouvelle carte jouée sur ce territoire doit être de la même couleur que les cartes déjà présentes et avoir une valeur égale ou supérieure à celle qui la précède.

Vous pouvez aussi passer votre tour si vous ne souhaitez pas réaliser d’action. Passer permet de prendre le marqueur premier joueur ce qui n’est jamais négligeable. Le tour continue jusqu’à ce que tout le monde ait passé.

Loot_island_jeux_de_societe_Ludovox

Butin !

Vient donc la phase de partage du butin. Pour qu’un trésor soit découvert, un territoire doit avoir au moins 6 cartes (à noter : ce nombre est différent selon le nombre de joueurs). Nous allons résoudre les deux territoires de la côte, là où est présent le marqueur bateau.

Loot_island_jeux_de_societe_Ludovox (5)

Nous allons placer face visible une carte trésor par boussole + une par symbole trésor. Dans l’ordre des jetons boussole, chaque joueur prend un trésor révélé, et on répète ainsi l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien. Puis on passe au territoire suivant.

Chaque trésor peut être gardé ou défaussé. Mais pourquoi défausserait-on des butins ? Eh bien souvenez vous, l’île est maudite et chaque trésor vous fait gagner des cubes malédictions… en défausser vous permet de vous débarrasser de cubes malédictions.

Et hop, on réalise un nouveau tour, les joueurs qui ont encore des cartes en main peuvent en défausser et referont leur main à 7 cartes. Le bateau se déplace et on tire une carte événement au hasard.

 Loot_island_jeux_de_societe_Ludovox

 

Les joueurs ayant 13 cubes malédiction (ou plus) sont emportés par celle-ci, autrement dit, ils perdent immédiatement la partie. Les autres joueurs pourront choisir une carte guérisseuse parmi celles dispo, c’est une carte qui permettra de se débarrasser de ses cubes malédictions, tout simplement. Il faudra payer pour chaque cube malédiction, sans quoi ça sera “loose island” pour vous !

Healer

 

Notez que les cartes « trésor » sont de différentes sortes : certaines présentent une valeur en or, d’autres comme les couronnes vous donneront de l’or si vous êtes celui qui en a le plus, d’autres comme les crânes, les bijoux ou les livres, fonctionnent selon un principe de collection.

 

Fait-il bon vivre sur cette île ?

Voilà un jeu qui de prime abord détonne un peu dans le catalogue de What’s your games? (enfin surtout si l’on a oublié qu’ils pouvaient sortir des jeux plus légers). Celui-ci propose une interaction vraiment moins froide que ce que le jeu à l’allemande nous propose classiquement, il n’est pas rare de pester parce qu’un joueur a déplacé le bateau et a changé le lieu du décompte… Ou parce qu’il nous offre quelques cubes malédictions !

Dans ma partie, j’ai trouvé appréciable la prise de risque que le jeu nous pousse à faire. Ceux qui n’ont pas pris trop de risque ont survécu, mais ont aussi perdu lamentablement car ils ont peu amassé de trésors.

Malgré ces atours plutôt légers, on reste sur un jeu calculatoire, le système de scoring fait de majorités et de multiplicateurs implique de bien réfléchir à ce que l’on laisse aux autres joueurs tout autant que ce l’on amasse pour nous. Pour ces raisons, je n’oserais pas le proposer à un public familial et le réserverais à des joueurs  plus habitués. Le jeu est idéal pour jouer dans son association/club de jeux (il tient dans un format d’une heure même à 5 joueurs).

En conclusion, je dirais que si vous vous attendez à un jeu de la trempe de Nippon ou Madeira vous risquez d’être bien déçu, mais si vous ne renâclez pas à jouer à un jeu plus léger et nettement plus interactif, celui là pourrait vous séduire, d’autant que son prix contenu s’avère pour le moins attractif (un peu plus de 20€).

 

Pub-Tipeee-grand-format-copie 

 

4 Commentaires

  1. Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
    TheGoodTheBadAndTheMeeple 16/01/2018
    Répondre

    Ce n’est pas un jeu pour les pleureuses ! Pour moi, un jeu de pli déguisé, méchant, et pas évident à anticiper. Ca tourne au poil et ils faut absolument etre dans les bons coups sous peine de perdre. D’ou le jeu attentiste pour suivre la tendance.

    Très bon jeu pour joueur, dans la gamme de Isle of Skye, en un peu plus simple.

    Tu as oublié de parler du matériel d’excellente qualité. Toutes cartes toilées, beau plateau, excellent rapport qualité prix.

    • Photo du profil de atom
      atom 16/01/2018
      Répondre

      Alors j’avoue que j’y ai joué à Essen, et qu’il fait partie des rares jeux ou j’ai pu finir la partie. Et si je me rappelle bien des sensations de jeu, je n’ai aucun souvenir du matériel. Pour moi c’est du classique, ça ne m’a pas marqué plus que cela.

      • Photo du profil de TheGoodTheBadAndTheMeeple
        TheGoodTheBadAndTheMeeple 16/01/2018
        Répondre

        Le jeu etait vendu a 19 euros a Essen, pour plus de 100 cartes grandes et autant de petites toilées, un board, 15 jetons + stickers, les regles en 4 langues, et un carnet de scoring. Et la petite fig bateau.

        Clairement, matériel hors norme pour moi.

        Pour plus cher tu as Not alone… avec 80 cartes, un mini board, 20 cubes rouge et c’est tout ?

  2. bgarz06 17/01/2018
    Répondre

    Même l’auteur du jeu Aaron Haag, qui nous a expliqué les règles à ESSEN, n’en revenait du prix proposé par WYG^^

    Très bon jeu aux parties rapides à réserver pour les couineurs…

Laisser un commentaire