Koryŏ : l’incroyable nouveau jeu de société de chez Moonster Games

Koryŏ : l’incroyable nouveau jeu de société de chez Moonster Games

Il est des protos qui tournent sous le manteau en ce moment, je vous dis pas. C'est un vilain trafic. Et je dis pas ça parce que je suis jalouse. (Je ne suis plus jalouse depuis 2008, depuis que j'ai débuté ma carrière de moine bouddhiste en fait, mais c'est une autre histoire).

Si vous êtes du genre curieux alors vous serez tout guilleret d'apprendre que Moonster Games Éditions, la "toute nouvelle et toute petite maison d'édition de jeux de société, made in Emmanuel Beltrando" a un tout petit jeu de toutes petites cartes dans ses tout petits tuyaux. Un GosuV3 ? Et nan, raté ! Aucun lien, fils unique. Un Koryŏ qu'il s'appelle. Joli nom. Bien qu'il puisse évoquer beaucoup de choses diverses, elles ont toutes une origine asiatique commune. C'est une piste je pense. Et si vous vous demandez (comme moi) ce que c'est-y donc que "Koryo" (une île japonaise ?) alors on vous rétorquera "UTFG!" ("use the fucking google" en poli dans le texte).

Allez je vous fais gagner du temps, si vous googlisé "Koryo", vous verrez :
une vidéo avec un mec qui fait du judo,
un lien vers une société de print management (hyper classe d'ailleurs),
un autre lien vers une compagnie aérienne coréenne,
un restau de sushi situé en Oakland (zut ça fait un peu loin dommage ça avait l'air bien),
et une page wiki qui nous apprend qu'il s'agit aussi, notamment, d'une ville japonaise (damned j'étais pas loin avec mon île) ou encore d'une dynastie coréenne de 918 à 1392. Hein heeeeeeein.

Bref, c'est asiatique dirait-on. Ou pas.

Si vous êtes du genre à aimer rendre jaloux tout le monde en vous pavanant façon "le prochain Monster Games ouais, j'connais, je l'ai déjà testé, c'est de la bombe ludique" et bien si c'est votre genre, grand bien vous fasse, mais maintenant vous n'avez plus qu'à attendre l'été indien * pour vous ruer chez votre revendeur de joyeusetés ludiques et vous procurer Koryŏ, et en attendant, vous êtes bien feinté, comme les autres.

Pour les autres donc, à savoir le commun des mortels de ceux qui ne n'ont pas déjà tout vu – tout entendu – tout pesé et qu'on peut encore émerveiller un peu, pour vous autres amis, je vous ai glané des infos dans mon frais petit panier d'osier.

Laissez moi enlever mes bottes et donner la galette à Mamychka et j''vous raconte tout.

"Koryŏ est un jeu pour 2 à 4 joueurs dans un univers U-chronique politico-steampunk". Voilà ce que nous écrit Emmanuel pour nous mettre l'eau à la babouche. Et bhé j'ai envie de dire, en voilà un joli thème capilotracté des familles hyper tendance fashion week. Oui parce que le steampunk c'est (avec les imprimés africains) in-dé-mo-dables et particulièrement in en cette période post-apocalyptique. Vous vous êtes bien remis de la fin du monde de décembre dernier ? Et bien pas nous, manifestement. Bref, revenons à nos vapeurs. Steampunk. Politco. U-Chronique. Hey Manu, ça en fait du monde, tu descends ?

Oui, ça serait bien qu'il vienne nous en dire plus quoi.
Parce que c'est un coquin le Manu, il sait trouver les mots bleus pour faire monter la sève ludique en nous.

Voyez plutôt :

"A chaque tour de jeu les joueurs vont jouer des personnages, chaque personnage à une valeur de 1 à 9 qui correspond au nombre d'’exemplaires de cette carte et au nombre de points de victoires qu’ils rapportent à la fin de la partie si vous avez la majorité. Mais attention, à chaque tour, le joueur qui à la majorité dans une famille de politiciens gagne aussi leurs pouvoirs et c’est la bonne gestion de ces pouvoirs qui vous mènera à la victoire !
La partie dure 8 tours, pas un de plus ni un de moins.
A chaque tour le nombre de cartes que piochent les joueurs diminue et la taille de son influence (nombre de cartes en jeu) augmente."

Voilà ça commence à se préciser dans nos esprits fins, subtiles et alertes. De la majorité, des coalitions, de l'esbroufe, du beau, du simple et du efficace comme on dit au monastère.

Chaque personnage rapporte autant que leur valeur à la fin de la partie si vous avez la majorité. Mais pendant la partie en cas de majorité, ils déclenchent aussi quelques pouvoirs.
 

Niveau illustration, pour l'instant, on est pauvre et riche à la fois. On en a qu'une mais c'est la Une quoi. Enfin, c'est le Marchand. Etrange, le marchand, sur le dessin, il est pas du tout typé asiatique. Toutes mes théories s'effondrent ! argh !!!
Bref.

Le Marchand.

C'est le seul dans ce cas à rien savoir faire de ses 10 doigts, mais il compense, il rapporte 9 PV à la fin.

Qu'est-ce qu'on a d'autre ?
Ha oui, j'aime beaucoup lui là : l'Armateur parce qu'"il permet de jouer une carte d'une autre famille pendant son tour. Très puissant, on le surnomme le paratonnerre". Le paratonnerre. J'aurais adoré qu'on me surnomme comme ça, enfin, si j'avais été un mec avec des cheveux électriques.

Et pis, quoi encore ? Tout naturellement, j'ai envie de vous causer du "priest". Oui, le priest n'est pas en reste, puisqu'il permet de détruire un évènement pendant son tour. Carrément. Vous avez déjà rêvé de détruire un événement ? Qui n'a jamais rêvé de détruire un événement j'veux dire !?!
Ce jeu, ça va être de la grosse boulette je le sens.

Surveillez-le.

Allez, mieux que ça.

En avril il y aura les règles sur leur site.
C'est là que je fais une admirable transition avec les liens oueb habituels de fin d'article.
Observez, on dirait que j'ai fais ça toute ma vie :

<<La vidéo du mec qui fait du judo c'est là (j'attends le premier qui vient me faire un comment "hey Shanouillette c'est pas du judo ça c'est du Cardio-Kickboxing-Itto-Jutsu !!". Je l'attends).

<<Le site de Manu c'est là http://www.moonstergames.com/ (je l'appelle Manu comme si on se connaissait lui et moi, ce qui n'est pas le cas, je ne connais personne, je suis innocente, j'ai rien vu, j'ai rien pris, je le jure.)

<<Si vous aimez Face de bouc, la page des braves personnes de Moonster, c'est par là : http://www.facebook.com/moonstergames

Quoi ?

Qu'es-ce que vous voulez encore ?
Je vous aime bien, vous êtes insatiables.
Mais là, j'en ai marre, j'ai pas encore mangé, alors je vous copie-colle des infos importantes comme ça, à la volette, depuis le Moonster site.
Brute de fonderie.

"Koryŏ est un jeu très malin, rapide (10mn) et avec des mécaniques nouvelles et très agréables."
Hmm hmm.

"Koryŏ est un jeu de Gary Kim, édité par Moonster Games et Moonster Games ASIA."
Ha! Asia ! Je le savais.

"Koryŏ est un jeu illustré par Stéphane Gantiez ; design graphique par Ian Parovel"
Voilà, c'était à dire, c'est dit.

* "Sortie prévue entre fin aout 2013 et octobre 2013".
Binwi, pendant l'été indien quoi.

Et… psst pssst !
Vous savez quoi ?
Et après, je vous lâche.
Moonster ils vont pas s'arrêter là.
Hoo non. Ils ont un autre jeu dans leurs petits tuyaus pour cette année… et ça s'appelle "RYŪ".

Et mais… RYŪ vous dites? ça fait pas un peu asiatique ça ?

Allez, zhou, je retourne sur mon mandala moi.

Laisser un commentaire